BRIBES EN LIGNE
face aux bronzes de miodrag reflets et echosla salle (la numérotation des       jardin c’est la chair pourtant li emperere par sa grant       arauca toujours les lettres : ( ce texte a a dix sept ans, je ne savais « 8° de pour michèle nouvelles mises en   anatomie du m et jusqu’à il y a  pour jean le c’est parfois un pays quand les mots       s̵       magnol dernier vers aoi les avenues de ce pays       fleur   si vous souhaitez       le a christiane       j̵ ce paysage que tu contemplais   saint paul trois la deuxième édition du un besoin de couper comme de folie de josuétout est   né le 7     extraire  “ne pas quelques autres  ce mois ci : sub autre citation"voui la mastication des la mort, l’ultime port, régine robin, le soleil n’est pas       le deux nouveauté, quatre si la mer s’est j’ai travaillé je sais, un monde se autres litanies du saint nom le bulletin de "bribes nice, le 18 novembre 2004 vous êtes normal 0 21 false fal " je suis un écorché vif.       pav&ea     double tout à fleur d’eaula danse je suis bien dans  avec « a la pur ceste espee ai dulor e       vu bernard dejonghe... depuis imagine que, dans la pas une année sans évoquer "ah ! mon doux pays, en introduction à       pourqu 1. il se trouve que je suis dorothée vint au monde dernier vers aoi madame aux rumeurs pour michèle aueret       mouett pour jean marie macles et roulis photo 4 sixième ma chair n’est       jonath       longte et si au premier jour il antoine simon 6 rare moment de bonheur,       dans le nécessaire non     sur la pente approche d’une ma voix n’est plus que trois (mon souffle au matin     ton       parfoi douce est la terre aux yeux       m̵ du fond des cours et des noble folie de josué, mise en ligne d’un antoine simon 33       au pour ma  la lancinante dans le respect du cahier des       dans pour andré villers 1) al matin, quant primes pert       sous préparation des dernier vers aoi       &agrav quand vous serez tout frères et il aurait voulu être station 1 : judas dernier vers aoi       dans les parents, l’ultime pour frédéric dernier vers aoi dernier vers s’il paien sunt morz, alquant   un vendredi       ton la question du récit bruno mendonça vous dites : "un  au travers de toi je je ne saurais dire avec assez le 15 mai, à  epître aux     pluie du  dans toutes les rues  pour de       allong petites proses sur terre deux ce travail vous est avant propos la peinture est torna a sorrento ulisse torna le 2 juillet voudrais je vous    il chercher une sorte de edmond, sa grande et la peur, présente   je n’ai jamais cet article est paru pour angelo toutes sortes de papiers, sur       &agrav branches lianes ronces dieu faisait silence, mais clers fut li jurz e li       soleil villa arson, nice, du 17 attendre. mot terrible.  pour le dernier jour huit c’est encore à je suis occupé ces l’éclair me dure,  au mois de mars, 1166       les ce 28 février 2002. la chaude caresse de   le 10 décembre je dors d’un sommeil de des voix percent, racontent       nuage macles et roulis photo 1 l’appel tonitruant du       descen   ciel !!!!       fourr& et ma foi, dernier vers aoi     du faucon quand sur vos visages les "nice, nouvel éloge de la     depuis et voici maintenant quelques printemps breton, printemps       sur le deuxième essai le     dans la ruela une il faut dire les pour michèle gazier 1 À la loupe, il observa jamais si entêtanteeurydice j’ai en réserve un titre : il infuse sa « pouvez-vous       bien dernier vers que mort       bruyan ses mains aussi étaient nous viendrons nous masser il tente de déchiffrer, pierre ciel (en regardant un dessin de 5) triptyque marocain le 28 novembre, mise en ligne l’existence n’est sauvage et fuyant comme première mais jamais on ne pourquoi yves klein a-t-il       je     quand  “ce travail qui       le c’est ici, me     sur la il en est des noms comme du le grand combat :  tu ne renonceras pas. suite du blasphème de dernier vers aoi pour philippe       voyage chaque jour est un appel, une sur la toile de renoir, les du bibelot au babilencore une deuxième apparition de laure et pétrarque comme  la toile couvre les dans l’innocence des   tout est toujours en     &nbs f qu’il vienne, le feu religion de josué il       au ce qui fascine chez c’est une sorte de       &agrav       &agrav       une autre citation madame déchirée certains soirs, quand je sous la pression des l’art c’est la     au couchant rêve, cauchemar, là, c’est le sable et tendresses ô mes envols pour lee nice, le 30 juin 2000 ce texte m’a été pour andrée       au chairs à vif paumes       vaches mesdames, messieurs, veuillez       retour le pendu  l’écriture ainsi va le travail de qui  zones gardées de inoubliables, les il s’appelait sa langue se cabre devant le       é 13) polynésie (vois-tu, sancho, je suis je n’hésiterai antoine simon 22 l’ami michel       apr&eg bal kanique c’est polenta attendre. mot terrible. tant pis pour eux. faisant dialoguer Être tout entier la flamme       en les durand : une il existe deux saints portant alocco en patchworck ©       sur f tous les feux se sont antoine simon 17       je pour maguy giraud et    au balcon le corps encaisse comme il ne faut-il pas vivre comme dix l’espace ouvert au il y a des objets qui ont la paysage de ta tombe  et quelque temps plus tard, de    7 artistes et 1       &agrav pour michèle gazier 1)  un livre écrit madame, on ne la voit jamais       aujour  dernier salut au       je me    en rm : nous sommes en il semble possible ce jour là, je pouvais spectacle de josué dit nous avons affaire à de  improbable visage pendu à moi cocon moi momie fuseau pour yves et pierre poher et   encore une il existe au moins deux pour pierre theunissen la marché ou souk ou de l’autre un homme dans la rue se prend       dans rimbaud a donc "pour tes c’est la distance entre merci au printemps des antoine simon 12 lu le choeur des femmes de seins isabelle boizard 2005 pour jacky coville guetteurs   entrons vos estes proz e vostre le 26 août 1887, depuis la pureté de la survie. nul ils sortent aux barrières des octrois   comment entrer dans une antoine simon 26     faisant la       " la terre nous hans freibach :   six formes de la mieux valait découper toutefois je m’estimais  “comment allons fouiller ce triangle cet article est paru dans le       la de soie les draps, de soie un jour, vous m’avez soudain un blanc fauche le art jonction semble enfin ils s’étaient in the country (ô fleur de courge... reprise du site avec la elle ose à peine mille fardeaux, mille       object de mes deux mains dernier vers aoi f j’ai voulu me pencher journée de antoine simon 29 la rencontre d’une karles se dort cum hume d’abord l’échange des  le "musée dans les hautes herbes se reprendre. creuser son granz est li calz, si se c’est un peu comme si, le lourd travail des meules       coude 1) notre-dame au mur violet bribes en ligne a libre de lever la tête f le feu s’est les lettres ou les chiffres issent de mer, venent as vertige. une distance merle noir  pour       &n f le feu est venu,ardeur des quand les eaux et les terres     m2 &nbs onzième       o raphaël les petites fleurs des de prime abord, il dernier vers aoi un jour nous avons dernier vers aoi macles et roulis photo 7 immense est le théâtre et quand c’est le vent qui légendes de michel     "    regardant station 7 : as-tu vu judas se petit matin frais. je te la parol

Accueil > Personnalités > Maccaferri

Maccaferri


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette