BRIBES EN LIGNE
antoine simon 18   anatomie du m et     quand dans le respect du cahier des arbre épanoui au ciel reflets et echosla salle       m&eacu  née à et il parlait ainsi dans la ne pas négocier ne       au   le texte suivant a "et bien, voilà..." dit la prédication faite deuxième       dans le 15 mai, à la poésie, à la  on peut passer une vie       a la libération, les vi.- les amicales aventures attendre. mot terrible.       crabe- aux george(s) (s est la paysage de ta tombe  et dire que le livre est une et encore  dits je serai toujours attentif à rien n’est plus ardu   (dans le       vu   je ne comprends plus       grappe « h&eacu tandis que dans la grande       longte l’erbe del camp, ki       le je n’hésiterai (elle entretenait       jardin antoine simon 21       les ajout de fichiers sons dans       l̵ la galerie chave qui   voici donc la il s’appelait avez-vous vu       tourne   le 10 décembre comme une suite de la pureté de la survie. nul       ( deuxième essai le patrick joquel vient de quel étonnant deux ce travail vous est antoine simon 9 j’ai en réserve archipel shopping, la deuxième suite les dessins de martine orsoni neuf j’implore en vain temps de cendre de deuil de  martin miguel vient   ces sec erv vre ile attelage ii est une œuvre en cet anniversaire, ce qui tout en travaillant sur les macles et roulis photo 1 le 19 novembre 2013, à la       " des quatre archanges que merle noir  pour toute trace fait sens. que antoine simon 19 lu le choeur des femmes de 0 false 21 18 la mort d’un oiseau. tout est possible pour qui dernier vers aoi ne faut-il pas vivre comme douce est la terre aux yeux hans freibach : deux ajouts ces derniers 10 vers la laisse ccxxxii sur l’erbe verte si est madame des forêts de à propos des grands     cet arbre que dans ce pays ma mère en 1958 ben ouvre à sur la toile de renoir, les       le       la       assis chairs à vif paumes comme ce mur blanc f le feu s’est i mes doigts se sont ouverts rien n’est station 3 encore il parle mille fardeaux, mille dernier vers aoi       qui   un vendredi   la baie des anges       le mon cher pétrarque, le pendu un besoin de couper comme de chaque jour est un appel, une       st dentelle : il avait   entrons antoine simon 7     à       " c’est vrai       dans ce va et vient entre   maille 1 :que immense est le théâtre et il aurait voulu être (josué avait lentement j’ai longtemps raphaël pour martine dernier vers aoi       je me dans le monde de cette très malheureux... madame, on ne la voit jamais       deux les lettres ou les chiffres       avant       s̵ ….omme virginia par la "tu sais ce que c’est    de femme liseuse   un sables mes parolesvous paroles de chamantu rossignolet tu la (la numérotation des       pass&e     tout autour   pour adèle et pure forme, belle muette, dernier vers aoi       un ce qui importe pour antoine simon 11 pour daniel farioli poussant le franchissement des       journ& carles li reis en ad prise sa pour max charvolen 1) ce paysage que tu contemplais       o franchement, pensait le chef, de pareïs li seit la le temps passe dans la  au travers de toi je antoine simon 6    7 artistes et 1 accoucher baragouiner onzième quelque temps plus tard, de lorsqu’on connaît une       &n       " et…  dits de     &nbs exode, 16, 1-5 toute a claude b.   comme coupé en deux quand autre citation là, c’est le sable et merci à la toile de générations f qu’il vienne, le feu le bulletin de "bribes la gaucherie à vivre,   que signifie       force merci à marc alpozzo (vois-tu, sancho, je suis  le "musée raphaël les dernières       le f les rêves de le corps encaisse comme il ce texte se présente       d&eacu deuxième apparition bel équilibre et sa ce qui fascine chez a dix sept ans, je ne savais je sais, un monde se       aux histoire de signes . j’ai donc  le grand brassage des du fond des cours et des j’ai relu daniel biga,       l̵ quelque chose "nice, nouvel éloge de la il y a dans ce pays des voies       les livre grand format en trois marché ou souk ou  hier, 17 je suis celle qui trompe       voyage la rencontre d’une noble folie de josué, genre des motsmauvais genre pur ceste espee ai dulor e premier vers aoi dernier       la   3   

les       montag       soleil j’ai perdu mon des conserves ! temps où le sang se je ne peins pas avec quoi, les parents, l’ultime       maquis       &agrav       quinze difficile alliage de   j’ai souvent troisième essai       alla et je vois dans vos       ton josué avait un rythme clers fut li jurz e li le coquillage contre       nuage il avait accepté je t’enlace gargouille abu zayd me déplait. pas la vie humble chez les reprise du site avec la       gentil dernier vers aoi dix l’espace ouvert au dans la caverne primordiale de la “dans le dessin je ne saurais dire avec assez ici, les choses les plus antoine simon 22 les routes de ce pays sont   en grec, morías et combien la terre nous références : xavier       au   pour olivier antoine simon 10 « pouvez-vous on croit souvent que le but       m̵ on peut croire que martine s’ouvre la qu’est-ce qui est en pour marcel dernier vers aoi toutes sortes de papiers, sur toulon, samedi 9 antoine simon 2     extraire poème pour allons fouiller ce triangle dernier vers aoi libre de lever la tête il ne sait rien qui ne va antoine simon 32 béatrice machet vient de dans les horizons de boue, de nous lirons deux extraits de temps où les coeurs       en « amis rollant, de 1.- les rêves de je me souviens de jamais je n’aurais diaphane est le le texte qui suit est, bien       le       les       &eacut iloec endreit remeint li os le tissu d’acier tu le saiset je le vois inoubliables, les il en est des noms comme du au seuil de l’atelier heureuse ruine, pensait me pour jean-louis cantin 1.-       pour constellations et les installations souvent, titrer "claude viallat, je crie la rue mue douleur issent de mer, venent as       le a toi le don des cris qui 7) porte-fenêtre       un ce jour-là il lui  “s’ouvre dernier vers aoi   "moi, esclave" a villa arson, nice, du 17       dans   iv    vers abstraction voir figuration le géographe sait tout edmond, sa grande pour alain borer le 26 voici des œuvres qui, le mes pensées restent pour jacqueline moretti, une il faut dire les macles et roulis photo 3  dans toutes les rues   encore une " je suis un écorché vif. f j’ai voulu me pencher antoine simon 29       " janvier 2002 .traverse 0 false 21 18  les œuvres de quatrième essai de pluies et bruines, pour andré villers 1) (en regardant un dessin de toute une faune timide veille madame dans l’ombre des       dans       en un la fraîcheur et la ouverture de l’espace il existe au moins deux effleurer le ciel du bout des et si au premier jour il       ...mai la communication est pas même i en voyant la masse aux 1. il se trouve que je suis c’est la distance entre       dans       m̵ dernier vers aoi d’un côté prenez vos casseroles et  les premières que d’heures       six suite du blasphème de antoine simon 24 c’est extrêmement       j̵ la vie est ce bruissement la légende fleurie est station 7 : as-tu vu judas se où l’on revient une errance de dans ma gorge un nouvel espace est ouvert alocco en patchworck ©       dans       la  le livre, avec       nuage li emperere par sa grant  “comment       droite de profondes glaouis la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES

LES BRIBES PUBLIÉES

Dernier ajout : 2 décembre 2010.

Les 3 derniers textes : page 5 , page 4 , page 3 .

Les 3 textes les plus lus : LXC , XCV , LII .

Les Bribes présentées dans cette rubrique sont les 132 parues aux édtions de l’Amourier (©, tous droits réservés), et la version de la 133ème, aux éditions Dys.


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette