BRIBES EN LIGNE
      midi les textes mis en ligne il semble possible il n’est pire enfer que       fourr&       le     au couchant       les       le max charvolen, martin miguel un trait gris sur la ce qui fait tableau : ce j’ai longtemps il est le jongleur de lui deux ce travail vous est pour frédéric le 26 août 1887, depuis frères et il existe au moins deux       sur le le grand combat : les premières vous êtes tu le saiset je le vois (josué avait lentement décembre 2001.       aujour     " de la       la un temps hors du certains soirs, quand je dans le train premier les durand : une montagnesde (en regardant un dessin de le nécessaire non       la madame est une torche. elle sept (forces cachées qui "ah ! mon doux pays, un nouvel espace est ouvert         &n dimanche 18 avril 2010 nous sors de mon territoire. fais deuxième essai bel équilibre et sa j’ai perdu mon l’art c’est la   première pour michèle gazier 1) f le feu est venu,ardeur des       ce c’est la distance entre voici des œuvres qui, le madame est toute dernier vers aoi station 3 encore il parle la galerie chave qui ] heureux l’homme nous savons tous, ici, que la fraîcheur et la références : xavier       dans     nous pourquoi yves klein a-t-il autre citation rimbaud a donc bruno mendonça al matin, quant primes pert       au   d’un coté, polenta beaucoup de merveilles tous feux éteints. des pour anne slacik ecrire est "si elle est antoine simon 27 madame a des odeurs sauvages pour c’est la peur qui fait un homme dans la rue se prend les installations souvent,       ma   la baie des anges chaque automne les attelage ii est une œuvre en cet anniversaire, ce qui     le cygne sur cinquième citationne pluies et bruines, quand les mots pour jean gautheronle cosmos difficile alliage de Être tout entier la flamme je t’enfourche ma       chaque merci au printemps des un verre de vin pour tacher       descen f le feu s’est ce qui aide à pénétrer le à bernadette j’ai ajouté (de)lecta lucta   apaches : si j’étais un le travail de bernard       un tromper le néant  de la trajectoire de ce quando me ne so itu pe errer est notre lot, madame, la poésie, à la leonardo rosa dans ce pays ma mère le temps passe dans la       il le samedi 26 mars, à 15  hier, 17       & les plus terribles dernier vers aoi après la lecture de  dans le livre, le ce va et vient entre ma voix n’est plus que se placer sous le signe de pour qui veut se faire une dernier vers aoi       un les lettres ou les chiffres       deux   pour théa et ses maintenant il connaît le  improbable visage pendu dernier vers aoi dernier vers aoi   (à préparation des clers est li jurz et li       m̵ pour jean-louis cantin 1.- qu’est-ce qui est en seins isabelle boizard 2005 le corps encaisse comme il       dans samuelchapitre 16, versets 1 chaque jour est un appel, une le 23 février 1988, il présentation du c’est vrai à la mémoire de       fourmi antoine simon 10 eurydice toujours nue à rêve, cauchemar, paysage de ta tombe  et mi viene in mentemi heureuse ruine, pensait 1. il se trouve que je suis juste un ici. les oiseaux y ont fait le scribe ne retient chercher une sorte de il avait accepté tendresses ô mes envols dans un coin de nice, écoute, josué, ouverture de l’espace elle réalise des sous la pression des ...et poème pour jamais je n’aurais       entre       assis attendre. mot terrible.    courant       glouss       coude (dans mon ventre pousse une li quens oger cuardise       " …presque vingt ans plus le plus insupportable chez deux ajouts ces derniers peinture de rimes. le texte       " l’évidence la légende fleurie est ma mémoire ne peut me l’attente, le fruit marché ou souk ou depuis le 20 juillet, bribes « voici vue à la villa tamaris l’une des dernières       quand vos estes proz e vostre       au   est-ce que buttati ! guarda&nbs       o dernier vers aoi pour jacqueline moretti,  “s’ouvre au labyrinthe des pleursils   si vous souhaitez comme c’est napolì napolì dernier vers que mort   ces sec erv vre ile madame dans l’ombre des les parents, l’ultime le coeur du comment entrer dans une il y a des objets qui ont la       m̵  dans toutes les rues       magnol la gaucherie à vivre, c’est le grand       m&eacu      &  epître aux antoine simon 14 histoire de signes . ouverture d’une reflets et echosla salle l’impression la plus ils avaient si longtemps, si  si, du nouveau pour michèle aueret introibo ad altare       qui       ce au matin du il ne sait rien qui ne va     après macles et roulis photo 3   anatomie du m et et combien   ces notes dernier vers aoi le lent déferlement je reviens sur des allons fouiller ce triangle suite de et je vois dans vos    seule au paien sunt morz, alquant le ciel est clair au travers morz est rollant, deus en ad douce est la terre aux yeux dernier vers aoi       montag  mise en ligne du texte moisissures mousses lichens sur l’erbe verte si est antoine simon 15 pour andré villers 1) deuxième essai le je sais, un monde se li emperere par sa grant cet univers sans la cité de la musique     oued coulant petites proses sur terre pour jacky coville guetteurs le soleil n’est pas le franchissement des       &n il faut aller voir       allong toi, mésange à je crie la rue mue douleur       le     faisant la prenez vos casseroles et le lent tricotage du paysage       sur toujours les lettres :  les éditions de antoine simon 2 toutefois je m’estimais comme un préliminaire la sixième les doigts d’ombre de neige       apr&eg f les feux m’ont cette machine entre mes       l̵ je suis l’erbe del camp, ki     [1]        le il tente de déchiffrer, sculpter l’air : madame porte à accorde ton désir à ta       pav&ea mise en ligne       sur le carissimo ulisse,torna a       vaches je ne sais pas si pour egidio fiorin des mots antoine simon 26 Ç’avait été la       le carissimo ulisse,torna a spectacle de josué dit bien sûr, il y eut "nice, nouvel éloge de la dentelle : il avait       nuage j’ai travaillé       "  pour le dernier jour au rayon des surgelés dernier vers aoi glaciation entre encore une citation“tu       en carles li reis en ad prise sa recleimet deu mult bribes en ligne a temps où les coeurs et c’était dans et voici maintenant quelques       apparu les routes de ce pays sont pour julius baltazar 1 le antoine simon 23 imagine que, dans la       " l’impossible ainsi alfred… c’était une pour angelo station 5 : comment tandis que dans la grande grande lune pourpre dont les  ce qui importe pour les cuivres de la symphonie (ma gorge est une il y a tant de saints sur       ( dans le pain brisé son le lourd travail des meules     de rigoles en six de l’espace urbain,       force pour martine pour alain borer le 26     les fleurs du noble folie de josué,       dans       object  c’était j’ai changé le la prédication faite     ton bien sûrla     pourquoi macles et roulis photo 6 tout en vérifiant       pourqu dont les secrets… à quoi mouans sartoux. traverse de v.- les amicales aventures du aucun hasard si se  marcel migozzi vient de la terre a souvent tremblé     sur la pente une errance de antoine simon 28       dans quant carles oït la nice, le 18 novembre 2004 ma voix n’est plus que pour helmut réponse de michel ki mult est las, il se dort les grands gardien de phare à vie, au station 1 : judas deux nouveauté, la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII

VOLUME VII

Dernier ajout : 11 janvier 2009.

Les 3 derniers textes : CCXXXI , CCXXX , CCXXIX .

Les 3 textes les plus lus : CCXIX , CCXVIII , CCX .


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette