BRIBES EN LIGNE
cyclades, iii° antoine simon 2 comme ce mur blanc je suis celle qui trompe le franchissement des       ce equitable un besoin sonnerait l’art n’existe       retour genre des motsmauvais genre al matin, quant primes pert    en là, c’est le sable et on cheval dernier vers aoi   1) cette antoine simon 28 et je vois dans vos       sur       reine f j’ai voulu me pencher       apr&eg li emperere s’est       fourr& ce nous serons toujours ces je t’enfourche ma folie de josuétout est mille fardeaux, mille dans les carnets       le ensevelie de silence,       je     à la question du récit       m̵ c’est ici, me   3   

les villa arson, nice, du 17 la cité de la musique la force du corps, sainte marie, un jour nous avons encore la couleur, mais cette   (à on croit souvent que le but et ces quand les mots l’une des dernières introibo ad altare en ceste tere ad estet ja le ciel de ce pays est tout pour jean-marie simon et sa       allong sous l’occupation il ne sait rien qui ne va les avenues de ce pays f dans le sourd chatoiement             quinze       sur chairs à vif paumes je ne sais pas si nécrologie ce qui fascine chez       assis "mais qui lit encore le un soir à paris au alocco en patchworck © 1 au retour au moment merci à marc alpozzo que d’heures     son trois (mon souffle au matin je t’ai admiré,  au travers de toi je antoine simon 27 macles et roulis photo 4 mi viene in mentemi pour pierre theunissen la madame chrysalide fileuse ] heureux l’homme pour jean-louis cantin 1.-     sur la pente quelques autres     dans la ruela 7) porte-fenêtre       dans quand les eaux et les terres l’évidence  pour le dernier jour la gaucherie à vivre, nice, le 8 octobre       la       l̵ tout à fleur d’eaula danse il faut laisser venir madame d’abord l’échange des le texte qui suit est, bien quando me ne so itu pe et la peur, présente   ces sec erv vre ile ma voix n’est plus que tous feux éteints. des dernier vers aoi mon cher pétrarque, dernier vers aoi portrait. 1255 :       "       l̵ dernier vers aoi     oued coulant j’ai en réserve mouans sartoux. traverse de       voyage antoine simon 30 10 vers la laisse ccxxxii siglent a fort e nagent e       la epuisement de la salle, il ne s’agit pas de vertige. une distance n’ayant pas les durand : une       que lorsqu’on connaît une ouverture d’une deuxième essai le le lent tricotage du paysage je reviens sur des       b&acir tandis que dans la grande la liberté s’imprime à de proche en proche tous grande lune pourpre dont les       les si j’étais un ce qui fait tableau : ce la langue est intarissable il s’appelait en introduction à errer est notre lot, madame, apaches : je dors d’un sommeil de       longte le samedi 26 mars, à 15 de tantes herbes el pre j’ai relu daniel biga, pour anne slacik ecrire est pour helmut a toi le don des cris qui halt sunt li pui e mult halt pour raphaël       la je suis occupé ces bal kanique c’est au commencement était ses mains aussi étaient merci à la toile de       à dentelle : il avait antoine simon 33 madame est toute dernier vers doel i avrat, viallat © le château de       d&eacu moisissures mousses lichens chaque automne les    tu sais       bonheu après la lecture de troisième essai accorde ton désir à ta deuxième essai antoine simon 13  avec « a la madame, vous débusquez       avant certains soirs, quand je       le onzième pour maguy giraud et la danse de   jn 2,1-12 : une autre approche de cette machine entre mes       aux   adagio   je     m2 &nbs dire que le livre est une antoine simon 11 voudrais je vous présentation du inoubliables, les       pass&e       sur le mais jamais on ne       il   on n’est moi cocon moi momie fuseau dans le pain brisé son   que signifie outre la poursuite de la mise hans freibach : il souffle sur les collines non, björg, rêves de josué, je ne saurais dire avec assez s’égarer on   si vous souhaitez les textes mis en ligne l’impression la plus a propos d’une polenta spectacle de josué dit dernier vers aoi entr’els nen at ne pui attelage ii est une œuvre     de rigoles en    au balcon   encore une       va       s̵ certains prétendent dernier vers aoi   madame porte à mougins. décembre torna a sorrento ulisse torna agnus dei qui tollis peccata       parfoi  hier, 17 vous n’avez attention beau   six formes de la (dans mon ventre pousse une elle ose à peine il y a tant de saints sur antoine simon 12 cher bernard     du faucon comme c’est carmelo arden quin est une préparation des       dans je crie la rue mue douleur macles et roulis photo 7 d’un bout à janvier 2002 .traverse pas facile d’ajuster le       deux quand sur vos visages les il existe deux saints portant "le renard connaît dans les hautes herbes jouer sur tous les tableaux la vie humble chez les ce jour-là il lui montagnesde       le dernier vers aoi l’instant criblé a l’aube des apaches,       journ& preambule – ut pictura       crabe- troisième essai et le galop du poème me      & journée de dernier vers aoi ce va et vient entre macles et roulis photo 6 carissimo ulisse,torna a le glacis de la mort       montag antoine simon 14 quel ennui, mortel pour démodocos... Ça a bien un li quens oger cuardise avant dernier vers aoi   maille 1 :que Ç’avait été la paysage de ta tombe  et     longtemps sur un homme dans la rue se prend les enseignants : de prime abord, il au seuil de l’atelier dans ma gorge       deux pour gilbert     après titrer "claude viallat, rare moment de bonheur, il y a dans ce pays des voies f les rêves de accoucher baragouiner j’aime chez pierre au rayon des surgelés 13) polynésie la route de la soie, à pied, grant est la plaigne e large in the country la pureté de la survie. nul À max charvolen et les étourneaux ! la terre a souvent tremblé       il la galerie chave qui une fois entré dans la ce texte se présente antoine simon 6 du fond des cours et des       fleure petit matin frais. je te deuxième suite mon travail est une ainsi fut pétrarque dans       la ( ce texte a j’ai donné, au mois       et tu       &agrav coupé en deux quand « pouvez-vous ce pays que je dis est       gentil       apparu dernier vers aoi deux ce travail vous est pas une année sans évoquer vous deux, c’est joie et rêve, cauchemar, de toutes les bribes en ligne a l’erbe del camp, ki    7 artistes et 1  les œuvres de douce est la terre aux yeux leonardo rosa       bien antoine simon 10       vu toute une faune timide veille dernier vers aoi dans l’effilé de madame, on ne la voit jamais et que vous dire des       marche comme une suite de à propos “la seul dans la rue je ris la 0 false 21 18 c’est la distance entre       deux deuxième approche de     le cygne sur   iv    vers pour alain borer le 26       sur le pour lee le 15 mai, à le numéro exceptionnel de il en est des noms comme du     extraire     au couchant       qui samuelchapitre 16, versets 1 (ô fleur de courge...       ce carles respunt : avec marc, nous avons pour yves et pierre poher et « voici       voyage ce qu’un paysage peut       le  le livre, avec 1254 : naissance de paien sunt morz, alquant       force i.- avaler l’art par jamais je n’aurais six de l’espace urbain,  le grand brassage des le temps passe dans la dans le patriote du 16 mars avant propos la peinture est livre grand format en trois       en un temps de bitume en fusion sur juste un mot pour annoncer "l’art est-il       &ccedi la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Collet

Collet



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette