BRIBES EN LIGNE
      p&eacu dans l’effilé de pour maguy giraud et     [1]  sainte marie,   se pour jean gautheronle cosmos je n’hésiterai grant est la plaigne e large non... non... je vous assure,     sur la ce paysage que tu contemplais     hélas,       dans la musique est le parfum de       baie violette cachéeton       retour       voyage "mais qui lit encore le c’est la distance entre de pa(i)smeisuns en est venuz       &agrav suite de f le feu est venu,ardeur des raphaël     les fleurs du l’une des dernières à bernadette (de)lecta lucta   le recueil de textes pourquoi yves klein a-t-il derniers l’évidence       le zacinto dove giacque il mio  le grand brassage des ne faut-il pas vivre comme 7) porte-fenêtre me chaque jour est un appel, une je suis celle qui trompe       sabots f le feu m’a madame chrysalide fileuse et je vois dans vos bernadette griot vient de       la ensevelie de silence, ainsi fut pétrarque dans dernier vers aoi mes pensées restent       s̵       la j’ai donné, au mois normal 0 21 false fal nous avancions en bas de dans les écroulements       pour sixième       tourne eurydice toujours nue à nous lirons deux extraits de v.- les amicales aventures du laure et pétrarque comme couleur qui ne masque pas moisissures mousses lichens tout en travaillant sur les dernier vers aoi etudiant à sous l’occupation (elle entretenait je suis un soir à paris au j’ai parlé quatrième essai rares       une     m2 &nbs la bouche pure souffrance rare moment de bonheur, pour lee on a cru à       l̵ je reviens sur des tout à fleur d’eaula danse avec marc, nous avons       m&eacu pour ma quelque chose il souffle sur les collines temps où le sang se peinture de rimes. le texte       sous dernier vers aoi de tantes herbes el pre   1) cette « pouvez-vous       juin de pareïs li seit la des quatre archanges que les lettres ou les chiffres rm : nous sommes en vous dites : "un deux mille ans nous abu zayd me déplait. pas       la f toutes mes       jonath comment entrer dans une mougins. décembre       dans d’un côté       dans deuxième apparition de       ma encore une citation“tu c’est vrai       au clers fut li jurz e li       vu tu le sais bien. luc ne c’était une       la   je n’ai jamais       quand f les marques de la mort sur 5) triptyque marocain       à  les œuvres de …presque vingt ans plus   saint paul trois morz est rollant, deus en ad les routes de ce pays sont 0 false 21 18       quinze un tunnel sans fin et, à pour martine, coline et laure art jonction semble enfin si j’étais un vous deux, c’est joie et       voyage elle réalise des lorsqu’on connaît une       ruelle   3   

les pour maxime godard 1 haute de profondes glaouis       nuage 1 la confusion des dans le patriote du 16 mars folie de josuétout est g. duchêne, écriture le raphaËl et combien antoine simon 11 madame, c’est notre il en est des meurtrières.     &nbs dans ce périlleux le scribe ne retient macles et roulis photo 1 un verre de vin pour tacher je m’étonne toujours de la ce qui fascine chez quel étonnant pour jacky coville guetteurs dernier vers aoi rimbaud a donc si, il y a longtemps, les il y a dans ce pays des voies       " deuxième suite un trait gris sur la 0 false 21 18 antoine simon 3 la deuxième édition du je dors d’un sommeil de les textes mis en ligne "ah ! mon doux pays, très malheureux... la question du récit allons fouiller ce triangle       il       la dans les carnets dernier vers aoi       le ce qui importe pour des conserves ! macles et roulis photo 3 station 1 : judas les dernières rêves de josué, l’homme est ce 28 février 2002. d’ eurydice ou bien de la cité de la musique bientôt, aucune amarre le ciel est clair au travers  au mois de mars, 1166       (       le       deux bribes en ligne a li emperere par sa grant       apr&eg       sur accorde ton désir à ta       bonheu ce qui fait tableau : ce autre petite voix       &agrav aux george(s) (s est la  mise en ligne du texte       en toutes ces pages de nos pour michèle gazier 1)     &nbs à sylvie   ces notes et  riche de mes comme ce mur blanc able comme capable de donner 1) notre-dame au mur violet       st la liberté de l’être madame porte à cliquetis obscène des dentelle : il avait    regardant  dans toutes les rues la vie humble chez les       le de l’autre     de rigoles en et ces le temps passe si vite, dernier vers aoi ma mémoire ne peut me thème principal : envoi du bulletin de bribes       sur le "patriote",   on n’est douze (se fait terre se poussées par les vagues la bouche pleine de bulles le ciel de ce pays est tout attendre. mot terrible. faisant dialoguer autre citation au commencement était   la production       sur       au genre des motsmauvais genre i en voyant la masse aux giovanni rubino dit d’abord l’échange des 1) la plupart de ces 10 vers la laisse ccxxxii 1-nous sommes dehors.       m̵ f les rêves de dernier vers aoi  de même que les je ne sais pas si     longtemps sur   pour théa et ses la vie est dans la vie. se       dans l’heure de la       sur le nice, le 8 octobre       sur on dit qu’agathe       alla (vois-tu, sancho, je suis a la femme au monde imaginal, sur l’erbe verte si est paien sunt morz, alquant l’appel tonitruant du jamais je n’aurais quatrième essai de À l’occasion de antoine simon 14       au       reine  “comment autres litanies du saint nom le 2 juillet nice, le 18 novembre 2004 antoine simon 24 la route de la soie, à pied, samuelchapitre 16, versets 1       un       le  “ce travail qui rêve, cauchemar, mise en ligne d’un  jésus       nuage ne pas négocier ne   pour le prochain pour gilbert       object     un mois sans     rien écoute, josué, dernier vers aoi mult est vassal carles de lorsque martine orsoni  martin miguel vient il était question non au rayon des surgelés       longte       les       entre       fourr& est-ce parce que, petit, on     pluie du antoine simon 23 la liberté s’imprime à deuxième apparition cyclades, iii° le coeur du dernier vers aoi   recleimet deu mult       d&eacu ils avaient si longtemps, si pour martine       on croit souvent que le but tant pis pour eux. c’est la peur qui fait quand vous serez tout       parfoi         or dans les horizons de boue, de  tu vois im font chier la galerie chave qui       je tous feux éteints. des       force cet article est paru     depuis pour martin   ces sec erv vre ile il est le jongleur de lui cinq madame aux yeux l’ami michel mais jamais on ne un besoin de couper comme de au matin du À max charvolen et la légende fleurie est suite du blasphème de rossignolet tu la     du faucon immense est le théâtre et m1             b&acir    tu sais     oued coulant onzième viallat © le château de la fraîcheur et la       aujour il arriva que     surgi  au travers de toi je une errance de à af : j’entends 1.- les rêves de ce jour là, je pouvais       maquis si tu es étudiant en  epître aux a la libération, les la fraîcheur et la quel ennui, mortel pour "l’art est-il antoine simon 33 je désire un poème pour  les trois ensembles deuxième essai approche d’une   au milieu de la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Dubuffet

Dubuffet



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette