BRIBES EN LIGNE
voici des œuvres qui, le ecrire les couleurs du monde quelques textes temps de bitume en fusion sur   se       dans des voix percent, racontent il tente de déchiffrer, le numéro exceptionnel de deux mille ans nous ouverture de l’espace   pour olivier de proche en proche tous comme un préliminaire la la bouche pleine de bulles bien sûrla premier essai c’est se placer sous le signe de le vieux qui ainsi fut pétrarque dans       dans quai des chargeurs de je suis occupé ces (vois-tu, sancho, je suis « e ! malvais quatrième essai rares   jn 2,1-12 :   né le 7       le j’entends sonner les dans les rêves de la un besoin de couper comme de       voyage un nouvel espace est ouvert       la rêve, cauchemar,   un vendredi j’ai travaillé pour lee       deux       assis mes pensées restent pour julius baltazar 1 le i en voyant la masse aux dans le pain brisé son  les éditions de       pav&ea     pourquoi       dans quelques autres (en regardant un dessin de un soir à paris au et ma foi, ….omme virginia par la toujours les lettres : tu le saiset je le vois ço dist li reis :  l’exposition  de soie les draps, de soie j’ai donné, au mois carmelo arden quin est une       dans pour michèle gazier 1 pour daniel farioli poussant cet univers sans les petites fleurs des lu le choeur des femmes de des conserves !       object agnus dei qui tollis peccata 0 false 21 18 cette machine entre mes sixième très saintes litanies dernier vers aoi     les provisions     l’é       &ccedi       voyage de l’autre       & accorde ton désir à ta     le quatre si la mer s’est       la 10 vers la laisse ccxxxii je n’ai pas dit que le si tu es étudiant en il semble possible pour mon épouse nicole josué avait un rythme de prime abord, il comme c’est et ces dernier vers aoi nous dirons donc       coude station 5 : comment guetter cette chose face aux bronzes de miodrag     chambre les étourneaux ! le lourd travail des meules  tu vois im font chier a la femme au attendre. mot terrible.       sur la danse de réponse de michel     extraire arbre épanoui au ciel in the country le temps passe si vite,  il y a le       le polenta  “s’ouvre       le de toutes les dernier vers aoi c’est ici, me  pour de toutefois je m’estimais       la pour mireille et philippe journée de le travail de bernard antoine simon 16       la attendre. mot terrible. on trouvera la video bernadette griot vient de station 3 encore il parle depuis ce jour, le site   d’un coté,       deux vi.- les amicales aventures immense est le théâtre et deux nouveauté,     quand  on peut passer une vie quel étonnant temps où le sang se je découvre avant toi     chant de merle noir  pour il n’y a pas de plus pas sur coussin d’air mais si j’avais de son préparation des je serai toujours attentif à (ma gorge est une       sur rien n’est les amants se la chaude caresse de grant est la plaigne e large seins isabelle boizard 2005 al matin, quant primes pert jamais si entêtanteeurydice       " « pouvez-vous     de rigoles en cet article est paru quatrième essai de encore une citation“tu je suis celle qui trompe       voyage    en la terre a souvent tremblé du fond des cours et des villa arson, nice, du 17 difficile alliage de dernier vers que mort nécrologie sur la toile de renoir, les     longtemps sur       s̵       m̵ de pa(i)smeisuns en est venuz écrirecomme on se raphaël       l̵ pas de pluie pour venir       longte rm : nous sommes en bel équilibre et sa   1) cette ma voix n’est plus que   j’ai souvent "ces deux là se et nous n’avons rien la liberté de l’être si elle est belle ? je au seuil de l’atelier si, il y a longtemps, les  le "musée le tissu d’acier ses mains aussi étaient la vie est ce bruissement antoine simon 11 dans l’effilé de quant carles oït la "la musique, c’est le j’écoute vos       sur       un onzième saluer d’abord les plus morz est rollant, deus en ad au lecteur voici le premier mesdames, messieurs, veuillez       la pie etait-ce le souvenir  un livre écrit il y a tant de saints sur le franchissement des une fois entré dans la il y a des objets qui ont la     après       la  le grand brassage des max charvolen, martin miguel  au mois de mars, 1166       glouss       gentil   six formes de la issent de mer, venent as napolì napolì toute trace fait sens. que les lettres ou les chiffres       au le bulletin de "bribes       fourr& la route de la soie, à pied, eurydice toujours nue à     surgi merci à marc alpozzo  marcel migozzi vient de " je suis un écorché vif. deuxième suite les dernières quand il voit s’ouvrir, les dieux s’effacent pas facile d’ajuster le  ce qui importe pour       pass&e       pourqu c’est seulement au madame est une l’art c’est la       et tu au labyrinthe des pleursils pour jean-louis cantin 1.- où l’on revient je ne saurais dire avec assez     &nbs Ç’avait été la d’abord l’échange des la question du récit ] heureux l’homme       maquis dernier vers aoi antoine simon 17 0 false 21 18 dans les carnets et tout avait moisissures mousses lichens le plus insupportable chez       baie       la   ces sec erv vre ile dire que le livre est une antoine simon 5 la fonction, merci au printemps des       le l’impression la plus       alla diaphane est le la bouche pure souffrance  née à dernier vers aoi       au couchant   adagio   je il existe deux saints portant   la production coupé le sonà l’erbe del camp, ki     les fleurs du     du faucon béatrice machet vient de       ton aucun hasard si se     [1]  « 8° de       il apaches : 0 false 21 18 "mais qui lit encore le     tout autour l’art n’existe       cette je ne peins pas avec quoi, trois tentatives desesperees le 19 novembre 2013, à la ajout de fichiers sons dans et encore  dits reprise du site avec la il était question non       le dernier vers aoi ainsi va le travail de qui dimanche 18 avril 2010 nous à propos “la peinture de rimes. le texte pour gilbert il ne reste plus que le merci à la toile de l’attente, le fruit c’est la chair pourtant jouer sur tous les tableaux f les marques de la mort sur le géographe sait tout allons fouiller ce triangle vous êtes autres litanies du saint nom nous avons affaire à de       pav&ea la littérature de en introduction à la tentation du survol, à douze (se fait terre se   pour le prochain carles respunt :       " il pleut. j’ai vu la ne pas négocier ne normal 0 21 false fal       l̵ charogne sur le seuilce qui       tourne       quinze  tous ces chardonnerets dernier vers aoi et si au premier jour il       une a supposer quece monde tienne À perte de vue, la houle des le pendu f le feu m’a       fleure 13) polynésie dernier vers aoi constellations et       au       allong  les œuvres de madame est toute seul dans la rue je ris la reflets et echosla salle au rayon des surgelés mais non, mais non, tu       au rita est trois fois humble. pure forme, belle muette, dieu faisait silence, mais   que signifie macles et roulis photo 1 archipel shopping, la  monde rassemblé dans ma gorge       m̵       fleur martin miguel art et poussées par les vagues antoine simon 12 j’arrivais dans les  l’écriture abstraction voir figuration       je me f les rêves de i mes doigts se sont ouverts       soleil       enfant  tu ne renonceras pas. je t’enlace gargouille "je me tais. pour taire. la rencontre d’une (dans mon ventre pousse une le geste de l’ancienne, à bernadette la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Caminiti

Caminiti



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette