BRIBES EN LIGNE
madame chrysalide fileuse art jonction semble enfin dernier vers aoi tous ces charlatans qui ce jour là, je pouvais       ce lancinant ô lancinant alocco en patchworck ©  tous ces chardonnerets rossignolet tu la       une les étourneaux !       bruyan       l̵       en un constellations et effleurer le ciel du bout des deuxième essai toute une faune timide veille  dans le livre, le (dans mon ventre pousse une       montag cher bernard de tantes herbes el pre clers fut li jurz e li madame, c’est notre pour michèle gazier 1 au lecteur voici le premier l’illusion d’une dernier vers s’il       la     l’é dans l’effilé de préparation des 1.- les rêves de       le première quatre si la mer s’est ainsi fut pétrarque dans torna a sorrento ulisse torna    regardant au labyrinthe des pleursils       six       une errance de bien sûr, il y eut antoine simon 5  “... parler une vos estes proz e vostre la fraîcheur et la j’ai parlé  l’exposition  ma chair n’est josué avait un rythme able comme capable de donner       dans la lecture de sainte et si tu dois apprendre à   je n’ai jamais les lettres ou les chiffres passet li jurz, si turnet a références : xavier  les œuvres de giovanni rubino dit les dieux s’effacent tout est prêt en moi pour dans l’innocence des le temps passe si vite, peinture de rimes. le texte       gentil       apparu granz est li calz, si se cet article est paru dans le grande lune pourpre dont les     longtemps sur les dessins de martine orsoni     son macles et roulis photo 7 passent .x. portes, “le pinceau glisse sur onzième       " pour frédéric dans le respect du cahier des nous savons tous, ici, que autre citation"voui    en ici. les oiseaux y ont fait       sur je découvre avant toi rare moment de bonheur, ici, les choses les plus pour andrée pour michèle aueret   le texte suivant a ils sortent et combien pour m.b. quand je me heurte         la et si au premier jour il je suis bien dans la littérature de pour jacqueline moretti, dernier vers aoi autre essai d’un de sorte que bientôt       apr&eg d’un côté     surgi 1257 cleimet sa culpe, si antoine simon 10 les plus vieilles la question du récit i.- avaler l’art par j’arrivais dans les       voyage la poésie, à la dernier vers aoi dernier vers aoi       mouett a toi le don des cris qui la deuxième édition du deux ajouts ces derniers    nous j’écoute vos il existe au moins deux attelage ii est une œuvre la mort, l’ultime port, la brume. nuages quand il voit s’ouvrir,       fourr&       la paysage de ta tombe  et pour michèle       alla antoine simon 7  ce mois ci : sub  née à laure et pétrarque comme deuxième       la (elle entretenait       entre iloec endreit remeint li os sixième  dernier salut au derniers sors de mon territoire. fais       &eacut f le feu est venu,ardeur des       cette temps de pierres       deux la terre nous       (  pour de pour marcel nice, le 30 juin 2000 il y a des objets qui ont la dessiner les choses banales les installations souvent,    seule au moisissures mousses lichens sainte marie,       & la langue est intarissable ma voix n’est plus que pour jean marie s’ouvre la et ma foi, les parents, l’ultime cinq madame aux yeux comme une suite de le vieux qui soudain un blanc fauche le carmelo arden quin est une l’existence n’est polenta   pour théa et ses dans ce périlleux       &agrav   se  dans toutes les rues de toutes les la musique est le parfum de autre petite voix quand nous rejoignons, en dernier vers aoi   3   

les halt sunt li pui e mult halt chairs à vif paumes ce va et vient entre       qui mille fardeaux, mille dans ma gorge merci à marc alpozzo un jour nous avons       sur       au toujours les lettres : je suis occupé ces raphaËl si elle est belle ? je       enfant  il est des objets sur pourquoi yves klein a-t-il pour maguy giraud et cet article est paru il s’appelait     sur la al matin, quant primes pert etait-ce le souvenir tout est possible pour qui pas sur coussin d’air mais       allong fin première « voici avant propos la peinture est le coeur du antoine simon 2 l’appel tonitruant du cette machine entre mes que d’heures "et bien, voilà..." dit genre des motsmauvais genre c’est vrai dernier vers aoi dieu faisait silence, mais les dernières       voyage  le "musée li emperere par sa grant   un vendredi À l’occasion de temps de cendre de deuil de le glacis de la mort l’heure de la       fleur j’ai changé le mult est vassal carles de f toutes mes à macles et roulis photo    il je meurs de soif       b&acir (ô fleur de courge... quand les eaux et les terres tous feux éteints. des a supposer quece monde tienne       sous certains prétendent dont les secrets… à quoi dernier vers aoi       la « amis rollant, de  martin miguel vient sables mes parolesvous il ne sait rien qui ne va il arriva que pour ma ne pas négocier ne "ah ! mon doux pays,  référencem n’ayant pas sculpter l’air :       le la mort d’un oiseau. bruno mendonça d’abord l’échange des dernier vers aoi petit matin frais. je te edmond, sa grande   dits de le galop du poème me pour pierre theunissen la       grappe "nice, nouvel éloge de la dans ce pays ma mère carcassonne, le 06 nous viendrons nous masser       les     ton chaque jour est un appel, une ecrire les couleurs du monde     chambre faisant dialoguer certains soirs, quand je ses mains aussi étaient       l̵ je crie la rue mue douleur pour jean-marie simon et sa les durand : une a l’aube des apaches, a la libération, les antoine simon 21 le "patriote", temps de bitume en fusion sur       le macles et roulis photo 1 buttati ! guarda&nbs deux nouveauté, marie-hélène (de)lecta lucta   rêve, cauchemar, je ne sais pas si  hors du corps pas equitable un besoin sonnerait       tourne dentelle : il avait       au   la production quatrième essai de   marcel       le f les rêves de  les premières "si elle est   on n’est       en       la pour andré       sabots f le feu m’a j’ai perdu mon dans les écroulements j’ai travaillé prenez vos casseroles et       pass&e       pav&ea "pour tes f j’ai voulu me pencher titrer "claude viallat,       soleil souvent je ne sais rien de quelques textes iv.- du livre d’artiste madame est une a la femme au madame est une torche. elle     dans la ruela station 3 encore il parle (la numérotation des c’est la peur qui fait béatrice machet vient de si tu es étudiant en voici des œuvres qui, le suite de       la au matin du reflets et echosla salle       droite  pour jean le on croit souvent que le but frères et j’ai en réserve f le feu s’est le 26 août 1887, depuis que reste-t-il de la mesdames, messieurs, veuillez Éléments -       vu   jn 2,1-12 :       " toute trace fait sens. que je ne saurais dire avec assez "l’art est-il       bien bientôt, aucune amarre branches lianes ronces tout en travaillant sur les et tout avait       &n       ...mai il avait accepté la bouche pure souffrance     le dans le pain brisé son est-ce parce que, petit, on franchement, pensait le chef,   le 10 décembre     de rigoles en si j’étais un       descen       &agrav l’évidence se reprendre. creuser son 7) porte-fenêtre quand les mots la parol

Accueil > Écoutez voir > Du son > Lectures

Lectures

Dernier ajout : 7 juin 2010.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette