BRIBES EN LIGNE
journée de antoine simon 9 derniers vers sun destre pour michèle aueret et il parlait ainsi dans la     pluie du antoine simon 24 etudiant à diaphane est le l’évidence macles et roulis photo 4 polenta pur ceste espee ai dulor e       dans 1) notre-dame au mur violet pour anne slacik ecrire est neuf j’implore en vain "ces deux là se l’appel tonitruant du       jardin villa arson, nice, du 17 le 23 février 1988, il       sur 7) porte-fenêtre et si au premier jour il maintenant il connaît le       un a supposer quece monde tienne ce qui aide à pénétrer le temps de cendre de deuil de approche d’une passet li jurz, la noit est un nouvel espace est ouvert ce pays que je dis est il y a tant de saints sur et te voici humanité dans le train premier nice, le 8 octobre li quens oger cuardise dernier vers aoi antoine simon 25 le lent déferlement       embarq martin miguel art et juste un       un d’un côté       l̵ laure et pétrarque comme       apr&eg outre la poursuite de la mise genre des motsmauvais genre       d&eacu préparation des exacerbé d’air     de rigoles en j’ai donné, au mois entr’els nen at ne pui pour martine pour (ô fleur de courge... "pour tes       s̵ je n’hésiterai  la lancinante dans l’innocence des chercher une sorte de mouans sartoux. traverse de iv.- du livre d’artiste thème principal :  les éditions de la liberté s’imprime à madame chrysalide fileuse   ces sec erv vre ile dans le patriote du 16 mars traquer dernier vers aoi  dans toutes les rues très saintes litanies   tout est toujours en f j’ai voulu me pencher   dits de nice, le 18 novembre 2004     m2 &nbs merci à marc alpozzo mon cher pétrarque,   je n’ai jamais c’est ici, me rita est trois fois humble.       sous la terre a souvent tremblé antoine simon 15 le 15 mai, à poussées par les vagues vi.- les amicales aventures toute une faune timide veille les plus vieilles in the country a ma mère, femme parmi       la la gaucherie à vivre,   que signifie       dans pour frédéric  référencem en introduction à       il suite de a la femme au sept (forces cachées qui les plus terribles travail de tissage, dans       qui       la pie i en voyant la masse aux avant dernier vers aoi dernier vers aoi "je me tais. pour taire. première       o       sur     sur la je crie la rue mue douleur       ma   un introibo ad altare références : xavier le géographe sait tout je suis celle qui trompe af : j’entends dans le pain brisé son présentation du coupé en deux quand sculpter l’air : pluies et bruines,       soleil la brume. nuages je sais, un monde se on cheval       ce et ma foi, tes chaussures au bas de le recueil de textes dimanche 18 avril 2010 nous         &n       la       une    tu sais il n’est pire enfer que attendre. mot terrible. cliquetis obscène des le geste de l’ancienne,   encore une vous avez       et ma voix n’est plus que pourquoi yves klein a-t-il même si la pureté de la survie. nul fragilité humaine. issent de mer, venent as       les sixième       les   pour olivier pour angelo le scribe ne retient toutefois je m’estimais j’arrivais dans les je t’enlace gargouille la danse de paroles de chamantu les premières       au pour maxime godard 1 haute  tous ces chardonnerets dernier vers aoi un temps hors du     les fleurs du  ce qui importe pour c’est un peu comme si,     double patrick joquel vient de de tantes herbes el pre bribes en ligne a       au madame porte à    en antoine simon 19 pour helmut j’entends sonner les   jn 2,1-12 : il y a dans ce pays des voies quelques textes temps où le sang se ce monde est semé quando me ne so itu pe c’est la distance entre quant carles oït la       alla     surgi bal kanique c’est       baie le 2 juillet des conserves ! ce paysage que tu contemplais là, c’est le sable et antoine simon 23 ce qui fascine chez quand nous rejoignons, en je suis mesdames, messieurs, veuillez f le feu est venu,ardeur des Éléments -       droite             fourmi   voici donc la station 1 : judas clers est li jurz et li       &agrav au lecteur voici le premier dernier vers aoi j’ai changé le dernier vers aoi pour yves et pierre poher et pour martine, coline et laure   anatomie du m et       l̵ carcassonne, le 06       aujour pour ma dernier vers s’il pour maguy giraud et les textes mis en ligne jamais si entêtanteeurydice       au la fraîcheur et la       dans f le feu m’a tu le sais bien. luc ne la galerie chave qui al matin, quant primes pert o tendresses ô mes       sur paysage de ta tombe  et a christiane bel équilibre et sa de sorte que bientôt quand c’est le vent qui "mais qui lit encore le pour andré villers 1)       sur le effleurer le ciel du bout des   j’ai souvent de l’autre un trait gris sur la pour jacqueline moretti, temps où les coeurs un verre de vin pour tacher sables mes parolesvous vous dites : "un ce qui fait tableau : ce       grimpa  “la signification la littérature de bernard dejonghe... depuis   né le 7  martin miguel vient dans les carnets en cet anniversaire, ce qui raphaël recleimet deu mult     &nbs       au il en est des meurtrières. j’ai travaillé (vois-tu, sancho, je suis l’une des dernières antoine simon 33 tout en vérifiant dernier vers aoi quand vous serez tout c’est vrai les grands       sur antoine simon 28 couleur qui ne masque pas et je vois dans vos c’est seulement au 5) triptyque marocain  on peut passer une vie folie de josuétout est je ne peins pas avec quoi, du bibelot au babilencore une       banlie     à c’est extrêmement antoine simon 31 et  riche de mes    il la poésie, à la     "  marcel migozzi vient de       le mult est vassal carles de       aux     cet arbre que d’ eurydice ou bien de saluer d’abord les plus depuis ce jour, le site   un vendredi art jonction semble enfin assise par accroc au bord de f les feux m’ont printemps breton, printemps       la pour andré antoine simon 2       "    seule au il aurait voulu être à propos des grands temps de pierres la question du récit       neige reprise du site avec la j’écoute vos   (à nous dirons donc derniers temps de bitume en fusion sur       bonhe huit c’est encore à         or des voix percent, racontent elle réalise des antoine simon 11       bonheu " je suis un écorché vif.  les œuvres de tromper le néant  au mois de mars, 1166 iloec endreit remeint li os madame aux rumeurs je t’ai admiré, troisième essai et ainsi va le travail de qui pour m.b. quand je me heurte       dans       neige le galop du poème me tout est possible pour qui     depuis       je dernier vers aoi cyclades, iii° l’art n’existe la lecture de sainte pour jean marie petites proses sur terre « e ! malvais       &agrav quand les eaux et les terres a dix sept ans, je ne savais       dans les oiseaux s’ouvrent   est-ce que   on n’est je m’étonne toujours de la aucun hasard si se granz est li calz, si se noble folie de josué, les dieux s’effacent pas de pluie pour venir quand il voit s’ouvrir, la vie est dans la vie. se bientôt, aucune amarre       dans rare moment de bonheur, « pouvez-vous violette cachéeton    7 artistes et 1 après la lecture de (À l’église les dernières sixième       entre       apr&eg d’abord l’échange des religion de josué il il est le jongleur de lui       au la parol

Accueil > Personnalités > Monticelli M

Monticelli M


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette