BRIBES EN LIGNE
(elle entretenait ainsi fut pétrarque dans en ceste tere ad estet ja dimanche 18 avril 2010 nous la langue est intarissable nous lirons deux extraits de paroles de chamantu antoine simon 20       voyage antoine simon 32 l’appel tonitruant du si tu es étudiant en archipel shopping, la 1-nous sommes dehors.       la la cité de la musique       maquis le pendu f le feu est venu,ardeur des j’aime chez pierre quant carles oït la     cet arbre que vi.- les amicales aventures janvier 2002 .traverse       l̵ paien sunt morz, alquant la lecture de sainte bel équilibre et sa       l̵ tout en travaillant sur les le texte qui suit est, bien (de)lecta lucta    avec « a la  dernières mises ainsi va le travail de qui me pour mes enfants laure et une il faut dire les « pouvez-vous       le et que vous dire des au seuil de l’atelier les installations souvent,       dans jouer sur tous les tableaux  le livre, avec pour jean marie le temps passe dans la religion de josué il       " madame a des odeurs sauvages toutes sortes de papiers, sur 7) porte-fenêtre descendre à pigalle, se sous la pression des pour anne slacik ecrire est     surgi       gentil siglent a fort e nagent e macao grise     extraire sur l’erbe verte si est sixième       rampan   jn 2,1-12 :       jonath dernier vers aoi pour maxime godard 1 haute sept (forces cachées qui       le  il y a le       entre chairs à vif paumes    il station 1 : judas quatrième essai rares  “la signification apaches : ce monde est semé huit c’est encore à     m2 &nbs pierre ciel démodocos... Ça a bien un (josué avait six de l’espace urbain, exode, 16, 1-5 toute première dernier vers aoi pour martin de tantes herbes el pre       pour le lent déferlement ouverture de l’espace la mort, l’ultime port, bruno mendonça à  epître aux  “... parler une du fond des cours et des carissimo ulisse,torna a il y a dans ce pays des voies À peine jetés dans le je meurs de soif et nous n’avons rien violette cachéeton   anatomie du m et  référencem  mise en ligne du texte chaque jour est un appel, une       &agrav iv.- du livre d’artiste       &agrav j’ai donc les plus terribles libre de lever la tête       &agrav       nuage l’heure de la     hélas, dernier vers aoi       au dans le train premier fin première temps où les coeurs       &agrav       su       un et te voici humanité quand sur vos visages les   pour olivier     de rigoles en       fourmi très saintes litanies la vie est ce bruissement clers fut li jurz e li giovanni rubino dit dernier vers aoi « e ! malvais quel ennui, mortel pour       "       dans pour angelo       allong       ton       force 1. il se trouve que je suis le "patriote", le 2 juillet       le     rien quand les eaux et les terres on a cru à ce pour mon épouse nicole       "       o et…  dits de       le       la neuf j’implore en vain preambule – ut pictura tout en vérifiant autre petite voix des voix percent, racontent       les madame est une torche. elle et il fallait aller debout comme un préliminaire la quelques autres   pour le prochain f les marques de la mort sur introibo ad altare   (dans le       st iloec endreit remeint li os toujours les lettres : tous feux éteints. des il arriva que non... non... je vous assure, se reprendre. creuser son pour mireille et philippe tu le sais bien. luc ne dentelle : il avait mon travail est une il ne s’agit pas de       &n       crabe- mougins. décembre deuxième suite ce pays que je dis est il en est des meurtrières. toi, mésange à deux nouveauté, j’écoute vos et que dire de la grâce       &agrav       va si grant dol ai que ne attention beau saluer d’abord les plus       une l’instant criblé j’ai longtemps vue à la villa tamaris a claude b.   comme la terre nous       en un       sous dernier vers aoi douce est la terre aux yeux pour andré villers 1) frères et j’ai en réserve vous avez     pourquoi la force du corps, générations dernier vers aoi de toutes les       mouett dernier vers aoi     le cygne sur     un mois sans       m̵ et si au premier jour il les dernières "ces deux là se quand vous serez tout « amis rollant, de       dans madame déchirée  un livre écrit les cuivres de la symphonie je suis occupé ces dernier vers aoi mieux valait découper  monde rassemblé       devant les grands   maille 1 :que       &ccedi très malheureux...  l’exposition  deuxième apparition de d’ eurydice ou bien de coupé en deux quand nu(e), comme son nom quelque temps plus tard, de le 23 février 1988, il a propos d’une       enfant leonardo rosa nous savons tous, ici, que difficile alliage de glaciation entre    nous pour frédéric le bulletin de "bribes ce qui aide à pénétrer le tendresses ô mes envols d’un bout à la liberté de l’être vertige. une distance non, björg, la route de la soie, à pied,   si vous souhaitez       la       la pie    regardant art jonction semble enfin les textes mis en ligne avant dernier vers aoi       sur antoine simon 22 10 vers la laisse ccxxxii       pass&e 5) triptyque marocain mouans sartoux. traverse de pour jacky coville guetteurs   on n’est dans un coin de nice, cliquetis obscène des d’abord l’échange des etudiant à de mes deux mains pour jacqueline moretti, mais non, mais non, tu « voici   adagio   je 1- c’est dans je me souviens de de soie les draps, de soie des quatre archanges que je t’enlace gargouille   ces sec erv vre ile la littérature de après la lecture de percey priest lakesur les     oued coulant vous avez   six formes de la attelage ii est une œuvre lorsqu’on connaît une         or et ma foi, le coeur du   est-ce que du bibelot au babilencore une pas facile d’ajuster le pure forme, belle muette, une autre approche de et combien l’erbe del camp, ki       embarq o tendresses ô mes la tentation du survol, à       au f le feu m’a     ton c’est extrêmement       fourr& et c’était dans entr’els nen at ne pui       la polenta laure et pétrarque comme il semble possible tous ces charlatans qui bientôt, aucune amarre on cheval derniers vers sun destre voile de nuità la ma mémoire ne peut me   saint paul trois la prédication faite 1257 cleimet sa culpe, si si j’étais un mult ben i fierent franceis e tendresse du mondesi peu de       qui       chaque bien sûrla   né le 7   pour théa et ses un soir à paris au eurydice toujours nue à la gaucherie à vivre,   je n’ai jamais que d’heures il faut laisser venir madame         en grec, morías pour ma dernier vers aoi   j’ai souvent reprise du site avec la   nous sommes dernier vers aoi     depuis accoucher baragouiner ce qui fait tableau : ce alocco en patchworck © l’art c’est la pour pierre theunissen la       magnol       sur dans ma gorge f les rêves de mais jamais on ne au labyrinthe des pleursils le géographe sait tout  le grand brassage des raphaël livre grand format en trois l’illusion d’une le 15 mai, à ce poème est tiré du pour andré       retour ses mains aussi étaient       &eacut patrick joquel vient de       midi       bruyan       longte       entre moisissures mousses lichens mise en ligne d’un f toutes mes       dans petites proses sur terre (ô fleur de courge...  ce qui importe pour la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés

Les textes publiés

Dernier ajout : 12 février 2017.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette