BRIBES EN LIGNE
  (dans le dernier vers aoi pour mireille et philippe     vers le soir       magnol l’heure de la pas facile d’ajuster le i en voyant la masse aux s’ouvre la inoubliables, les equitable un besoin sonnerait exode, 16, 1-5 toute …presque vingt ans plus avant propos la peinture est la danse de deuxième approche de avec marc, nous avons il arriva que j’écoute vos à sylvie franchement, pensait le chef,       l̵ macao grise         &n "ces deux là se       &eacut au programme des actions des conserves ! et nous n’avons rien pour martine, coline et laure       mouett       fourr&       maquis le géographe sait tout       dans allons fouiller ce triangle madame, c’est notre je t’enfourche ma   en grec, morías dernier vers doel i avrat, mult est vassal carles de on préparait   six formes de la c’est la peur qui fait ecrire sur dernier vers aoi       ...mai pour martin en 1958 ben ouvre à "le renard connaît       &n       m&eacu ce 28 février 2002.  tu ne renonceras pas. f tous les feux se sont le 26 août 1887, depuis dans l’innocence des 10 vers la laisse ccxxxii de mes deux mains station 3 encore il parle immense est le théâtre et antoine simon 2     sur la pente   anatomie du m et faisant dialoguer granz est li calz, si se       journ& pour yves et pierre poher et on dit qu’agathe nos voix la fraîcheur et la edmond, sa grande pur ceste espee ai dulor e "je me tais. pour taire. 1) notre-dame au mur violet dernier vers aoi soudain un blanc fauche le       il 0 false 21 18       au  tous ces chardonnerets a christiane f le feu m’a       le   le 10 décembre "si elle est dans les horizons de boue, de       dans toute trace fait sens. que si, il y a longtemps, les sur l’erbe verte si est la bouche pleine de bulles       la       sous mieux valait découper       apr&eg monde imaginal, cyclades, iii°  improbable visage pendu       object tendresse du mondesi peu de       &agrav les oiseaux s’ouvrent dans ce pays ma mère dans la caverne primordiale ici, les choses les plus antoine simon 14       le  l’écriture laure et pétrarque comme chaque automne les le passé n’est il y a dans ce pays des voies tes chaussures au bas de       banlie       la ce paysage que tu contemplais rm : nous sommes en     oued coulant o tendresses ô mes autre petite voix g. duchêne, écriture le merci à marc alpozzo     surgi six de l’espace urbain, l’impossible station 1 : judas     rien deux ajouts ces derniers dernier vers aoi   maille 1 :que les dernières       devant       bruyan les durand : une 13) polynésie       bonheu des voiles de longs cheveux cinquième citationne dernier vers aoi         grimpa envoi du bulletin de bribes     le je n’ai pas dit que le       soleil dans ma gorge le travail de bernard dernier vers s’il       gentil     double   saint paul trois   j’ai souvent       m̵ couleur qui ne masque pas ….omme virginia par la certains soirs, quand je présentation du j’ai longtemps de proche en proche tous       les       pav&ea la deuxième édition du madame est toute dernier vers aoi ne pas négocier ne de pareïs li seit la le bulletin de "bribes le ciel est clair au travers libre de lever la tête ils sortent       je       parfoi À la loupe, il observa       en antoine simon 25    il dans le respect du cahier des madame dans l’ombre des       l̵ le galop du poème me antoine simon 7 al matin, quant primes pert siglent a fort e nagent e en ceste tere ad estet ja le corps encaisse comme il dernier vers aoi       ce       le  les premières mult ben i fierent franceis e tout en travaillant sur les mais non, mais non, tu antoine simon 31 ses mains aussi étaient   ces sec erv vre ile onzième je serai toujours attentif à dans les carnets pour jean marie et que dire de la grâce dernier vers que mort       nuage d’un bout à pour marcel violette cachéeton  de la trajectoire de ce temps de bitume en fusion sur quand les mots       la dernier vers aoi art jonction semble enfin et tout avait c’est la chair pourtant bien sûr, il y eut à propos “la carles respunt : depuis ce jour, le site l’instant criblé       allong       quand ce va et vient entre deuxième apparition 1254 : naissance de 5) triptyque marocain  hier, 17 derniers vers sun destre       deux pour gilbert l’ami michel a ma mère, femme parmi iv.- du livre d’artiste voile de nuità la pour pierre theunissen la       (   marcel et ma foi,    en À perte de vue, la houle des       "     nous       quinze       l̵ pas même nice, le 8 octobre       é la galerie chave qui un soir à paris au f le feu s’est       &agrav juste un dernier vers aoi       voyage ce qu’un paysage peut livre grand format en trois       &n    7 artistes et 1 bel équilibre et sa       le antoine simon 24 reflets et echosla salle folie de josuétout est pourquoi yves klein a-t-il "ah ! mon doux pays, le "patriote", ce qui aide à pénétrer le 1257 cleimet sa culpe, si 1. il se trouve que je suis   3   

les toutefois je m’estimais   je ne comprends plus "mais qui lit encore le comme un préliminaire la j’ai relu daniel biga, granz fut li colps, li dux en af : j’entends un jour nous avons     ton     cet arbre que spectacle de josué dit v.- les amicales aventures du hans freibach : petit matin frais. je te cet article est paru a propos de quatre oeuvres de pour julius baltazar 1 le c’est la distance entre f le feu s’est apaches : la tentation du survol, à dans le monde de cette des quatre archanges que         or et…  dits de  martin miguel vient sept (forces cachées qui la fonction,       cette moisissures mousses lichens je désire un ...et poème pour pour lee patrick joquel vient de il faut aller voir se reprendre. creuser son     chant de       va saluer d’abord les plus       le martin miguel art et poussées par les vagues   pour le prochain  mise en ligne du texte attendre. mot terrible. il n’était qu’un je dors d’un sommeil de pas de pluie pour venir (josué avait lentement     les provisions       " temps de cendre de deuil de     quand       sur f les rêves de du fond des cours et des       s̵       et temps de pierres (la numérotation des rare moment de bonheur, il s’appelait       pass&e samuelchapitre 16, versets 1 clers fut li jurz e li je déambule et suis       un       la à     de rigoles en autres litanies du saint nom très saintes litanies une autre approche de       j̵ pour jacqueline moretti, non, björg, toi, mésange à mon travail est une assise par accroc au bord de printemps breton, printemps dernier vers aoi il était question non nous serons toujours ces     faisant la mais jamais on ne       dans la prédication faite       sur napolì napolì derniers antoine simon 22 au rayon des surgelés ki mult est las, il se dort     chambre le recueil de textes raphaËl et je vois dans vos       chaque sur la toile de renoir, les l’homme est pour andrée ecrire les couleurs du monde  l’exposition  à la bonne une errance de quand nous rejoignons, en  les œuvres de     pluie du       & mesdames, messieurs, veuillez       le  hors du corps pas         encore une dessiner les choses banales paien sunt morz, alquant recleimet deu mult   d’un coté,       " tous ces charlatans qui Éléments - la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES

LES BRIBES PUBLIÉES

Dernier ajout : 2 décembre 2010.

Les 3 derniers textes : page 5 , page 4 , page 3 .

Les 3 textes les plus lus : LXXI , CII , XCVII .

Les Bribes présentées dans cette rubrique sont les 132 parues aux édtions de l’Amourier (©, tous droits réservés), et la version de la 133ème, aux éditions Dys.


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette