BRIBES EN LIGNE
nous lirons deux extraits de dernier vers aoi non, björg, alocco en patchworck © coupé en deux quand     l’é "je me tais. pour taire. 0 false 21 18 « voici la brume. nuages il s’appelait rm : d’accord sur       la     dans la ruela 1257 cleimet sa culpe, si       fourr& il ne s’agit pas de saluer d’abord les plus l’homme est temps où les coeurs certains prétendent madame est la reine des marie-hélène thème principal : ( ce texte a antoine simon 11       dans archipel shopping, la  tu vois im font chier   né le 7       maquis       ce beaucoup de merveilles   que signifie les cuivres de la symphonie       dans quand il voit s’ouvrir, station 7 : as-tu vu judas se j’ai donné, au mois madame chrysalide fileuse la deuxième édition du f le feu s’est pour michèle gazier 1)       je issent de mer, venent as au commencement était dans les rêves de la tout en travaillant sur les introibo ad altare l’existence n’est buttati ! guarda&nbs la question du récit a l’aube des apaches, et encore  dits depuis le 20 juillet, bribes 1) notre-dame au mur violet pas facile d’ajuster le       la granz est li calz, si se (ô fleur de courge...       l̵ a la femme au le bulletin de "bribes pas sur coussin d’air mais il est le jongleur de lui       qui je meurs de soif noble folie de josué,  pour jean le   en grec, morías temps de bitume en fusion sur j’ai relu daniel biga, elle disposait d’une de profondes glaouis paysage de ta tombe  et quand les eaux et les terres  tous ces chardonnerets suite de art jonction semble enfin       allong des quatre archanges que deux nouveauté, temps où le sang se au matin du madame est toute       pass&e       l̵ mon travail est une à la bonne je sais, un monde se merci au printemps des dire que le livre est une       assis    7 artistes et 1 c’est seulement au "nice, nouvel éloge de la     les fleurs du le 2 juillet  “ce travail qui pluies et bruines,   d’un coté,       magnol un tunnel sans fin et, à       sabots pour martine giovanni rubino dit À la loupe, il observa comment entrer dans une sous l’occupation       sur le madame porte à pour le prochain basilic, (la troisième essai et ...et poème pour toutes ces pages de nos comme ce mur blanc « e ! malvais j’entends sonner les       et la prédication faite       vu peinture de rimes. le texte       aux spectacle de josué dit nouvelles mises en deuxième suite je ne peins pas avec quoi, suite du blasphème de    il f qu’il vienne, le feu grande lune pourpre dont les  improbable visage pendu       avant au labyrinthe des pleursils un titre : il infuse sa le temps passe si vite, j’ai longtemps       &eacut       apr&eg reprise du site avec la   voici donc la encore la couleur, mais cette la pureté de la survie. nul vue à la villa tamaris quand sur vos visages les juste un dernier vers aoi branches lianes ronces   ces notes fontelucco, 6 juillet 2000 antoine simon 6 des quatre archanges que       force sables mes parolesvous il semble possible inoubliables, les       dans abu zayd me déplait. pas trois tentatives desesperees tant pis pour eux. f toutes mes et tout avait mais non, mais non, tu rêve, cauchemar, journée de ce qui aide à pénétrer le    nous coupé le sonà raphaËl dernier vers aoi libre de lever la tête merci à la toile de petit matin frais. je te une il faut dire les toi, mésange à je ne sais pas si nous dirons donc pas de pluie pour venir       la j’arrivais dans les l’heure de la pour martin voici des œuvres qui, le quelques textes  monde rassemblé nos voix ma mémoire ne peut me       sur au lecteur voici le premier     chant de les routes de ce pays sont       bonheu à propos des grands paien sunt morz, alquant     une abeille de ne pas négocier ne des voiles de longs cheveux dernier vers aoi       les samuelchapitre 16, versets 1 li quens oger cuardise  le grand brassage des j’ai ajouté en introduction à "et bien, voilà..." dit il en est des meurtrières. dans les carnets ouverture de l’espace antoine simon 7       m&eacu station 1 : judas nous avancions en bas de cette machine entre mes nice, le 30 juin 2000       &agrav 7) porte-fenêtre deux ajouts ces derniers pour michèle la fraîcheur et la de sorte que bientôt l’impression la plus dernier vers aoi       midi carcassonne, le 06 frères et     à la lecture de sainte   un vendredi un nouvel espace est ouvert dernier vers aoi  martin miguel vient   au milieu de  les trois ensembles l’évidence pour moisissures mousses lichens       glouss   tout est toujours en quando me ne so itu pe pour gilbert de tantes herbes el pre bientôt, aucune amarre vous avez on peut croire que martine pour martine, coline et laure    tu sais       voyage rare moment de bonheur, avant propos la peinture est de soie les draps, de soie bribes en ligne a pour maxime godard 1 haute       longte       soleil       s̵ un soir à paris au   se       bonhe 1. il se trouve que je suis la légende fleurie est       neige raphaël mon cher pétrarque, décembre 2001. etait-ce le souvenir le galop du poème me       en un       voyage sauvage et fuyant comme des voix percent, racontent       dans ce jour là, je pouvais il était question non  si, du nouveau  les premières     pluie du dans la caverne primordiale la musique est le parfum de du bibelot au babilencore une antoine simon 20 livre grand format en trois j’ai perdu mon f le feu est venu,ardeur des  référencem  dans toutes les rues clers fut li jurz e li       " rossignolet tu la dans le respect du cahier des il existe deux saints portant si j’avais de son et ces f les marques de la mort sur macles et roulis photo 7 a propos de quatre oeuvres de ses mains aussi étaient je suis occupé ces c’est extrêmement       le depuis ce jour, le site       sur       le chaque automne les a toi le don des cris qui présentation du quatre si la mer s’est dernier vers aoi  “la signification les dessins de martine orsoni on trouvera la video  les éditions de bien sûr, il y eut maintenant il connaît le de proche en proche tous       ce la bouche pleine de bulles f tous les feux se sont       deux deux ce travail vous est       parfoi on préparait démodocos... Ça a bien un errer est notre lot, madame,       sous  de la trajectoire de ce       cerisi six de l’espace urbain, dernier vers que mort ils sortent deuxième essai références : xavier a ma mère, femme parmi   entrons deuxième apparition de pour mes enfants laure et       retour le plus insupportable chez la galerie chave qui     tout autour tout en vérifiant rien n’est ouverture d’une je crie la rue mue douleur À l’occasion de quant carles oït la cliquetis obscène des exode, 16, 1-5 toute portrait. 1255 :       &       vu mesdames, messieurs, veuillez « 8° de      & nice, le 8 octobre       reine il y a tant de saints sur passet li jurz, si turnet a le 26 août 1887, depuis pour jacky coville guetteurs et il fallait aller debout "pour tes madame, on ne la voit jamais temps de cendre de deuil de s’ouvre la clquez sur   l’oeuvre vit son lu le choeur des femmes de les enseignants : carissimo ulisse,torna a    de femme liseuse je t’enlace gargouille morz est rollant, deus en ad       pav&ea antoine simon 25 tout à fleur d’eaula danse l’erbe del camp, ki le grand combat : que reste-t-il de la premier vers aoi dernier pour daniel farioli poussant aux george(s) (s est la glaciation entre    au balcon       dans       sur couleur qui ne masque pas les installations souvent, en ceste tere ad estet ja       rampan   je n’ai jamais   dernier vers aoi    en madame, vous débusquez la bouche pure souffrance la parol

Accueil > Personnalités > Long

Long


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette