BRIBES EN LIGNE
quant carles oït la c’est ici, me       &agrav pour michèle ce qui fait tableau : ce le passé n’est des voiles de longs cheveux       ( il n’est pire enfer que sous l’occupation mon cher pétrarque,       la   le texte suivant a       sur le dire que le livre est une pour mon épouse nicole de proche en proche tous       ( max charvolen, martin miguel       " un homme dans la rue se prend       &n       &agrav (dans mon ventre pousse une la mastication des  pour le dernier jour     de rigoles en karles se dort cum hume marie-hélène depuis le 20 juillet, bribes une il faut dire les voile de nuità la le corps encaisse comme il toutes sortes de papiers, sur antoine simon 9 attelage ii est une œuvre antoine simon 14 je meurs de soif des conserves ! la tentation du survol, à et si tu dois apprendre à  monde rassemblé je désire un d’un côté avez-vous vu merci à marc alpozzo f j’ai voulu me pencher       coude dernier vers aoi douce est la terre aux yeux 1 au retour au moment au seuil de l’atelier       l̵ au programme des actions de toutes les a ma mère, femme parmi     les provisions raphaËl       au toute une faune timide veille       jonath      & « 8° de 13) polynésie  jésus si, il y a longtemps, les antoine simon 12 tant pis pour eux. vous dites : "un derniers vertige. une distance madame, vous débusquez dernier vers aoi   ces sec erv vre ile il ne sait rien qui ne va “dans le dessin les lettres ou les chiffres       en errer est notre lot, madame,       quand antoine simon 31 chaque automne les     sur la station 4 : judas  torna a sorrento ulisse torna  le "musée c’était une       &agrav dernier vers aoi antoine simon 24 À perte de vue, la houle des       " un jour, vous m’avez       soleil À max charvolen et martin fin première inoubliables, les     un mois sans ço dist li reis : madame des forêts de et tout avait bal kanique c’est passet li jurz, si turnet a     depuis g. duchêne, écriture le toulon, samedi 9 Être tout entier la flamme ce qui fascine chez       grimpa   à sylvie   tout est toujours en lorsqu’on connaît une       assis dernier vers aoi antoine simon 29 (la numérotation des dans l’innocence des f toutes mes le ciel de ce pays est tout    courant rm : nous sommes en exode, 16, 1-5 toute raphaël il n’était qu’un l’évidence c’est parfois un pays   iv    vers       au   pour théa et ses       en un j’ai parlé sixième sequence 6   le    de femme liseuse cette machine entre mes À max charvolen et vous deux, c’est joie et leonardo rosa coupé le sonà vous êtes pour martin c’est vrai     [1]  antoine simon 19 pas sur coussin d’air mais et la peur, présente il semble possible l’ami michel dernier vers aoi le coquillage contre clers fut li jurz e li       crabe- non... non... je vous assure,    tu sais (de)lecta lucta   j’ai travaillé sauvage et fuyant comme antoine simon 11 quand c’est le vent qui  tu vois im font chier hans freibach :       le il existe au moins deux « voici la lecture de sainte j’ai perdu mon la langue est intarissable i.- avaler l’art par mult est vassal carles de       " f les rêves de       fleur a claude b.   comme j’ai relu daniel biga, en 1958 ben ouvre à       m&eacu tout mon petit univers en madame déchirée       dans  le livre, avec les doigts d’ombre de neige dernier vers aoi         &eacut madame, on ne la voit jamais cliquetis obscène des ce texte se présente (en regardant un dessin de certains prétendent la poésie, à la       juin dans le pays dont je vous f le feu m’a buttati ! guarda&nbs       pav&ea       au       entre   je ne comprends plus antoine simon 17 j’ai donné, au mois la gaucherie à vivre,       l̵       la       la dernier vers aoi la bouche pure souffrance je t’enlace gargouille juste un mot pour annoncer une autre approche de les durand : une       pav&ea  ce qui importe pour madame est une torche. elle   entrons elle réalise des 10 vers la laisse ccxxxii À l’occasion de       &agrav très malheureux... le 19 novembre 2013, à la   se preambule – ut pictura la mort d’un oiseau. le géographe sait tout j’oublie souvent et       &agrav pour qui veut se faire une tout le problème écrirecomme on se quai des chargeurs de nice, le 18 novembre 2004 madame est une i mes doigts se sont ouverts antoine simon 21 antoine simon 15 pour egidio fiorin des mots j’aime chez pierre carissimo ulisse,torna a mon travail est une  le grand brassage des       m̵ c’est la chair pourtant il existe deux saints portant       " autre essai d’un peinture de rimes. le texte pour gilbert       un       le de prime abord, il dernier vers aoi il aurait voulu être la vie est dans la vie. se antoine simon 6       fleure suite du blasphème de pour julius baltazar 1 le       et dernier vers aoi pour robert et ma foi,       sabots jamais si entêtanteeurydice le recueil de textes       nuage petit matin frais. je te       vaches c’est la distance entre les parents, l’ultime mille fardeaux, mille station 5 : comment       le       le non, björg, dernier vers aoi sculpter l’air : de mes deux mains   est-ce que carmelo arden quin est une "ces deux là se je reviens sur des macles et roulis photo 1 jouer sur tous les tableaux a la fin il ne resta que se placer sous le signe de la danse de deux ajouts ces derniers jusqu’à il y a antoine simon 27 “le pinceau glisse sur       en       nuage pas une année sans évoquer le 2 juillet       bruyan quatrième essai de     quand 5) triptyque marocain       parfoi les textes mis en ligne "mais qui lit encore le ainsi va le travail de qui il ne reste plus que le l’illusion d’une vue à la villa tamaris madame chrysalide fileuse mougins. décembre ils avaient si longtemps, si il faut aller voir dernier vers aoi madame est toute       le bernadette griot vient de l’éclair me dure,  ce mois ci : sub m1       (vois-tu, sancho, je suis à neuf j’implore en vain livre grand format en trois   (dans le le scribe ne retient il tente de déchiffrer, "tu sais ce que c’est       banlie je n’ai pas dit que le aux george(s) (s est la antoine simon 23       au     à deuxième suite six de l’espace urbain,  zones gardées de  la toile couvre les diaphane est le mot (ou genre des motsmauvais genre alocco en patchworck © macles et roulis photo temps où le sang se dentelle : il avait en ceste tere ad estet ja j’ai en réserve sainte marie,  improbable visage pendu   (à glaciation entre mise en ligne les routes de ce pays sont dans les carnets bribes en ligne a pour mireille et philippe j’arrivais dans les je me souviens de equitable un besoin sonnerait madame dans l’ombre des une fois entré dans la       bien j’ai changé le     pourquoi la bouche pleine de bulles deuxième essai ecrire sur dans les horizons de boue, de       les    en madame est la reine des  marcel migozzi vient de polenta pour lee nice, le 8 octobre pourquoi yves klein a-t-il fontelucco, 6 juillet 2000   un vendredi dans la caverne primordiale charogne sur le seuilce qui     sur la pente       object quand il voit s’ouvrir, ce l’attente, le fruit       maquis je rêve aux gorges cet article est paru dans le nous avancions en bas de ….omme virginia par la       chaque un temps hors du       sur     &nbs pour jean marie       deux quel ennui, mortel pour les enseignants : la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Arman

Arman

Dernière publication : 26 mai 2010.
Les 3 derniers articles : Arman, la traversée des objets , Une vie de château .
Les 3 articles les plus lus : Une vie de château , Arman, la traversée des objets .

info portfolio

Arman, 1967
  • MARCEL ALOCCO

    Une vie de château

    Arman, César, un air de famille

    D’un côté le Marseillais César, (qui se flattait d’avoir été à Paris le plus ancien étudiant des Beaux-Arts, pour profiter du Resto. U’ : misère ! lui qui plus tard se piquerait de faire bonne cuisine (...)
    Clefs : Arman , César , Alocco

  • MARCEL ALOCCO

    Arman, la traversée des objets

    au Château de Villeneuve, Vence

    Date de rédaction : octobre 2000
    J’arrivais dans les lieux prévenu, alerté par un bouche à oreille négatif. Et confirmé par l’un de nos amis qui comme moi connaît et suit le travail depuis les premières expositions, lequel, bien que (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette