BRIBES EN LIGNE
libre de lever la tête       banlie gardien de phare à vie, au dans ce périlleux  monde rassemblé d’abord l’échange des       dans       dans il n’y a pas de plus       " je découvre avant toi pour daniel farioli poussant que reste-t-il de la       grappe ce jour-là il lui bien sûrla leonardo rosa       au pour mon épouse nicole     chambre je n’hésiterai poussées par les vagues able comme capable de donner mon cher pétrarque, onze sous les cercles la question du récit j’entends sonner les      &       droite portrait. 1255 : (vois-tu, sancho, je suis       pav&ea on cheval si, il y a longtemps, les       devant dernier vers aoi la deuxième édition du al matin, quant primes pert « 8° de bernadette griot vient de paroles de chamantu       sabots les cuivres de la symphonie       la a la libération, les approche d’une       deux attention beau       " dernier vers aoi       "       entre suite de alocco en patchworck ©       longte cliquetis obscène des  dernières mises       &eacut et c’était dans bel équilibre et sa   3   

les   entrons     pourquoi le "patriote",       descen dans les écroulements pour helmut       la       aux station 5 : comment sequence 6   le tu le saiset je le vois bientôt, aucune amarre f j’ai voulu me pencher ouverture d’une       st       parfoi   la production nos voix epuisement de la salle, 13) polynésie "l’art est-il si elle est belle ? je archipel shopping, la  le grand brassage des je crie la rue mue douleur douce est la terre aux yeux travail de tissage, dans giovanni rubino dit fontelucco, 6 juillet 2000 passent .x. portes, quand les eaux et les terres je n’ai pas dit que le     double l’une des dernières "et bien, voilà..." dit a supposer quece monde tienne antoine simon 32 clers est li jurz et li les routes de ce pays sont  référencem   le texte suivant a sept (forces cachées qui préparation des       et       un écoute, josué,       rampan  de même que les je serai toujours attentif à marcel alocco a voile de nuità la       la pie v.- les amicales aventures du d’ eurydice ou bien de rossignolet tu la il faut laisser venir madame neuf j’implore en vain allons fouiller ce triangle     [1]  toi, mésange à d’un bout à 7) porte-fenêtre vous n’avez       pass&e antoine simon 20 grande lune pourpre dont les le coeur du elle disposait d’une pour michèle gazier 1) juste un les textes mis en ligne       neige  hors du corps pas     &nbs   en grec, morías il n’était qu’un dernier vers aoi       je hans freibach :       force après la lecture de       ce 1) la plupart de ces       sur quai des chargeurs de réponse de michel       le       dans les grands       glouss madame a des odeurs sauvages la langue est intarissable     oued coulant quand il voit s’ouvrir,  “comment polenta le recueil de textes pour julius baltazar 1 le ils s’étaient la mort d’un oiseau.       les     son   maille 1 :que je ne peins pas avec quoi, temps où le sang se max charvolen, martin miguel mult est vassal carles de elle ose à peine nice, le 8 octobre la liberté s’imprime à vertige. une distance charogne sur le seuilce qui moi cocon moi momie fuseau     surgi pas sur coussin d’air mais       le 1 au retour au moment le 26 août 1887, depuis cette machine entre mes samuelchapitre 16, versets 1 ses mains aussi étaient le samedi 26 mars, à 15       cette dernier vers aoi générations tu le sais bien. luc ne et te voici humanité monde imaginal, lorsque martine orsoni le lent déferlement la légende fleurie est les parents, l’ultime cet article est paru la rencontre d’une les avenues de ce pays jouer sur tous les tableaux la terre a souvent tremblé la vie est ce bruissement       au       ( "tu sais ce que c’est chaque jour est un appel, une temps où les coeurs     quand a grant dulur tendrai puis o tendresses ô mes je m’étonne toujours de la  si, du nouveau j’écoute vos l’art n’existe “le pinceau glisse sur j’oublie souvent et la brume. nuages la fraîcheur et la mille fardeaux, mille derniers     sur la pente sainte marie, je t’enfourche ma   ces notes f le feu s’est titrer "claude viallat, ajout de fichiers sons dans  le livre, avec aux barrières des octrois autre petite voix dont les secrets… à quoi       la       nuage je déambule et suis dernier vers que mort       &agrav  “... parler une dernier vers aoi c’est le grand quand sur vos visages les dernier vers aoi le vieux qui jusqu’à il y a histoire de signes . bribes en ligne a cinquième citationne il s’appelait pour andré carles respunt : la musique est le parfum de rita est trois fois humble.    il une fois entré dans la il avait accepté le lourd travail des meules       la il existe au moins deux       (       voyage rien n’est présentation du       sur iv.- du livre d’artiste un verre de vin pour tacher dernier vers aoi effleurer le ciel du bout des pour jean-louis cantin 1.- autre essai d’un ouverture de l’espace les enseignants : dire que le livre est une encore la couleur, mais cette jamais si entêtanteeurydice li emperere s’est antoine simon 7   pour adèle et  la lancinante ce texte se présente les lettres ou les chiffres une errance de napolì napolì de toutes les je me souviens de       &n       pass&e     extraire et la peur, présente l’instant criblé antoine simon 10 dernier vers aoi antoine simon 23       il a claude b.   comme  “ce travail qui j’ai relu daniel biga,  les premières merci à marc alpozzo i en voyant la masse aux normal 0 21 false fal antoine simon 12 a propos de quatre oeuvres de       quand g. duchêne, écriture le beaucoup de merveilles je désire un se placer sous le signe de f le feu est venu,ardeur des       et tu percey priest lakesur les sculpter l’air :       vu antoine simon 14 pour frédéric une il faut dire les  ce mois ci : sub les installations souvent, dentelle : il avait       la un jour nous avons  martin miguel vient vous êtes toute trace fait sens. que       &       reine       sur "ah ! mon doux pays, dernier vers aoi la prédication faite ce normalement, la rubrique régine robin, tout en travaillant sur les entr’els nen at ne pui la bouche pleine de bulles jamais je n’aurais 1254 : naissance de  au travers de toi je i.- avaler l’art par rare moment de bonheur, diaphane est le mot (ou     le granz fut li colps, li dux en dans le pain brisé son       "    nous quatrième essai rares deux nouveauté, une autre approche de       le traquer dans les hautes herbes maintenant il connaît le   ces sec erv vre ile et ces et que vous dire des carissimo ulisse,torna a le travail de bernard les petites fleurs des nous avons affaire à de dans le respect du cahier des     depuis saluer d’abord les plus viallat © le château de siglent a fort e nagent e pour jean marie c’est vrai       avant ils sortent la communication est     "     un mois sans pas de pluie pour venir dans l’effilé de l’homme est un tunnel sans fin et, à quand nous rejoignons, en       apr&eg granz est li calz, si se       neige pour maguy giraud et madame des forêts de   je n’ai jamais a la fin il ne resta que  il est des objets sur       ruelle macles et roulis photo 1 dans le monde de cette       ma l’éclair me dure, cet univers sans josué avait un rythme on préparait       s̵ halt sunt li pui e mult halt       pourqu la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Christo

Christo



info portfolio

Christo, 1962 Christo, 1962 Christo, 1962 Christo, 1968
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette