BRIBES EN LIGNE
1.- les rêves de a christiane le corps encaisse comme il       ruelle dernier vers aoi dernier vers doel i avrat, le 26 août 1887, depuis un verre de vin pour tacher madame aux rumeurs quatrième essai de je suis occupé ces cher bernard       st lu le choeur des femmes de       &agrav       pass&e  pour le dernier jour rêves de josué, je me souviens de les enseignants : pour andré    au balcon à bernadette f le feu s’est c’est vrai paien sunt morz, alquant maintenant il connaît le la force du corps,     quand je t’enfourche ma un titre : il infuse sa jamais si entêtanteeurydice bien sûr, il y eut Éléments - madame porte à j’ai changé le genre des motsmauvais genre pour martine dorothée vint au monde un trait gris sur la       ce vous êtes  dans toutes les rues pour maguy giraud et les premières cliquetis obscène des max charvolen, martin miguel 5) triptyque marocain       s̵ fragilité humaine.  mise en ligne du texte diaphane est le mot (ou ils sortent  “... parler une a grant dulur tendrai puis     son la liberté s’imprime à l’art n’existe le coquillage contre       la     le d’un côté non, björg,       entre mais non, mais non, tu       au immense est le théâtre et un homme dans la rue se prend 0 false 21 18 autre essai d’un vertige. une distance     après une autre approche de "pour tes une fois entré dans la       &ccedi je déambule et suis reprise du site avec la   né le 7 in the country pour jacqueline moretti, je n’hésiterai   3   

les carcassonne, le 06 chercher une sorte de la poésie, à la religion de josué il le vieux qui       sabots c’était une       juin les routes de ce pays sont mieux valait découper lorsqu’on connaît une       la       journ& peinture de rimes. le texte   on n’est sequence 6   le il semble possible antoine simon 33 de proche en proche tous violette cachéeton  dernières mises       deux très malheureux... un tunnel sans fin et, à (ô fleur de courge...       grappe         or  le grand brassage des moi cocon moi momie fuseau la réserve des bribes l’appel tonitruant du temps de cendre de deuil de cinquième essai tout       dans ce 28 février 2002.       neige il existe au moins deux 1 la confusion des quelque temps plus tard, de ce       alla       grimpa 1. il se trouve que je suis ecrire sur la bouche pleine de bulles elle réalise des  le "musée       au quand il voit s’ouvrir, en 1958 ben ouvre à c’est ici, me laure et pétrarque comme percey priest lakesur les madame, on ne la voit jamais rm : d’accord sur l’art c’est la où l’on revient dernier vers aoi       et tu   tout est toujours en merci au printemps des mougins. décembre face aux bronzes de miodrag passet li jurz, si turnet a antoine simon 14 juste un mot pour annoncer pur ceste espee ai dulor e ici. les oiseaux y ont fait       un  pour jean le       apr&eg la légende fleurie est  l’écriture 13) polynésie dernier vers s’il dernier vers aoi       pav&ea arbre épanoui au ciel sors de mon territoire. fais  improbable visage pendu    7 artistes et 1       sur charogne sur le seuilce qui giovanni rubino dit       dans       ( f toutes mes non... non... je vous assure,       le       enfant       voyage   l’oeuvre vit son li emperere par sa grant tous feux éteints. des antoine simon 2       m̵ le coeur du station 4 : judas  zacinto dove giacque il mio quatre si la mer s’est madame a des odeurs sauvages difficile alliage de     m2 &nbs macles et roulis photo 3 assise par accroc au bord de après la lecture de dernier vers aoi …presque vingt ans plus tout est possible pour qui moisissures mousses lichens derniers vers sun destre  on peut passer une vie j’entends sonner les ( ce texte a « voici recleimet deu mult patrick joquel vient de tendresse du mondesi peu de je sais, un monde se nouvelles mises en réponse de michel       reine     de rigoles en antoine simon 20  marcel migozzi vient de dernier vers aoi a la fin il ne resta que dernier vers aoi ] heureux l’homme à propos “la effleurer le ciel du bout des ses mains aussi étaient je reviens sur des 0 false 21 18 sept (forces cachées qui troisième essai       le dans les hautes herbes écoute, josué, dernier vers aoi  tu ne renonceras pas.             allong       une encore une citation“tu de sorte que bientôt issent de mer, venent as       devant       sur le madame, c’est notre la vie est ce bruissement en introduction à aux barrières des octrois ce qui importe pour marché ou souk ou ils avaient si longtemps, si     hélas, mes pensées restent dernier vers aoi tout mon petit univers en     un mois sans l’impression la plus f dans le sourd chatoiement de mes deux mains on dit qu’agathe 1- c’est dans j’ai donc " je suis un écorché vif.     une abeille de       bien je m’étonne toujours de la attendre. mot terrible. glaciation entre sous l’occupation envoi du bulletin de bribes sainte marie, premier essai c’est depuis ce jour, le site    nous quelques autres apaches :       pour tant pis pour eux. dans ma gorge le ciel de ce pays est tout avant propos la peinture est  hors du corps pas passent .x. portes, de tantes herbes el pre deux ce travail vous est préparation des temps où le sang se       et       en les petites fleurs des voudrais je vous carles respunt : le passé n’est "moi, esclave" a beaucoup de merveilles       " quand les mots       &agrav dont les secrets… à quoi voici des œuvres qui, le de prime abord, il je serai toujours attentif à depuis le 20 juillet, bribes les plus vieilles les étourneaux !     ton preambule – ut pictura  la toile couvre les dans ce périlleux 0 false 21 18       quinze le temps passe si vite, un besoin de couper comme de certains soirs, quand je la mort d’un oiseau. deuxième essai le la gaucherie à vivre, quatrième essai de À perte de vue, la houle des madame est la reine des la rencontre d’une   adagio   je dans le pays dont je vous accoucher baragouiner j’ai perdu mon antoine simon 16 pour jean-louis cantin 1.- temps où les coeurs       au  ce qui importe pour mon cher pétrarque, lancinant ô lancinant  jésus antoine simon 22       &n le soleil n’est pas   pour olivier eurydice toujours nue à il existe deux saints portant toutefois je m’estimais tout le problème j’ai donné, au mois       sur ce paysage que tu contemplais tout est prêt en moi pour deuxième apparition a la femme au il ne sait rien qui ne va pour jean gautheronle cosmos pour maxime godard 1 haute ….omme virginia par la leonardo rosa       va quand c’est le vent qui marie-hélène dans le pain brisé son et il parlait ainsi dans la  “ce travail qui antoine simon 11       maquis villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi le tissu d’acier   jn 2,1-12 :     oued coulant       sur 7) porte-fenêtre ...et poème pour je meurs de soif d’ eurydice ou bien de dimanche 18 avril 2010 nous le 19 novembre 2013, à la je découvre avant toi l’instant criblé j’ai parlé i en voyant la masse aux  au travers de toi je tromper le néant et il fallait aller debout il était question non trois tentatives desesperees   je n’ai jamais ainsi alfred… suite du blasphème de au programme des actions dans les rêves de la À la loupe, il observa o tendresses ô mes dernier vers aoi le travail de bernard       mouett   je ne comprends plus r.m.a toi le don des cris qui avec marc, nous avons j’ai relu daniel biga, nous dirons donc madame est une       pass&e a supposer quece monde tienne le lent déferlement deuxième approche de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés

Les textes publiés

Dernier ajout : 12 février.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette