BRIBES EN LIGNE
      sur exode, 16, 1-5 toute démodocos... Ça a bien un ce jour-là il lui       dans nous lirons deux extraits de sa langue se cabre devant le douce est la terre aux yeux       apr&eg   jn 2,1-12 :   l’oeuvre vit son       b&acir       bonheu   nous sommes la prédication faite comme un préliminaire la non, björg, siglent a fort e nagent e le proche et le lointain bruno mendonça coupé en deux quand l’ami michel (vois-tu, sancho, je suis sur l’erbe verte si est  la lancinante présentation du toutefois je m’estimais bribes en ligne a journée de       l̵ tu le sais bien. luc ne la fraîcheur et la une fois entré dans la  pour de ki mult est las, il se dort       le       st macles et roulis photo 6       les coupé le sonà       six elle ose à peine à cri et à le recueil de textes li emperere par sa grant béatrice machet vient de le plus insupportable chez la musique est le parfum de    courant       le “le pinceau glisse sur f le feu est venu,ardeur des "nice, nouvel éloge de la dans le pays dont je vous   d’un coté,     les provisions marie-hélène douze (se fait terre se quel ennui, mortel pour troisième essai et art jonction semble enfin c’est la peur qui fait dernier vers aoi       marche le nécessaire non il ne sait rien qui ne va paysage de ta tombe  et pour andré villers 1) deux mille ans nous   pour adèle et Éléments -  “ne pas errer est notre lot, madame, abstraction voir figuration pour martine, coline et laure constellations et a ma mère, femme parmi       &agrav je suis diaphane est le mot (ou introibo ad altare  la toile couvre les on peut croire que martine je serai toujours attentif à cette machine entre mes ce qui importe pour vous êtes dans l’innocence des comme une suite de   que signifie     extraire dernier vers aoi sixième       sabots a l’aube des apaches, si j’étais un pour mon épouse nicole là, c’est le sable et     nous       j̵ tous ces charlatans qui       les des conserves ! montagnesde trois tentatives desesperees       et tu deuxième essai apaches : nous viendrons nous masser pour lee À max charvolen et " je suis un écorché vif. il pleut. j’ai vu la       un (elle entretenait   la production       cette les dernières       ruelle   un       journ& c’est la chair pourtant       grappe sables mes parolesvous la langue est intarissable pour jean-louis cantin 1.-       sur le bien sûr, il y eut mon cher pétrarque,     hélas, pour robert  epître aux  mise en ligne du texte       sur je désire un pas facile d’ajuster le 1) notre-dame au mur violet     &nbs     l’é des quatre archanges que  on peut passer une vie   je ne comprends plus dans l’effilé de       s̵ paien sunt morz, alquant la gaucherie à vivre, Être tout entier la flamme antoine simon 19 li quens oger cuardise dernier vers aoi non... non... je vous assure,       " de sorte que bientôt elle disposait d’une l’art n’existe  “comment       les dernier vers aoi et il parlait ainsi dans la mesdames, messieurs, veuillez avant dernier vers aoi     oued coulant     après les grands       apparu autre essai d’un pour martin antoine simon 6       au chaque automne les dans le monde de cette antoine simon 16       bonhe       &n  au mois de mars, 1166 les plus vieilles     un mois sans       sur ce jour là, je pouvais       nuage dernier vers aoi       jardin li emperere s’est       descen il existe deux saints portant diaphane est le f qu’il vienne, le feu       p&eacu cher bernard pour michèle       l̵ quatrième essai de   ces notes aux barrières des octrois (de)lecta lucta   temps de cendre de deuil de  tous ces chardonnerets mi viene in mentemi a claude b.   comme quai des chargeurs de chercher une sorte de quelque temps plus tard, de tendresse du mondesi peu de ce poème est tiré du gardien de phare à vie, au que reste-t-il de la       &n       ce pas une année sans évoquer       en et que dire de la grâce       vu         &n se placer sous le signe de dont les secrets… à quoi « voici macao grise   3   

les deuxième suite deux ajouts ces derniers   se il était question non ce qu’un paysage peut l’attente, le fruit     son  pour le dernier jour la communication est       object moi cocon moi momie fuseau       sur couleur qui ne masque pas     sur la ils sortent pour daniel farioli poussant janvier 2002 .traverse       ma quelque chose a grant dulur tendrai puis       m&eacu pas sur coussin d’air mais   iv    vers il existe au moins deux       fourr& pour nicolas lavarenne ma   le texte suivant a j’arrivais dans les    7 artistes et 1 dernier vers aoi au lecteur voici le premier       (       la lancinant ô lancinant  les éditions de       coude  avec « a la       je me    seule au le corps encaisse comme il 1-nous sommes dehors. vous avez ecrire les couleurs du monde       je rimbaud a donc autre citation tendresses ô mes envols       parfoi 7) porte-fenêtre       le « h&eacu       longte j’ai travaillé vous avez       sous le temps passe si vite, il faut laisser venir madame   en grec, morías une errance de nice, le 8 octobre       soleil     de rigoles en       d&eacu       que ses mains aussi étaient       devant  tu vois im font chier ce va et vient entre antoine simon 28 passet li jurz, si turnet a       nuage noble folie de josué, dessiner les choses banales bientôt, aucune amarre pur ceste espee ai dulor e vos estes proz e vostre   marcel la légende fleurie est quand il voit s’ouvrir, et tout avait  dans toutes les rues       et dentelle : il avait mieux valait découper le samedi 26 mars, à 15 dans le train premier premier essai c’est passet li jurz, la noit est la poésie, à la af : j’entends suite du blasphème de le texte qui suit est, bien les enseignants : antoine simon 17 macles et roulis photo 1 de tantes herbes el pre       &agrav grant est la plaigne e large ecrire sur nouvelles mises en encore la couleur, mais cette pour le prochain basilic, (la v.- les amicales aventures du le ciel de ce pays est tout ce pays que je dis est les installations souvent,   on n’est des voiles de longs cheveux bribes en ligne a  dernier salut au ço dist li reis :       droite       gentil je ne sais pas si c’était une  l’écriture       sur       la si j’avais de son je sais, un monde se       la à propos des grands dernier vers aoi   nous avons affaire à de temps de pierres dans la       embarq       montag on croit souvent que le but  jésus un verre de vin pour tacher dans le respect du cahier des la vie est dans la vie. se pour philippe c’est extrêmement ce monde est semé depuis le 20 juillet, bribes       arauca dix l’espace ouvert au ainsi alfred…     le etudiant à du bibelot au babilencore une       bien toulon, samedi 9 vous n’avez     rien le galop du poème me c’est le grand  dernières mises glaciation entre antoine simon 27 nécrologie       &ccedi pour marcel antoine simon 32 une il faut dire les      & des voix percent, racontent archipel shopping, la j’ai donc « e ! malvais un tunnel sans fin et, à le 26 août 1887, depuis des quatre archanges que       allong suite de       cerisi  le grand brassage des marché ou souk ou c’est parfois un pays pour helmut bernadette griot vient de pure forme, belle muette, la parol

Accueil > Personnalités > Partezana

Partezana


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette