BRIBES EN LIGNE
spectacle de josué dit       aujour       je béatrice machet vient de    tu sais     tout autour deuxième essai pour pierre theunissen la i.- avaler l’art par       object tout en vérifiant bruno mendonça « 8° de       dans la tentation du survol, à lancinant ô lancinant       la dessiner les choses banales et voici maintenant quelques quel étonnant dernier vers aoi le franchissement des moi cocon moi momie fuseau et la peur, présente antoine simon 19       pass&e "nice, nouvel éloge de la       sur madame a des odeurs sauvages       sur c’est un peu comme si, deux mille ans nous     du faucon a la fin il ne resta que dans ma gorge carissimo ulisse,torna a assise par accroc au bord de       dans nous dirons donc fragilité humaine.       devant de l’autre les grands la danse de edmond, sa grande les lettres ou les chiffres       pourqu ne pas négocier ne       pour       pass&e j’aime chez pierre vue à la villa tamaris errer est notre lot, madame, "mais qui lit encore le quand il voit s’ouvrir, rm : d’accord sur la route de la soie, à pied, reprise du site avec la chaque jour est un appel, une c’est la distance entre madame chrysalide fileuse a propos de quatre oeuvres de       bonheu de sorte que bientôt torna a sorrento ulisse torna ce va et vient entre   si vous souhaitez et si au premier jour il  c’était       force normalement, la rubrique régine robin, nos voix rêves de josué, j’ai travaillé       sur       au ils sortent présentation du la gaucherie à vivre, dans ce pays ma mère le 15 mai, à le vieux qui  de même que les voile de nuità la madame, c’est notre ici, les choses les plus 1 la confusion des l’impression la plus    regardant quatre si la mer s’est (dans mon ventre pousse une le geste de l’ancienne, coupé le sonà pas facile d’ajuster le couleur qui ne masque pas madame, vous débusquez       la  tu vois im font chier je suis bien dans pour jean-louis cantin 1.- le corps encaisse comme il       en un je n’ai pas dit que le       sur merci à la toile de pour andré villers 1) fin première dernier vers aoi       allong abstraction voir figuration antoine simon 33       m&eacu villa arson, nice, du 17 viallat © le château de clers fut li jurz e li et c’était dans lorsque martine orsoni l’existence n’est   iv    vers       bonhe janvier 2002 .traverse dernier vers aoi je t’enlace gargouille les doigts d’ombre de neige toutefois je m’estimais c’est extrêmement   entrons pur ceste espee ai dulor e o tendresses ô mes (de)lecta lucta   madame est une un tunnel sans fin et, à et ma foi, temps où les coeurs tout est prêt en moi pour thème principal :   1) cette que reste-t-il de la madame aux rumeurs       avant       " l’erbe del camp, ki   né le 7 écrirecomme on se  improbable visage pendu jouer sur tous les tableaux je t’enfourche ma toi, mésange à pour alain borer le 26 ce paysage que tu contemplais samuelchapitre 16, versets 1       la pie et combien       la juste un j’ai en réserve frères et folie de josuétout est antoine simon 28 la force du corps, "la musique, c’est le je serai toujours attentif à légendes de michel deuxième essai le ce n’est pas aux choses     l’é       marche       les aucun hasard si se l’art n’existe mise en ligne même si antoine simon 9 dans les rêves de la af : j’entends able comme capable de donner  hier, 17       entre diaphane est le je suis celle qui trompe       vaches mieux valait découper       st       gentil a propos d’une il y a dans ce pays des voies cinquième citationne l’appel tonitruant du       le neuf j’implore en vain    courant       sur moisissures mousses lichens antoine simon 17 on peut croire que martine li emperere par sa grant pour egidio fiorin des mots dernier vers aoi il faut aller voir       é il en est des meurtrières. pour mon épouse nicole dernier vers aoi deuxième suite       fourr& issent de mer, venent as le lent déferlement l’impossible noble folie de josué, générations pour michèle gazier 1 très malheureux... mult est vassal carles de   voici donc la le numéro exceptionnel de       quand  le grand brassage des à cri et à       cette je rêve aux gorges il pleut. j’ai vu la un trait gris sur la station 3 encore il parle merle noir  pour   ces notes approche d’une       je ...et poème pour À l’occasion de le 26 août 1887, depuis       un mult ben i fierent franceis e « e ! malvais     "    si tout au long  tu ne renonceras pas.       pav&ea seul dans la rue je ris la   anatomie du m et       les autre essai d’un  pour le dernier jour f toutes mes il semble possible  dernier salut au le nécessaire non seins isabelle boizard 2005  je signerai mon toute une faune timide veille pierre ciel    il   le texte suivant a poème pour 5) triptyque marocain macles et roulis photo et il fallait aller debout tout mon petit univers en langues de plomba la       ( avant propos la peinture est l’une des dernières la deuxième édition du       la le coeur du les dieux s’effacent dans les écroulements carcassonne, le 06 antoine simon 15 pas une année sans évoquer ço dist li reis :     &nbs pour qui veut se faire une   d’un coté,     surgi en introduction à temps de bitume en fusion sur     hélas, il ne reste plus que le dorothée vint au monde ma mémoire ne peut me       crabe- ouverture de l’espace       dans       grappe deuxième apparition de 1) notre-dame au mur violet « voici       et dernier vers aoi   où l’on revient toute trace fait sens. que attendre. mot terrible. il existe au moins deux bribes en ligne a dont les secrets… à quoi    seule au cet univers sans abu zayd me déplait. pas  “ce travail qui al matin, quant primes pert       fleure       " en ceste tere ad estet ja a claude b.   comme et que vous dire des     sur la       dans au programme des actions antoine simon 7 1) la plupart de ces paien sunt morz, alquant toutes sortes de papiers, sur       glouss mesdames, messieurs, veuillez et je vois dans vos dentelle : il avait       bruyan ne faut-il pas vivre comme       voyage  le "musée journée de la vie est dans la vie. se     à de proche en proche tous il faut laisser venir madame portrait. 1255 :     son quatrième essai de deux ajouts ces derniers marché ou souk ou à bernadette nous lirons deux extraits de a christiane nous savons tous, ici, que madame, on ne la voit jamais exode, 16, 1-5 toute       l̵ si grant dol ai que ne paysage de ta tombe  et sables mes parolesvous sors de mon territoire. fais mais non, mais non, tu       apr&eg reflets et echosla salle inoubliables, les antoine simon 27 quelques textes nous avons affaire à de j’ai changé le     de rigoles en       " la liberté de l’être sauvage et fuyant comme les dessins de martine orsoni juste un mot pour annoncer antoine simon 29       dans       bien  martin miguel vient « h&eacu les durand : une vous n’avez ce qui fait tableau : ce quand les mots exacerbé d’air soudain un blanc fauche le       la     oued coulant premier vers aoi dernier       quinze    nous je meurs de soif             les       un la lecture de sainte     nous       rampan l’évidence ce qui importe pour     chambre deux ce travail vous est  hors du corps pas       soleil immense est le théâtre et (josué avait lentement  les éditions de on cheval au labyrinthe des pleursils À max charvolen et martin « amis rollant, de prenez vos casseroles et attelage ii est une œuvre   ces sec erv vre ile dieu faisait silence, mais ce pays que je dis est la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES

LES BRIBES PUBLIÉES

Dernier ajout : 2 décembre 2010.

Les 3 derniers textes : page 5 , page 4 , page 3 .

Les 3 textes les plus lus : XLIII , XIV , LXXXIV .

Les Bribes présentées dans cette rubrique sont les 132 parues aux édtions de l’Amourier (©, tous droits réservés), et la version de la 133ème, aux éditions Dys.


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette