BRIBES EN LIGNE
      va rêve, cauchemar, reprise du site avec la temps de cendre de deuil de       au traquer       deux un jour, vous m’avez non... non... je vous assure,   le texte suivant a glaciation entre la chaude caresse de dernier vers aoi percey priest lakesur les antoine simon 26 dernier vers aoi madame chrysalide fileuse     longtemps sur c’est le grand station 1 : judas       ce       une je m’étonne toujours de la il faut laisser venir madame pour martine, coline et laure marché ou souk ou       les religion de josué il (ô fleur de courge... printemps breton, printemps l’instant criblé au seuil de l’atelier À peine jetés dans le je rêve aux gorges       embarq la route de la soie, à pied, deux ce travail vous est des quatre archanges que comme ce mur blanc       grimpa le temps passe dans la f le feu s’est ouverture d’une       la le tissu d’acier onze sous les cercles le vieux qui pour yves et pierre poher et les petites fleurs des la cité de la musique       le spectacle de josué dit normalement, la rubrique et combien le bulletin de "bribes  l’exposition  j’écoute vos autre citation"voui en 1958 ben ouvre à carmelo arden quin est une     pluie du g. duchêne, écriture le f qu’il vienne, le feu  hors du corps pas  “ce travail qui j’arrivais dans les carissimo ulisse,torna a bel équilibre et sa a supposer quece monde tienne si, il y a longtemps, les après la lecture de si j’avais de son antoine simon 31 f tous les feux se sont qu’est-ce qui est en       " les plus terribles zacinto dove giacque il mio rossignolet tu la pour julius baltazar 1 le     oued coulant rêves de josué, on cheval       pav&ea      & nous lirons deux extraits de  née à li emperere par sa grant nous serons toujours ces les plus vieilles deuxième essai     extraire deuxième apparition       quand voile de nuità la pour egidio fiorin des mots dorothée vint au monde folie de josuétout est       allons fouiller ce triangle       d&eacu c’est pour moi le premier passet li jurz, si turnet a gardien de phare à vie, au dernier vers doel i avrat, nous savons tous, ici, que à propos “la décembre 2001.  les œuvres de (ma gorge est une sous la pression des       le "mais qui lit encore le la mort, l’ultime port, i en voyant la masse aux ce 28 février 2002. sauvage et fuyant comme       cerisi       dans c’est parfois un pays montagnesde granz est li calz, si se mais jamais on ne 1-nous sommes dehors. d’abord l’échange des ainsi alfred…       banlie madame est une torche. elle je dors d’un sommeil de     du faucon il existe au moins deux cliquetis obscène des issent de mer, venent as la légende fleurie est       fleure pierre ciel temps de pierres dans la ma chair n’est  un livre écrit la deuxième édition du d’un côté assise par accroc au bord de ce n’est pas aux choses de proche en proche tous laure et pétrarque comme antoine simon 16  “... parler une normal 0 21 false fal  référencem deux ajouts ces derniers vous avez tant pis pour eux.       pass&e       cette démodocos... Ça a bien un       s̵ tes chaussures au bas de       avant  pour jean le equitable un besoin sonnerait le lent tricotage du paysage nous dirons donc c’est un peu comme si,       je me l’attente, le fruit  ce mois ci : sub ma voix n’est plus que pour m.b. quand je me heurte antoine simon 11 karles se dort cum hume mult est vassal carles de       é pour jean-marie simon et sa       m̵   maille 1 :que il avait accepté j’ai donné, au mois       vaches deuxième essai le en introduction à buttati ! guarda&nbs dernier vers aoi madame est la reine des ouverture de l’espace clers fut li jurz e li je n’ai pas dit que le       la chaises, tables, verres,   pour adèle et       ce c’est extrêmement pour martin       au pour frédéric       enfant madame porte à  le grand brassage des alocco en patchworck © aux barrières des octrois si grant dol ai que ne     les fleurs du approche d’une       parfoi       la si elle est belle ? je attention beau suite de aucun hasard si se la vie humble chez les       &agrav à bernadette dernier vers s’il pour le prochain basilic, (la antoine simon 30 pour helmut       "     un mois sans “dans le dessin r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi douze (se fait terre se "le renard connaît on peut croire que martine le grand combat : antoine simon 18 (en regardant un dessin de toute trace fait sens. que quelques autres       &agrav       le  le "musée même si a grant dulur tendrai puis       apr&eg voudrais je vous madame aux rumeurs mieux valait découper dans le pays dont je vous       la (À l’église       "       en tendresses ô mes envols  les trois ensembles la littérature de   (à reflets et echosla salle et ma foi, je suis celle qui trompe la lecture de sainte de tantes herbes el pre les étourneaux ! toulon, samedi 9   voici donc la  de même que les je suis bien dans j’ai changé le antoine simon 27 "nice, nouvel éloge de la       vu  dans toutes les rues nice, le 8 octobre pour martine       glouss       apparu     m2 &nbs  monde rassemblé dernier vers aoi pour jacqueline moretti, pour andrée antoine simon 3 un temps hors du il tente de déchiffrer,       o       m̵ a ma mère, femme parmi derniers “le pinceau glisse sur on croit souvent que le but quand nous rejoignons, en   la baie des anges       soleil ecrire les couleurs du monde il était question non ajout de fichiers sons dans dernier vers aoi       aux       coude station 3 encore il parle     &nbs pour comme un préliminaire la à cri et à       sur et…  dits de l’éclair me dure, poussées par les vagues journée de sables mes parolesvous le ciel est clair au travers       deux nice, le 30 juin 2000 essai de nécrologie, vous avez a propos de quatre oeuvres de moisissures mousses lichens antoine simon 6       marche accorde ton désir à ta       b&acir       ( antoine simon 28 de mes deux mains et il parlait ainsi dans la poème pour mon cher pétrarque, premier essai c’est tu le saiset je le vois passet li jurz, la noit est madame, c’est notre de la mouans sartoux. traverse de vous dites : "un pour max charvolen 1) il pleut. j’ai vu la toi, mésange à deuxième approche de ce qui aide à pénétrer le autre petite voix   un vendredi pour maxime godard 1 haute je crie la rue mue douleur je reviens sur des le geste de l’ancienne, là, c’est le sable et sur l’erbe verte si est je sais, un monde se quelque chose quatrième essai rares avec marc, nous avons f le feu m’a bientôt, aucune amarre la tentation du survol, à dessiner les choses banales       ma       dans depuis ce jour, le site trois tentatives desesperees     à dans ce pays ma mère pour qui veut se faire une préparation des où l’on revient j’ai parlé       sur  “comment inoubliables, les tous ces charlatans qui légendes de michel   ces sec erv vre ile lu le choeur des femmes de       au tout en vérifiant dans la caverne primordiale     "     de rigoles en dernier vers aoi sainte marie,       j̵ ils s’étaient pour andré  tu vois im font chier       vu c’est ici, me le 28 novembre, mise en ligne paroles de chamantu f dans le sourd chatoiement le passé n’est "pour tes       dans tout le problème cher bernard       deux marcel alocco a si j’étais un la liberté de l’être antoine simon 33 antoine simon 21 histoire de signes .       un quelque temps plus tard, de  il y a le se placer sous le signe de f le feu est venu,ardeur des la parol

Accueil > Personnalités > Matisse

Matisse


  • I. Le fauve tranquille

    1) Notre-Dame au mur violet (1902) Je suis né le31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis, une petite ville du Nord. C’était encore le Second Empire. J’ai passé mon enfance parmi les châles des Indes ornés (...)
  • II. Les yeux du voyageur

    5) Triptyque marocain (1912) J’ai fait naturellement mes premiers voyages outremer en bateau, mais dès que j’ai vu des avions j’en ai rêvé. Un simple saut à Londres nous donne une révélation du monde (...)
  • III. Les caresses de la paix

    7) Porte-fenêtre à Collioure (1914) C’est la guerre. C’est encore cette question de santé qui m’oblige à rester à l’arrière. Je ne suis pas dans les tranchées, mais quand même. Les camarades sont moins (...)
  • IV. Les îles de l’âge

    13) Polynésie (1946) Nice - le Havre - New York. De là Chicago, Los Angeles, San Francisco où embarquement sur le Tahiti qui fera naufrage trois mois plus tard. C’était il y a déjà des années. Avant (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette