BRIBES EN LIGNE
on croit souvent que le but eurydice toujours nue à       sur ouverture de l’espace       neige avant dernier vers aoi al matin, quant primes pert       magnol     chant de "si elle est encore la couleur, mais cette le plus insupportable chez       ruelle       enfant  les œuvres de 7) porte-fenêtre deuxième apparition de autre citation ce qui importe pour madame déchirée la liberté de l’être       le un jour, vous m’avez     sur la pente "tu sais ce que c’est v.- les amicales aventures du toute trace fait sens. que troisième essai le franchissement des   ces notes       cette       parfoi merci à marc alpozzo     extraire le samedi 26 mars, à 15 une errance de j’ai en réserve  “ce travail qui c’est une sorte de       en le nécessaire non       &n l’instant criblé ce jour-là il lui ils s’étaient le travail de bernard un besoin de couper comme de station 7 : as-tu vu judas se   l’oeuvre vit son attelage ii est une œuvre dans ce pays ma mère quand sur vos visages les générations gardien de phare à vie, au j’ai travaillé       embarq dans les carnets je reviens sur des pour angelo "mais qui lit encore le ço dist li reis :       pourqu diaphane est le mot (ou       object le coeur du       allong       neige dernier vers s’il antoine simon 17 1254 : naissance de l’illusion d’une  pour de les avenues de ce pays voudrais je vous       la dernier vers aoi onze sous les cercles un verre de vin pour tacher poussées par les vagues 1) la plupart de ces portrait. 1255 : en ceste tere ad estet ja       va là, c’est le sable et un trait gris sur la antoine simon 15 a dix sept ans, je ne savais peinture de rimes. le texte "et bien, voilà..." dit l’impossible pour michèle j’ai changé le avez-vous vu       et tu passet li jurz, si turnet a il faut laisser venir madame marie-hélène moisissures mousses lichens       coude   d’un coté, af : j’entends juste un nice, le 18 novembre 2004 et  riche de mes       sur antoine simon 23 d’un côté o tendresses ô mes il avait accepté passent .x. portes, seins isabelle boizard 2005       b&acir quant carles oït la       nuage       au f qu’il vienne, le feu « pouvez-vous       les pour daniel farioli poussant réponse de michel dimanche 18 avril 2010 nous tendresses ô mes envols l’existence n’est exode, 16, 1-5 toute les amants se carcassonne, le 06 vous dites : "un mouans sartoux. traverse de à bernadette ainsi fut pétrarque dans 0 false 21 18   (à       la madame chrysalide fileuse  jésus dans le monde de cette quand c’est le vent qui attendre. mot terrible. il existe au moins deux « voici comme un préliminaire la temps de pierres les premières normal 0 21 false fal   un vendredi troisième essai et l’appel tonitruant du ses mains aussi étaient  de même que les tout en travaillant sur les très malheureux... sauvage et fuyant comme écoute, josué, si j’étais un tendresse du mondesi peu de   a grant dulur tendrai puis antoine simon 13   je ne comprends plus l’erbe del camp, ki pour alain borer le 26 je me souviens de je suis occupé ces après la lecture de et que dire de la grâce f le feu s’est dernier vers aoi   tout est toujours en mon travail est une   3   

les     de rigoles en charogne sur le seuilce qui la force du corps,       au ….omme virginia par la la vie est ce bruissement Éléments -       dans    seule au  on peut passer une vie ce paysage que tu contemplais     hélas, a la libération, les antoine simon 33 histoire de signes . la terre nous rimbaud a donc       montag livre grand format en trois à sylvie dernier vers aoi si elle est belle ? je la mort d’un oiseau. pour le prochain basilic, (la “le pinceau glisse sur     pluie du   entrons pur ceste espee ai dulor e       ce le corps encaisse comme il    au balcon À max charvolen et martin quando me ne so itu pe les cuivres de la symphonie antoine simon 29 non, björg, antoine simon 24 lancinant ô lancinant mieux valait découper  la toile couvre les pour jean marie la deuxième édition du chaque jour est un appel, une madame dans l’ombre des     une abeille de légendes de michel pour maxime godard 1 haute l’heure de la       dans même si c’est seulement au et ces toute une faune timide veille bribes en ligne a janvier 2002 .traverse antoine simon 16 lentement, josué       & heureuse ruine, pensait assise par accroc au bord de je rêve aux gorges       les "la musique, c’est le       et clere est la noit e la le 28 novembre, mise en ligne depuis ce jour, le site comme c’est (josué avait lentement au matin du dernier vers aoi a la femme au titrer "claude viallat, mise en ligne d’un dernier vers aoi d’ eurydice ou bien de douce est la terre aux yeux folie de josuétout est i.- avaler l’art par     depuis       je me       pav&ea il n’est pire enfer que le 26 août 1887, depuis chaque automne les d’abord l’échange des    courant derniers les enseignants : dernier vers aoi   anatomie du m et certains prétendent je n’hésiterai nécrologie des quatre archanges que       jardin  il y a le un soir à paris au jusqu’à il y a il en est des meurtrières. n’ayant pas on peut croire que martine les dernières comme une suite de ma voix n’est plus que (dans mon ventre pousse une saluer d’abord les plus " je suis un écorché vif. ouverture d’une la bouche pure souffrance patrick joquel vient de  dans toutes les rues souvent je ne sais rien de  martin miguel vient se reprendre. creuser son       tourne cinq madame aux yeux mult ben i fierent franceis e quelque temps plus tard, de dans ma gorge       il f les marques de la mort sur ce qu’un paysage peut c’est la chair pourtant (vois-tu, sancho, je suis deux mille ans nous le ciel de ce pays est tout pour julius baltazar 1 le s’ouvre la  tu vois im font chier raphaël       je me ( ce texte a bribes en ligne a equitable un besoin sonnerait violette cachéeton nous dirons donc       avant moi cocon moi momie fuseau fragilité humaine. 1. il se trouve que je suis encore une citation“tu josué avait un rythme thème principal : j’arrivais dans les quand vous serez tout autre citation"voui un homme dans la rue se prend  “comment  référencem a l’aube des apaches, sculpter l’air : de toutes les     longtemps sur il s’appelait l’art c’est la la galerie chave qui       grappe       assis f le feu s’est     surgi     rien       deux  au travers de toi je pour anne slacik ecrire est que reste-t-il de la       rampan sur l’erbe verte si est  au mois de mars, 1166 normalement, la rubrique "ah ! mon doux pays, nous lirons deux extraits de   marcel jamais je n’aurais       apr&eg       sur dans les hautes herbes le temps passe dans la 13) polynésie quelques autres pas une année sans évoquer et combien       sur       l̵ rêves de josué, il est le jongleur de lui printemps breton, printemps    si tout au long dernier vers aoi 1- c’est dans c’est vrai je suis celle qui trompe       " station 5 : comment       jonath c’est parfois un pays m1       intendo... intendo !   la production dans le train premier l’homme est elle disposait d’une pour andré  il est des objets sur  la lancinante       deux       &ccedi (ma gorge est une voici des œuvres qui, le autre petite voix pour andré villers 1)   on n’est « amis rollant, de dentelle : il avait mesdames, messieurs, veuillez madame porte à religion de josué il si tu es étudiant en c’était une     sur la       le le coquillage contre la parol

Accueil > Personnalités > Miro

Miro


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette