BRIBES EN LIGNE
vue à la villa tamaris "je me tais. pour taire. elle ose à peine dorothée vint au monde macles et roulis photo 4 face aux bronzes de miodrag frères et     oued coulant reflets et echosla salle       sous iloec endreit remeint li os mille fardeaux, mille clquez sur dans les rêves de la une autre approche de le franchissement des les doigts d’ombre de neige j’entends sonner les       d&eacu       cerisi     un mois sans encore une citation“tu pour lee À perte de vue, la houle des le proche et le lointain  hier, 17 de proche en proche tous ki mult est las, il se dort     à       la dernier vers aoi carcassonne, le 06 l’éclair me dure,   est-ce que il faut aller voir carissimo ulisse,torna a       voyage l’évidence le 23 février 1988, il etudiant à un soir à paris au j’ai parlé       sur le a la libération, les si tu es étudiant en       dans       dans ne pas négocier ne et la peur, présente je n’ai pas dit que le générations       avant       entre dernier vers aoi dernier vers aoi   et te voici humanité       les (vois-tu, sancho, je suis "et bien, voilà..." dit le lent tricotage du paysage pour alain borer le 26 ecrire sur       chaque et tout avait pour philippe f tous les feux se sont ce qui aide à pénétrer le       six l’existence n’est l’impression la plus la fraîcheur et la       sur et encore  dits ainsi fut pétrarque dans rossignolet tu la toujours les lettres : on trouvera la video       tourne dire que le livre est une  “ce travail qui vous avez prenez vos casseroles et f les feux m’ont d’ eurydice ou bien de       fleure toutes sortes de papiers, sur dernier vers aoi   d’un coté, antoine simon 32  “la signification   six formes de la quatrième essai de sors de mon territoire. fais antoine simon 3 une fois entré dans la la fonction,       le 7) porte-fenêtre le galop du poème me       droite pour julius baltazar 1 le l’heure de la ce texte se présente c’est la peur qui fait le soleil n’est pas c’est une sorte de au labyrinthe des pleursils « amis rollant, de pierre ciel petit matin frais. je te si elle est belle ? je antoine simon 22 ma mémoire ne peut me     l’é couleur qui ne masque pas       au  improbable visage pendu bien sûr, il y eut  dans toutes les rues f les marques de la mort sur attention beau   l’oeuvre vit son       la pie     faisant la       je me la liberté de l’être deux nouveauté, f toutes mes       ...mai arbre épanoui au ciel de mes deux mains une il faut dire les       s̵    courant quand vous serez tout travail de tissage, dans  les premières antoine simon 18 dans le pain brisé son       sur le grand combat :       la heureuse ruine, pensait j’oublie souvent et dans le patriote du 16 mars ses mains aussi étaient ouverture de l’espace et si tu dois apprendre à la prédication faite il y a dans ce pays des voies j’aime chez pierre 1. il se trouve que je suis diaphane est le mot (ou       arauca       qui pour andré   entrons         or À l’occasion de   ciel !!!! la vie humble chez les nous lirons deux extraits de nice, le 18 novembre 2004 af : j’entends neuf j’implore en vain   je ne comprends plus       dans quant carles oït la antoine simon 17 il en est des noms comme du       dans j’écoute vos le 26 août 1887, depuis abu zayd me déplait. pas pour max charvolen 1) sur l’erbe verte si est des voiles de longs cheveux carmelo arden quin est une    nous le recueil de textes       &eacut de pareïs li seit la 1- c’est dans en 1958 ben ouvre à outre la poursuite de la mise tu le saiset je le vois aux barrières des octrois quand les eaux et les terres le lent déferlement chercher une sorte de passet li jurz, la noit est  au travers de toi je       fleur un nouvel espace est ouvert     après le pendu la brume. nuages karles se dort cum hume je t’ai admiré,  de la trajectoire de ce ce texte m’a été raphaËl attendre. mot terrible.       dans j’ai ajouté le glacis de la mort les durand : une 10 vers la laisse ccxxxii quand les mots onzième c’est extrêmement       le l’attente, le fruit toute trace fait sens. que dernier vers aoi “le pinceau glisse sur dernier vers aoi et ma foi, vos estes proz e vostre       marche       je me  référencem un jour, vous m’avez dernier vers aoi antoine simon 27 rm : nous sommes en pour andré villers 1)       vu légendes de michel ce jour là, je pouvais station 5 : comment vi.- les amicales aventures   si vous souhaitez le passé n’est est-ce parce que, petit, on dernier vers doel i avrat,       en démodocos... Ça a bien un   se       sabots la langue est intarissable franchement, pensait le chef, dimanche 18 avril 2010 nous li emperere par sa grant toutefois je m’estimais exode, 16, 1-5 toute     chant de l’art c’est la onze sous les cercles       les   voici donc la nice, le 8 octobre recleimet deu mult le temps passe si vite,       reine je m’étonne toujours de la a propos d’une   jn 2,1-12 : "l’art est-il il ne sait rien qui ne va       il   douze (se fait terre se je ne peins pas avec quoi,       sur il avait accepté les oiseaux s’ouvrent 1-nous sommes dehors. nécrologie agnus dei qui tollis peccata pour robert lorsque martine orsoni ils s’étaient vous avez       nuage       la       le  tu vois im font chier       au    au balcon temps où le sang se livre grand format en trois bal kanique c’est       nuage le geste de l’ancienne,       ton       les dans ce pays ma mère pas facile d’ajuster le   la baie des anges     " torna a sorrento ulisse torna       immense est le théâtre et la vie est ce bruissement max charvolen, martin miguel ne faut-il pas vivre comme de la       banlie se reprendre. creuser son       jonath   un vendredi dernier vers aoi traquer aucun hasard si se pur ceste espee ai dulor e jusqu’à il y a   ces sec erv vre ile l’instant criblé       " ainsi alfred… f le feu m’a       dans tu le sais bien. luc ne tromper le néant madame est toute  martin miguel vient     cet arbre que       enfant  “ne pas percey priest lakesur les sept (forces cachées qui lorsqu’on connaît une saluer d’abord les plus je suis occupé ces tout est prêt en moi pour de l’autre ici, les choses les plus sur la toile de renoir, les       sur elle réalise des le texte qui suit est, bien       la « e ! malvais       au   la production halt sunt li pui e mult halt  l’exposition  l’homme est pour mon épouse nicole si j’étais un à propos des grands       coude vertige. une distance i mes doigts se sont ouverts       l̵ j’ai longtemps station 4 : judas  epuisement de la salle,       l̵ dernier vers aoi ouverture d’une       la alocco en patchworck ©       la  ce qui importe pour madame, c’est notre il aurait voulu être       jardin pour maxime godard 1 haute pour helmut la mort d’un oiseau.       longte d’un bout à     &nbs   iv    vers le 15 mai, à qu’est-ce qui est en intendo... intendo ! la rencontre d’une       retour       que       parfoi comme c’est cinquième citationne pour frédéric       voyage  on peut passer une vie       b&acir macles et roulis photo il arriva que napolì napolì   pour adèle et c’est le grand  il est des objets sur issent de mer, venent as temps de bitume en fusion sur dernier vers aoi preambule – ut pictura dernier vers aoi       reine  au mois de mars, 1166 approche d’une la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques

Approches critiques

Dernier ajout : 12 février 2017.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette