BRIBES EN LIGNE
      allong jusqu’à il y a   (à mougins. décembre l’éclair me dure,       vu     les provisions il n’était qu’un madame déchirée antoine simon 33 dans les carnets     au couchant de mes deux mains dernier vers aoi et la peur, présente nos voix nous savons tous, ici, que ce monde est semé beaucoup de merveilles si, il y a longtemps, les tendresses ô mes envols       &agrav   (dans le petites proses sur terre ce poème est tiré du « amis rollant, de il en est des noms comme du       &n antoine simon 23 on dit qu’agathe tout en travaillant sur les normalement, la rubrique passent .x. portes, j’ai longtemps je meurs de soif deuxième  hier, 17 guetter cette chose un temps hors du deuxième suite le lourd travail des meules dans ma gorge elle disposait d’une antoine simon 32       reine pour philippe un homme dans la rue se prend  l’exposition  libre de lever la tête ma voix n’est plus que nous avons affaire à de tendresse du mondesi peu de macles et roulis photo 1       dans madame est une torche. elle Éléments -   encore une de l’autre  au mois de mars, 1166 ma voix n’est plus que et c’était dans le 15 mai, à madame, c’est notre   la production quant carles oït la  de la trajectoire de ce des quatre archanges que  ce qui importe pour "le renard connaît si tu es étudiant en les plus terribles bel équilibre et sa où l’on revient le grand combat : " je suis un écorché vif. dernier vers aoi     vers le soir pour andré derniers vers sun destre les routes de ce pays sont       voyage tu le saiset je le vois constellations et diaphane est le mot (ou pour robert 10 vers la laisse ccxxxii dans l’effilé de       la       m̵ vous n’avez       sur le "je me tais. pour taire. m1       comme un préliminaire la       au granz est li calz, si se ….omme virginia par la al matin, quant primes pert nous viendrons nous masser  un livre écrit printemps breton, printemps i mes doigts se sont ouverts genre des motsmauvais genre       & eurydice toujours nue à madame des forêts de   maille 1 :que face aux bronzes de miodrag le 23 février 1988, il       au d’ eurydice ou bien de     &nbs nice, le 18 novembre 2004 dernier vers aoi dans les horizons de boue, de il souffle sur les collines je rêve aux gorges     tout autour       la j’ai en réserve   un vendredi à bernadette béatrice machet vient de ...et poème pour (josué avait lentement bien sûrla les grands       juin tandis que dans la grande pour jacky coville guetteurs couleur qui ne masque pas dieu faisait silence, mais ki mult est las, il se dort la communication est la bouche pure souffrance  je signerai mon l’existence n’est       il madame porte à en cet anniversaire, ce qui heureuse ruine, pensait pas de pluie pour venir mi viene in mentemi une errance de       neige ils s’étaient       pav&ea       s̵ attention beau f qu’il vienne, le feu   en grec, morías c’était une       une  de même que les premier vers aoi dernier       bruyan dernier vers aoi clquez sur madame aux rumeurs f toutes mes dernier vers aoi station 3 encore il parle les amants se religion de josué il voudrais je vous quand nous rejoignons, en (ma gorge est une je me souviens de dans l’innocence des toujours les lettres : l’art c’est la       aujour ( ce texte a au rayon des surgelés       cerisi cliquetis obscène des ce va et vient entre polenta      & l’impression la plus fin première assise par accroc au bord de       le preambule – ut pictura  les éditions de certains soirs, quand je dernier vers aoi quando me ne so itu pe avant propos la peinture est pour angelo       la un titre : il infuse sa inoubliables, les frères et la liberté de l’être pour yves et pierre poher et on a cru à je suis celle qui trompe un soir à paris au raphaël       la tes chaussures au bas de iloec endreit remeint li os seul dans la rue je ris la     "       apparu vous dites : "un dernier vers aoi       pass&e “dans le dessin les enseignants : les petites fleurs des le tissu d’acier derniers j’ai ajouté  la lancinante f le feu s’est ouverture d’une toi, mésange à     surgi 13) polynésie un jour, vous m’avez temps de bitume en fusion sur deuxième apparition dernier vers aoi   la vie est dans la vie. se ce n’est pas aux choses c’est parfois un pays a la libération, les hans freibach : sainte marie,       au antoine simon 30       dans       le 1.- les rêves de       qui du bibelot au babilencore une       grimpa charogne sur le seuilce qui préparation des       marche il y a dans ce pays des voies au seuil de l’atelier dernier vers doel i avrat, pas facile d’ajuster le ce jour-là il lui     pluie du avant dernier vers aoi tout en vérifiant merci à la toile de       va l’ami michel dernier vers aoi la bouche pleine de bulles josué avait un rythme  référencem       à  “comment pour jean marie se reprendre. creuser son vue à la villa tamaris  monde rassemblé   pour olivier rare moment de bonheur, c’est ici, me 1257 cleimet sa culpe, si à propos des grands ainsi fut pétrarque dans intendo... intendo !       apr&eg le ciel est clair au travers       journ&       " jamais je n’aurais pour jean-louis cantin 1.- tu le sais bien. luc ne suite du blasphème de       au juste un il faut aller voir dans l’innocence des essai de nécrologie, bribes en ligne a l’art n’existe       un moisissures mousses lichens il aurait voulu être on croit souvent que le but epuisement de la salle, (la numérotation des violette cachéeton carissimo ulisse,torna a antoine simon 2 mult est vassal carles de 1- c’est dans       apr&eg       banlie       au rien n’est plus ardu glaciation entre       midi comme ce mur blanc j’écoute vos       sur antoine simon 31 pour andré villers 1) et si au premier jour il  “ne pas       je me "tu sais ce que c’est zacinto dove giacque il mio rita est trois fois humble.       dans       dans a claude b.   comme de prime abord, il outre la poursuite de la mise       sur à madame, on ne la voit jamais       les j’ai donné, au mois       dans       sur le  le livre, avec le vieux qui v.- les amicales aventures du merle noir  pour deuxième essai vous êtes tout est prêt en moi pour chercher une sorte de issent de mer, venent as il arriva que merci au printemps des c’est vrai mon cher pétrarque,     de rigoles en jouer sur tous les tableaux toute une faune timide veille la vie est ce bruissement antoine simon 21 (josué avait       ruelle rm : nous sommes en je m’étonne toujours de la 5) triptyque marocain « 8° de       entre  dans toutes les rues rêves de josué,     dans la ruela il ne reste plus que le a christiane  “ce travail qui antoine simon 15     oued coulant f j’ai voulu me pencher exode, 16, 1-5 toute il est le jongleur de lui se placer sous le signe de des voix percent, racontent "et bien, voilà..." dit immense est le théâtre et dernier vers aoi écrirecomme on se       maquis poussées par les vagues (À l’église buttati ! guarda&nbs pour pierre theunissen la langues de plomba la "mais qui lit encore le réponse de michel sous la pression des iv.- du livre d’artiste antoine simon 27 et te voici humanité ouverture de l’espace     l’é ici, les choses les plus dans les hautes herbes avez-vous vu       soleil démodocos... Ça a bien un dernier vers aoi       le pour nicolas lavarenne ma chaque automne les la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Henri Maccheroni

Avec Henri Maccheroni

Dernier ajout : 8 janvier 2009.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette