BRIBES EN LIGNE
      bonheu nouvelles mises en « pouvez-vous arbre épanoui au ciel se reprendre. creuser son onzième       sur la vie est dans la vie. se …presque vingt ans plus la liberté de l’être polenta deuxième apparition un trait gris sur la pour jacqueline moretti,       ma et si au premier jour il préparation des etait-ce le souvenir dernier vers aoi À l’occasion de À la loupe, il observa (de)lecta lucta     un vendredi a la femme au la poésie, à la il existe deux saints portant     son quand vous serez tout peinture de rimes. le texte dernier vers aoi démodocos... Ça a bien un       &n       ce la chaude caresse de (ô fleur de courge...       une dans l’innocence des la brume. nuages percey priest lakesur les sur l’erbe verte si est raphaël       la la mort, l’ultime port, viallat © le château de (À l’église       vu       " poussées par les vagues dimanche 18 avril 2010 nous printemps breton, printemps       dans vos estes proz e vostre v.- les amicales aventures du violette cachéeton macles et roulis photo l’impossible a l’aube des apaches, l’impression la plus able comme capable de donner       " il en est des meurtrières. temps où le sang se       en un   (à pour martine, coline et laure       ton pour jean gautheronle cosmos libre de lever la tête bernard dejonghe... depuis la pureté de la survie. nul i.- avaler l’art par mais jamais on ne "et bien, voilà..." dit nice, le 18 novembre 2004 derniers vers sun destre « 8° de     &nbs le ciel est clair au travers       fleure tous feux éteints. des voici des œuvres qui, le antoine simon 14       devant samuelchapitre 16, versets 1 raphaËl vous avez antoine simon 30 tout mon petit univers en assise par accroc au bord de ce monde est semé en 1958 ben ouvre à a la fin il ne resta que la question du récit   3   

les de pa(i)smeisuns en est venuz cet univers sans sixième ne faut-il pas vivre comme       le "le renard connaît les enseignants :       soleil eurydice toujours nue à grant est la plaigne e large dont les secrets… à quoi       &       l̵ le soleil n’est pas il en est des noms comme du       que       sur  “ce travail qui je découvre avant toi à sylvie 13) polynésie villa arson, nice, du 17 il s’appelait dans la caverne primordiale journée de dans les horizons de boue, de là, c’est le sable et dernier vers aoi je suis karles se dort cum hume ma chair n’est pour qui veut se faire une       l̵ dernier vers que mort     dans la ruela       entre quant carles oït la un jour nous avons f le feu est venu,ardeur des quatrième essai de nécrologie pour alain borer le 26 macles et roulis photo 7 nu(e), comme son nom    si tout au long madame porte à dernier vers aoi  de même que les elle réalise des avec marc, nous avons       ...mai       sous carissimo ulisse,torna a nous serons toujours ces je me souviens de frères et dans les écroulements li emperere par sa grant dernier vers doel i avrat, les installations souvent,       sur la bouche pure souffrance       en Être tout entier la flamme le texte qui suit est, bien de profondes glaouis  il est des objets sur   jn 2,1-12 : j’aime chez pierre     une abeille de c’est parfois un pays lorsque martine orsoni   si vous souhaitez il ne sait rien qui ne va   on n’est a grant dulur tendrai puis que reste-t-il de la       midi       un moi cocon moi momie fuseau quand il voit s’ouvrir, et encore  dits       le et combien     sur la pente       je me tu le saiset je le vois i mes doigts se sont ouverts diaphane est le mot (ou madame, c’est notre       la mise en ligne d’un archipel shopping, la pour nicolas lavarenne ma epuisement de la salle,       allong les textes mis en ligne il faut laisser venir madame le 28 novembre, mise en ligne edmond, sa grande dernier vers aoi       six neuf j’implore en vain ils sortent       la paysage de ta tombe  et constellations et       dans       dans de l’autre il existe au moins deux       l̵ je crie la rue mue douleur on dit qu’agathe       sabots 0 false 21 18  hier, 17       journ& fontelucco, 6 juillet 2000 envoi du bulletin de bribes    nous le scribe ne retient il faut aller voir des quatre archanges que tromper le néant 1. il se trouve que je suis rêves de josué, ouverture d’une et que dire de la grâce a ma mère, femme parmi lancinant ô lancinant et  riche de mes issent de mer, venent as       au bientôt, aucune amarre poème pour ne pas négocier ne  la lancinante   le texte suivant a       le le coeur du les doigts d’ombre de neige une errance de       montag j’ai changé le    il des conserves ! genre des motsmauvais genre pas même   iv    vers merle noir  pour       ruelle en ceste tere ad estet ja deuxième suite les routes de ce pays sont à la mémoire de dix l’espace ouvert au au programme des actions il est le jongleur de lui franchement, pensait le chef, le recueil de textes j’ai donné, au mois       vaches c’est un peu comme si,       il "l’art est-il iloec endreit remeint li os avez-vous vu le travail de bernard non... non... je vous assure,       bonhe af : j’entends temps de bitume en fusion sur       soleil rien n’est voudrais je vous antoine simon 11 couleur qui ne masque pas premier vers aoi dernier antoine simon 6 dernier vers aoi       descen depuis le 20 juillet, bribes dans le monde de cette un verre de vin pour tacher je dors d’un sommeil de décembre 2001.       pass&e mouans sartoux. traverse de           sur la les dieux s’effacent 10 vers la laisse ccxxxii chairs à vif paumes       dans branches lianes ronces dernier vers aoi madame chrysalide fileuse   ces sec erv vre ile   l’oeuvre vit son ….omme virginia par la je suis celle qui trompe « h&eacu     [1]        avant présentation du madame est toute le 19 novembre 2013, à la c’est le grand autre citation"voui toujours les lettres : pour frédéric saluer d’abord les plus 1) la plupart de ces 7) porte-fenêtre sculpter l’air : dernier vers aoi pour mon épouse nicole comme un préliminaire la dans le train premier antoine simon 12 j’ai parlé pas de pluie pour venir       sur  dernier salut au  jésus et la peur, présente  tous ces chardonnerets maintenant il connaît le       je bruno mendonça la vie est ce bruissement la terre nous madame a des odeurs sauvages pour michèle gazier 1) la deuxième édition du pour jean marie       la       nuage     longtemps sur on a cru à  dernières mises faisant dialoguer       je (ma gorge est une 1.- les rêves de antoine simon 24   né le 7 les étourneaux !  les trois ensembles la réserve des bribes et si tu dois apprendre à     les fleurs du     rien mougins. décembre c’est la peur qui fait antoine simon 23 antoine simon 17 quelques autres un tunnel sans fin et, à est-ce parce que, petit, on  zones gardées de et je vois dans vos       bruyan       marche 1 au retour au moment de mes deux mains toute une faune timide veille il y a dans ce pays des voies       jardin qu’est-ce qui est en le glacis de la mort  on peut passer une vie troisième essai sous l’occupation       pourqu li emperere s’est       deux       sur le     au couchant lu le choeur des femmes de cinquième essai tout       baie       coude f j’ai voulu me pencher au lecteur voici le premier vedo la luna vedo le station 3 encore il parle et que vous dire des noble folie de josué, ce poème est tiré du hans freibach :  c’était        les œuvres de ce qui importe pour       la pie la cité de la musique iv.- du livre d’artiste   la production douce est la terre aux yeux s’ouvre la la parol

Accueil > Personnalités > Li Mir

Li Mir


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette