BRIBES EN LIGNE
      pav&ea  pour le dernier jour "tu sais ce que c’est bernadette griot vient de en 1958 ben ouvre à il souffle sur les collines pas de pluie pour venir décembre 2001. antoine simon 33 il existe deux saints portant       carissimo ulisse,torna a à cri et à l’heure de la merci à marc alpozzo tout est prêt en moi pour       cette (ô fleur de courge... quando me ne so itu pe             la dernier vers aoi et voici maintenant quelques    de femme liseuse dernier vers aoi   af : j’entends (vois-tu, sancho, je suis       bruyan       le dernier vers doel i avrat, madame est toute d’un côté autre citation dernier vers s’il f j’ai voulu me pencher       j̵ antoine simon 2 (en regardant un dessin de f le feu m’a c’est un peu comme si, dans les horizons de boue, de que d’heures sous la pression des rêve, cauchemar,       et       " mouans sartoux. traverse de ma mémoire ne peut me en introduction à  pour de       &agrav   le texte suivant a c’est parfois un pays à antoine simon 9 les routes de ce pays sont approche d’une 1) la plupart de ces     &nbs       grappe madame des forêts de       au "l’art est-il avant dernier vers aoi buttati ! guarda&nbs je ne saurais dire avec assez dessiner les choses banales  “... parler une rare moment de bonheur, la musique est le parfum de 1. il se trouve que je suis les dernières dernier vers aoi est-ce parce que, petit, on macles et roulis photo   entrons du bibelot au babilencore une  tu vois im font chier je meurs de soif ce va et vient entre zacinto dove giacque il mio cyclades, iii° cet article est paru dans le écrirecomme on se face aux bronzes de miodrag cet univers sans       dans merle noir  pour     sur la l’ami michel dernier vers aoi       st et la peur, présente       le sables mes parolesvous cette machine entre mes       " lancinant ô lancinant       baie antoine simon 21  il y a le langues de plomba la intendo... intendo ! " je suis un écorché vif. ainsi alfred…       rampan de tantes herbes el pre en cet anniversaire, ce qui       " tu le sais bien. luc ne       juin       un   pour le prochain poussées par les vagues À l’occasion de villa arson, nice, du 17       dans pourquoi yves klein a-t-il chaises, tables, verres, la vie humble chez les ils s’étaient pour max charvolen 1) 10 vers la laisse ccxxxii quatrième essai de j’ai relu daniel biga, suite de la rencontre d’une ouverture de l’espace lorsque martine orsoni les durand : une     quand deuxième approche de   (dans le sequence 6   le       le …presque vingt ans plus dans ce pays ma mère      & introibo ad altare passet li jurz, la noit est  de même que les       je me ma voix n’est plus que       s̵ je serai toujours attentif à   est-ce que dernier vers aoi rm : nous sommes en un temps hors du l’erbe del camp, ki f tous les feux se sont l’une des dernières ici, les choses les plus la vie est ce bruissement station 7 : as-tu vu judas se 0 false 21 18 au programme des actions       "  le livre, avec   je ne comprends plus arbre épanoui au ciel       pass&e s’ouvre la antoine simon 12       longte je me souviens de       la la réserve des bribes je n’ai pas dit que le       la je découvre avant toi la galerie chave qui quatrième essai rares certains soirs, quand je nous avancions en bas de       m&eacu sauvage et fuyant comme on trouvera la video tous ces charlatans qui béatrice machet vient de bien sûr, il y eut dernier vers aoi autres litanies du saint nom       retour napolì napolì ainsi fut pétrarque dans il en est des noms comme du   encore une quel ennui, mortel pour un jour nous avons la bouche pleine de bulles on préparait lentement, josué     un mois sans nouvelles mises en a propos d’une   maille 1 :que il ne sait rien qui ne va les dessins de martine orsoni encore la couleur, mais cette dans le respect du cahier des “le pinceau glisse sur vous dites : "un genre des motsmauvais genre normalement, la rubrique       &ccedi bribes en ligne a le plus insupportable chez       sur en ceste tere ad estet ja il n’était qu’un l’existence n’est         or percey priest lakesur les  de la trajectoire de ce si j’avais de son mult ben i fierent franceis e       descen       journ&     surgi je rêve aux gorges les oiseaux s’ouvrent pour jacky coville guetteurs il n’est pire enfer que la fraîcheur et la epuisement de la salle, pour pierre theunissen la je crie la rue mue douleur issent de mer, venent as ce texte se présente « pouvez-vous printemps breton, printemps       le j’entends sonner les       au au lecteur voici le premier       apr&eg spectacle de josué dit la mort, l’ultime port, aux george(s) (s est la 1- c’est dans c’est le grand peinture de rimes. le texte tout en travaillant sur les la légende fleurie est deuxième essai le i en voyant la masse aux ] heureux l’homme dentelle : il avait       un   marcel macles et roulis photo 3       sous dire que le livre est une 1 la confusion des quai des chargeurs de quatrième essai de même si  jésus       dans et ma foi, la lecture de sainte "nice, nouvel éloge de la le tissu d’acier       crabe- le recueil de textes       au et combien dernier vers aoi       l̵ a ma mère, femme parmi     chant de le 26 août 1887, depuis       pourqu ce qu’un paysage peut reflets et echosla salle   iv    vers très malheureux... raphaël   un bal kanique c’est l’attente, le fruit       apr&eg antoine simon 18 pour mes enfants laure et il avait accepté la tentation du survol, à       l̵ chaque jour est un appel, une quelques autres clquez sur       bonhe antoine simon 5 un homme dans la rue se prend v.- les amicales aventures du toi, mésange à       fourr& pour jean gautheronle cosmos dernier vers aoi       sur       la c’est la peur qui fait vous deux, c’est joie et certains prétendent mesdames, messieurs, veuillez  il est des objets sur trois (mon souffle au matin       allong la danse de fin première dans ma gorge après la lecture de pas une année sans évoquer première pour andrée       grimpa toulon, samedi 9       une temps de pierres madame, vous débusquez chercher une sorte de li emperere s’est n’ayant pas "et bien, voilà..." dit a dix sept ans, je ne savais pour andré et je vois dans vos  au travers de toi je il tente de déchiffrer, in the country       b&acir (ma gorge est une       ton il s’appelait a propos de quatre oeuvres de pure forme, belle muette,       &       les je reviens sur des il n’y a pas de plus    seule au f qu’il vienne, le feu       qui     tout autour       deux l’homme est   pour théa et ses  je signerai mon pour michèle gazier 1 comme un préliminaire la a claude b.   comme   adagio   je apaches :  l’exposition  "je me tais. pour taire. patrick joquel vient de 1) notre-dame au mur violet       assis bientôt, aucune amarre       arauca   le 10 décembre dans les carnets l’évidence je désire un josué avait un rythme clere est la noit e la    au balcon quatre si la mer s’est chairs à vif paumes mais non, mais non, tu nice, le 18 novembre 2004 agnus dei qui tollis peccata       il pas même  les éditions de antoine simon 16 pour gilbert       sur un besoin de couper comme de le travail de bernard les doigts d’ombre de neige ce qui importe pour antoine simon 27 vous avez     chambre pour qui veut se faire une quelque chose on croit souvent que le but       fourmi il ne s’agit pas de libre de lever la tête dans l’innocence des l’art n’existe  epître aux f les feux m’ont la parol

Accueil > Personnalités > Villers

Villers


  • Poésie et photographie

    Clefs : Butor , Villers , photographie
    pour André Villers 1) Les correspondances Dès qu’un photographe se manifeste comme un grand artiste, on peut employer à son propos le vocabulaire de la critique littéraire, et en particulier de (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette