BRIBES EN LIGNE
  (à intendo... intendo ! pour michèle       dans ce poème est tiré du " je suis un écorché vif. je t’enfourche ma         or ainsi alfred…       bonhe la mastication des et ces       enfant je t’enlace gargouille merci à marc alpozzo nos voix edmond, sa grande j’arrivais dans les gardien de phare à vie, au carissimo ulisse,torna a       aujour       apparu jusqu’à il y a dernier vers aoi la pureté de la survie. nul quando me ne so itu pe       su     une abeille de il ne reste plus que le les textes mis en ligne de l’autre violette cachéeton nous lirons deux extraits de li emperere s’est je suis celle qui trompe la question du récit si elle est belle ? je madame des forêts de  les œuvres de station 7 : as-tu vu judas se envoi du bulletin de bribes dernier vers s’il je ne sais pas si       coude karles se dort cum hume dernier vers aoi temps de cendre de deuil de       que 0 false 21 18 en introduction à       o écrirecomme on se quelques textes   la production   anatomie du m et des conserves ! mougins. décembre a supposer quece monde tienne À la loupe, il observa  au mois de mars, 1166 neuf j’implore en vain autre essai d’un dorothée vint au monde j’ai travaillé       fleure toujours les lettres : monde imaginal, pour mes enfants laure et j’oublie souvent et     un mois sans dix l’espace ouvert au le proche et le lointain       allong   3   

les 7) porte-fenêtre avez-vous vu       la antoine simon 25 huit c’est encore à le ciel est clair au travers lu le choeur des femmes de le coquillage contre dernier vers aoi       marche je ne peins pas avec quoi, non... non... je vous assure, cyclades, iii° du fond des cours et des se placer sous le signe de       on trouvera la video tendresses ô mes envols sixième premier vers aoi dernier       bien nouvelles mises en ici. les oiseaux y ont fait  si, du nouveau   tout est toujours en se reprendre. creuser son l’instant criblé       force       l̵ l’art n’existe pour jacky coville guetteurs archipel shopping, la vous êtes       le un soir à paris au la route de la soie, à pied,   je n’ai jamais c’est une sorte de derniers vers sun destre quatre si la mer s’est l’heure de la reflets et echosla salle si grant dol ai que ne toutes ces pages de nos       en un       assis a propos de quatre oeuvres de À peine jetés dans le pour martine, coline et laure   au milieu de le recueil de textes sept (forces cachées qui aux barrières des octrois       je me temps de pierres dans la  référencem rêves de josué, c’était une avant dernier vers aoi franchement, pensait le chef, il est le jongleur de lui pour jean gautheronle cosmos pour daniel farioli poussant       pass&e nous savons tous, ici, que pour julius baltazar 1 le     cet arbre que dans le monde de cette et…  dits de bruno mendonça décembre 2001. sculpter l’air :       pass&e       pour       au à la mémoire de sur l’erbe verte si est guetter cette chose       apr&eg pour michèle gazier 1)       bonheu       les       é 1) la plupart de ces  jésus bribes en ligne a i en voyant la masse aux ce jour-là il lui à bernadette janvier 2002 .traverse       vu antoine simon 9 pour lee la force du corps,       les       gentil ma voix n’est plus que temps où les coeurs deuxième apparition la cité de la musique nice, le 18 novembre 2004       au 1-nous sommes dehors. approche d’une allons fouiller ce triangle la mort, l’ultime port, halt sunt li pui e mult halt je suis bien dans       reine l’une des dernières alocco en patchworck ©       je me       six antoine simon 10 je crie la rue mue douleur laure et pétrarque comme  avec « a la   iv    vers le scribe ne retient viallat © le château de sainte marie, pour angelo pour andré deux ce travail vous est il avait accepté voudrais je vous 1254 : naissance de     du faucon dernier vers aoi siglent a fort e nagent e    nous f les rêves de       embarq       à chaises, tables, verres, nécrologie r.m.a toi le don des cris qui   né le 7 le lent tricotage du paysage giovanni rubino dit le pendu un nouvel espace est ouvert       la       ton dernier vers aoi très malheureux...       ce onze sous les cercles a dix sept ans, je ne savais       rampan une errance de je déambule et suis       vu       dans       reine macao grise nice, le 8 octobre il aurait voulu être c’est parfois un pays  dernières mises madame est la reine des   on n’est à cri et à cet univers sans il était question non s’égarer on morz est rollant, deus en ad tout mon petit univers en ….omme virginia par la       &agrav j’écoute vos l’impossible       pass&e juste un mot pour annoncer dernier vers aoi le glacis de la mort tendresse du mondesi peu de pour pierre theunissen la immense est le théâtre et titrer "claude viallat, la légende fleurie est c’est le grand quel ennui, mortel pour rm : d’accord sur macles et roulis photo 1 un jour, vous m’avez       " carcassonne, le 06       sur   pour le prochain branches lianes ronces       arauca       deux       les l’appel tonitruant du       le pour ma  dans le livre, le un besoin de couper comme de napolì napolì  la toile couvre les antoine simon 23  improbable visage pendu macles et roulis photo 7 me tout en vérifiant dans le respect du cahier des l’éclair me dure,   saint paul trois le temps passe si vite, préparation des       l̵ « h&eacu (ô fleur de courge... la réserve des bribes dernier vers aoi dieu faisait silence, mais couleur qui ne masque pas       voyage pour maxime godard 1 haute "ces deux là se       apr&eg que d’heures légendes de michel seul dans la rue je ris la et  riche de mes sous l’occupation grant est la plaigne e large tromper le néant       la     chant de j’ai perdu mon je meurs de soif l’attente, le fruit c’est la distance entre coupé en deux quand     sur la ainsi fut pétrarque dans nous viendrons nous masser de proche en proche tous       et       quand       le j’ai ajouté je me souviens de grande lune pourpre dont les     les fleurs du au seuil de l’atelier dernier vers aoi       longte au rayon des surgelés       le  dans toutes les rues a toi le don des cris qui nu(e), comme son nom dernier vers aoi       sur       l̵ villa arson, nice, du 17       grimpa et je vois dans vos (de)lecta lucta   dernier vers aoi       "       le la deuxième édition du il s’appelait quand les eaux et les terres       il en ceste tere ad estet ja mesdames, messieurs, veuillez  le grand brassage des on dit qu’agathe macles et roulis photo 3 a l’aube des apaches,       pav&ea les amants se madame porte à dans les hautes herbes où l’on revient entr’els nen at ne pui pas facile d’ajuster le pour frédéric et il fallait aller debout "pour tes le grand combat : toi, mésange à mieux valait découper comme une suite de voile de nuità la f le feu s’est       dans comment entrer dans une al matin, quant primes pert epuisement de la salle, pour saluer d’abord les plus un tunnel sans fin et, à la prédication faite il semble possible quand c’est le vent qui   ces sec erv vre ile  je signerai mon lancinant ô lancinant       nuage réponse de michel imagine que, dans la  il est des objets sur seins isabelle boizard 2005 dans l’innocence des       &n au programme des actions dans les horizons de boue, de dernier vers aoi petites proses sur terre mais non, mais non, tu       aux les installations souvent, moisissures mousses lichens     tout autour       un la parol

Accueil > Écoutez voir

Écoutez voir

Dernier ajout : 12 mai 2016.



Ecoutez voir


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette