BRIBES EN LIGNE
f qu’il vienne, le feu première À perte de vue, la houle des     double  hier, 17       tourne il tente de déchiffrer, toutes sortes de papiers, sur sors de mon territoire. fais un titre : il infuse sa       fourr& toulon, samedi 9 dans les carnets  c’était la légende fleurie est (josué avait lentement sculpter l’air : rossignolet tu la et combien madame est la reine des mon cher pétrarque, chaises, tables, verres,       je       sabots       nuage merle noir  pour ce jour-là il lui accorde ton désir à ta les grands       bruyan « h&eacu dernier vers aoi antoine simon 11 temps de bitume en fusion sur       les pour qui veut se faire une g. duchêne, écriture le d’abord l’échange des lorsque martine orsoni   anatomie du m et tromper le néant       baie       " quelque temps plus tard, de là, c’est le sable et       chaque  le livre, avec voudrais je vous mesdames, messieurs, veuillez de proche en proche tous et si tu dois apprendre à antoine simon 31 in the country       un  au mois de mars, 1166 Ç’avait été la tout est possible pour qui des quatre archanges que dernier vers aoi À peine jetés dans le       d&eacu fin première       il  je signerai mon pour anne slacik ecrire est madame dans l’ombre des dernier vers aoi 1 au retour au moment dans la caverne primordiale       au       a la libération, les elle réalise des nous avancions en bas de       midi des quatre archanges que a toi le don des cris qui antoine simon 20     vers le soir merci au printemps des écoute, josué, dans les hautes herbes    de femme liseuse histoire de signes . il n’y a pas de plus l’art c’est la ainsi va le travail de qui antoine simon 19 je serai toujours attentif à pure forme, belle muette, cette machine entre mes   iv    vers       (     les provisions i.- avaler l’art par  de la trajectoire de ce au labyrinthe des pleursils cinquième essai tout  dans le livre, le   nous sommes  le grand brassage des ainsi alfred…       b&acir je suis occupé ces af : j’entends percey priest lakesur les pour jacqueline moretti, elle disposait d’une karles se dort cum hume neuf j’implore en vain trois (mon souffle au matin " je suis un écorché vif. j’ai relu daniel biga, pourquoi yves klein a-t-il       sur les durand : une       ton chaque jour est un appel, une       &agrav       grappe un homme dans la rue se prend dans le monde de cette une fois entré dans la     l’é se reprendre. creuser son i en voyant la masse aux j’ai longtemps     " du fond des cours et des ki mult est las, il se dort     un mois sans       pass&e pour philippe ce qui importe pour       longte les oiseaux s’ouvrent derniers  dernières mises sixième tout mon petit univers en descendre à pigalle, se dernier vers aoi         apr&eg   ces sec erv vre ile dans l’effilé de un jour nous avons spectacle de josué dit       droite antoine simon 28 souvent je ne sais rien de journée de nous serons toujours ces au commencement était errer est notre lot, madame, antoine simon 24 attendre. mot terrible. allons fouiller ce triangle certains prétendent le 26 août 1887, depuis       grimpa f j’ai voulu me pencher f dans le sourd chatoiement  pour jean le dans l’innocence des pour max charvolen 1) dimanche 18 avril 2010 nous  il y a le est-ce parce que, petit, on       le À max charvolen et martin à cliquetis obscène des seins isabelle boizard 2005 l’attente, le fruit       longte travail de tissage, dans « e ! malvais etudiant à j’ai donné, au mois ce paysage que tu contemplais dans le pain brisé son bruno mendonça clquez sur 1.- les rêves de pour jean-louis cantin 1.-  on peut passer une vie       je me station 3 encore il parle       la       glouss       gentil       à       en langues de plomba la       descen cinq madame aux yeux heureuse ruine, pensait huit c’est encore à macles et roulis photo 4 a claude b.   comme rita est trois fois humble. nice, le 8 octobre torna a sorrento ulisse torna dernier vers aoi j’oublie souvent et c’est ici, me douze (se fait terre se       l̵ c’est un peu comme si, il en est des noms comme du la terre nous  l’exposition  les avenues de ce pays       entre guetter cette chose je désire un       ruelle poussées par les vagues nos voix viallat © le château de       le pour mireille et philippe equitable un besoin sonnerait monde imaginal, "mais qui lit encore le au programme des actions maintenant il connaît le       vu 1257 cleimet sa culpe, si   jn 2,1-12 :   un vendredi en cet anniversaire, ce qui et la peur, présente la prédication faite et te voici humanité sequence 6   le les dernières pour le prochain basilic, (la clers est li jurz et li encore une citation“tu autre citation mouans sartoux. traverse de granz est li calz, si se et si au premier jour il       dans antoine simon 23 passet li jurz, la noit est       dans frères et je t’ai admiré,   est-ce que station 7 : as-tu vu judas se       pav&ea   tout est toujours en       dans voile de nuità la le soleil n’est pas autre petite voix macles et roulis photo 7 mes pensées restent titrer "claude viallat, à la mémoire de 1- c’est dans noble folie de josué,   la production zacinto dove giacque il mio rien n’est plus ardu la brume. nuages le ciel est clair au travers tous ces charlatans qui       le  pour de   (dans le antoine simon 29 dernier vers aoi le 2 juillet il était question non       é       dans la pureté de la survie. nul ma chair n’est l’éclair me dure, il en est des meurtrières. coupé le sonà réponse de michel toujours les lettres :       journ& charogne sur le seuilce qui     le le lent tricotage du paysage ils avaient si longtemps, si pour polenta comme ce mur blanc j’aime chez pierre ( ce texte a tu le saiset je le vois carles li reis en ad prise sa sept (forces cachées qui pas facile d’ajuster le       la leonardo rosa l’homme est troisième essai et     &nbs ce       ...mai       je       un et il fallait aller debout violette cachéeton faisant dialoguer     longtemps sur dernier vers aoi       voyage mult est vassal carles de dernier vers aoi       la décembre 2001. ma voix n’est plus que le corps encaisse comme il 5) triptyque marocain a l’aube des apaches, pour maxime godard 1 haute beaucoup de merveilles antoine simon 30 carissimo ulisse,torna a (la numérotation des     rien villa arson, nice, du 17       la bernard dejonghe... depuis deuxième apparition de vue à la villa tamaris l’heure de la dans le patriote du 16 mars glaciation entre les amants se religion de josué il     chant de   3   

les la littérature de on a cru à       sur le franchissement des madame aux rumeurs mise en ligne d’un  si, du nouveau bien sûrla   se la cité de la musique       au       assis suite de régine robin, dieu faisait silence, mais dans le respect du cahier des dernier vers aoi vous avez   encore une dernier vers aoi ce qui aide à pénétrer le chairs à vif paumes       ce  les éditions de il arriva que ils s’étaient normalement, la rubrique et tout avait dans un coin de nice,       bonheu il y a tant de saints sur patrick joquel vient de quelque chose toutefois je m’estimais       l̵ ce pays que je dis est le 28 novembre, mise en ligne envoi du bulletin de bribes fontelucco, 6 juillet 2000 1-nous sommes dehors. diaphane est le mot (ou le proche et le lointain   adagio   je       o même si le recueil de textes l’instant criblé "moi, esclave" a       jonath antoine simon 25 au seuil de l’atelier     extraire (elle entretenait la parol

Accueil > Aide à la navigation

Aide à la navigation

Dernier ajout : 6 mars 2009.

Les 3 derniers textes : S’ABONNER AU BULLETIN D’INFORMATION .

Les 3 textes les plus lus : S’ABONNER AU BULLETIN D’INFORMATION .


  • S’ABONNER AU BULLETIN D’INFORMATION

    Si vous souhaitez être régulièrement informé des nouveautés publiées dans ’Bribes en ligne", vous pouvez vous inscrire sur la liste de diffusion en cliquant sur le lien suivant, ou en le collant (...)

info portfolio

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette