BRIBES EN LIGNE
clquez sur antoine simon 20 dernier vers aoi     rien   jn 2,1-12 : dernier vers aoi reflets et echosla salle       baie       pour       ( f les rêves de     pourquoi madame, vous débusquez       l̵ pour michèle à sylvie le franchissement des  dans le livre, le       sur   six formes de la les amants se couleur qui ne masque pas pour jean-louis cantin 1.- dont les secrets… à quoi et il fallait aller debout dernier vers aoi vous avez       l̵       au ce jour là, je pouvais les dernières temps où les coeurs il tente de déchiffrer, les oiseaux s’ouvrent       le diaphane est le mot (ou       pav&ea clere est la noit e la pour jean gautheronle cosmos tandis que dans la grande       glouss dernier vers aoi pour lee       je deux ajouts ces derniers dernier vers aoi   abstraction voir figuration tendresses ô mes envols la fonction,  les œuvres de       cerisi ce va et vient entre quant carles oït la il y a dans ce pays des voies le galop du poème me r.m.a toi le don des cris qui coupé en deux quand j’ai changé le f toutes mes du bibelot au babilencore une  improbable visage pendu archipel shopping, la pur ceste espee ai dulor e madame des forêts de       object mon cher pétrarque, peinture de rimes. le texte à bernadette nous viendrons nous masser les petites fleurs des       la où l’on revient       sur diaphane est le il aurait voulu être       deux     chambre macles et roulis photo 4 sixième       rampan       retour       la il est le jongleur de lui       apparu certains soirs, quand je max charvolen, martin miguel journée de la vie humble chez les ce poème est tiré du violette cachéeton   si vous souhaitez     double     faisant la je m’étonne toujours de la       soleil il y a tant de saints sur       cette (la numérotation des la chaude caresse de maintenant il connaît le al matin, quant primes pert       le le "patriote", ne pas négocier ne printemps breton, printemps dernier vers aoi   ces notes pour jacqueline moretti, accorde ton désir à ta de la un temps hors du le ciel de ce pays est tout lu le choeur des femmes de   (à cet univers sans passet li jurz, si turnet a       p&eacu leonardo rosa       sur le le temps passe si vite,       force tromper le néant li emperere par sa grant à cri et à       sur le dernier vers aoi   le geste de l’ancienne,       l̵ pour angelo dans l’effilé de bribes en ligne a       le     ton …presque vingt ans plus les doigts d’ombre de neige ce qui fait tableau : ce bernadette griot vient de     &nbs et la peur, présente sculpter l’air : l’instant criblé sous l’occupation       la imagine que, dans la ma chair n’est les grands       au       le les plus terribles a la femme au ils sortent de soie les draps, de soie       b&acir     un mois sans pour martin poème pour       dans   tout est toujours en comme un préliminaire la pour qui veut se faire une       la les parents, l’ultime       allong siglent a fort e nagent e "la musique, c’est le l’homme est « h&eacu       la       le   un mais non, mais non, tu  tu vois im font chier saluer d’abord les plus on préparait       journ& comme ce mur blanc       vu petit matin frais. je te ce texte m’a été     les fleurs du station 1 : judas j’ai donc vous avez ils avaient si longtemps, si le 2 juillet     après chairs à vif paumes avant propos la peinture est     sur la pente ils s’étaient j’oublie souvent et  marcel migozzi vient de       au comme c’est toujours les lettres :       il ce       la le scribe ne retient madame, c’est notre   nous sommes pour robert iloec endreit remeint li os les dessins de martine orsoni dans les carnets un tunnel sans fin et, à       apr&eg samuelchapitre 16, versets 1       gentil   le 10 décembre (elle entretenait quelques autres antoine simon 16     cet arbre que onze sous les cercles de toutes les raphaël   un vendredi à propos des grands nice, le 8 octobre tes chaussures au bas de j’ai longtemps dernier vers que mort autre citation d’ eurydice ou bien de  mise en ligne du texte clers est li jurz et li pas de pluie pour venir deuxième f dans le sourd chatoiement autre citation"voui de prime abord, il rêve, cauchemar, temps de bitume en fusion sur ce pays que je dis est paien sunt morz, alquant       dans       &ccedi antoine simon 2 zacinto dove giacque il mio 10 vers la laisse ccxxxii dernier vers aoi ma voix n’est plus que a toi le don des cris qui apaches : jamais je n’aurais la poésie, à la rien n’est quand sur vos visages les       dans "ces deux là se et ces attendre. mot terrible.       entre villa arson, nice, du 17 et tout avait       &agrav décembre 2001.    seule au ce qui importe pour       ruelle i.- avaler l’art par rm : d’accord sur un soir à paris au f tous les feux se sont le temps passe dans la       su et si au premier jour il antoine simon 19 de l’autre   né le 7 passent .x. portes, il faut aller voir dernier vers aoi l’art c’est la "l’art est-il       ma madame aux rumeurs et que dire de la grâce   iv    vers     du faucon moi cocon moi momie fuseau normalement, la rubrique mult ben i fierent franceis e et te voici humanité clers fut li jurz e li       l̵ "je me tais. pour taire. iv.- du livre d’artiste exode, 16, 1-5 toute je n’ai pas dit que le 0 false 21 18 dans les rêves de la allons fouiller ce triangle intendo... intendo ! dans le monde de cette macles et roulis photo 1 antoine simon 7 à  dernier salut au ce n’est pas aux choses madame déchirée dernier vers aoi dernier vers aoi sequence 6   le  les éditions de aux george(s) (s est la  zones gardées de j’ai ajouté dernier vers aoi de sorte que bientôt ( ce texte a toulon, samedi 9 le nécessaire non       la des quatre archanges que heureuse ruine, pensait antoine simon 32  on peut passer une vie rare moment de bonheur,  hier, 17       l̵ À peine jetés dans le très saintes litanies béatrice machet vient de dans ma gorge       grappe (de)lecta lucta         à antoine simon 17 et que vous dire des       &eacut 1 au retour au moment toutes sortes de papiers, sur je reviens sur des rien n’est plus ardu       je me l’erbe del camp, ki dernier vers aoi       chaque charogne sur le seuilce qui pour ma dernier vers aoi faisant dialoguer madame a des odeurs sauvages il existe deux saints portant le 28 novembre, mise en ligne art jonction semble enfin (À l’église       sur descendre à pigalle, se preambule – ut pictura noble folie de josué, un homme dans la rue se prend avec marc, nous avons       voyage quand les mots dernier vers aoi je crie la rue mue douleur   encore une mille fardeaux, mille cinq madame aux yeux  si, du nouveau etait-ce le souvenir d’un bout à dans ce périlleux  née à normal 0 21 false fal travail de tissage, dans  ce mois ci : sub mi viene in mentemi pour jean-marie simon et sa pour pierre theunissen la eurydice toujours nue à toi, mésange à pour andré dans le train premier   pour adèle et         or       dernier vers aoi la légende fleurie est       le tout le problème troisième essai       pav&ea       fourr&       pass&e dix l’espace ouvert au huit c’est encore à       au   pour olivier rimbaud a donc premier vers aoi dernier la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > INTRUSIONS

INTRUSIONS

Dernier ajout : 26 novembre 2008.

Les 3 derniers textes : Bribe XXXIII , Bribe XXXII , Bribe XXXI .

Les 3 textes les plus lus : XIV , I , XXI .


Volume 1. Bribes 1 à 33. Rédaction : 1976. Publication : 1998 (© édtions de l’Amourier, tous droits réservés). Les illustrations de la version papier sont d’Edmond Baudoin.


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette