BRIBES EN LIGNE
dix l’espace ouvert au la route de la soie, à pied,       au une fois entré dans la « e ! malvais  c’était       au 10 vers la laisse ccxxxii       m&eacu (elle entretenait se reprendre. creuser son elle disposait d’une il existe deux saints portant sixième       en       (       nuage imagine que, dans la une errance de dentelle : il avait       dans marcel alocco a       p&eacu   iv    vers le lourd travail des meules les plus terribles macles et roulis photo     &nbs       soleil carles li reis en ad prise sa mieux valait découper dont les secrets… à quoi n’ayant pas       la le temps passe si vite, antoine simon 19 torna a sorrento ulisse torna c’est la chair pourtant       " À max charvolen et     depuis la pureté de la survie. nul nous dirons donc c’est la distance entre ce pays que je dis est toute une faune timide veille le lent déferlement quatrième essai de sur la toile de renoir, les depuis le 20 juillet, bribes ainsi alfred… et la peur, présente je n’ai pas dit que le dans ce pays ma mère dernier vers aoi       la o tendresses ô mes monde imaginal,       &agrav printemps breton, printemps dernier vers aoi j’ai relu daniel biga, il tente de déchiffrer, merci à la toile de       sur dernier vers aoi  de la trajectoire de ce onze sous les cercles béatrice machet vient de zacinto dove giacque il mio deuxième essai pour le plus insupportable chez   pour adèle et       aux       droite       b&acir ce monde est semé  on peut passer une vie encore la couleur, mais cette f les feux m’ont       pav&ea de tantes herbes el pre granz fut li colps, li dux en       apr&eg     l’é dernier vers aoi constellations et pour marcel du bibelot au babilencore une f toutes mes 0 false 21 18       sabots très malheureux... au rayon des surgelés la bouche pure souffrance rm : nous sommes en la bouche pleine de bulles       descen les avenues de ce pays  les premières madame chrysalide fileuse …presque vingt ans plus a propos d’une       neige af : j’entends  “ce travail qui ce texte m’a été le grand combat : l’art n’existe nous viendrons nous masser       bonheu dans ma gorge       voyage ma mémoire ne peut me  l’exposition  un titre : il infuse sa a toi le don des cris qui     extraire je n’hésiterai madame a des odeurs sauvages glaciation entre       un qu’est-ce qui est en saluer d’abord les plus temps de bitume en fusion sur       ma derniers vers sun destre dernier vers aoi  “s’ouvre démodocos... Ça a bien un (la numérotation des         &n poussées par les vagues       quinze vous deux, c’est joie et rare moment de bonheur, granz est li calz, si se ecrire sur       la       en un je ne saurais dire avec assez si grant dol ai que ne macles et roulis photo 1 j’ai donc       &n f le feu s’est pour andré villers 1) introibo ad altare deux mille ans nous je rêve aux gorges la poésie, à la a grant dulur tendrai puis s’égarer on un tunnel sans fin et, à dessiner les choses banales       une comme une suite de tendresses ô mes envols samuelchapitre 16, versets 1 5) triptyque marocain       au alocco en patchworck © tous feux éteints. des   six formes de la "mais qui lit encore le       &eacut etait-ce le souvenir       la madame, vous débusquez     cet arbre que clquez sur ce qui aide à pénétrer le des voiles de longs cheveux dans un coin de nice, le geste de l’ancienne, guetter cette chose chaque automne les frères et À l’occasion de halt sunt li pui e mult halt les durand : une un jour, vous m’avez la vie est ce bruissement ...et poème pour la chaude caresse de et si tu dois apprendre à     pluie du la fraîcheur et la g. duchêne, écriture le       allong antoine simon 15 ils s’étaient à la mémoire de ils sortent       sur le seul dans la rue je ris la au seuil de l’atelier quatrième essai de   dits de exode, 16, 1-5 toute nous serons toujours ces histoire de signes .       pass&e a propos de quatre oeuvres de   la production c’est seulement au   nous sommes clers est li jurz et li       la deuxième essai le pour qui veut se faire une thème principal : dernier vers aoi de pa(i)smeisuns en est venuz il avait accepté la prédication faite       " effleurer le ciel du bout des  je signerai mon       reine pierre ciel apaches :       fleur nice, le 18 novembre 2004 et c’était dans nous savons tous, ici, que   (à   le texte suivant a dernier vers aoi  née à       rampan  dernier salut au deuxième apparition de l’appel tonitruant du petit matin frais. je te le proche et le lointain pourquoi yves klein a-t-il soudain un blanc fauche le       tourne autres litanies du saint nom un besoin de couper comme de dans les carnets cliquetis obscène des certains prétendent que d’heures pour jacqueline moretti, le passé n’est des voix percent, racontent il arriva que dernier vers aoi dieu faisait silence, mais       soleil le temps passe dans la et…  dits de     sur la pente  “comment immense est le théâtre et bernard dejonghe... depuis       le l’éclair me dure, à cri et à bien sûr, il y eut mon cher pétrarque, et  riche de mes dans les écroulements pour max charvolen 1)       le À perte de vue, la houle des il faut aller voir ce qui fascine chez       pass&e intendo... intendo ! livre grand format en trois peinture de rimes. le texte chercher une sorte de la légende fleurie est vi.- les amicales aventures j’ai travaillé a claude b.   comme c’est la peur qui fait f les marques de la mort sur assise par accroc au bord de   maille 1 :que       m̵ j’écoute vos pas sur coussin d’air mais     m2 &nbs (josué avait lentement je sais, un monde se quelque temps plus tard, de prenez vos casseroles et   entrons gardien de phare à vie, au on a cru à il est le jongleur de lui leonardo rosa le 26 août 1887, depuis       montag titrer "claude viallat, pour mon épouse nicole janvier 2002 .traverse poème pour ne pas négocier ne allons fouiller ce triangle on trouvera la video il semble possible sors de mon territoire. fais    7 artistes et 1 dans la caverne primordiale la littérature de le texte qui suit est, bien « amis rollant, de       la douze (se fait terre se       la force du corps, bal kanique c’est diaphane est le portrait. 1255 :       ( madame est la reine des al matin, quant primes pert je dors d’un sommeil de on préparait       dans       les passet li jurz, si turnet a       enfant je ne sais pas si       le pas facile d’ajuster le     " quatre si la mer s’est       coude aux george(s) (s est la outre la poursuite de la mise si j’étais un la réserve des bribes pour jean-marie simon et sa ma voix n’est plus que les petites fleurs des dans l’innocence des pour angelo depuis ce jour, le site       les pour andré merci à marc alpozzo les dieux s’effacent dans les carnets troisième essai et l’instant criblé premier vers aoi dernier dernier vers aoi       sur etudiant à le "patriote", reflets et echosla salle tandis que dans la grande pour martine, coline et laure ….omme virginia par la dernier vers aoi la fraîcheur et la       longte       le antoine simon 29 il en est des noms comme du (en regardant un dessin de   pour théa et ses dans l’innocence des tout est prêt en moi pour lancinant ô lancinant les dernières pour nicolas lavarenne ma antoine simon 24 et nous n’avons rien pas une année sans évoquer l’illusion d’une f le feu s’est encore une citation“tu de sorte que bientôt       une madame aux rumeurs "pour tes agnus dei qui tollis peccata iloec endreit remeint li os       fleure       crabe- derniers écrirecomme on se       que la parol

Accueil > Personnalités > Venet

Venet


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette