BRIBES EN LIGNE
la fraîcheur et la imagine que, dans la macles et roulis photo     de rigoles en et combien le numéro exceptionnel de dernier vers s’il il n’est pire enfer que    regardant 1-nous sommes dehors. le samedi 26 mars, à 15     faisant la  hier, 17       midi bernadette griot vient de je n’ai pas dit que le un titre : il infuse sa un jour nous avons  marcel migozzi vient de au rayon des surgelés       assis   se a dix sept ans, je ne savais ce pays que je dis est se placer sous le signe de i en voyant la masse aux sauvage et fuyant comme  improbable visage pendu seins isabelle boizard 2005       bonhe       &agrav la liberté de l’être « e ! malvais  le "musée la tentation du survol, à Être tout entier la flamme les petites fleurs des     son deux mille ans nous Ç’avait été la de la  pour de       allong il n’était qu’un très malheureux... rossignolet tu la douce est la terre aux yeux quatrième essai de temps de pierres souvent je ne sais rien de       la et il fallait aller debout   dits de pour michèle gazier 1 petites proses sur terre les grands il pleut. j’ai vu la À perte de vue, la houle des toutes sortes de papiers, sur pour michèle gazier 1) pure forme, belle muette,   adagio   je le temps passe si vite, dans les hautes herbes l’attente, le fruit c’est la peur qui fait antoine simon 25 toujours les lettres : diaphane est le en 1958 ben ouvre à nous avons affaire à de dernier vers aoi madame, on ne la voit jamais j’ai perdu mon s’égarer on       fleur       voyage       "   iv    vers (en regardant un dessin de       je       bruyan outre la poursuite de la mise un verre de vin pour tacher de profondes glaouis       "       &agrav des voix percent, racontent c’est pour moi le premier quelque chose aux barrières des octrois     à genre des motsmauvais genre in the country carles respunt : aucun hasard si se l’ami michel a christiane pour jean-marie simon et sa rien n’est  il est des objets sur il semble possible (josué avait       aujour cinquième essai tout       sur issent de mer, venent as ço dist li reis : c’est vrai       sur   si vous souhaitez deuxième approche de ils avaient si longtemps, si       les le texte qui suit est, bien le 23 février 1988, il iloec endreit remeint li os quelques autres dimanche 18 avril 2010 nous chaque jour est un appel, une pour mes enfants laure et ce 28 février 2002. dernier vers aoi folie de josuétout est immense est le théâtre et si, il y a longtemps, les de tantes herbes el pre faisant dialoguer il avait accepté     [1]  premier vers aoi dernier    si tout au long la cité de la musique dernier vers aoi la mastication des reprise du site avec la 10 vers la laisse ccxxxii noble folie de josué, dorothée vint au monde i.- avaler l’art par nécrologie r.m.a toi le don des cris qui temps où les coeurs de proche en proche tous effleurer le ciel du bout des nice, le 30 juin 2000 attendre. mot terrible. au seuil de l’atelier  pour le dernier jour       au (À l’église "le renard connaît       object   est-ce que vi.- les amicales aventures une il faut dire les on a cru à j’ai en réserve dernier vers aoi journée de de prime abord, il dernier vers aoi       dans merci à marc alpozzo dans le pain brisé son la brume. nuages paroles de chamantu l’erbe del camp, ki ne pas négocier ne l’appel tonitruant du de soie les draps, de soie dernier vers aoi à propos des grands quand vous serez tout tu le sais bien. luc ne sixième       apr&eg       object   maille 1 :que antoine simon 7 pour mon épouse nicole    de femme liseuse printemps breton, printemps dernier vers que mort onze sous les cercles quel étonnant ….omme virginia par la avec marc, nous avons       ce des quatre archanges que  je signerai mon tout le problème         or grant est la plaigne e large le 26 août 1887, depuis a la libération, les il souffle sur les collines rita est trois fois humble.       retour       en j’aime chez pierre dernier vers aoi a la fin il ne resta que il était question non bientôt, aucune amarre je découvre avant toi vous deux, c’est joie et rare moment de bonheur, madame porte à 1) notre-dame au mur violet cyclades, iii° toute trace fait sens. que polenta bruno mendonça ce texte m’a été merci au printemps des régine robin, tes chaussures au bas de essai de nécrologie, le soleil n’est pas       sur ce n’est pas aux choses ( ce texte a   marcel    courant       ...mai heureuse ruine, pensait       et tu       six pas même À max charvolen et martin bribes en ligne a c’est un peu comme si, sainte marie, le 15 mai, à paysage de ta tombe  et certains prétendent sa langue se cabre devant le troisième essai pour andré ainsi fut pétrarque dans le "patriote",       à livre grand format en trois   1) cette       l̵  tu ne renonceras pas. petit matin frais. je te madame, c’est notre       jonath une autre approche de pour michèle       st       tourne       d&eacu dernier vers aoi       &agrav li quens oger cuardise     m2 &nbs       fourmi nice, le 18 novembre 2004 je désire un       en un  jésus       vu la prédication faite       il si tu es étudiant en vertige. une distance bien sûr, il y eut tant pis pour eux. dire que le livre est une c’est le grand et c’était dans       j̵ station 1 : judas       s̵ pour michèle aueret du fond des cours et des attention beau certains soirs, quand je       &agrav au lecteur voici le premier le coquillage contre la deuxième édition du 0 false 21 18       grappe f qu’il vienne, le feu les dessins de martine orsoni g. duchêne, écriture le antoine simon 33  l’écriture       pour dernier vers aoi       la dentelle : il avait reflets et echosla salle un homme dans la rue se prend quand nous rejoignons, en halt sunt li pui e mult halt       pass&e   six formes de la pour angelo       maquis     vers le soir spectacle de josué dit madame est une fragilité humaine. j’ai donc             banlie   nous sommes       le le galop du poème me i mes doigts se sont ouverts       mouett temps de pierres dans la       neige le geste de l’ancienne, ce nous savons tous, ici, que station 7 : as-tu vu judas se rêve, cauchemar,  “ce travail qui       neige chercher une sorte de antoine simon 14 un tunnel sans fin et, à  “la signification pour raphaël la légende fleurie est la poésie, à la 1254 : naissance de et je vois dans vos  avec « a la tout à fleur d’eaula danse       au normal 0 21 false fal je suis celle qui trompe a claude b.   comme l’homme est légendes de michel et encore  dits j’arrivais dans les seul dans la rue je ris la et…  dits de autre citation lorsque martine orsoni rm : nous sommes en les durand : une       vu       apparu tendresses ô mes envols je n’hésiterai       la les parents, l’ultime       ma dernier vers aoi pourquoi yves klein a-t-il       reine on cheval poussées par les vagues quant carles oït la buttati ! guarda&nbs       la pour m.b. quand je me heurte       grimpa bel équilibre et sa gardien de phare à vie, au   né le 7  l’exposition  le 26 août 1887, depuis       le présentation du pour frédéric béatrice machet vient de  dans toutes les rues lorsqu’on connaît une coupé en deux quand etait-ce le souvenir (la numérotation des là, c’est le sable et c’est la chair pourtant À peine jetés dans le       je me       &n tout est possible pour qui bernard dejonghe... depuis le tissu d’acier le passé n’est madame chrysalide fileuse mille fardeaux, mille la langue est intarissable     ton la parol

Accueil > Personnalités > Kaantor

Kaantor


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette