BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi (À l’église antoine simon 30       l̵ antoine simon 2 après la lecture de siglent a fort e nagent e dernier vers aoi patrick joquel vient de À peine jetés dans le 0 false 21 18       au     un mois sans       la ecrire sur je dors d’un sommeil de l’existence n’est  “la signification tout en vérifiant       crabe- il en est des meurtrières. macles et roulis photo 3       nuage un jour, vous m’avez tout le problème       j̵ pluies et bruines, rm : nous sommes en a christiane   se antoine simon 9       mouett  hors du corps pas poussées par les vagues un homme dans la rue se prend bien sûr, il y eut carmelo arden quin est une    au balcon     vers le soir f dans le sourd chatoiement dernier vers aoi le glacis de la mort les dieux s’effacent ...et poème pour j’ai parlé d’abord l’échange des       midi dans le pain brisé son quatrième essai de première troisième essai et les dernières encore une citation“tu ainsi alfred… cette machine entre mes exacerbé d’air "ces deux là se dernier vers aoi "moi, esclave" a     chant de i en voyant la masse aux j’ai travaillé ce va et vient entre       &agrav       au l’impossible al matin, quant primes pert     le clers fut li jurz e li tous feux éteints. des  l’écriture       rampan la brume. nuages madame est toute la mort d’un oiseau. macao grise       au on préparait le corps encaisse comme il "l’art est-il     m2 &nbs approche d’une en cet anniversaire, ce qui dernier vers aoi v.- les amicales aventures du les petites fleurs des  dernier salut au deuxième approche de sables mes parolesvous     l’é f j’ai voulu me pencher (elle entretenait onze sous les cercles printemps breton, printemps c’est seulement au le proche et le lointain madame, on ne la voit jamais grande lune pourpre dont les vue à la villa tamaris       jardin       pass&e dernier vers aoi       voyage       six       baie       voyage dans un coin de nice, coupé en deux quand       bonheu     le cygne sur un besoin de couper comme de r.m.a toi le don des cris qui marché ou souk ou nous savons tous, ici, que mieux valait découper       au       je À max charvolen et martin dans ma gorge si j’étais un je ne sais pas si si j’avais de son dans les rêves de la       &ccedi pour martin  au travers de toi je   on n’est que d’heures       le lu le choeur des femmes de viallat © le château de a grant dulur tendrai puis pour qui veut se faire une nos voix pour yves et pierre poher et tout mon petit univers en deuxième essai       et mon cher pétrarque, pour michèle aueret       fourr&       vu guetter cette chose sa langue se cabre devant le il pleut. j’ai vu la       ma grant est la plaigne e large pour martine       la prédication faite de sorte que bientôt dernier vers aoi f le feu m’a lorsqu’on connaît une deux nouveauté,       dans       sur on a cru à errer est notre lot, madame,       nuage       la le lent déferlement dessiner les choses banales       " vous avez toute une faune timide veille il est le jongleur de lui   encore une je découvre avant toi 13) polynésie prenez vos casseroles et       &n on trouvera la video   je n’ai jamais       " rossignolet tu la la route de la soie, à pied, bribes en ligne a dans le monde de cette À l’occasion de toutefois je m’estimais ses mains aussi étaient   adagio   je pas une année sans évoquer       &agrav tout à fleur d’eaula danse il ne reste plus que le c’est pour moi le premier j’ai longtemps ce poème est tiré du       sur la musique est le parfum de     ton diaphane est le ce texte se présente dernier vers aoi madame est la reine des     les fleurs du  les trois ensembles Éléments -       fourmi       le pour max charvolen 1)  “s’ouvre ce 28 février 2002. " je suis un écorché vif. comment entrer dans une chaises, tables, verres, ecrire les couleurs du monde 1) la plupart de ces g. duchêne, écriture le et encore  dits pour mon épouse nicole ço dist li reis : elle réalise des       va       entre ce qu’un paysage peut       bonhe pour m.b. quand je me heurte       que faisant dialoguer il ne s’agit pas de voudrais je vous nice, le 18 novembre 2004 descendre à pigalle, se mult est vassal carles de mille fardeaux, mille o tendresses ô mes       ruelle  monde rassemblé       les a dix sept ans, je ne savais « e ! malvais quand les mots       voyage juste un mot pour annoncer      & on peut croire que martine j’ai en réserve jouer sur tous les tableaux    en la deuxième édition du       m̵   tout est toujours en les plus vieilles 1. il se trouve que je suis le recueil de textes quand vous serez tout rare moment de bonheur, f le feu s’est   pour théa et ses depuis le 20 juillet, bribes 1-nous sommes dehors. des voiles de longs cheveux je t’enfourche ma dans l’innocence des quelque chose deux ajouts ces derniers cher bernard       la antoine simon 29 diaphane est le mot (ou je rêve aux gorges comme c’est li quens oger cuardise nous lirons deux extraits de toulon, samedi 9 voici des œuvres qui, le in the country nécrologie 0 false 21 18 dernier vers que mort on dit qu’agathe       dans       en un  l’exposition  allons fouiller ce triangle       bruyan béatrice machet vient de antoine simon 7 de toutes les   jn 2,1-12 :       sur merci au printemps des quand c’est le vent qui raphaël pour helmut dernier vers aoi       maquis nous avons affaire à de (josué avait lentement il y a tant de saints sur régine robin,  epître aux quel étonnant       journ& quelque temps plus tard, de etudiant à cliquetis obscène des chairs à vif paumes mesdames, messieurs, veuillez       apr&eg aux george(s) (s est la cet article est paru dans le antoine simon 3       sur le le lourd travail des meules la vie humble chez les branches lianes ronces moisissures mousses lichens si grant dol ai que ne    si tout au long l’éclair me dure,   est-ce que       la jamais je n’aurais dernier vers aoi d’un côté       cerisi f tous les feux se sont madame a des odeurs sauvages       " et ma foi, c’est vrai a supposer quece monde tienne la vie est ce bruissement     chambre       le la liberté de l’être à sylvie pour jean marie  pour jean le dix l’espace ouvert au À perte de vue, la houle des comme une suite de dans le patriote du 16 mars j’entends sonner les et ces pure forme, belle muette, iloec endreit remeint li os       chaque j’ai ajouté       les la fonction, ce qui aide à pénétrer le       les   3   

les la fraîcheur et la « voici folie de josuétout est de pa(i)smeisuns en est venuz voile de nuità la au seuil de l’atelier tes chaussures au bas de de pareïs li seit la derniers vers sun destre merci à marc alpozzo f le feu s’est     sur la pente la tentation du survol, à       je me noble folie de josué, six de l’espace urbain, villa arson, nice, du 17 portrait. 1255 : ce n’est pas aux choses le galop du poème me dans les écroulements à cri et à       qui pour frédéric dentelle : il avait ne faut-il pas vivre comme trois (mon souffle au matin pour egidio fiorin des mots tout en travaillant sur les ] heureux l’homme toute trace fait sens. que       &n à la mémoire de morz est rollant, deus en ad  les œuvres de antoine simon 17 la chaude caresse de  hier, 17       sur karles se dort cum hume l’art c’est la iv.- du livre d’artiste me en introduction à     longtemps sur       jonath les étourneaux ! la parol

Accueil > Personnalités > Monticelli M

Monticelli M


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette