BRIBES EN LIGNE
mon cher pétrarque, pour andré villers 1) il ne reste plus que le il n’est pire enfer que       bruyan livre grand format en trois    seule au       glouss la prédication faite générations       qui       descen le 2 juillet       la pie eurydice toujours nue à   si vous souhaitez  un livre écrit de toutes les li emperere par sa grant le travail de bernard antoine simon 33 edmond, sa grande mon travail est une c’est vrai quand c’est le vent qui avant dernier vers aoi dans le train premier l’impossible   adagio   je rien n’est archipel shopping, la dernier vers aoi madame, c’est notre       pass&e iloec endreit remeint li os s’ouvre la les lettres ou les chiffres j’ai travaillé     le deuxième essai un jour nous avons cinq madame aux yeux dix l’espace ouvert au pour yves et pierre poher et       en       object       sur pur ceste espee ai dulor e dernier vers aoi comme ce mur blanc       sur l’existence n’est dans les carnets au programme des actions "ces deux là se       "       mouett de proche en proche tous clers fut li jurz e li antoine simon 20 i mes doigts se sont ouverts il ne sait rien qui ne va    regardant libre de lever la tête nouvelles mises en dorothée vint au monde carissimo ulisse,torna a Être tout entier la flamme patrick joquel vient de je ne sais pas si       le antoine simon 18 jusqu’à il y a       sur   pour théa et ses quatrième essai rares iv.- du livre d’artiste pour julius baltazar 1 le la vie est dans la vie. se les étourneaux !       ruelle fin première ce monde est semé on a cru à       jardin toute une faune timide veille 0 false 21 18 des quatre archanges que  les trois ensembles sixième     oued coulant les dessins de martine orsoni et la peur, présente et je vois dans vos antoine simon 14 il aurait voulu être       sur 0 false 21 18 la pureté de la survie. nul samuelchapitre 16, versets 1     [1]  tant pis pour eux. à la bonne ce pays que je dis est depuis le 20 juillet, bribes "mais qui lit encore le f le feu m’a si elle est belle ? je et nous n’avons rien 5) triptyque marocain deux ajouts ces derniers       aujour je suis bien dans à propos “la la fraîcheur et la     cet arbre que       la normal 0 21 false fal travail de tissage, dans pour  tous ces chardonnerets temps où les coeurs       au ce jour-là il lui merci au printemps des l’impression la plus       le un trait gris sur la dernier vers aoi ] heureux l’homme qu’est-ce qui est en écrirecomme on se  le "musée napolì napolì maintenant il connaît le pour max charvolen 1) dans l’innocence des       arauca antoine simon 26 macles et roulis photo 7 je n’hésiterai arbre épanoui au ciel f les feux m’ont la poésie, à la dans le patriote du 16 mars    tu sais       la       au ma voix n’est plus que   le texte suivant a       deux pas sur coussin d’air mais portrait. 1255 : depuis ce jour, le site 1.- les rêves de à bernadette pour le prochain basilic, (la comment entrer dans une       pav&ea       " en ceste tere ad estet ja temps de pierres seul dans la rue je ris la et encore  dits       la   ces sec erv vre ile dans les hautes herbes antoine simon 25 dans ce pays ma mère le lent déferlement       ...mai dans le pain brisé son  tu vois im font chier    au balcon   maille 1 :que non... non... je vous assure, je t’enfourche ma beaucoup de merveilles régine robin, j’ai donné, au mois  martin miguel vient aux george(s) (s est la en cet anniversaire, ce qui la cité de la musique et…  dits de ce va et vient entre antoine simon 30 chaque jour est un appel, une la deuxième édition du "l’art est-il quel ennui, mortel pour   marcel antoine simon 32 deuxième essai le antoine simon 17 chaises, tables, verres, torna a sorrento ulisse torna pour jacqueline moretti, diaphane est le mot (ou les cuivres de la symphonie     un mois sans vedo la luna vedo le le 23 février 1988, il dernier vers aoi       &agrav rita est trois fois humble.     &nbs si j’avais de son granz fut li colps, li dux en ce n’est pas aux choses  “ce travail qui c’est la chair pourtant     l’é la terre a souvent tremblé       en un la vie humble chez les       sur le       grappe antoine simon 5       sur cinquième essai tout tout en vérifiant mais non, mais non, tu dernier vers aoi  dernier salut au encore la couleur, mais cette et ces me       reine j’ai donc       il envoi du bulletin de bribes       (elle entretenait  “la signification on trouvera la video je ne saurais dire avec assez si j’étais un il pleut. j’ai vu la la bouche pure souffrance raphaËl pour philippe       le dans les rêves de la réponse de michel f le feu est venu,ardeur des  zones gardées de  les éditions de le soleil n’est pas i.- avaler l’art par un temps hors du antoine simon 23       retour  improbable visage pendu art jonction semble enfin     après in the country pour alain borer le 26 essai de nécrologie,     ton   j’ai souvent vous êtes onze sous les cercles buttati ! guarda&nbs a l’aube des apaches, rêve, cauchemar,       le       montag deux ce travail vous est …presque vingt ans plus       sur dernier vers que mort journée de jamais je n’aurais ils sortent macles et roulis photo 3 ne pas négocier ne il tente de déchiffrer,       reine la mort d’un oiseau. il était question non et te voici humanité le temps passe dans la c’est une sorte de       ( « pouvez-vous pour michèle gazier 1 pour michèle aueret ne faut-il pas vivre comme de la       ce pour mes enfants laure et       les antoine simon 10  hier, 17 ma chair n’est       je reprise du site avec la nous lirons deux extraits de       su     double  l’exposition        neige antoine simon 29 quatre si la mer s’est autre petite voix passent .x. portes,       deux le 26 août 1887, depuis     de rigoles en     chant de   le 10 décembre       entre  le grand brassage des vos estes proz e vostre bien sûr, il y eut nous serons toujours ces 7) porte-fenêtre pour angelo quelques autres dire que le livre est une  ce mois ci : sub descendre à pigalle, se       nuage pour jean gautheronle cosmos et c’était dans la vie est ce bruissement bien sûrla la question du récit le passé n’est (de)lecta lucta   c’est la distance entre       apr&eg (en regardant un dessin de troisième essai elle disposait d’une les installations souvent,  “s’ouvre       un bribes en ligne a un nouvel espace est ouvert l’éclair me dure, souvent je ne sais rien de références : xavier titrer "claude viallat, au lecteur voici le premier pas de pluie pour venir au seuil de l’atelier on préparait       " carissimo ulisse,torna a quand sur vos visages les clquez sur       bonheu charogne sur le seuilce qui dans la caverne primordiale outre la poursuite de la mise   encore une d’abord l’échange des comme c’est   (dans le le scribe ne retient première       &agrav je t’enlace gargouille c’est extrêmement   pour adèle et pourquoi yves klein a-t-il     surgi un besoin de couper comme de paysage de ta tombe  et       avant l’attente, le fruit "et bien, voilà..." dit dans le pays dont je vous mais jamais on ne tandis que dans la grande antoine simon 15 À la loupe, il observa bernard dejonghe... depuis macles et roulis photo 4 polenta 1-nous sommes dehors. station 4 : judas  pour andrée mougins. décembre cet article est paru dans le temps de pierres dans la lancinant ô lancinant sept (forces cachées qui (dans mon ventre pousse une à la mémoire de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Henri Maccheroni > Christs 2

Christs 2

Dernier ajout : 8 janvier 2009.

Les 3 derniers textes : Final , VI , V .

Les 3 textes les plus lus : I , V , VI .


  • Ouverture

    A toi le don des cris qui déchirent ma vie
  • I

    Temps de pierres dans dans crevées déchiquetées l’ infini des caresses embout voix s’est déchirée Temps peines Souffrance seule corps jetés aux gouffres lamentations des (...)
  • II

    la bouche Pure souffrance effleurer les choses du chure chauffée à blanc de cendre de deuil aux bords de l’anéant qu’emporte démembrés à force de vibrer les chairs bitume en fusion (...)
  • III

    chairs à vif paumes crevées monde dans la douleur je claironne quand toute toute de peurs de pleurs de sement je ne suis que cri la mort océan des de la gorge se (...)
  • IV

    il ne reste plus que le souffle brisés Je ne dis plus vio violence vies ordinaires repu de tristes cendres et ce cri le plus pulvérulence des os Sur la douleur chante (...)
  • V

    exacerbé d’air seul O lence je me tords en moi esse, maîtr maîtresse des des déso désolant désert vertigineux de tous les Temps le tam-tam de nos ventres des cérémonies (...)
  • VI

    tendresses ô mes envols même crevé de haines lations gorge noyée de où le sang se teint de la à grands coups de talon nelles solennels devant la face de des incandescentes (...)
  • Final

    Ma voix n’est plus que pierres roulées avalanches déchirant les goulets moi-même Accorato accorato
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette