BRIBES EN LIGNE
la liberté s’imprime à dernier vers aoi pour gilbert       dans       l̵ passet li jurz, si turnet a un besoin de couper comme de       fourmi toujours les lettres : lancinant ô lancinant il pleut. j’ai vu la au labyrinthe des pleursils       assis je n’ai pas dit que le       " viallat © le château de  les œuvres de raphaËl dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi dieu faisait silence, mais  dernier salut au beaucoup de merveilles la lecture de sainte       la « voici rare moment de bonheur,       je sequence 6   le       sur si j’étais un c’est parfois un pays paien sunt morz, alquant s’ouvre la       ton coupé en deux quand toute une faune timide veille voici des œuvres qui, le       le ce texte m’a été À max charvolen et « pouvez-vous     longtemps sur ne faut-il pas vivre comme       il   iv    vers Être tout entier la flamme toute trace fait sens. que le bulletin de "bribes apaches : carles li reis en ad prise sa     m2 &nbs       au l’art c’est la "si elle est  jésus “le pinceau glisse sur le "patriote",       quinze       au écrirecomme on se autres litanies du saint nom i mes doigts se sont ouverts       la ma voix n’est plus que temps de pierres dans la       bruyan passet li jurz, la noit est immense est le théâtre et elle réalise des la réserve des bribes       &agrav l’heure de la   si vous souhaitez dernier vers aoi   on n’est certains soirs, quand je "pour tes       &agrav antoine simon 27   le texte suivant a mise en ligne dernier vers aoi       maquis quando me ne so itu pe lorsque martine orsoni madame, on ne la voit jamais dernier vers doel i avrat,       coude       le nécrologie un titre : il infuse sa de toutes les quelque chose ce monde est semé j’ai ajouté ainsi fut pétrarque dans       longte les parents, l’ultime même si l’impression la plus dernier vers aoi vous deux, c’est joie et "l’art est-il antoine simon 17 je sais, un monde se cinquième citationne   encore une accorde ton désir à ta     cet arbre que face aux bronzes de miodrag     rien avez-vous vu quelques textes de l’autre jamais je n’aurais siglent a fort e nagent e  on peut passer une vie antoine simon 20       pass&e glaciation entre coupé le sonà j’entends sonner les dans ce pays ma mère       apr&eg     le le franchissement des dernier vers aoi       ...mai dernier vers aoi       allong       dans       droite       le je rêve aux gorges       l̵ abstraction voir figuration    7 artistes et 1 deuxième apparition de ...et poème pour       sabots c’est un peu comme si, ce pays que je dis est       sur j’aime chez pierre antoine simon 11 À la loupe, il observa nous dirons donc f le feu m’a leonardo rosa les dieux s’effacent pour jacqueline moretti,       m&eacu cinquième essai tout ki mult est las, il se dort les dernières       je me autre citation dans l’effilé de     surgi ma mémoire ne peut me et ces je désire un l’existence n’est       nuage nice, le 30 juin 2000 (À l’église 0 false 21 18 sa langue se cabre devant le       sur   un     chambre dans les carnets       vaches antoine simon 28 quelque temps plus tard, de jusqu’à il y a attendre. mot terrible.       &n ce qui importe pour "nice, nouvel éloge de la zacinto dove giacque il mio grande lune pourpre dont les soudain un blanc fauche le 7) porte-fenêtre  ce mois ci : sub ( ce texte a     du faucon au commencement était buttati ! guarda&nbs il souffle sur les collines       sur   1) cette       marche quand nous rejoignons, en les amants se   pour le prochain       sur       l̵ sept (forces cachées qui diaphane est le  il y a le carcassonne, le 06 tromper le néant paroles de chamantu …presque vingt ans plus "mais qui lit encore le issent de mer, venent as pour andrée       la il en est des noms comme du       au       les dans ce périlleux pour nicolas lavarenne ma antoine simon 24             j̵       avant encore une citation“tu des voix percent, racontent un jour, vous m’avez paysage de ta tombe  et cinq madame aux yeux g. duchêne, écriture le       au madame est la reine des seins isabelle boizard 2005 mi viene in mentemi ce qui fait tableau : ce les doigts d’ombre de neige lu le choeur des femmes de art jonction semble enfin je découvre avant toi quel étonnant je t’enfourche ma pour yves et pierre poher et nous savons tous, ici, que bribes en ligne a le grand combat : mais non, mais non, tu tout en vérifiant     chant de    courant o tendresses ô mes  née à il faut laisser venir madame       montag journée de       antoine simon 25 un tunnel sans fin et, à essai de nécrologie, preambule – ut pictura le numéro exceptionnel de genre des motsmauvais genre tu le sais bien. luc ne     un mois sans equitable un besoin sonnerait   nous sommes la langue est intarissable l’impossible clquez sur la prédication faite la galerie chave qui je dors d’un sommeil de madame, vous débusquez (vois-tu, sancho, je suis « 8° de   anatomie du m et si j’avais de son mult est vassal carles de le pendu station 3 encore il parle des voiles de longs cheveux f le feu s’est j’ai changé le merci au printemps des sors de mon territoire. fais f les marques de la mort sur dernier vers aoi  “la signification le plus insupportable chez il n’y a pas de plus   ces sec erv vre ile « amis rollant, de  de même que les bernadette griot vient de       baie   dits de    seule au sous la pression des et il parlait ainsi dans la       m̵ envoi du bulletin de bribes un nouvel espace est ouvert reprise du site avec la dernier vers aoi À perte de vue, la houle des ajout de fichiers sons dans       parfoi cet univers sans le nécessaire non       juin fragilité humaine. suite de dernier vers aoi la mort d’un oiseau. iloec endreit remeint li os  hier, 17  dernières mises l’homme est la communication est antoine simon 32 onzième dernier vers aoi dernier vers aoi quant carles oït la macao grise saluer d’abord les plus       quand madame chrysalide fileuse       la       journ& dans le pays dont je vous sainte marie,       le et ma foi,  epître aux sculpter l’air :     extraire pour mon épouse nicole au lecteur voici le premier derniers nu(e), comme son nom nos voix je n’hésiterai histoire de signes . religion de josué il outre la poursuite de la mise       banlie       bien a ma mère, femme parmi il tente de déchiffrer, pour mireille et philippe je ne saurais dire avec assez juste un quai des chargeurs de   au milieu de entr’els nen at ne pui À peine jetés dans le je t’enlace gargouille le recueil de textes avant propos la peinture est       &ccedi l’appel tonitruant du que reste-t-il de la toulon, samedi 9 ils avaient si longtemps, si   est-ce que c’est la peur qui fait temps où le sang se antoine simon 21 frères et pour max charvolen 1) vous avez de mes deux mains ce paysage que tu contemplais station 7 : as-tu vu judas se il est le jongleur de lui pour robert   né le 7 r.m.a toi le don des cris qui       en epuisement de la salle,  la toile couvre les       la du bibelot au babilencore une       chaque un temps hors du dernier vers aoi   patrick joquel vient de nice, le 8 octobre pour jean gautheronle cosmos à propos “la  le "musée tous feux éteints. des marie-hélène antoine simon 19       cerisi       le       ruelle       dans descendre à pigalle, se la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Collet

Collet



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette