BRIBES EN LIGNE
a la femme au       tourne madame est une torche. elle écoute, josué,       object je crie la rue mue douleur j’arrivais dans les diaphane est le à la mémoire de 0 false 21 18 la poésie, à la sur la toile de renoir, les mult est vassal carles de libre de lever la tête   j’ai souvent pour pierre theunissen la     [1]  mise en ligne d’un j’ai relu daniel biga, sa langue se cabre devant le       m̵ dernier vers aoi af : j’entends dernier vers aoi la lecture de sainte (la numérotation des f le feu s’est     hélas, l’attente, le fruit       " a claude b.   comme on a cru à et si au premier jour il  les éditions de "l’art est-il assise par accroc au bord de antoine simon 3 je t’enfourche ma que reste-t-il de la pour andré il faut laisser venir madame quelques autres 7) porte-fenêtre       et tu si elle est belle ? je  la lancinante       st pour m.b. quand je me heurte à cri et à in the country le vieux qui         or       l̵     les provisions de soie les draps, de soie toutefois je m’estimais madame, on ne la voit jamais dernier vers aoi quelque temps plus tard, de deuxième approche de     oued coulant temps de cendre de deuil de macles et roulis photo 7 n’ayant pas ce monde est semé deuxième apparition montagnesde pour marcel madame est toute    regardant se placer sous le signe de       banlie a dix sept ans, je ne savais juste un mot pour annoncer si j’étais un cliquetis obscène des antoine simon 11 equitable un besoin sonnerait a propos de quatre oeuvres de beaucoup de merveilles je sais, un monde se la fraîcheur et la       bien dans le pays dont je vous j’entends sonner les j’aime chez pierre carles respunt : v.- les amicales aventures du       rampan     chant de et c’était dans       ton       &agrav comme une suite de       fleure printemps breton, printemps   pour le prochain granz est li calz, si se au lecteur voici le premier ….omme virginia par la pour mireille et philippe dans la caverne primordiale ma voix n’est plus que trois tentatives desesperees il y a tant de saints sur c’est vrai au commencement était ne faut-il pas vivre comme raphaël merle noir  pour dernier vers aoi       cerisi le passé n’est       je me dans les rêves de la je me souviens de dernier vers aoi la liberté s’imprime à mult ben i fierent franceis e dernier vers aoi     de rigoles en le galop du poème me   c’est seulement au  tu vois im font chier si, il y a longtemps, les (dans mon ventre pousse une et tout avait avant propos la peinture est un soir à paris au ce qui aide à pénétrer le le recueil de textes clquez sur       bonheu   (à c’est la peur qui fait       au siglent a fort e nagent e dernier vers aoi   torna a sorrento ulisse torna "si elle est la chaude caresse de tandis que dans la grande     après   la production l’art n’existe       qu’est-ce qui est en granz fut li colps, li dux en ils s’étaient des quatre archanges que à la bonne et la peur, présente f le feu s’est   tout est toujours en       m̵       l̵ "mais qui lit encore le       six folie de josuétout est les oiseaux s’ouvrent       juin       le ne pas négocier ne pour robert       sur du fond des cours et des       le nous serons toujours ces f les marques de la mort sur   anatomie du m et   pour olivier dernier vers aoi dernier vers aoi       soleil al matin, quant primes pert antoine simon 19 dernier vers aoi petit matin frais. je te vous deux, c’est joie et  marcel migozzi vient de j’ai longtemps dorothée vint au monde hans freibach : la vie humble chez les  de la trajectoire de ce leonardo rosa on croit souvent que le but       pass&e comme un préliminaire la       “dans le dessin     surgi paien sunt morz, alquant temps où les coeurs       aujour dernier vers aoi raphaël la galerie chave qui en ceste tere ad estet ja rien n’est plus ardu quand vous serez tout       pour       va merci à marc alpozzo deuxième monde imaginal, "et bien, voilà..." dit maintenant il connaît le       la antoine simon 33 aucun hasard si se s’égarer on le 23 février 1988, il       en   entrons       o ecrire sur       &n cinquième essai tout même si o tendresses ô mes antoine simon 6 la mort, l’ultime port, une fois entré dans la il ne reste plus que le       ...mai     rien antoine simon 31 nice, le 30 juin 2000 ma voix n’est plus que       allong madame déchirée outre la poursuite de la mise à sylvie       dans les cuivres de la symphonie       le pour helmut madame des forêts de       sur le vous dites : "un je n’hésiterai  jésus   pour adèle et tromper le néant l’ami michel quai des chargeurs de au labyrinthe des pleursils eurydice toujours nue à       midi  de même que les Ç’avait été la jamais si entêtanteeurydice quand les eaux et les terres des voix percent, racontent  l’exposition    iv    vers       un rimbaud a donc elle disposait d’une nous savons tous, ici, que dernier vers aoi dernier vers aoi quelques textes un jour, vous m’avez rossignolet tu la bien sûr, il y eut       object l’évidence au matin du la terre a souvent tremblé       sur l’existence n’est       vaches il y a dans ce pays des voies sous l’occupation  ce qui importe pour premier essai c’est       le avec marc, nous avons le "patriote", dernier vers aoi       nuage peinture de rimes. le texte   on n’est pas sur coussin d’air mais recleimet deu mult     l’é les installations souvent, pour jean-marie simon et sa     pluie du lorsqu’on connaît une  dans le livre, le sous la pression des li quens oger cuardise il faut aller voir clers fut li jurz e li le scribe ne retient béatrice machet vient de la cité de la musique les routes de ce pays sont bernard dejonghe... depuis ce qu’un paysage peut il n’y a pas de plus       nuage       la quand sur vos visages les une errance de la tentation du survol, à accoucher baragouiner "pour tes mes pensées restent temps de pierres dans la pour michèle gazier 1) la rencontre d’une un nouvel espace est ouvert   un vendredi tant pis pour eux. présentation du cette machine entre mes la danse de     ton charogne sur le seuilce qui antoine simon 14       &ccedi dessiner les choses banales c’est la distance entre agnus dei qui tollis peccata       dans il ne sait rien qui ne va    7 artistes et 1 glaciation entre j’ai travaillé normalement, la rubrique traquer       baie       dans dans les écroulements les dessins de martine orsoni       pav&ea pour andré   pour théa et ses       au les dernières       alla mougins. décembre f toutes mes antoine simon 24 mon cher pétrarque, il n’est pire enfer que dernier vers aoi ainsi alfred… abu zayd me déplait. pas       à je suis occupé ces antoine simon 22  “... parler une       la       b&acir 1-nous sommes dehors. pour martine, coline et laure pour martin neuf j’implore en vain  “ne pas pour frédéric "le renard connaît rêves de josué, elle ose à peine 1 la confusion des dernier vers aoi la prédication faite gardien de phare à vie, au pour daniel farioli poussant pour angelo je découvre avant toi avant dernier vers aoi       sur       arauca exode, 16, 1-5 toute bientôt, aucune amarre références : xavier       le passent .x. portes,  née à nous viendrons nous masser       voyage   se j’ai ajouté comme ce mur blanc     sur la pente antoine simon 29 coupé le sonà la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > C’est pour dire...

C’est pour dire...

Dernier ajout : 18 mars 2010.

Les 3 derniers textes : Terrils , Sumer, terre et langue en moi , Villanelle pour Albert Chubac .

Les 3 textes les plus lus : Pour un anniversaire , Le tamis de l’ange , Les creux de l’ombre .

Je rassemble ici des textes courts sur divers artistes. C’était chaque fois pour dire, en effet...


0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette