BRIBES EN LIGNE
antoine simon 12 et la peur, présente       en un sur la toile de renoir, les pour jacqueline moretti,     ton lorsque martine orsoni       dans se placer sous le signe de polenta       le f qu’il vienne, le feu       six au lecteur voici le premier 1-nous sommes dehors.  née à premier vers aoi dernier le 23 février 1988, il le coeur du f le feu s’est       " on dit qu’agathe toutes ces pages de nos   la baie des anges ce n’est pas aux choses    si tout au long bernard dejonghe... depuis paroles de chamantu   tout est toujours en       assis dernier vers doel i avrat,       jardin 13) polynésie ço dist li reis : je déambule et suis etait-ce le souvenir sixième je crie la rue mue douleur dernier vers aoi si, il y a longtemps, les dans ma gorge noble folie de josué, recleimet deu mult merle noir  pour nos voix reprise du site avec la merci au printemps des bribes en ligne a traquer deuxième apparition dans les carnets  ce mois ci : sub  epître aux autre citation le pendu       voyage madame déchirée heureuse ruine, pensait toutefois je m’estimais       force pour mes enfants laure et pour frédéric carissimo ulisse,torna a À la loupe, il observa marché ou souk ou ma voix n’est plus que       la vous avez cinq madame aux yeux mise en ligne d’un douze (se fait terre se   adagio   je   au milieu de       sabots       l̵ 1254 : naissance de pour andré villers 1)       la c’était une clere est la noit e la envoi du bulletin de bribes antoine simon 17       descen il en est des meurtrières. grande lune pourpre dont les les durand : une granz fut li colps, li dux en 1- c’est dans quand sur vos visages les autre essai d’un       je me dernier vers aoi pour alain borer le 26 carissimo ulisse,torna a bien sûrla toute trace fait sens. que les installations souvent, je dors d’un sommeil de       vu iv.- du livre d’artiste attendre. mot terrible. la littérature de dernier vers aoi able comme capable de donner dimanche 18 avril 2010 nous ce texte m’a été paysage de ta tombe  et r.m.a toi le don des cris qui un trait gris sur la       ruelle le ciel de ce pays est tout  avec « a la a dix sept ans, je ne savais carles li reis en ad prise sa c’est vrai face aux bronzes de miodrag   pour adèle et art jonction semble enfin des quatre archanges que  dans toutes les rues   saint paul trois       ...mai en introduction à langues de plomba la       deux et si au premier jour il       en   entrons bien sûr, il y eut assise par accroc au bord de soudain un blanc fauche le à la mémoire de vous avez       s̵ le galop du poème me       sur accorde ton désir à ta   né le 7 ainsi fut pétrarque dans la liberté de l’être les grands a la fin il ne resta que station 7 : as-tu vu judas se     double la liberté s’imprime à pourquoi yves klein a-t-il autres litanies du saint nom tu le sais bien. luc ne quatrième essai rares antoine simon 26 on trouvera la video la gaucherie à vivre, marcel alocco a       midi pour andré (ma gorge est une neuf j’implore en vain quatre si la mer s’est décembre 2001.       cerisi cinquième citationne "mais qui lit encore le un besoin de couper comme de dernier vers aoi dans le patriote du 16 mars ( ce texte a j’ai en réserve quand c’est le vent qui avez-vous vu mais non, mais non, tu  “s’ouvre  “ce travail qui pour daniel farioli poussant   nous sommes pas une année sans évoquer l’erbe del camp, ki i en voyant la masse aux du fond des cours et des   un vendredi deux mille ans nous titrer "claude viallat, antoine simon 33 écrirecomme on se quand vous serez tout quando me ne so itu pe et voici maintenant quelques     son après la lecture de les petites fleurs des gardien de phare à vie, au je ne peins pas avec quoi, j’ai ajouté quelque chose     oued coulant préparation des a claude b.   comme le "patriote", à cri et à pas de pluie pour venir écoute, josué, la brume. nuages "l’art est-il       &agrav deux ce travail vous est tant pis pour eux. derniers vers sun destre deuxième essai les dessins de martine orsoni allons fouiller ce triangle       fourr& pour jean-louis cantin 1.- et ces d’un bout à       que antoine simon 20 madame est une torche. elle les doigts d’ombre de neige quatrième essai de ce   maille 1 :que j’entends sonner les   ces notes du bibelot au babilencore une faisant dialoguer 0 false 21 18 percey priest lakesur les       sur le       pav&ea pour michèle les avenues de ce pays À l’occasion de il aurait voulu être que d’heures on croit souvent que le but dernier vers aoi  “la signification     dans la ruela les premières       je       & la deuxième édition du       &agrav ce va et vient entre certains soirs, quand je  les trois ensembles autre petite voix je t’enlace gargouille       la nice, le 18 novembre 2004 ainsi alfred… cet article est paru dans le (À l’église d’un côté   un       dans temps où le sang se       dans descendre à pigalle, se je ne saurais dire avec assez     tout autour à la bonne   1) cette pour maguy giraud et quant carles oït la mult ben i fierent franceis e toi, mésange à 1 au retour au moment diaphane est le dont les secrets… à quoi ouverture d’une il y a dans ce pays des voies démodocos... Ça a bien un       bien     m2 &nbs l’évidence la mort, l’ultime port, lu le choeur des femmes de sors de mon territoire. fais       fleure les routes de ce pays sont non... non... je vous assure,    regardant la danse de       object temps de pierres  on peut passer une vie antoine simon 19 je suis bien dans nous savons tous, ici, que de sorte que bientôt       fourmi au programme des actions       le       la chaque jour est un appel, une et encore  dits       la communication est il en est des noms comme du nous serons toujours ces       et la route de la soie, à pied,       la ce qui aide à pénétrer le       m̵ madame dans l’ombre des       embarq       les       le ] heureux l’homme       dans dernier vers aoi le lent tricotage du paysage d’ eurydice ou bien de ne faut-il pas vivre comme il ne reste plus que le deuxième essai le     au couchant nous dirons donc antoine simon 2       un       sur raphaël       montag c’est seulement au       avant …presque vingt ans plus la mastication des frères et petites proses sur terre rm : d’accord sur       sur « e ! malvais       au Être tout entier la flamme juste un mot pour annoncer pour andrée je n’hésiterai la vie humble chez les   l’oeuvre vit son       reine mon cher pétrarque, toute une faune timide veille pour andré huit c’est encore à si j’avais de son la vie est dans la vie. se quand les mots eurydice toujours nue à antoine simon 30 « voici seins isabelle boizard 2005 deuxième antoine simon 6       le       je  de la trajectoire de ce la fonction, rêve, cauchemar, l’heure de la abstraction voir figuration le lent déferlement je meurs de soif pour helmut c’est extrêmement sa langue se cabre devant le le travail de bernard elle disposait d’une preambule – ut pictura station 1 : judas  il y a le  c’était juste un dernier vers aoi pour       au antoine simon 3 ki mult est las, il se dort il ne sait rien qui ne va pour maxime godard 1 haute ce qu’un paysage peut "la musique, c’est le les étourneaux !     extraire À peine jetés dans le pour mon épouse nicole       entre des voiles de longs cheveux dans l’innocence des moisissures mousses lichens dernier vers aoi ecrire les couleurs du monde ...et poème pour exacerbé d’air la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Henri Maccheroni > Christs 1

Christs 1

Dernier ajout : 8 janvier 2009.

Les 3 derniers textes : Final , VI , V .

Les 3 textes les plus lus : I , VI , IV .

La série des "Christs" occupe, dans l’oeuvre d’Henri Maccheroni, une place singulière ; c’est lorsque j’ai compris la relation entre les 2000 photos du sexe d’une femme (des années 70), et les Christs que j’ai perçu la cohérence de l’ensemble de son travail.

Je tournais autour de cette série (aquarelles, lavis, gravures) lorsque Jean Claude Renard a donné son texte. Je lui ai alors demandé s’il accepterait que je m’inscrive dans leur relation, ce qu’il a généreusement accepté.

Aucun texte ne m’a demandé plus de travail. Aucun n’a été aussi souvent repris, employé, retravaillé. Avec Jean Claude Renard (cette version de Christs 1), seul et démembré (la version Christs 2), dans les Chants à tu, puis, en 1999, dans le triduum pascal. 

La version Christs 1 est parue aux éditions Mantoux-Gignac, Paris, 1993


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette