BRIBES EN LIGNE
fin première cet univers sans je reviens sur des le passé n’est   je n’ai jamais       &agrav moisissures mousses lichens  “s’ouvre quand les eaux et les terres   pour le prochain       au dernier vers s’il je n’ai pas dit que le mougins. décembre ce 28 février 2002. l’erbe del camp, ki  “... parler une     &nbs       dans       m̵ passet li jurz, si turnet a   la baie des anges je ne saurais dire avec assez la poésie, à la mult ben i fierent franceis e g. duchêne, écriture le  avec « a la et ma foi, toujours les lettres : le glacis de la mort 1- c’est dans f les rêves de sur l’erbe verte si est       p&eacu       une 1. il se trouve que je suis tous feux éteints. des des voiles de longs cheveux f le feu est venu,ardeur des i.- avaler l’art par vertige. une distance si tu es étudiant en dentelle : il avait religion de josué il toi, mésange à dernier vers aoi madame chrysalide fileuse mais non, mais non, tu ma voix n’est plus que cet article est paru la fraîcheur et la écoute, josué,   ces notes       glouss sous l’occupation  tous ces chardonnerets dans les écroulements pour egidio fiorin des mots à la mémoire de      & le tissu d’acier dans le monde de cette la galerie chave qui       fourr& pour andré "et bien, voilà..." dit       l̵ l’heure de la les grands merci à marc alpozzo ce n’est pas aux choses l’instant criblé l’une des dernières dorothée vint au monde     dans la ruela a la libération, les dernier vers que mort la question du récit 5) triptyque marocain travail de tissage, dans    de femme liseuse attelage ii est une œuvre       assis     oued coulant       bien deuxième apparition       juin dernier vers aoi on peut croire que martine       il premier essai c’est pour max charvolen 1)       rampan "si elle est ainsi va le travail de qui       arauca et si tu dois apprendre à       les effleurer le ciel du bout des       le       je toutes sortes de papiers, sur il ne sait rien qui ne va l’illusion d’une abu zayd me déplait. pas générations       les     faisant la folie de josuétout est la réserve des bribes   j’ai souvent je serai toujours attentif à     chant de  ce qui importe pour « voici « amis rollant, de livre grand format en trois dernier vers aoi      tu sais       banlie bribes en ligne a petites proses sur terre la vie est dans la vie. se j’ai changé le       je est-ce parce que, petit, on dans la caverne primordiale art jonction semble enfin la bouche pure souffrance       ….omme virginia par la       pav&ea derniers où l’on revient       &agrav pour julius baltazar 1 le pour martin dans ce pays ma mère able comme capable de donner (en regardant un dessin de   encore une       une le grand combat : histoire de signes . immense est le théâtre et d’abord l’échange des « e ! malvais a grant dulur tendrai puis juste un mot pour annoncer  dernier salut au sur la toile de renoir, les je découvre avant toi un titre : il infuse sa vous dites : "un  il est des objets sur il y a dans ce pays des voies le ciel est clair au travers les plus vieilles pour andré villers 1)   la production ecrire sur quand nous rejoignons, en madame est la reine des       pour       " villa arson, nice, du 17 onzième dessiner les choses banales       au    regardant dans le pain brisé son on a cru à dans les carnets je n’hésiterai poème pour   (à de sorte que bientôt       entre       " ne faut-il pas vivre comme exode, 16, 1-5 toute quant carles oït la cette machine entre mes tromper le néant dernier vers aoi       à accoucher baragouiner voudrais je vous f le feu s’est je rêve aux gorges se reprendre. creuser son avez-vous vu en 1958 ben ouvre à  tu ne renonceras pas. c’est la distance entre le 2 juillet première dernier vers aoi deux nouveauté,  le "musée et il parlait ainsi dans la dire que le livre est une       va ce qui importe pour ils avaient si longtemps, si cet article est paru dans le madame porte à sors de mon territoire. fais       le juste un comme ce mur blanc le lourd travail des meules un temps hors du  tu vois im font chier à dix l’espace ouvert au   se   iv    vers pour andré dernier vers doel i avrat,       je me       apparu nous savons tous, ici, que comme une suite de dernier vers aoi vous avez deuxième apparition de et c’était dans       voyage archipel shopping, la pour ma je m’étonne toujours de la rimbaud a donc il souffle sur les collines à la bonne difficile alliage de la terre a souvent tremblé ] heureux l’homme madame aux rumeurs pour mon épouse nicole et tout avait       sur clquez sur       &agrav vedo la luna vedo le macles et roulis photo 6 dernier vers aoi encore une citation“tu       dans     ton sainte marie, une errance de ce jour là, je pouvais f les marques de la mort sur et que vous dire des quand sur vos visages les je déambule et suis derniers vers sun destre antoine simon 21 la fraîcheur et la       su  dernières mises madame a des odeurs sauvages c’est la peur qui fait       descen les routes de ce pays sont     vers le soir j’ai relu daniel biga,       le j’arrivais dans les       sur aucun hasard si se       s̵ granz est li calz, si se nous serons toujours ces marcel alocco a "tu sais ce que c’est le 23 février 1988, il dans les hautes herbes  improbable visage pendu langues de plomba la       la “dans le dessin issent de mer, venent as ce qui fait tableau : ce       le en cet anniversaire, ce qui       le     surgi sept (forces cachées qui  “la signification recleimet deu mult f qu’il vienne, le feu marché ou souk ou vous avez edmond, sa grande les plus terribles       devant       sur « pouvez-vous     les provisions a l’aube des apaches, c’est le grand apaches : bruno mendonça les amants se       le   entrons pour m.b. quand je me heurte bien sûrla chairs à vif paumes je t’enlace gargouille couleur qui ne masque pas (ô fleur de courge...       jardin leonardo rosa À la loupe, il observa au labyrinthe des pleursils ce paysage que tu contemplais un tunnel sans fin et, à toute une faune timide veille au seuil de l’atelier on croit souvent que le but       ...mai a toi le don des cris qui     rien je suis bien dans       au je sais, un monde se       sur le   ciel !!!!       l̵ titrer "claude viallat, l’évidence toutefois je m’estimais   marcel antoine simon 23 li emperere s’est 1 la confusion des reprise du site avec la il aurait voulu être sables mes parolesvous pour jean marie pour le prochain basilic, (la       m&eacu       bonheu la liberté de l’être pour michèle gazier 1 tout à fleur d’eaula danse ce       l̵ nous avancions en bas de légendes de michel dans le patriote du 16 mars       coude mon travail est une 0 false 21 18 poussées par les vagues       ton des voix percent, racontent 0 false 21 18 j’ai ajouté af : j’entends ma chair n’est jusqu’à il y a f j’ai voulu me pencher les dernières il semble possible       pass&e       dans pour philippe       ( À peine jetés dans le     le cygne sur ( ce texte a carles respunt : "ah ! mon doux pays,       &n le pendu c’est ici, me dimanche 18 avril 2010 nous constellations et quelques textes       object quel ennui, mortel pour avant dernier vers aoi       la  ce mois ci : sub       longte mon cher pétrarque,     quand démodocos... Ça a bien un le 28 novembre, mise en ligne la parol

Accueil > Personnalités > Gilli

Gilli


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette