BRIBES EN LIGNE
un tunnel sans fin et, à le samedi 26 mars, à 15 écoute, josué, antoine simon 6 À la loupe, il observa       je me  au mois de mars, 1166       la       b&acir je serai toujours attentif à       pour mon épouse nicole ce paysage que tu contemplais       " dernier vers aoi libre de lever la tête au commencement était alocco en patchworck © mais non, mais non, tu       quand     vers le soir       ( À peine jetés dans le je désire un a christiane fontelucco, 6 juillet 2000       et tu sixième l’heure de la       &n la bouche pure souffrance ma voix n’est plus que able comme capable de donner ses mains aussi étaient (vois-tu, sancho, je suis madame porte à pour ma polenta iloec endreit remeint li os on trouvera la video     un mois sans percey priest lakesur les "ah ! mon doux pays,   1) cette une autre approche de “le pinceau glisse sur f le feu m’a (josué avait lentement dix l’espace ouvert au la tentation du survol, à macles et roulis photo 6 pour jacky coville guetteurs torna a sorrento ulisse torna       entre    en avec marc, nous avons     au couchant “dans le dessin       je trois tentatives desesperees À max charvolen et vue à la villa tamaris ce qui fait tableau : ce       le juste un mot pour annoncer genre des motsmauvais genre deux nouveauté,       reine la lecture de sainte       sous si j’avais de son toutefois je m’estimais   pour le prochain       le grande lune pourpre dont les ce qui importe pour       magnol grant est la plaigne e large ils sortent       &agrav f les marques de la mort sur       au  epître aux  jésus       m&eacu  le livre, avec 1) notre-dame au mur violet les avenues de ce pays   saint paul trois       s̵ cet article est paru couleur qui ne masque pas exode, 16, 1-5 toute     ton la fonction, antoine simon 5 présentation du pour angelo pas facile d’ajuster le rita est trois fois humble. (ô fleur de courge... ne faut-il pas vivre comme il n’est pire enfer que le soleil n’est pas "mais qui lit encore le f le feu s’est sept (forces cachées qui dans le respect du cahier des le passé n’est  tu ne renonceras pas.  pour jean le pour jacqueline moretti, toutes ces pages de nos ici. les oiseaux y ont fait antoine simon 16   tout est toujours en ce qu’un paysage peut pour michèle aueret       les l’éclair me dure, de pareïs li seit la       qui heureuse ruine, pensait pour martin quatrième essai de autre citation la galerie chave qui       dans dernier vers aoi "je me tais. pour taire. (en regardant un dessin de 1 la confusion des ne pas négocier ne l’erbe del camp, ki  l’exposition      surgi       vu       aujour   six formes de la   marcel     le       fourmi ( ce texte a nécrologie là, c’est le sable et   anatomie du m et j’oublie souvent et   voici donc la     hélas, et je vois dans vos le lent déferlement lentement, josué  de la trajectoire de ce   iv    vers pour robert les doigts d’ombre de neige un temps hors du     sur la pente quatrième essai rares viallat © le château de si tu es étudiant en madame déchirée temps de bitume en fusion sur les textes mis en ligne       dans les cuivres de la symphonie       quinze quelques textes       les merci à la toile de comme une suite de merle noir  pour       sur le je ne sais pas si pour andré   se       et       nuage pure forme, belle muette, décembre 2001. petit matin frais. je te       les n’ayant pas       ruelle « pouvez-vous pour nous lirons deux extraits de siglent a fort e nagent e  on peut passer une vie clers est li jurz et li       pav&ea       dans premier essai c’est       sur      & antoine simon 22 bruno mendonça l’ami michel le 15 mai, à la deuxième édition du       la normal 0 21 false fal moi cocon moi momie fuseau janvier 2002 .traverse l’une des dernières       sur violette cachéeton onze sous les cercles les enseignants : vedo la luna vedo le d’abord l’échange des vous dites : "un se reprendre. creuser son bernard dejonghe... depuis dans les horizons de boue, de et si au premier jour il quand il voit s’ouvrir, (À l’église       ma si elle est belle ? je     rien preambule – ut pictura       le à bernadette nice, le 18 novembre 2004       l̵ antoine simon 10 le recueil de textes dernier vers que mort vous avez au matin du  “s’ouvre 1257 cleimet sa culpe, si quatre si la mer s’est       le il aurait voulu être bel équilibre et sa       journ& antoine simon 33 quand nous rejoignons, en l’appel tonitruant du la pureté de la survie. nul tendresse du mondesi peu de     depuis pour gilbert   (à  “ne pas   pour adèle et me    courant hans freibach : et il fallait aller debout antoine simon 27 f toutes mes autres litanies du saint nom toulon, samedi 9 effleurer le ciel du bout des     " l’impression la plus c’est vrai pas de pluie pour venir 0 false 21 18 avant dernier vers aoi c’est extrêmement …presque vingt ans plus si j’étais un il y a dans ce pays des voies  de même que les des quatre archanges que je suis occupé ces l’art n’existe madame, vous débusquez       tourne tout en vérifiant   nous sommes dernier vers aoi abu zayd me déplait. pas comme un préliminaire la on peut croire que martine rm : nous sommes en j’entends sonner les dernier vers aoi deuxième apparition la fraîcheur et la beaucoup de merveilles diaphane est le nous avancions en bas de pour frédéric antoine simon 15 c’est la distance entre  dans toutes les rues f dans le sourd chatoiement ensevelie de silence,       & station 3 encore il parle la brume. nuages  tu vois im font chier l’évidence jamais si entêtanteeurydice       pav&ea martin miguel art et       un dans ce périlleux douce est la terre aux yeux s’égarer on six de l’espace urbain,   on n’est       sur le lorsqu’on connaît une dernier vers aoi  la lancinante deuxième le grand combat : ouverture de l’espace       chaque i en voyant la masse aux cyclades, iii° comme c’est f j’ai voulu me pencher dernier vers aoi    seule au bal kanique c’est ] heureux l’homme macles et roulis photo 3 livre grand format en trois préparation des macao grise ainsi alfred… un jour, vous m’avez       il je meurs de soif       enfant buttati ! guarda&nbs il faut laisser venir madame suite du blasphème de patrick joquel vient de dernier vers aoi a propos d’une  je signerai mon à propos des grands de tantes herbes el pre gardien de phare à vie, au       sur j’ai parlé aux barrières des octrois madame est une torche. elle paroles de chamantu une fois entré dans la chaque jour est un appel, une       ce a l’aube des apaches,       longte Éléments - ce monde est semé       maquis au labyrinthe des pleursils   que signifie tout le problème la route de la soie, à pied, on croit souvent que le but       &agrav rêve, cauchemar, certains soirs, quand je       descen   ces sec erv vre ile accoucher baragouiner toujours les lettres : samuelchapitre 16, versets 1 et ces     nous       soleil       la de soie les draps, de soie       l̵ il y a des objets qui ont la (ma gorge est une quelque temps plus tard, de       dans paysage de ta tombe  et marcel alocco a equitable un besoin sonnerait       fleure dans le patriote du 16 mars       pour clere est la noit e la       il une errance de       voyage je rêve aux gorges       pourqu quatrième essai de la parol

Accueil > LES BRIBES

LES BRIBES

Dernier ajout : 19 août 2014.

Les 3 derniers textes : CLXII , CLXI , CLX .

Les 3 textes les plus lus : CCVII , CCXXXV , CCXVIII .


Les Bribes : un assemblage de textes, divers dans leurs thématiques et leurs genres. 4 volumes parus aux Editions de l’Amourier (©, tous droits réservés). Le 5ème volume a été manuscrit sur des dessins numériques de Max Charvolen. 


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette