BRIBES EN LIGNE
les avenues de ce pays   six formes de la coupé le sonà gardien de phare à vie, au     ton la pureté de la survie. nul a propos d’une ce    seule au le soleil n’est pas f tous les feux se sont deuxième suite des voiles de longs cheveux deux mille ans nous l’existence n’est antoine simon 7 il faut aller voir dans l’effilé de madame est une références : xavier toujours les lettres : c’est pour moi le premier le temps passe dans la dernier vers aoi   d’un coté, depuis ce jour, le site deuxième essai  epître aux     après on dit qu’agathe ici, les choses les plus elle disposait d’une les parents, l’ultime       dans antoine simon 32 autre essai d’un le texte qui suit est, bien       l̵ exode, 16, 1-5 toute la chaude caresse de  je signerai mon  il est des objets sur avez-vous vu giovanni rubino dit six de l’espace urbain, (À l’église la mort d’un oiseau. maintenant il connaît le chaises, tables, verres,     le cygne sur   ciel !!!! le 15 mai, à À la loupe, il observa       le quai des chargeurs de deuxième apparition de le scribe ne retient madame dans l’ombre des (dans mon ventre pousse une       que toutes sortes de papiers, sur suite du blasphème de merci au printemps des       bruyan ses mains aussi étaient   né le 7 carcassonne, le 06 encore la couleur, mais cette normalement, la rubrique quando me ne so itu pe 1.- les rêves de de profondes glaouis dernier vers aoi       je       je       reine dernier vers aoi   c’est le grand à cri et à antoine simon 15 pour jean gautheronle cosmos       f le feu s’est clere est la noit e la       au       sur  il y a le il n’est pire enfer que le coeur du d’abord l’échange des     tout autour "si elle est et la peur, présente titrer "claude viallat, si elle est belle ? je       deux       o nice, le 18 novembre 2004 même si dans le train premier   est-ce que premier essai c’est présentation du ma mémoire ne peut me chercher une sorte de approche d’une       montag       sur antoine simon 9   saint paul trois raphaël outre la poursuite de la mise dans les hautes herbes     &nbs un titre : il infuse sa antoine simon 31 1- c’est dans pour julius baltazar 1 le  pour le dernier jour       au de l’autre ce pays que je dis est (vois-tu, sancho, je suis tout le problème imagine que, dans la pour le prochain basilic, (la       soleil       la       en les routes de ce pays sont pour angelo 1-nous sommes dehors. de sorte que bientôt       vu       neige     sur la  référencem macles et roulis photo 1       aux cher bernard   1) cette couleur qui ne masque pas le numéro exceptionnel de je t’enlace gargouille les cuivres de la symphonie dans le pain brisé son       fleure le lourd travail des meules marcel alocco a « e ! malvais pour frédéric a la fin il ne resta que   la production       neige alocco en patchworck © tes chaussures au bas de "et bien, voilà..." dit les premières on peut croire que martine apaches : antoine simon 22 préparation des fragilité humaine. chaque jour est un appel, une  “s’ouvre l’homme est écoute, josué, juste un mot pour annoncer f dans le sourd chatoiement je me souviens de antoine simon 19 allons fouiller ce triangle toulon, samedi 9 tout est possible pour qui dans le patriote du 16 mars (ma gorge est une       sur  jésus dernier vers aoi    en f les rêves de les étourneaux ! quelque temps plus tard, de li emperere s’est madame, on ne la voit jamais ce jour là, je pouvais     " toi, mésange à les doigts d’ombre de neige cet article est paru  zones gardées de       longte       object pour nicolas lavarenne ma pour jacqueline moretti, "mais qui lit encore le       dans raphaël pour raphaël trois (mon souffle au matin       un intendo... intendo ! onze sous les cercles comme un préliminaire la    au balcon avec marc, nous avons mieux valait découper du fond des cours et des là, c’est le sable et       ...mai dans l’innocence des mougins. décembre errer est notre lot, madame, a supposer quece monde tienne À max charvolen et de toutes les   tout est toujours en ecrire les couleurs du monde clers fut li jurz e li mon cher pétrarque,       voyage nu(e), comme son nom je t’ai admiré,   la baie des anges on a cru à dernier vers aoi issent de mer, venent as traquer edmond, sa grande "le renard connaît       dans si grant dol ai que ne si, il y a longtemps, les       au lentement, josué autres litanies du saint nom 1) notre-dame au mur violet  on peut passer une vie       la   (dans le zacinto dove giacque il mio cyclades, iii° sixième paien sunt morz, alquant       droite de tantes herbes el pre f j’ai voulu me pencher dernier vers aoi       et tu tous feux éteints. des on préparait mise en ligne       ce r.m.a toi le don des cris qui écrirecomme on se immense est le théâtre et     faisant la       pav&ea tant pis pour eux. pour jean-louis cantin 1.-       au       voyage la gaucherie à vivre,      &    courant       la       dans       (       devant si tu es étudiant en peinture de rimes. le texte       la       & langues de plomba la c’est la chair pourtant l’art n’existe un homme dans la rue se prend     vers le soir pour gilbert mise en ligne d’un   pour olivier samuelchapitre 16, versets 1 ainsi fut pétrarque dans il faut laisser venir madame ici. les oiseaux y ont fait comme c’est après la lecture de nous viendrons nous masser pour marcel lorsque martine orsoni i mes doigts se sont ouverts pas facile d’ajuster le equitable un besoin sonnerait je déambule et suis     nous c’est vrai       grappe       quinze troisième essai et mult ben i fierent franceis e si j’étais un jusqu’à il y a able comme capable de donner dernier vers aoi clquez sur non, björg, tendresse du mondesi peu de       le i en voyant la masse aux   je n’ai jamais     chant de  marcel migozzi vient de ne faut-il pas vivre comme la terre nous       dans   j’ai souvent 5) triptyque marocain       bonheu (josué avait pour martine dernier vers aoi vue à la villa tamaris  pour jean le comme ce mur blanc  un livre écrit       je me       en un huit c’est encore à se placer sous le signe de je meurs de soif       j̵ laure et pétrarque comme       st ] heureux l’homme     dans la ruela     [1]  le 26 août 1887, depuis quand les mots "pour tes       dans ço dist li reis : fontelucco, 6 juillet 2000 j’ai donc nos voix  les œuvres de un tunnel sans fin et, à quel ennui, mortel pour tout mon petit univers en etudiant à     de rigoles en       sur le       bien vos estes proz e vostre mesdames, messieurs, veuillez le grand combat : le 28 novembre, mise en ligne bien sûr, il y eut a l’aube des apaches, cet univers sans à la mémoire de       quand je rêve aux gorges guetter cette chose       &agrav la route de la soie, à pied, c’est parfois un pays l’évidence       sur dernier vers aoi et nous n’avons rien n’ayant pas l’attente, le fruit sur l’erbe verte si est moi cocon moi momie fuseau   ces notes pour martin       " dernier vers doel i avrat, marché ou souk ou     oued coulant merci à marc alpozzo pour ma a christiane la galerie chave qui       il a la femme au hans freibach :       crabe- je sais, un monde se heureuse ruine, pensait toute trace fait sens. que f le feu s’est iloec endreit remeint li os   pour théa et ses       ton avant propos la peinture est a ma mère, femme parmi la parol

Accueil > Personnalités > Maccaferri

Maccaferri


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette