BRIBES EN LIGNE
1) la plupart de ces le 26 août 1887, depuis pour martine, coline et laure madame est une attendre. mot terrible. entr’els nen at ne pui normal 0 21 false fal       m&eacu deuxième       l̵ antoine simon 10 il aurait voulu être nous avancions en bas de madame a des odeurs sauvages li quens oger cuardise bal kanique c’est station 5 : comment À la loupe, il observa       sur couleur qui ne masque pas si tu es étudiant en souvent je ne sais rien de   tout est toujours en tandis que dans la grande je ne peins pas avec quoi, toutefois je m’estimais au labyrinthe des pleursils le "patriote", à cri et à       sur v.- les amicales aventures du       m̵       il j’ai en réserve juste un mot pour annoncer station 1 : judas max charvolen, martin miguel     dans la ruela il pleut. j’ai vu la difficile alliage de morz est rollant, deus en ad a la fin il ne resta que quand il voit s’ouvrir, démodocos... Ça a bien un       je deux ajouts ces derniers les premières moi cocon moi momie fuseau mesdames, messieurs, veuillez il ne reste plus que le siglent a fort e nagent e ma mémoire ne peut me deuxième essai dans les carnets mise en ligne d’un f le feu s’est ainsi fut pétrarque dans   j’ai souvent     sur la j’oublie souvent et même si le 28 novembre, mise en ligne a la femme au rare moment de bonheur, passent .x. portes, 0 false 21 18 nu(e), comme son nom       alla les petites fleurs des       journ& je suis occupé ces un tunnel sans fin et, à derniers vers sun destre pour max charvolen 1) intendo... intendo ! que reste-t-il de la il n’est pire enfer que  “la signification un temps hors du  mise en ligne du texte ils s’étaient et  riche de mes    regardant       la il en est des noms comme du       vu branches lianes ronces grant est la plaigne e large carissimo ulisse,torna a samuelchapitre 16, versets 1 le 23 février 1988, il et ma foi, attention beau       ruelle       &eacut à sylvie dans les horizons de boue, de sept (forces cachées qui montagnesde pour pierre theunissen la  hier, 17       grappe iv.- du livre d’artiste ce texte m’a été       une art jonction semble enfin une autre approche de     quand  tous ces chardonnerets         &n il existe deux saints portant à bernadette pour mes enfants laure et la littérature de dernier vers aoi "si elle est "moi, esclave" a       apr&eg       la non, björg, clere est la noit e la       dans bribes en ligne a j’entends sonner les ( ce texte a       force travail de tissage, dans lancinant ô lancinant la bouche pure souffrance       ce       pav&ea ce monde est semé       le au rayon des surgelés le soleil n’est pas       aux carissimo ulisse,torna a pour m.b. quand je me heurte de profondes glaouis le bulletin de "bribes errer est notre lot, madame, dans l’innocence des nous savons tous, ici, que merci au printemps des deux ce travail vous est  ce mois ci : sub le tissu d’acier pas de pluie pour venir       je encore une citation“tu je n’ai pas dit que le pas même quand les mots rm : d’accord sur   est-ce que il était question non onze sous les cercles petites proses sur terre macles et roulis photo 6 mi viene in mentemi temps où le sang se il n’était qu’un dans les écroulements antoine simon 19 non... non... je vous assure,   dits de histoire de signes . f les feux m’ont je désire un antoine simon 30 pour raphaël l’attente, le fruit charogne sur le seuilce qui raphaËl     à merci à la toile de quelques textes       m̵ pour mon épouse nicole autre essai d’un  zones gardées de je t’enfourche ma       ton       vu bien sûrla pur ceste espee ai dulor e       reine dans l’effilé de paysage de ta tombe  et je me souviens de     faisant la       qui encore la couleur, mais cette la terre a souvent tremblé il ne sait rien qui ne va ce de l’autre juste un le recueil de textes la terre nous deuxième apparition de  “ce travail qui depuis le 20 juillet, bribes rien n’est plus ardu préparation des en 1958 ben ouvre à       sur       montag l’art n’existe chercher une sorte de       &ccedi quatrième essai de et encore  dits deux mille ans nous bien sûr, il y eut voici des œuvres qui, le       sous       soleil les routes de ce pays sont dernier vers aoi d’abord l’échange des pour lee dernier vers doel i avrat, est-ce parce que, petit, on       l̵ pour yves et pierre poher et derniers la liberté s’imprime à carles li reis en ad prise sa elle réalise des (À l’église c’est seulement au mon travail est une ce qui importe pour af : j’entends au lecteur voici le premier       à martin miguel art et ço dist li reis : vertige. une distance 1-nous sommes dehors.       &agrav quel ennui, mortel pour ouverture d’une sur l’erbe verte si est voile de nuità la     extraire sables mes parolesvous antoine simon 16 l’éclair me dure, "ces deux là se dernier vers que mort j’ai parlé douze (se fait terre se     après    il antoine simon 12 la lecture de sainte le coeur du marie-hélène À max charvolen et martin dans la caverne primordiale       " toujours les lettres : f le feu est venu,ardeur des le pendu ma voix n’est plus que mais jamais on ne  on peut passer une vie « 8° de     au couchant dans les carnets c’est ici, me   pour théa et ses autre petite voix tout mon petit univers en et…  dits de Être tout entier la flamme       pourqu de la quatrième essai de autre citation l’appel tonitruant du  hors du corps pas on trouvera la video 10 vers la laisse ccxxxii diaphane est le ….omme virginia par la prenez vos casseroles et un homme dans la rue se prend le géographe sait tout       la le numéro exceptionnel de avant propos la peinture est     chant de le geste de l’ancienne, on croit souvent que le but       droite    tu sais "mais qui lit encore le deuxième suite comment entrer dans une       sur       reine   pour qui veut se faire une le coquillage contre l’impression la plus le grand combat : je déambule et suis   adagio   je       et tu dorothée vint au monde cet univers sans      & lorsqu’on connaît une l’art c’est la si j’avais de son mouans sartoux. traverse de le lent tricotage du paysage quand les eaux et les terres l’existence n’est       bonhe ce poème est tiré du       ce vous dites : "un  il y a le à la bonne       la religion de josué il rien n’est diaphane est le mot (ou printemps breton, printemps   1) cette comme c’est       je n’hésiterai dessiner les choses banales le nécessaire non la fonction, madame des forêts de poussées par les vagues dernier vers aoi     l’é aux george(s) (s est la toutes ces pages de nos r.m.a toi le don des cris qui "je me tais. pour taire.       sabots la gaucherie à vivre, temps où les coeurs pour daniel farioli poussant f dans le sourd chatoiement accoucher baragouiner je sais, un monde se    au balcon       b&acir clers fut li jurz e li nous avons affaire à de toutes sortes de papiers, sur la prédication faite madame est la reine des       la f les rêves de au programme des actions et ces saluer d’abord les plus  la lancinante  les éditions de et voici maintenant quelques dernier vers aoi le glacis de la mort ainsi va le travail de qui l’illusion d’une a claude b.   comme       entre c’est pour moi le premier les lettres ou les chiffres accorde ton désir à ta i mes doigts se sont ouverts     de rigoles en ce 28 février 2002. zacinto dove giacque il mio       p&eacu a supposer quece monde tienne À peine jetés dans le       banlie       gentil     vers le soir la parol

Accueil > Personnalités > Venet

Venet


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette