BRIBES EN LIGNE
ce 28 février 2002. 0 false 21 18 le ciel de ce pays est tout je sais, un monde se pour pierre theunissen la frères et face aux bronzes de miodrag le grand combat : giovanni rubino dit           l’é tromper le néant “le pinceau glisse sur et ces station 7 : as-tu vu judas se bel équilibre et sa depuis ce jour, le site antoine simon 30 et voici maintenant quelques rm : d’accord sur pour martine, coline et laure les doigts d’ombre de neige avec marc, nous avons À max charvolen et martin À perte de vue, la houle des       le carissimo ulisse,torna a       il ce paysage que tu contemplais pluies et bruines, n’ayant pas même si en introduction à antoine simon 9   d’un coté, tout est possible pour qui a dix sept ans, je ne savais art jonction semble enfin in the country   l’oeuvre vit son raphaËl langues de plomba la fontelucco, 6 juillet 2000 sa langue se cabre devant le       les deuxième suite à la mémoire de ce qu’un paysage peut mougins. décembre       quinze deuxième essai l’erbe del camp, ki trois (mon souffle au matin       pass&e       une         &n à cri et à antoine simon 26 pour helmut  le grand brassage des dernier vers aoi  le "musée deuxième apparition de allons fouiller ce triangle pour marcel f qu’il vienne, le feu le texte qui suit est, bien "moi, esclave" a le plus insupportable chez       dans madame, c’est notre       va À max charvolen et avant propos la peinture est antoine simon 32 le 28 novembre, mise en ligne écrirecomme on se antoine simon 23 de pareïs li seit la f les marques de la mort sur         or dans les carnets paien sunt morz, alquant       vu toutefois je m’estimais antoine simon 7 j’écoute vos cet article est paru temps où les coeurs 1- c’est dans  hors du corps pas  c’était mais jamais on ne je serai toujours attentif à les avenues de ce pays dernier vers aoi cher bernard   maille 1 :que j’ai donc c’est ici, me trois tentatives desesperees       montag     une abeille de ….omme virginia par la       le j’ai travaillé i en voyant la masse aux cet article est paru dans le pour jean-louis cantin 1.- la brume. nuages       &n dentelle : il avait dont les secrets… à quoi macao grise       la     chambre À peine jetés dans le mise en ligne epuisement de la salle, que d’heures temps de pierres ecrire sur la langue est intarissable le coquillage contre     pourquoi       gentil tendresses ô mes envols troisième essai et toute une faune timide veille ce qui fait tableau : ce d’ eurydice ou bien de pour michèle gazier 1) deux mille ans nous       " et il fallait aller debout   entrons titrer "claude viallat, nice, le 30 juin 2000 rm : nous sommes en rêve, cauchemar, attendre. mot terrible. où l’on revient eurydice toujours nue à tendresse du mondesi peu de    nous       p&eacu       que quelques autres ( ce texte a       chaque autres litanies du saint nom       ce   marcel de proche en proche tous pour michèle aueret la vie est ce bruissement antoine simon 19 antoine simon 18 percey priest lakesur les       qui af : j’entends       aux pour suite de       devant f le feu s’est dans le respect du cahier des deuxième       soleil   en grec, morías pour julius baltazar 1 le il était question non c’est vrai       sur vos estes proz e vostre ] heureux l’homme  référencem très malheureux... le géographe sait tout       &agrav et  riche de mes certains soirs, quand je quatrième essai de et te voici humanité       dans voici des œuvres qui, le elle réalise des le 23 février 1988, il dernier vers aoi       sur dernier vers s’il envoi du bulletin de bribes rare moment de bonheur, ainsi va le travail de qui       dans la réserve des bribes suite du blasphème de du bibelot au babilencore une dernier vers aoi livre grand format en trois l’ami michel sainte marie,       tourne       jardin     tout autour g. duchêne, écriture le       la leonardo rosa       à franchement, pensait le chef,    seule au       cette antoine simon 27 quando me ne so itu pe je ne peins pas avec quoi, max charvolen, martin miguel (ma gorge est une       dans branches lianes ronces ils sortent   pour olivier       voyage c’est le grand vous dites : "un (la numérotation des nous avancions en bas de pourquoi yves klein a-t-il ço dist li reis : et nous n’avons rien  au mois de mars, 1166   ciel !!!!       su       longte le soleil n’est pas  tu ne renonceras pas. le corps encaisse comme il madame est une torche. elle genre des motsmauvais genre nous serons toujours ces  “ce travail qui       dans       et tu à sylvie 0 false 21 18       apr&eg quatrième essai rares entr’els nen at ne pui la question du récit       " on trouvera la video à propos “la rêves de josué, cinq madame aux yeux l’heure de la samuelchapitre 16, versets 1       " charogne sur le seuilce qui onzième les installations souvent, nous lirons deux extraits de       " madame, on ne la voit jamais tout mon petit univers en marcel alocco a c’est la peur qui fait …presque vingt ans plus  les œuvres de     extraire pour alain borer le 26 li quens oger cuardise il n’était qu’un antoine simon 13     son madame est toute       nuage raphaël j’ai relu daniel biga, voudrais je vous dernier vers aoi f dans le sourd chatoiement la bouche pleine de bulles       la dans ce périlleux     un mois sans carmelo arden quin est une   on n’est       bonhe       " comment entrer dans une nous avons affaire à de ouverture d’une       j̵ janvier 2002 .traverse je ne saurais dire avec assez les cuivres de la symphonie la vie est dans la vie. se coupé en deux quand une autre approche de vous n’avez       (   le 10 décembre tout est prêt en moi pour mon cher pétrarque, 0 false 21 18 encore une citation“tu pour anne slacik ecrire est il ne sait rien qui ne va le franchissement des le travail de bernard reflets et echosla salle       voyage monde imaginal, guetter cette chose station 5 : comment cet univers sans       au soudain un blanc fauche le décembre 2001. petites proses sur terre j’ai longtemps traquer       un et c’était dans clers fut li jurz e li les dessins de martine orsoni il existe au moins deux   (à     pluie du comme ce mur blanc a ma mère, femme parmi       sous sept (forces cachées qui       pour quel ennui, mortel pour glaciation entre chairs à vif paumes       le dix l’espace ouvert au de profondes glaouis quand nous rejoignons, en station 4 : judas  il faut aller voir       dans « e ! malvais les premières derniers vers sun destre       ton       les approche d’une dernier vers aoi       pav&ea ecrire les couleurs du monde       sabots bernard dejonghe... depuis pour nicolas lavarenne ma       il  “s’ouvre f le feu s’est       m̵ dans ma gorge "le renard connaît ce va et vient entre       mouett       banlie je découvre avant toi antoine simon 10 (À l’église écoute, josué, autre petite voix de sorte que bientôt elle ose à peine merci au printemps des   j’ai souvent         longte j’ai ajouté l’existence n’est   est-ce que vous avez la poésie, à la un verre de vin pour tacher dans les écroulements il arriva que   pour adèle et temps où le sang se diaphane est le je crie la rue mue douleur la force du corps, vous êtes douce est la terre aux yeux l’illusion d’une ce qui fascine chez quand les mots     " la parol

Accueil > Écoutez voir > Des sites > Editeurs

Editeurs

Dernier ajout : 7 janvier 2012.


Éditions La passe du vent

Les éditions La passe du vent abrite de très nombreux et très différents univers, tous traversés par des vents contraires mais complémentaires. La (...)

L’Amourier éditions

Installées depuis 1995 dans le moyen pays niçois, les éditions de l’Amourier proposent un catalogue de 149 titres (tirages de tête compris). Elles ont publié 82 auteurs, auxquels sont associés 51 illustrateurs.

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
This site uses Thumbshots previews