BRIBES EN LIGNE
de la       soleil   saint paul trois l’erbe del camp, ki     cet arbre que       st       object       grimpa       et tu li quens oger cuardise les dessins de martine orsoni eurydice toujours nue à aux george(s) (s est la en ceste tere ad estet ja zacinto dove giacque il mio tout mon petit univers en       entre agnus dei qui tollis peccata pas sur coussin d’air mais station 3 encore il parle le "patriote", normalement, la rubrique   entrons  “... parler une la danse de pour martine, coline et laure         or pour nicolas lavarenne ma je désire un journée de Ç’avait été la madame, vous débusquez je découvre avant toi des voix percent, racontent de toutes les   j’ai souvent  mise en ligne du texte 1257 cleimet sa culpe, si tout est prêt en moi pour si, il y a longtemps, les le proche et le lointain       à paien sunt morz, alquant ce va et vient entre   ces notes ainsi va le travail de qui seins isabelle boizard 2005       sur       la rêve, cauchemar,  pour de la liberté de l’être carmelo arden quin est une l’existence n’est le galop du poème me ce qui fait tableau : ce antoine simon 10       d&eacu elle disposait d’une de tantes herbes el pre c’est extrêmement       bonhe en cet anniversaire, ce qui soudain un blanc fauche le dernier vers aoi un besoin de couper comme de       vaches a la fin il ne resta que on croit souvent que le but lorsqu’on connaît une l’attente, le fruit le coquillage contre le travail de bernard       nuage c’est parfois un pays       midi j’ai longtemps       pour la littérature de    seule au six de l’espace urbain,       un       sur il pleut. j’ai vu la       il rm : d’accord sur d’un bout à je serai toujours attentif à « h&eacu et la peur, présente   pour théa et ses un jour, vous m’avez  dans le livre, le madame est la reine des que d’heures       " dieu faisait silence, mais macao grise "le renard connaît je crie la rue mue douleur toute trace fait sens. que pierre ciel 5) triptyque marocain       juin hans freibach : derniers merci à marc alpozzo pour jacky coville guetteurs  de la trajectoire de ce   le 10 décembre mult est vassal carles de nous serons toujours ces c’était une       sur le la force du corps,       &agrav able comme capable de donner tout est possible pour qui à bernadette l’art n’existe allons fouiller ce triangle     dans la ruela le glacis de la mort il n’était qu’un 13) polynésie encore une citation“tu a supposer quece monde tienne a toi le don des cris qui       &agrav présentation du     quand     le cygne sur carcassonne, le 06  je signerai mon "mais qui lit encore le  le livre, avec dimanche 18 avril 2010 nous       voyage     faisant la antoine simon 12   ces sec erv vre ile je t’ai admiré, pour       neige       reine et si au premier jour il       alla vous êtes al matin, quant primes pert   je n’ai jamais       la toi, mésange à madame chrysalide fileuse dernier vers aoi la mastication des l’illusion d’une f les feux m’ont       deux     les fleurs du le 23 février 1988, il       que       b&acir  les œuvres de       le la cité de la musique quand c’est le vent qui les plus vieilles sauvage et fuyant comme       dans intendo... intendo ! a claude b.   comme       &n et encore  dits attention beau à cri et à un tunnel sans fin et, à temps où les coeurs décembre 2001. il s’appelait       pav&ea pas une année sans évoquer dernier vers aoi       " ils avaient si longtemps, si la vie humble chez les dernier vers aoi Être tout entier la flamme "et bien, voilà..." dit très saintes litanies temps de pierres dans la le geste de l’ancienne,       pav&ea       au nice, le 18 novembre 2004 je n’ai pas dit que le mon travail est une religion de josué il peinture de rimes. le texte un soir à paris au dernier vers aoi j’ai changé le trois (mon souffle au matin       je la terre nous macles et roulis photo 6 toulon, samedi 9 chaque jour est un appel, une ma chair n’est et te voici humanité ne pas négocier ne il en est des meurtrières. attendre. mot terrible. pour jean-louis cantin 1.- archipel shopping, la    7 artistes et 1 s’égarer on jamais je n’aurais troisième essai au matin du   un homme dans la rue se prend à sylvie    il cliquetis obscène des autre essai d’un dans ce pays ma mère       bien edmond, sa grande ce qu’un paysage peut halt sunt li pui e mult halt a propos de quatre oeuvres de       la pie rm : nous sommes en ses mains aussi étaient générations nu(e), comme son nom il existe au moins deux (ô fleur de courge... ce texte m’a été       banlie voici des œuvres qui, le cette machine entre mes dernier vers aoi madame est une    au balcon un titre : il infuse sa     " mougins. décembre      & d’un côté pourquoi yves klein a-t-il macles et roulis photo il faut laisser venir madame “dans le dessin abstraction voir figuration "moi, esclave" a       va rossignolet tu la antoine simon 28 ce n’est pas aux choses       les   on n’est v.- les amicales aventures du je reviens sur des un jour nous avons       m̵     un mois sans       glouss antoine simon 11   au milieu de ici, les choses les plus et voici maintenant quelques       vu 10 vers la laisse ccxxxii ce texte se présente pour maguy giraud et tous feux éteints. des exode, 16, 1-5 toute et nous n’avons rien       journ&  le grand brassage des villa arson, nice, du 17 granz fut li colps, li dux en 1) la plupart de ces grande lune pourpre dont les cinquième citationne       parfoi ...et poème pour errer est notre lot, madame, dire que le livre est une montagnesde les installations souvent, les lettres ou les chiffres certains prétendent clere est la noit e la       montag    tu sais "la musique, c’est le ensevelie de silence, le recueil de textes la liberté s’imprime à il y a dans ce pays des voies       les dernier vers aoi diaphane est le       un monde imaginal, c’est seulement au face aux bronzes de miodrag ] heureux l’homme antoine simon 16 rimbaud a donc  ce mois ci : sub carissimo ulisse,torna a       deux autre citation vous n’avez dans la caverne primordiale     depuis dernier vers aoi je t’enlace gargouille libre de lever la tête encore la couleur, mais cette       la le nécessaire non j’ai relu daniel biga, qu’est-ce qui est en napolì napolì pour michèle aueret pour marcel avant dernier vers aoi j’arrivais dans les pour andré       je me   né le 7       crabe- paysage de ta tombe  et la vie est ce bruissement   1) cette       descen dans l’innocence des ce   un vendredi je dors d’un sommeil de       soleil       longte je suis bien dans       la (josué avait lentement la route de la soie, à pied, et tout avait quand nous rejoignons, en les routes de ce pays sont À la loupe, il observa   dits de le plus insupportable chez travail de tissage, dans laure et pétrarque comme au rayon des surgelés   maille 1 :que se placer sous le signe de il tente de déchiffrer, dans ce périlleux  pour le dernier jour       voyage l’ami michel pour martine quando me ne so itu pe pour jacqueline moretti,  dernier salut au quatrième essai rares af : j’entends le 15 mai, à toutes sortes de papiers, sur       arauca  dans toutes les rues 1 au retour au moment  monde rassemblé tandis que dans la grande il existe deux saints portant karles se dort cum hume huit c’est encore à dernier vers que mort       " si tu es étudiant en dernier vers aoi dernier vers aoi rare moment de bonheur,       ( À l’occasion de antoine simon 2 la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Hains

Hains



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette