BRIBES EN LIGNE
pour andré pour le prochain basilic, (la   tout est toujours en au commencement était (josué avait lentement dans l’effilé de       aujour       la antoine simon 17 les routes de ce pays sont la langue est intarissable   pour le prochain toutes sortes de papiers, sur printemps breton, printemps dans l’innocence des max charvolen, martin miguel  pour le dernier jour cher bernard coupé le sonà lorsque martine orsoni raphaël le scribe ne retient lu le choeur des femmes de ma chair n’est l’illusion d’une merci au printemps des elle ose à peine bel équilibre et sa cinq madame aux yeux ma voix n’est plus que je suis occupé ces       la   si vous souhaitez imagine que, dans la j’entends sonner les     du faucon  jésus l’ami michel c’est la chair pourtant buttati ! guarda&nbs ce 28 février 2002.       descen       (       le "le renard connaît     &nbs abu zayd me déplait. pas pour helmut je t’enfourche ma les dessins de martine orsoni à la mémoire de leonardo rosa       retour encore la couleur, mais cette "tu sais ce que c’est dernier vers aoi sept (forces cachées qui       enfant       sur       fourr& écrirecomme on se       le   d’un coté,   le texte suivant a       &agrav       au         &n  marcel migozzi vient de mon travail est une       rampan  dernières mises       je me  l’écriture intendo... intendo ! pur ceste espee ai dulor e le géographe sait tout       vaches les parents, l’ultime avez-vous vu f qu’il vienne, le feu  c’était dernier vers aoi       ce  ce qui importe pour       je me cinquième citationne mise en ligne d’un       le sables mes parolesvous nice, le 30 juin 2000 i mes doigts se sont ouverts les durand : une       su c’est une sorte de de prime abord, il       la un nouvel espace est ouvert       l̵ madame porte à il y a des objets qui ont la station 5 : comment a supposer quece monde tienne     l’é il semble possible dernier vers aoi   on n’est tout à fleur d’eaula danse     dans la ruela deux mille ans nous toute une faune timide veille que d’heures je n’hésiterai cyclades, iii° temps de bitume en fusion sur la communication est quatrième essai de a la femme au le 28 novembre, mise en ligne coupé en deux quand dans les rêves de la le coeur du dernier vers aoi les cuivres de la symphonie seins isabelle boizard 2005 f le feu s’est lorsqu’on connaît une histoire de signes . je m’étonne toujours de la archipel shopping, la iv.- du livre d’artiste ce pays que je dis est   en grec, morías   marcel pour michèle aueret on a cru à tant pis pour eux. rêve, cauchemar,       voyage l’art n’existe       la autre essai d’un la chaude caresse de nouvelles mises en introibo ad altare    regardant tout le problème   jn 2,1-12 : polenta chercher une sorte de  ce mois ci : sub pas sur coussin d’air mais madame est la reine des le lent tricotage du paysage dessiner les choses banales     au couchant nous serons toujours ces qu’est-ce qui est en le bulletin de "bribes le temps passe dans la le "patriote", temps où les coeurs normalement, la rubrique au labyrinthe des pleursils f le feu est venu,ardeur des antoine simon 15       dans deux nouveauté, etait-ce le souvenir il s’appelait franchement, pensait le chef, le 26 août 1887, depuis les doigts d’ombre de neige "la musique, c’est le journée de là, c’est le sable et dernier vers aoi ce jour-là il lui l’art c’est la  “la signification ce       la pie mouans sartoux. traverse de le coquillage contre effleurer le ciel du bout des       un soudain un blanc fauche le exacerbé d’air dernier vers aoi     cet arbre que légendes de michel "si elle est   entrons onze sous les cercles écoute, josué,       nuage au matin du clquez sur  si, du nouveau samuelchapitre 16, versets 1       juin au lecteur voici le premier dernier vers aoi dans les carnets iloec endreit remeint li os antoine simon 13 ici, les choses les plus il en est des meurtrières. immense est le théâtre et l’appel tonitruant du s’ouvre la antoine simon 12    de femme liseuse antoine simon 22       bonheu       dans giovanni rubino dit le corps encaisse comme il cet univers sans quatrième essai rares       le attendre. mot terrible. deuxième       pav&ea       l̵       bien quand il voit s’ouvrir,       la montagnesde ] heureux l’homme       sur   je n’ai jamais de proche en proche tous le tissu d’acier dernier vers aoi les lettres ou les chiffres la danse de se placer sous le signe de le 2 juillet je t’ai admiré, il aurait voulu être pour michèle paysage de ta tombe  et à la bonne   voici donc la   l’oeuvre vit son  “... parler une     depuis       bruyan charogne sur le seuilce qui la prédication faite carissimo ulisse,torna a ensevelie de silence, a la libération, les siglent a fort e nagent e morz est rollant, deus en ad comme ce mur blanc vue à la villa tamaris  monde rassemblé temps où le sang se  martin miguel vient       chaque ils avaient si longtemps, si et la peur, présente       l̵ les étourneaux !  “s’ouvre "ces deux là se antoine simon 18       au       magnol macles et roulis photo 7   la production     pourquoi une errance de       gentil percey priest lakesur les antoine simon 14 marie-hélène troisième essai face aux bronzes de miodrag frères et       j̵ je rêve aux gorges lancinant ô lancinant à       et dernier vers aoi (la numérotation des « h&eacu     [1]        midi madame, c’est notre d’un bout à     double       ruelle À peine jetés dans le vous dites : "un mougins. décembre   pour théa et ses l’heure de la j’écoute vos       dans c’était une où l’on revient       pourqu s’égarer on noble folie de josué,       & (de)lecta lucta   ma voix n’est plus que   (dans le 7) porte-fenêtre le proche et le lointain la deuxième édition du descendre à pigalle, se la pureté de la survie. nul je dors d’un sommeil de les avenues de ce pays ainsi fut pétrarque dans a claude b.   comme carles li reis en ad prise sa le glacis de la mort  née à premier vers aoi dernier vos estes proz e vostre       object démodocos... Ça a bien un       dans antoine simon 26 il faut laisser venir madame       deux religion de josué il 1 la confusion des antoine simon 2 martin miguel art et « pouvez-vous que reste-t-il de la le grand combat : antoine simon 25 vous êtes deuxième approche de       sur jusqu’à il y a bal kanique c’est       sur le un soir à paris au traquer    nous quel ennui, mortel pour       voyage       ...mai       ( “le pinceau glisse sur  la lancinante       sur je ne sais pas si  hier, 17 de tantes herbes el pre dans les horizons de boue, de cet article est paru dans le       le avec marc, nous avons je meurs de soif il n’est pire enfer que branches lianes ronces temps de pierres dans la pour jean gautheronle cosmos  tu ne renonceras pas. mille fardeaux, mille les installations souvent,       bonhe       au antoine simon 31 j’ai longtemps       une       marche       fleur     de rigoles en  le grand brassage des nice, le 8 octobre ajout de fichiers sons dans       le lentement, josué fragilité humaine. de l’autre À la loupe, il observa une fois entré dans la       apr&eg mult est vassal carles de       que ki mult est las, il se dort pour qui veut se faire une la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > L’atelier du crocheteur > Oeuvres croisées

Oeuvres croisées

Dernier ajout : 13 décembre 2013.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette