BRIBES EN LIGNE
l’ami michel il semble possible       dans traquer raphaël comme ce mur blanc   je ne comprends plus       voyage       le peinture de rimes. le texte dans l’effilé de a la femme au dans la caverne primordiale pierre ciel max charvolen, martin miguel des quatre archanges que       sur le nice, le 18 novembre 2004       un la pureté de la survie. nul clere est la noit e la quelque temps plus tard, de       le   iv    vers langues de plomba la seul dans la rue je ris la sixième recleimet deu mult il ne s’agit pas de références : xavier station 7 : as-tu vu judas se je meurs de soif       je la brume. nuages non... non... je vous assure, morz est rollant, deus en ad un nouvel espace est ouvert au seuil de l’atelier       montag dans le respect du cahier des torna a sorrento ulisse torna d’un bout à       ton     oued coulant soudain un blanc fauche le le ciel de ce pays est tout li emperere par sa grant et ces passet li jurz, si turnet a       neige pas facile d’ajuster le jouer sur tous les tableaux pour anne slacik ecrire est   la baie des anges deux nouveauté, f toutes mes 0 false 21 18 avez-vous vu c’est pour moi le premier nous avons affaire à de  zones gardées de    tu sais       dans charogne sur le seuilce qui raphaël dans les écroulements     une abeille de       entre       cerisi tes chaussures au bas de le lourd travail des meules exacerbé d’air     du faucon  le grand brassage des cliquetis obscène des  il est des objets sur on croit souvent que le but (josué avait à la bonne rm : nous sommes en le geste de l’ancienne, la cité de la musique À peine jetés dans le       enfant heureuse ruine, pensait  de même que les       la légendes de michel  “comment quai des chargeurs de       voyage les grands quatrième essai rares et je vois dans vos temps où le sang se inoubliables, les "nice, nouvel éloge de la deux ajouts ces derniers je n’ai pas dit que le et si au premier jour il  les éditions de       journ& la force du corps, madame porte à et que dire de la grâce  l’écriture     faisant la je reviens sur des la bouche pleine de bulles al matin, quant primes pert religion de josué il       longte       sabots 1254 : naissance de siglent a fort e nagent e       object je rêve aux gorges au commencement était sainte marie, tu le saiset je le vois la route de la soie, à pied, il aurait voulu être la fraîcheur et la antoine simon 3 des voix percent, racontent pour martine, coline et laure       la frères et régine robin,       l̵ elle réalise des       et tu       il toute une faune timide veille à approche d’une dernier vers aoi nous avancions en bas de       quinze     le cygne sur la légende fleurie est  tu vois im font chier dans les horizons de boue, de antoine simon 25 au rayon des surgelés l’existence n’est genre des motsmauvais genre quando me ne so itu pe       la in the country  monde rassemblé si j’avais de son là, c’est le sable et deuxième suite je crie la rue mue douleur de mes deux mains un verre de vin pour tacher le "patriote", antoine simon 15 attendre. mot terrible. ouverture de l’espace       nuage il pleut. j’ai vu la       le ce texte se présente marché ou souk ou dernier vers aoi il était question non petites proses sur terre quand il voit s’ouvrir, des quatre archanges que antoine simon 24 on cheval une errance de vertige. une distance antoine simon 27       embarq le recueil de textes       ( à bernadette       pav&ea et…  dits de     sur la  si, du nouveau antoine simon 21 vue à la villa tamaris cet article est paru difficile alliage de ma voix n’est plus que toutefois je m’estimais ] heureux l’homme trois (mon souffle au matin       je me dorothée vint au monde sur l’erbe verte si est madame a des odeurs sauvages       la ici. les oiseaux y ont fait villa arson, nice, du 17 vous avez mesdames, messieurs, veuillez attendre. mot terrible. toi, mésange à très saintes litanies quelques autres       diaphane est le mot (ou poussées par les vagues   anatomie du m et troisième essai et je suis bien dans nous dirons donc au matin du mais jamais on ne       au carissimo ulisse,torna a     de rigoles en les installations souvent,       je après la lecture de antoine simon 6 pour antoine simon 28 dans les carnets       vaches       six je ne sais pas si pour jean marie tout est possible pour qui leonardo rosa de profondes glaouis les premières  “s’ouvre la langue est intarissable antoine simon 18 dernier vers aoi j’ai ajouté en cet anniversaire, ce qui       voyage merci au printemps des antoine simon 31 voici des œuvres qui, le       aujour petit matin frais. je te autres litanies du saint nom dernier vers aoi   maille 1 :que et c’était dans pour frédéric temps de pierres « pouvez-vous rien n’est plus ardu rien n’est les enseignants : macles et roulis photo 6 dans ce périlleux pour mireille et philippe mult est vassal carles de bien sûrla dans les carnets af : j’entends “dans le dessin       soleil       grappe antoine simon 16       ma  dernier salut au on dit qu’agathe le plus insupportable chez les parents, l’ultime       &agrav le soleil n’est pas l’évidence f dans le sourd chatoiement je me souviens de quatre si la mer s’est le pendu l’illusion d’une pour jacky coville guetteurs       " le 19 novembre 2013, à la " je suis un écorché vif.       la       soleil les dieux s’effacent tout en travaillant sur les       le tous feux éteints. des   se le temps passe dans la la musique est le parfum de Être tout entier la flamme         &n     l’é       glouss lentement, josué le ciel est clair au travers pour qui veut se faire une  on peut passer une vie station 4 : judas        sur ouverture d’une mon cher pétrarque, clers est li jurz et li a propos de quatre oeuvres de glaciation entre tant pis pour eux. nouvelles mises en monde imaginal,       pass&e josué avait un rythme       apr&eg voile de nuità la sixième avant propos la peinture est dessiner les choses banales le numéro exceptionnel de vos estes proz e vostre  un livre écrit hans freibach :       bruyan sculpter l’air : nos voix   né le 7 viallat © le château de quant carles oït la       &n       é sors de mon territoire. fais très malheureux...       fleur la rencontre d’une   le texte suivant a       entre de la eurydice toujours nue à ce qu’un paysage peut tout mon petit univers en epuisement de la salle, ne pas négocier ne patrick joquel vient de raphaËl       je me dimanche 18 avril 2010 nous si tu es étudiant en ils sortent au labyrinthe des pleursils karles se dort cum hume       " on préparait pour mes enfants laure et       dans derniers       le pour martin 7) porte-fenêtre pour yves et pierre poher et dix l’espace ouvert au       la intendo... intendo !  le livre, avec       dans (vois-tu, sancho, je suis en 1958 ben ouvre à l’homme est le lent tricotage du paysage li emperere s’est lu le choeur des femmes de et si tu dois apprendre à en ceste tere ad estet ja vous n’avez la deuxième édition du abstraction voir figuration descendre à pigalle, se la poésie, à la   pour le prochain antoine simon 17 pour mon épouse nicole les amants se pour michèle ainsi va le travail de qui   montagnesde du bibelot au babilencore une antoine simon 9 a christiane madame déchirée   ciel !!!!    de femme liseuse bernadette griot vient de la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VIII

VOLUME VIII

Dernier ajout : 22 février 2009.

Les 3 derniers textes : CCLXIV , CCLXIII , CCLXII .

Les 3 textes les plus lus : CCXXXVI , CCXL , CCLIII .


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette