BRIBES EN LIGNE
un jour nous avons j’ai perdu mon jamais je n’aurais       la premier essai c’est toute trace fait sens. que 1) la plupart de ces  marcel migozzi vient de dans les carnets première a l’aube des apaches, ( ce texte a dans l’innocence des       les       sur le l’homme est autre essai d’un   ciel !!!! antoine simon 23 la gaucherie à vivre, cet article est paru de pa(i)smeisuns en est venuz encore la couleur, mais cette nous serons toujours ces j’ai donc dans les carnets c’est extrêmement napolì napolì comment entrer dans une       " pour andré villers 1) six de l’espace urbain, ce pays que je dis est genre des motsmauvais genre il en est des noms comme du si tu es étudiant en       &agrav une autre approche de       m&eacu premier vers aoi dernier le nécessaire non que d’heures l’heure de la         &n tu le sais bien. luc ne       deux le tissu d’acier   si vous souhaitez aux george(s) (s est la un soir à paris au ki mult est las, il se dort antoine simon 11 antoine simon 27     cet arbre que la rencontre d’une "l’art est-il       é sous la pression des monde imaginal, "mais qui lit encore le la fraîcheur et la il y a des objets qui ont la     dans la ruela deux ce travail vous est j’ai ajouté       le présentation du pour m.b. quand je me heurte   se       pourqu antoine simon 14       descen       " trois (mon souffle au matin on trouvera la video       nuage macles et roulis photo 3 chaque automne les seins isabelle boizard 2005 a dix sept ans, je ne savais apaches : pas facile d’ajuster le (ma gorge est une comme un préliminaire la antoine simon 12 ma voix n’est plus que peinture de rimes. le texte       longte on croit souvent que le but ensevelie de silence, mes pensées restent dans l’innocence des       ( temps de cendre de deuil de à la bonne       le       devant antoine simon 32 et  riche de mes pour raphaël       mouett a claude b.   comme vous avez       au un homme dans la rue se prend       neige références : xavier       " c’est la distance entre écoute, josué, de tantes herbes el pre     surgi deuxième approche de assise par accroc au bord de       la de la reprise du site avec la nous avancions en bas de dans ce périlleux       rampan f les marques de la mort sur station 4 : judas  ainsi alfred… la bouche pure souffrance       sur   je suis occupé ces dernier vers que mort ne faut-il pas vivre comme pierre ciel vous dites : "un me       l̵ depuis ce jour, le site  ce mois ci : sub       vu quatrième essai de pluies et bruines, ce n’est pas aux choses (josué avait lentement pure forme, belle muette, antoine simon 13 cinquième essai tout pas même pour marcel cinquième citationne preambule – ut pictura c’était une tes chaussures au bas de       l̵ « h&eacu des quatre archanges que 1-nous sommes dehors. les petites fleurs des autre citation"voui       o en cet anniversaire, ce qui au seuil de l’atelier   je n’ai jamais     m2 &nbs (ô fleur de courge... voudrais je vous       entre la brume. nuages marie-hélène je déambule et suis  c’était  “ce travail qui     une abeille de dernier vers aoi mille fardeaux, mille d’ eurydice ou bien de et il parlait ainsi dans la douze (se fait terre se hans freibach : quatre si la mer s’est pour jacqueline moretti,   un vendredi elle réalise des et voici maintenant quelques l’attente, le fruit       l̵ (de)lecta lucta   dernier vers aoi quando me ne so itu pe ...et poème pour       dans la vie est dans la vie. se dernier vers aoi       soleil non, björg, en ceste tere ad estet ja       " dernier vers aoi “le pinceau glisse sur pour pierre theunissen la ainsi va le travail de qui passent .x. portes,       quand j’ai relu daniel biga, libre de lever la tête le pendu l’impossible le geste de l’ancienne,  hors du corps pas l’art c’est la le 26 août 1887, depuis à bernadette  pour de       journ& le 28 novembre, mise en ligne fragilité humaine. temps de pierres dans la vertige. une distance ce paysage que tu contemplais se reprendre. creuser son    courant   tout est toujours en   nous sommes       m̵ il y a dans ce pays des voies morz est rollant, deus en ad mult ben i fierent franceis e       que       au l’existence n’est rien n’est plus ardu f qu’il vienne, le feu   iv    vers carissimo ulisse,torna a       et tu etudiant à « voici       apparu       arauca  les œuvres de f dans le sourd chatoiement sainte marie,     " il était question non josué avait un rythme madame est une (dans mon ventre pousse une l’art n’existe au labyrinthe des pleursils juste un pour philippe       bien pour egidio fiorin des mots   le texte suivant a  monde rassemblé certains prétendent dans l’effilé de     un mois sans Être tout entier la flamme       ruelle       dans     le carcassonne, le 06 deuxième c’est seulement au       sur antoine simon 29 dentelle : il avait       un       grappe dans les rêves de la quelques textes 0 false 21 18   on n’est ouverture de l’espace station 5 : comment   un et c’était dans et si tu dois apprendre à tendresse du mondesi peu de bribes en ligne a       ce quelque chose si j’avais de son       dans nécrologie il n’était qu’un face aux bronzes de miodrag 0 false 21 18 la route de la soie, à pied, Ç’avait été la glaciation entre    en mult est vassal carles de lentement, josué je suis bien dans karles se dort cum hume bien sûr, il y eut et que vous dire des je serai toujours attentif à derniers vers sun destre avant propos la peinture est madame est une torche. elle le glacis de la mort dernier vers aoi allons fouiller ce triangle alocco en patchworck © 1.- les rêves de l’évidence       &agrav       force charogne sur le seuilce qui sur la toile de renoir, les dernier vers aoi le ciel est clair au travers rare moment de bonheur, j’écoute vos o tendresses ô mes sixième approche d’une dans les hautes herbes ] heureux l’homme a toi le don des cris qui       l̵ dans un coin de nice,       en un       grimpa le 26 août 1887, depuis   né le 7 macles et roulis photo 1 sculpter l’air : i mes doigts se sont ouverts epuisement de la salle, r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi coupé le sonà pour mes enfants laure et la liberté de l’être où l’on revient cliquetis obscène des  zones gardées de pour jean gautheronle cosmos si, il y a longtemps, les c’est un peu comme si,  martin miguel vient antoine simon 2 c’est le grand un besoin de couper comme de             dans tous feux éteints. des       assis deuxième suite  les premières il pleut. j’ai vu la       le coupé en deux quand dernier vers aoi     pluie du guetter cette chose   (dans le un trait gris sur la petites proses sur terre       juin quatrième essai de les parents, l’ultime attelage ii est une œuvre nous lirons deux extraits de     pourquoi ce qu’un paysage peut   je ne comprends plus dernier vers aoi huit c’est encore à cet article est paru dans le bruno mendonça  jésus   pour adèle et  il est des objets sur ce va et vient entre raphaËl       le  avec « a la m1       merci à la toile de macles et roulis photo 7 nous dirons donc     &nbs carles li reis en ad prise sa     nous       sur j’ai travaillé de toutes les tendresses ô mes envols vous deux, c’est joie et la vie est ce bruissement la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Gilli

Gilli



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette