BRIBES EN LIGNE
rimbaud a donc le scribe ne retient avec marc, nous avons temps où le sang se coupé en deux quand pour michèle gazier 1 très malheureux...     vers le soir réponse de michel marcel alocco a ce pays que je dis est       au       ( pour andré       dans pure forme, belle muette,    il cher bernard la terre nous       apparu karles se dort cum hume « pouvez-vous les plus terribles j’arrivais dans les d’ eurydice ou bien de nous savons tous, ici, que       arauca depuis le 20 juillet, bribes ( ce texte a présentation du toulon, samedi 9 branches lianes ronces       gentil tes chaussures au bas de deux nouveauté, autre petite voix madame porte à suite du blasphème de après la lecture de la question du récit de mes deux mains dans le pays dont je vous       pour trois tentatives desesperees       le le franchissement des dernier vers aoi       &agrav  née à pour mon épouse nicole les grands       jardin a grant dulur tendrai puis quel étonnant autre essai d’un antoine simon 9 ce texte m’a été a claude b.   comme   né le 7 iv.- du livre d’artiste  la lancinante       sur noble folie de josué,  le livre, avec au lecteur voici le premier 1257 cleimet sa culpe, si lentement, josué comme c’est  l’écriture ce n’est pas aux choses siglent a fort e nagent e fin première ma voix n’est plus que pour ma madame déchirée     un mois sans       le       en       sur       que dans ma gorge (À l’église il ne s’agit pas de dans l’innocence des elle disposait d’une la force du corps, pour robert immense est le théâtre et  ce qui importe pour le lent tricotage du paysage c’était une       dans rêve, cauchemar,    7 artistes et 1    courant  de même que les   jn 2,1-12 : a supposer quece monde tienne li emperere s’est       les sainte marie,  “... parler une abstraction voir figuration une fois entré dans la quai des chargeurs de       la merci au printemps des pour angelo “dans le dessin       vu a la libération, les je n’ai pas dit que le  tu vois im font chier la lecture de sainte 10 vers la laisse ccxxxii   saint paul trois pas même pour mireille et philippe mi viene in mentemi nouvelles mises en f toutes mes       va je suis occupé ces dans le train premier       ...mai       devant je déambule et suis du fond des cours et des       droite "la musique, c’est le couleur qui ne masque pas antoine simon 18 le 19 novembre 2013, à la     chant de ço dist li reis : et c’était dans l’art n’existe très saintes litanies pas de pluie pour venir la fraîcheur et la antoine simon 10   le texte suivant a sors de mon territoire. fais       la madame est la reine des au matin du   en grec, morías   le 10 décembre bientôt, aucune amarre alocco en patchworck © folie de josuétout est ce va et vient entre dans le monde de cette chaque jour est un appel, une       jonath j’ai changé le "l’art est-il carmelo arden quin est une cinq madame aux yeux       le  au travers de toi je       deux pour michèle  les éditions de on peut croire que martine   au milieu de l’attente, le fruit       l̵ 13) polynésie dans les carnets pour michèle aueret l’art c’est la la cité de la musique passet li jurz, la noit est a christiane eurydice toujours nue à       sur le l’existence n’est       (elle entretenait   nous sommes régine robin, là, c’est le sable et un temps hors du je n’hésiterai       cette on trouvera la video antoine simon 25 rien n’est       "  il est des objets sur   six formes de la derniers vers sun destre dernier vers aoi antoine simon 22  tous ces chardonnerets       mouett ce qui aide à pénétrer le morz est rollant, deus en ad a toi le don des cris qui li emperere par sa grant       l̵ légendes de michel quand il voit s’ouvrir, et la peur, présente     depuis     oued coulant     l’é un nouvel espace est ouvert  pour le dernier jour cet article est paru dans le je t’enfourche ma       le macles et roulis photo 7       su       l̵         or  dernières mises ….omme virginia par la merci à la toile de antoine simon 24   pour adèle et dernier vers aoi       pav&ea poussées par les vagues traquer le coeur du f le feu m’a il faut aller voir       embarq ce qui importe pour des voix percent, racontent il faut laisser venir madame j’ai ajouté le grand combat : 1. il se trouve que je suis       sabots (de)lecta lucta     pour le prochain       sur       entre pour jacky coville guetteurs   se     m2 &nbs cinquième essai tout pas facile d’ajuster le histoire de signes . la mastication des  c’était je t’enlace gargouille       sous       la pie chercher une sorte de   maille 1 :que pour jean gautheronle cosmos quand nous rejoignons, en       dans exode, 16, 1-5 toute    au balcon grant est la plaigne e large en 1958 ben ouvre à les amants se quel ennui, mortel pour       reine       rampan dans ce pays ma mère voile de nuità la j’ai parlé     hélas, nice, le 8 octobre       &ccedi carissimo ulisse,torna a       voyage  l’exposition      le tu le sais bien. luc ne agnus dei qui tollis peccata       dans       un dentelle : il avait       alla sauvage et fuyant comme les plus vieilles le samedi 26 mars, à 15 une il faut dire les aux george(s) (s est la charogne sur le seuilce qui       pav&ea il existe au moins deux la mort d’un oiseau. nous viendrons nous masser pour qui veut se faire une nous avons affaire à de temps de pierres dorothée vint au monde je dors d’un sommeil de tout le problème dernier vers aoi reprise du site avec la s’égarer on       en il était question non n’ayant pas merci à marc alpozzo mougins. décembre       &agrav passent .x. portes, le coquillage contre et il parlait ainsi dans la laure et pétrarque comme "pour tes deux ce travail vous est     [1]  À l’occasion de       coude mouans sartoux. traverse de antoine simon 2       ruelle       fourr&       au si grant dol ai que ne       ce pour raphaël   la production dernier vers que mort l’homme est et que dire de la grâce l’impression la plus la musique est le parfum de temps de pierres dans la sables mes parolesvous approche d’une pour nicolas lavarenne ma tendresses ô mes envols de toutes les li quens oger cuardise epuisement de la salle, et  riche de mes dernier vers aoi  improbable visage pendu deuxième approche de le vieux qui franchement, pensait le chef,  zones gardées de       au comme une suite de torna a sorrento ulisse torna descendre à pigalle, se des conserves ! pour andrée station 1 : judas  hors du corps pas heureuse ruine, pensait ce poème est tiré du       quinze j’ai donc si tu es étudiant en il y a dans ce pays des voies deux ajouts ces derniers “le pinceau glisse sur       sur       pass&e rien n’est plus ardu   un clers fut li jurz e li pour maxime godard 1 haute mult est vassal carles de c’est le grand il arriva que       allong dernier vers aoi       la       le   marcel de la antoine simon 15 i mes doigts se sont ouverts fragilité humaine. jusqu’à il y a aux barrières des octrois sous la pression des « 8° de    si tout au long   voici donc la de pareïs li seit la 1) la plupart de ces pour michèle gazier 1) la bouche pleine de bulles jamais si entêtanteeurydice la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > CHRONOGRAPHIE

CHRONOGRAPHIE

Dernier ajout : 6 décembre 2008.

Les 3 derniers textes : Chronographie .

Les 3 textes les plus lus : Chronographie .

Bribe 133. Première version réalisée à l’occasion de l’exposition "Les murs palimpsestes" (Galerie Lieu 5, Nice, 1984, "Les écritures dans la peinture Hors les murs", Charvolen, Maccaferri, Miguel, Monticelli). Rédaction : 1984-1986. Publication : 1990. Pas d’illustration. Tirage de tête : Henri Maccheroni. Oeuvres croisées réalisées à trois exemplaire avec Gérard Duchêne d’une part et Marcel Alocco d’autre part (1991). Des interventions sur un exemplaire par Martin Miguel d’une part et Max Charvolen d’autre part (1991). Oeuvres croisées avec Martin Miguel sur une série de 12 exemplaires (2008).


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette