BRIBES EN LIGNE
station 7 : as-tu vu judas se et la peur, présente       &ccedi cliquetis obscène des les enseignants : le coquillage contre réponse de michel       le corps encaisse comme il et te voici humanité  il est des objets sur livre grand format en trois temps de pierres merci au printemps des  improbable visage pendu       ce on préparait  “... parler une  on peut passer une vie grant est la plaigne e large ( ce texte a chairs à vif paumes zacinto dove giacque il mio en ceste tere ad estet ja dernier vers aoi je découvre avant toi c’est parfois un pays dimanche 18 avril 2010 nous dans les carnets dernier vers aoi   j’ai souvent le 23 février 1988, il nous avons affaire à de  tous ces chardonnerets rita est trois fois humble. les petites fleurs des au programme des actions jouer sur tous les tableaux premier essai c’est deux mille ans nous       le j’ai perdu mon sur l’erbe verte si est il souffle sur les collines       sur le pas une année sans évoquer in the country le temps passe dans la station 1 : judas pour andré normal 0 21 false fal les dieux s’effacent l’illusion d’une   pour théa et ses ] heureux l’homme la communication est le tissu d’acier avant dernier vers aoi       au a propos d’une ce qui aide à pénétrer le j’aime chez pierre la force du corps, douce est la terre aux yeux vos estes proz e vostre la deuxième édition du       mouett temps de pierres dans la dans les rêves de la pour m.b. quand je me heurte il arriva que     hélas, pour andré       "       la le "patriote", glaciation entre le 15 mai, à en 1958 ben ouvre à  avec « a la a l’aube des apaches,       voyage je n’hésiterai quai des chargeurs de       p&eacu       &n macles et roulis photo 7  référencem je rêve aux gorges       le  au travers de toi je il n’est pire enfer que toutefois je m’estimais ce qui importe pour (la numérotation des elle ose à peine   je n’ai jamais pour pierre theunissen la       b&acir histoire de signes . o tendresses ô mes cher bernard il faut aller voir dans les hautes herbes (de)lecta lucta         le       descen il avait accepté temps de cendre de deuil de je t’ai admiré, le lent déferlement       la s’ouvre la f les feux m’ont autre citation"voui il en est des meurtrières. de pa(i)smeisuns en est venuz autre petite voix lancinant ô lancinant a la fin il ne resta que madame porte à pour  monde rassemblé un titre : il infuse sa       bruyan bruno mendonça madame, on ne la voit jamais douze (se fait terre se madame déchirée  l’écriture et si tu dois apprendre à je sais, un monde se sculpter l’air : toute une faune timide veille dernier vers aoi je dors d’un sommeil de       le et il fallait aller debout pierre ciel  pour le dernier jour un soir à paris au i en voyant la masse aux « 8° de   un vendredi ecrire les couleurs du monde       la du bibelot au babilencore une il y a des objets qui ont la suite du blasphème de "ah ! mon doux pays, carles respunt :       dans franchement, pensait le chef, pas sur coussin d’air mais dernier vers aoi pour anne slacik ecrire est du fond des cours et des ma mémoire ne peut me pour max charvolen 1)       aux       " il était question non dernier vers aoi à sylvie j’ai changé le nous savons tous, ici, que de la " je suis un écorché vif.       ce toutes sortes de papiers, sur « h&eacu iv.- du livre d’artiste     [1]  les amants se où l’on revient elle réalise des     rien peinture de rimes. le texte "tu sais ce que c’est       en un ma voix n’est plus que quand les eaux et les terres 7) porte-fenêtre sur la toile de renoir, les allons fouiller ce triangle nouvelles mises en chercher une sorte de la poésie, à la reprise du site avec la    7 artistes et 1 avec marc, nous avons vedo la luna vedo le etait-ce le souvenir       dans pour frédéric station 3 encore il parle dernier vers aoi pour michèle avant propos la peinture est mon cher pétrarque, ainsi fut pétrarque dans   pour olivier polenta   si vous souhaitez et je vois dans vos f dans le sourd chatoiement des conserves !    en li emperere s’est la vie humble chez les c’est pour moi le premier (ô fleur de courge... antoine simon 33 buttati ! guarda&nbs       magnol antoine simon 17 tendresse du mondesi peu de "pour tes marcel alocco a dernier vers aoi   voici donc la au rayon des surgelés chaque automne les   iv    vers mouans sartoux. traverse de “le pinceau glisse sur   maille 1 :que de prime abord, il tout est possible pour qui les parents, l’ultime tout le problème on a cru à le nécessaire non ce pays que je dis est 1 au retour au moment dans les carnets  l’exposition        le a dix sept ans, je ne savais heureuse ruine, pensait  tu vois im font chier le geste de l’ancienne, mi viene in mentemi       cerisi       au   un traquer six de l’espace urbain,       dans       au il n’y a pas de plus       le c’est la distance entre le bulletin de "bribes attelage ii est une œuvre quand vous serez tout dernier vers aoi un nouvel espace est ouvert ses mains aussi étaient le vieux qui ne faut-il pas vivre comme des voix percent, racontent ils s’étaient       avant iloec endreit remeint li os       un cyclades, iii° antoine simon 11   le 10 décembre quelque chose ecrire sur  mise en ligne du texte petites proses sur terre raphaël mesdames, messieurs, veuillez       va les lettres ou les chiffres rêve, cauchemar, dans le train premier pour michèle aueret s’égarer on le coeur du etudiant à vous n’avez halt sunt li pui e mult halt       l̵   1) cette générations       il vertige. une distance ma voix n’est plus que  les premières c’est extrêmement   ciel !!!! deuxième suite et combien       journ& le plus insupportable chez       la patrick joquel vient de quel ennui, mortel pour   encore une  la toile couvre les c’est vrai j’oublie souvent et pour mon épouse nicole     cet arbre que       pass&e pour raphaël       ( cinquième citationne       l̵       ma nécrologie       la la vie est dans la vie. se i mes doigts se sont ouverts  c’était tes chaussures au bas de jusqu’à il y a 1-nous sommes dehors.       au       le il s’appelait       l̵ 0 false 21 18       grappe temps de bitume en fusion sur       su       sur       banlie dans les écroulements   que signifie       o pour jacky coville guetteurs aux george(s) (s est la exacerbé d’air dernier vers aoi bien sûrla autre citation torna a sorrento ulisse torna "la musique, c’est le à propos des grands tout en vérifiant le recueil de textes macles et roulis photo 4       montag       la m1       ce va et vient entre   tout est toujours en       le arbre épanoui au ciel       chaque       retour   la baie des anges il ne s’agit pas de bal kanique c’est un tunnel sans fin et, à pour yves et pierre poher et abstraction voir figuration  ce qui importe pour       pass&e au labyrinthe des pleursils  un livre écrit voici des œuvres qui, le c’est une sorte de la gaucherie à vivre, nous viendrons nous masser et nous n’avons rien je reviens sur des       quinze apaches : c’est le grand dernier vers aoi un verre de vin pour tacher première       à la prédication faite  “la signification mult ben i fierent franceis e gardien de phare à vie, au     &nbs dernier vers aoi il pleut. j’ai vu la       m̵ station 5 : comment si j’étais un       voyage antoine simon 19 la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Miodrag Tasic

Miodrag Tasic

Dernier ajout : 5 janvier 2009.

Les 3 derniers textes : Seuils , Oeuvres , Mythes .

Les 3 textes les plus lus : Mythes , Bronze , Me voici .

Texte paru en 1997 aux éditions du Ricochet.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette