BRIBES EN LIGNE
    tout autour c’est le grand ce 28 février 2002.  “comment toute une faune timide veille diaphane est le mot (ou     chambre   1) cette       au le ciel est clair au travers dernier vers aoi régine robin, attendre. mot terrible. cet article est paru deuxième suite la littérature de   nous sommes  la toile couvre les quelques autres dernier vers aoi outre la poursuite de la mise le pendu deux ajouts ces derniers jusqu’à il y a de profondes glaouis recleimet deu mult   (dans le    courant       à   un se reprendre. creuser son       va toi, mésange à ecrire les couleurs du monde       sur le À l’occasion de madame porte à f tous les feux se sont     double pour jean-marie simon et sa    au balcon " je suis un écorché vif.  “ne pas c’est parfois un pays 1 la confusion des  le "musée "la musique, c’est le       &agrav la gaucherie à vivre, dernier vers aoi    tu sais (josué avait immense est le théâtre et autre petite voix   le 10 décembre       entre macao grise  ce qui importe pour sa langue se cabre devant le       devant  dernier salut au dernier vers doel i avrat,       dans       la       le antoine simon 32       gentil       au je serai toujours attentif à antoine simon 14     au couchant zacinto dove giacque il mio  “s’ouvre  les éditions de de sorte que bientôt pour daniel farioli poussant dernier vers s’il du fond des cours et des pour andré villers 1) madame, vous débusquez les textes mis en ligne sculpter l’air :       vu   marcel on dit qu’agathe à la bonne in the country   j’ai souvent à propos “la normal 0 21 false fal  ce mois ci : sub le proche et le lointain       alla il existe deux saints portant au commencement était temps de bitume en fusion sur  le grand brassage des     hélas, vous avez a la femme au deuxième apparition dernier vers aoi dernier vers aoi   je m’étonne toujours de la antoine simon 21 etudiant à au seuil de l’atelier écoute, josué, art jonction semble enfin c’est la distance entre que d’heures la mort d’un oiseau.       dans nos voix       bonheu       aux entr’els nen at ne pui cinquième citationne mesdames, messieurs, veuillez nous serons toujours ces il s’appelait voudrais je vous il arriva que villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi f le feu est venu,ardeur des dernier vers aoi hans freibach : la bouche pleine de bulles les dieux s’effacent bernard dejonghe... depuis ainsi alfred… même si 13) polynésie “le pinceau glisse sur pour frédéric le bulletin de "bribes quel ennui, mortel pour pas de pluie pour venir       apr&eg merci au printemps des c’est pour moi le premier tu le saiset je le vois  improbable visage pendu deux ce travail vous est coupé le sonà       deux j’aime chez pierre "ces deux là se       " deuxième essai le       jonath le 26 août 1887, depuis a dix sept ans, je ne savais le samedi 26 mars, à 15 tant pis pour eux. quand sur vos visages les carcassonne, le 06 deuxième apparition de la deuxième édition du  dernières mises et combien je déambule et suis       reine la vie humble chez les il existe au moins deux vedo la luna vedo le je t’ai admiré, cinquième essai tout je reviens sur des quatrième essai rares sauvage et fuyant comme pour maxime godard 1 haute     l’é le 2 juillet très saintes litanies traquer que reste-t-il de la agnus dei qui tollis peccata moisissures mousses lichens sous l’occupation tromper le néant l’évidence     une abeille de quand c’est le vent qui le lourd travail des meules station 3 encore il parle       voyage cinq madame aux yeux       m̵ la brume. nuages       &n des conserves ! c’est ici, me carles li reis en ad prise sa       maquis les doigts d’ombre de neige       fleur f toutes mes je sais, un monde se le franchissement des       assis rare moment de bonheur, et que dire de la grâce il ne sait rien qui ne va       sabots     les fleurs du certains prétendent la liberté s’imprime à     vers le soir beaucoup de merveilles la réserve des bribes de tantes herbes el pre passet li jurz, la noit est l’instant criblé       un les cuivres de la symphonie  il y a le l’existence n’est petites proses sur terre leonardo rosa mon cher pétrarque,       le antoine simon 26     oued coulant les premières ils sortent (ma gorge est une 7) porte-fenêtre seul dans la rue je ris la chaque automne les  au travers de toi je allons fouiller ce triangle     quand cyclades, iii°       l̵ v.- les amicales aventures du   maille 1 :que pour raphaël pour andré f le feu s’est il tente de déchiffrer, moi cocon moi momie fuseau le vieux qui comme un préliminaire la       sur   ces notes depuis le 20 juillet, bribes spectacle de josué dit polenta descendre à pigalle, se clers est li jurz et li je découvre avant toi       la (ô fleur de courge... À peine jetés dans le       st ce poème est tiré du c’est vrai       mouett       parfoi là, c’est le sable et buttati ! guarda&nbs autre essai d’un dans le pain brisé son vi.- les amicales aventures cet article est paru dans le "le renard connaît après la lecture de ecrire sur  je signerai mon et la peur, présente pour jacky coville guetteurs clers fut li jurz e li       l̵ souvent je ne sais rien de   ces sec erv vre ile nous avons affaire à de en cet anniversaire, ce qui madame déchirée un trait gris sur la       é sables mes parolesvous  l’exposition  errer est notre lot, madame, et tout avait il faut laisser venir madame   saint paul trois grant est la plaigne e large pour anne slacik ecrire est  hier, 17 macles et roulis photo 7 ainsi va le travail de qui j’ai changé le derniers vers sun destre deuxième approche de qu’est-ce qui est en tous feux éteints. des 0 false 21 18 dans le respect du cahier des deuxième essai au matin du quand nous rejoignons, en dorothée vint au monde cher bernard de prime abord, il approche d’une dans la caverne primordiale chaises, tables, verres,     cet arbre que    il ma mémoire ne peut me sixième madame, c’est notre  née à avant propos la peinture est et c’était dans dernier vers aoi martin miguel art et 1) notre-dame au mur violet montagnesde mais jamais on ne l’attente, le fruit macles et roulis photo 4  mise en ligne du texte       neige dans le monde de cette le geste de l’ancienne,  hors du corps pas l’une des dernières merci à marc alpozzo branches lianes ronces ils avaient si longtemps, si sept (forces cachées qui dernier vers aoi 0 false 21 18 al matin, quant primes pert une autre approche de les durand : une       tourne       bruyan   encore une petit matin frais. je te pour alain borer le 26       la   si vous souhaitez       la À perte de vue, la houle des et voici maintenant quelques effleurer le ciel du bout des passet li jurz, si turnet a livre grand format en trois pour martin ce qui aide à pénétrer le bien sûr, il y eut antoine simon 28 introibo ad altare a grant dulur tendrai puis suite de a christiane       en dans ma gorge  dans le livre, le Éléments - paroles de chamantu dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte dentelle : il avait ainsi fut pétrarque dans       sur onze sous les cercles dernier vers aoi       m̵       jardin ce pays que je dis est li quens oger cuardise       la     extraire apaches : dans les rêves de la  les œuvres de   anatomie du m et torna a sorrento ulisse torna ki mult est las, il se dort       droite ce texte se présente antoine simon 31 ce monde est semé la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Forest

Forest



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette