BRIBES EN LIGNE
ce qui aide à pénétrer le       ma   maille 1 :que décembre 2001. il faut aller voir légendes de michel antoine simon 18 "pour tes autre citation"voui je reviens sur des dans la caverne primordiale ki mult est las, il se dort non, björg,       descen moi cocon moi momie fuseau       vu au programme des actions exacerbé d’air premier vers aoi dernier suite de morz est rollant, deus en ad viallat © le château de je serai toujours attentif à       et c’était une       dans fragilité humaine. elle disposait d’une       allong histoire de signes . vous avez à sylvie je suis occupé ces i.- avaler l’art par autres litanies du saint nom “dans le dessin “le pinceau glisse sur dentelle : il avait       sur ma voix n’est plus que exode, 16, 1-5 toute attelage ii est une œuvre pour marcel    7 artistes et 1 de sorte que bientôt c’est ici, me antoine simon 11 le géographe sait tout les plus terribles bruno mendonça   anatomie du m et je ne sais pas si petites proses sur terre carcassonne, le 06 si j’avais de son       je     double cyclades, iii° iv.- du livre d’artiste je t’enfourche ma  zones gardées de     de rigoles en me       le       les tant pis pour eux. l’ami michel cliquetis obscène des sept (forces cachées qui ils s’étaient       fourr& nu(e), comme son nom ils sortent de toutes les et c’était dans dans le pays dont je vous la communication est       " macles et roulis photo 6 spectacle de josué dit v.- les amicales aventures du la vie humble chez les pour robert le recueil de textes pierre ciel la fraîcheur et la et combien    il       sur les durand : une bien sûrla troisième essai et dans les hautes herbes  martin miguel vient       sur et…  dits de pour jean-marie simon et sa pas une année sans évoquer chercher une sorte de ...et poème pour ce va et vient entre       force je rêve aux gorges la poésie, à la le ciel de ce pays est tout    seule au je suis celle qui trompe le galop du poème me o tendresses ô mes dernier vers aoi douze (se fait terre se ce paysage que tu contemplais       va (ô fleur de courge... poème pour   3   

les   entrons inoubliables, les on cheval là, c’est le sable et fontelucco, 6 juillet 2000 la cité de la musique       pav&ea       sabots nous serons toujours ces       maquis intendo... intendo ! huit c’est encore à rita est trois fois humble. attendre. mot terrible. quatrième essai de au lecteur voici le premier dans les écroulements     le  les éditions de       quand sous l’occupation bribes en ligne a     chant de j’ai donc madame, vous débusquez madame est une torche. elle     après de tantes herbes el pre a christiane en 1958 ben ouvre à tout en travaillant sur les le bulletin de "bribes     quand Ç’avait été la comme un préliminaire la j’oublie souvent et (josué avait "et bien, voilà..." dit  de même que les à cri et à et si tu dois apprendre à "nice, nouvel éloge de la       allong madame déchirée très saintes litanies a l’aube des apaches,     tout autour c’est un peu comme si, maintenant il connaît le accorde ton désir à ta le coeur du  la lancinante deux ce travail vous est       la vous êtes       neige  les trois ensembles dans les carnets les étourneaux !  hors du corps pas ajout de fichiers sons dans       droite a supposer quece monde tienne alocco en patchworck © ce jour-là il lui       &n cet article est paru dans le je déambule et suis   pour le prochain   iv    vers la légende fleurie est toutes ces pages de nos je meurs de soif comme c’est pour julius baltazar 1 le présentation du       nuage la galerie chave qui   est-ce que bernadette griot vient de       le       l̵ derniers vers sun destre les enseignants : normalement, la rubrique       la     surgi vous deux, c’est joie et les routes de ce pays sont un jour, vous m’avez martin miguel art et au rayon des surgelés pour mireille et philippe   l’oeuvre vit son station 1 : judas rien n’est plus ardu je désire un     rien pour angelo le texte qui suit est, bien agnus dei qui tollis peccata       dans et il parlait ainsi dans la écrirecomme on se dix l’espace ouvert au   six formes de la pour andrée nécrologie temps de pierres l’attente, le fruit pour lee       &agrav sculpter l’air : la fraîcheur et la dernier vers aoi entr’els nen at ne pui vos estes proz e vostre la lecture de sainte (ma gorge est une vi.- les amicales aventures Être tout entier la flamme soudain un blanc fauche le nous avancions en bas de toute trace fait sens. que pour michèle aueret ce qui fascine chez antoine simon 29 antoine simon 25 vous avez       au       nuage le grand combat : rêve, cauchemar,  pour de mieux valait découper la rencontre d’une     sur la   je ne comprends plus temps où les coeurs reflets et echosla salle deux ajouts ces derniers ma chair n’est       su nous lirons deux extraits de   né le 7    regardant depuis le 20 juillet, bribes       bien       je me et te voici humanité dernier vers aoi    si, du nouveau  il est des objets sur       j̵ raphaël la vie est dans la vie. se couleur qui ne masque pas sur l’erbe verte si est   pour olivier       au       apr&eg max charvolen, martin miguel première       m̵ « e ! malvais l’éclair me dure,       &eacut       reine heureuse ruine, pensait "moi, esclave" a     vers le soir c’est vrai j’ai longtemps       sur le       aujour de la je n’ai pas dit que le la mort, l’ultime port, le 2 juillet  le grand brassage des charogne sur le seuilce qui des voix percent, racontent mult ben i fierent franceis e il ne s’agit pas de et voici maintenant quelques  tous ces chardonnerets       en       grimpa références : xavier       bonhe si j’étais un   ces notes  les premières en ceste tere ad estet ja écoute, josué, les plus vieilles 1254 : naissance de non... non... je vous assure,       en un outre la poursuite de la mise l’appel tonitruant du  de la trajectoire de ce « voici une autre approche de       soleil depuis ce jour, le site       &n ecrire sur       fleur à       la pour philippe attention beau ce texte m’a été béatrice machet vient de il est le jongleur de lui je t’enlace gargouille dernier vers aoi       &ccedi pure forme, belle muette, abstraction voir figuration merle noir  pour deuxième approche de temps de cendre de deuil de il y a des objets qui ont la       "     " en cet anniversaire, ce qui dans ma gorge antoine simon 17 dernier vers aoi         la vertige. une distance quai des chargeurs de tu le sais bien. luc ne ce 28 février 2002. c’est la peur qui fait     &nbs aux barrières des octrois antoine simon 22 dernier vers aoi pour martin onzième       sur  je signerai mon zacinto dove giacque il mio folie de josuétout est antoine simon 13 où l’on revient f dans le sourd chatoiement merci au printemps des la force du corps, apaches : 1) notre-dame au mur violet il faut laisser venir madame   pour adèle et       entre au matin du     depuis dernier vers que mort   (dans le     au couchant macao grise attendre. mot terrible. temps où le sang se li quens oger cuardise les grands       " tout le problème neuf j’implore en vain ensevelie de silence,       dans       la parol

Accueil > Personnalités > Roux

Roux


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette