BRIBES EN LIGNE
et que vous dire des i en voyant la masse aux       dans       l̵ petites proses sur terre si j’avais de son gardien de phare à vie, au quelques textes quand sur vos visages les à cri et à    7 artistes et 1 dernier vers aoi   (dans le moisissures mousses lichens antoine simon 20 dans l’innocence des apaches :       mouett mise en ligne autres litanies du saint nom l’erbe del camp, ki toujours les lettres : nous avons affaire à de la brume. nuages autre petite voix se reprendre. creuser son     cet arbre que "nice, nouvel éloge de la       fleur 1) la plupart de ces onzième ce 28 février 2002. a claude b.   comme bientôt, aucune amarre dans ce périlleux deux nouveauté, j’ai en réserve "tu sais ce que c’est le grand combat : la danse de reprise du site avec la les dessins de martine orsoni   en grec, morías le ciel est clair au travers au commencement était antoine simon 22 au labyrinthe des pleursils c’est la peur qui fait "moi, esclave" a diaphane est le     chant de a la femme au la question du récit       les       m̵ pour egidio fiorin des mots je suis bien dans et…  dits de on préparait       la un temps hors du     les provisions         &n  l’écriture       " quel ennui, mortel pour je t’ai admiré, rimbaud a donc    tu sais zacinto dove giacque il mio une autre approche de     les fleurs du al matin, quant primes pert (dans mon ventre pousse une aux george(s) (s est la descendre à pigalle, se       sous ainsi fut pétrarque dans il n’était qu’un pour helmut pour angelo rm : nous sommes en même si  tu vois im font chier dernier vers aoi mult ben i fierent franceis e frères et dans les carnets  le "musée       dans j’ai relu daniel biga, « 8° de je suis occupé ces à sylvie       grappe la chaude caresse de pour michèle ne faut-il pas vivre comme je suis les petites fleurs des pluies et bruines, station 5 : comment       va violette cachéeton       allong antoine simon 11   nous sommes       banlie       le pour ma j’ai donné, au mois antoine simon 5 l’évidence ce n’est pas aux choses       le dernier vers que mort références : xavier c’est seulement au   si vous souhaitez l’art c’est la au seuil de l’atelier "ah ! mon doux pays,   l’oeuvre vit son       avant  je signerai mon chaises, tables, verres, d’un bout à       l̵ au rayon des surgelés       cette c’est un peu comme si, les plus vieilles fragilité humaine.  la toile couvre les approche d’une       pour je t’enlace gargouille exode, 16, 1-5 toute   pour théa et ses antoine simon 24 il est le jongleur de lui ce qui importe pour antoine simon 3       la nécrologie  “comment madame, vous débusquez se placer sous le signe de dernier vers aoi   (la numérotation des antoine simon 2 le galop du poème me a grant dulur tendrai puis Être tout entier la flamme il faut aller voir suite du blasphème de ce pays que je dis est pur ceste espee ai dulor e madame, c’est notre       &agrav       la       descen dans l’effilé de il ne reste plus que le 1- c’est dans bien sûr, il y eut ki mult est las, il se dort granz est li calz, si se  tous ces chardonnerets dernier vers doel i avrat, quand il voit s’ouvrir,       m̵ on croit souvent que le but temps où les coeurs pourquoi yves klein a-t-il   encore une antoine simon 16       voyage patrick joquel vient de       je nous savons tous, ici, que toutes sortes de papiers, sur et ma foi, pour le prochain basilic, (la       parfoi       &agrav recleimet deu mult martin miguel art et tendresse du mondesi peu de comme un préliminaire la       je   la baie des anges tant pis pour eux. douze (se fait terre se vous dites : "un ce qui aide à pénétrer le       dans nous viendrons nous masser  née à le tissu d’acier cinquième citationne et nous n’avons rien certains soirs, quand je ce paysage que tu contemplais “dans le dessin       allong c’est une sorte de il aurait voulu être vi.- les amicales aventures pour mon épouse nicole ço dist li reis :       pav&ea eurydice toujours nue à       marche attendre. mot terrible. sables mes parolesvous       je       jardin dernier vers aoi  hors du corps pas le coeur du       glouss  ce qui importe pour tes chaussures au bas de edmond, sa grande grande lune pourpre dont les je ne sais pas si au matin du tous feux éteints. des       devant       au       magnol   adagio   je démodocos... Ça a bien un       l̵ macles et roulis photo 7 mieux valait découper       deuxième apparition de À max charvolen et  il est des objets sur pour m.b. quand je me heurte       le     ton en cet anniversaire, ce qui jamais je n’aurais fontelucco, 6 juillet 2000 f les rêves de sous l’occupation dix l’espace ouvert au journée de a christiane dernier vers aoi de la tu le sais bien. luc ne paien sunt morz, alquant madame dans l’ombre des       au c’est parfois un pays antoine simon 10 je serai toujours attentif à       voyage dernier vers aoi il s’appelait       l̵ et que dire de la grâce tout est prêt en moi pour pour marcel c’est pour moi le premier   d’un coté, siglent a fort e nagent e les durand : une  “la signification dessiner les choses banales       longte       st la langue est intarissable de proche en proche tous station 7 : as-tu vu judas se abu zayd me déplait. pas sculpter l’air :       la pie       au je rêve aux gorges carissimo ulisse,torna a j’oublie souvent et À peine jetés dans le       nuage l’une des dernières et si au premier jour il premier vers aoi dernier peinture de rimes. le texte le lent déferlement À l’occasion de       bruyan autre essai d’un très malheureux... on cheval macles et roulis photo 3 v.- les amicales aventures du in the country       les et  riche de mes la vie est ce bruissement mon cher pétrarque, antoine simon 23 rare moment de bonheur, raphaËl 1.- les rêves de cette machine entre mes et c’était dans de pareïs li seit la "je me tais. pour taire.       temps de pierres  l’exposition  je désire un madame déchirée       et tu tu le saiset je le vois mouans sartoux. traverse de seins isabelle boizard 2005 le 15 mai, à    au balcon max charvolen, martin miguel       le un jour nous avons       &agrav libre de lever la tête mille fardeaux, mille       pass&e    seule au dans les écroulements ce je dors d’un sommeil de de mes deux mains nice, le 8 octobre s’ouvre la f le feu s’est a propos d’une dans un coin de nice, temps de cendre de deuil de rien n’est plus ardu les grands intendo... intendo ! branches lianes ronces voudrais je vous tout mon petit univers en huit c’est encore à       neige   la production       " printemps breton, printemps normalement, la rubrique vue à la villa tamaris tout est possible pour qui grant est la plaigne e large mais jamais on ne       en un  “... parler une sequence 6   le    de femme liseuse       embarq …presque vingt ans plus en introduction à sous la pression des clquez sur mougins. décembre tout le problème j’ai ajouté attention beau dernier vers aoi       sur il semble possible derniers vers sun destre la communication est les premières madame est une mult est vassal carles de cet article est paru dans le le scribe ne retient       vu un homme dans la rue se prend des conserves ! entr’els nen at ne pui       sur de tantes herbes el pre  pour le dernier jour de sorte que bientôt prenez vos casseroles et m1       ils sortent temps où le sang se a ma mère, femme parmi le soleil n’est pas mon travail est une la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VIII

VOLUME VIII

Dernier ajout : 22 février 2009.

Les 3 derniers textes : CCLXIV , CCLXIII , CCLXII .

Les 3 textes les plus lus : CCXXXV , CCXXXVI , CCXLII .


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette