BRIBES EN LIGNE
autre citation"voui dans le pays dont je vous dans les carnets six de l’espace urbain,     oued coulant moi cocon moi momie fuseau nos voix bribes en ligne a c’était une l’instant criblé     les provisions pour michèle gazier 1   encore une d’un bout à spectacle de josué dit zacinto dove giacque il mio tout est prêt en moi pour       allong dernier vers aoi elle disposait d’une c’est extrêmement le 19 novembre 2013, à la dessiner les choses banales     sur la pente dans les horizons de boue, de dernier vers aoi       deux il est le jongleur de lui onze sous les cercles       maquis  le "musée douze (se fait terre se printemps breton, printemps on préparait la force du corps, très saintes litanies       sur dans les écroulements les dessins de martine orsoni l’évidence archipel shopping, la bernadette griot vient de       chaque pour andré     longtemps sur l’impossible pour pierre theunissen la en 1958 ben ouvre à pour jacqueline moretti,   se et ces madame chrysalide fileuse ce jour là, je pouvais siglent a fort e nagent e granz est li calz, si se dans le respect du cahier des  l’écriture dernier vers aoi folie de josuétout est il existe deux saints portant   marcel li quens oger cuardise   un pas de pluie pour venir  de même que les le coeur du torna a sorrento ulisse torna je ne peins pas avec quoi,  tu vois im font chier dernier vers aoi  hors du corps pas mon travail est une leonardo rosa  le grand brassage des il était question non antoine simon 18       marche "pour tes le 2 juillet quelques textes madame des forêts de 1.- les rêves de il avait accepté immense est le théâtre et "nice, nouvel éloge de la juste un mot pour annoncer comment entrer dans une bernard dejonghe... depuis  la lancinante       nuage 0 false 21 18 le lourd travail des meules     ton       aujour j’ai donc il y a tant de saints sur     vers le soir douce est la terre aux yeux       la pie sur l’erbe verte si est un nouvel espace est ouvert o tendresses ô mes   voici donc la franchement, pensait le chef, si j’avais de son voile de nuità la mult ben i fierent franceis e polenta   saint paul trois dernier vers aoi au labyrinthe des pleursils     quand antoine simon 16 dernier vers aoi j’ai longtemps portrait. 1255 :       bien où l’on revient   jn 2,1-12 :  dans le livre, le a claude b.   comme janvier 2002 .traverse non... non... je vous assure, tu le sais bien. luc ne les oiseaux s’ouvrent ajout de fichiers sons dans   d’un coté,   ces sec erv vre ile       neige     &nbs "ces deux là se pour marcel       sur j’ai donné, au mois fontelucco, 6 juillet 2000     faisant la       crabe- charogne sur le seuilce qui les dieux s’effacent le coquillage contre station 4 : judas  bruno mendonça   né le 7 « pouvez-vous j’arrivais dans les  pour le dernier jour       bonheu  jésus nous viendrons nous masser dernier vers que mort se placer sous le signe de tandis que dans la grande elle ose à peine eurydice toujours nue à j’aime chez pierre réponse de michel l’art c’est la   ciel !!!! rm : nous sommes en pour maguy giraud et issent de mer, venent as pour andré villers 1) dernier vers aoi     une abeille de       sur a christiane pour anne slacik ecrire est ce pays que je dis est couleur qui ne masque pas exode, 16, 1-5 toute l’appel tonitruant du …presque vingt ans plus f qu’il vienne, le feu décembre 2001. station 3 encore il parle pour michèle gazier 1) i en voyant la masse aux au programme des actions       vaches ce qui fascine chez je suis antoine simon 20  un livre écrit       au   si vous souhaitez       ruelle 1 la confusion des cinquième essai tout tout à fleur d’eaula danse mult est vassal carles de "tu sais ce que c’est       un ils s’étaient la terre nous mais jamais on ne 0 false 21 18       soleil aux george(s) (s est la a l’aube des apaches, antoine simon 19 « 8° de et…  dits de normal 0 21 false fal quatrième essai rares sa langue se cabre devant le de la la vie est dans la vie. se dans un coin de nice, dernier vers aoi  au travers de toi je les doigts d’ombre de neige     chant de ecrire sur à la bonne f les feux m’ont à dernier vers aoi  pour de pour julius baltazar 1 le temps où le sang se nous avancions en bas de tout le problème de tantes herbes el pre dernier vers aoi voudrais je vous s’ouvre la les cuivres de la symphonie (josué avait lentement       l̵ nous savons tous, ici, que    il       à pour m.b. quand je me heurte       &agrav f toutes mes  “... parler une jamais je n’aurais       fourmi dernier vers aoi attelage ii est une œuvre a grant dulur tendrai puis 1) notre-dame au mur violet bal kanique c’est       au       le il n’était qu’un les textes mis en ligne d’un côté tes chaussures au bas de de pareïs li seit la   l’oeuvre vit son n’ayant pas au matin du bribes en ligne a     [1]  le travail de bernard j’ai changé le pure forme, belle muette, libre de lever la tête le ciel est clair au travers du bibelot au babilencore une       la       sabots je m’étonne toujours de la ce qui fait tableau : ce et il parlait ainsi dans la       quinze ce poème est tiré du dans le pain brisé son certains prétendent     surgi   le 10 décembre petites proses sur terre antoine simon 7 1254 : naissance de je t’enfourche ma    7 artistes et 1 assise par accroc au bord de    nous       object troisième essai et  si, du nouveau le recueil de textes régine robin, jusqu’à il y a marcel alocco a la mort d’un oiseau. 1. il se trouve que je suis intendo... intendo ! ils sortent quand il voit s’ouvrir, temps de cendre de deuil de martin miguel art et       vu epuisement de la salle, le plus insupportable chez il pleut. j’ai vu la antoine simon 24       apr&eg avant propos la peinture est il ne reste plus que le pur ceste espee ai dulor e (vois-tu, sancho, je suis antoine simon 23       la À max charvolen et merle noir  pour tout mon petit univers en faisant dialoguer f le feu s’est nous dirons donc  “s’ouvre errer est notre lot, madame, a supposer quece monde tienne face aux bronzes de miodrag  il y a le un soir à paris au un verre de vin pour tacher       jonath "l’art est-il       en de proche en proche tous       au et que vous dire des on dit qu’agathe       st le galop du poème me art jonction semble enfin toutes sortes de papiers, sur     l’é quatrième essai de antoine simon 30 sixième buttati ! guarda&nbs dernier vers aoi a dix sept ans, je ne savais       &agrav bientôt, aucune amarre antoine simon 26 et ma foi, d’ eurydice ou bien de pas facile d’ajuster le c’est la chair pourtant la fraîcheur et la "si elle est les installations souvent, que d’heures comme un préliminaire la ce qu’un paysage peut   pour théa et ses attendre. mot terrible.       au rayon des surgelés vedo la luna vedo le       jardin       &agrav quando me ne so itu pe suite de le temps passe si vite, la langue est intarissable       banlie pour jean gautheronle cosmos nous avons affaire à de dans l’innocence des la lecture de sainte     chambre (de)lecta lucta   a ma mère, femme parmi au lecteur voici le premier il y a dans ce pays des voies antoine simon 32 constellations et       m̵ quel étonnant à la mémoire de la tentation du survol, à morz est rollant, deus en ad les durand : une le scribe ne retient rien n’est plus ardu un besoin de couper comme de "mais qui lit encore le on croit souvent que le but aux barrières des octrois       deux lancinant ô lancinant saluer d’abord les plus un titre : il infuse sa traquer       dans dernier vers aoi elle réalise des derniers vers sun destre la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Henri Maccheroni > Christs 2

Christs 2

Dernier ajout : 8 janvier 2009.

Les 3 derniers textes : Final , VI , V .

Les 3 textes les plus lus : VI , Final , V .


  • Ouverture

    A toi le don des cris qui déchirent ma vie
  • I

    Temps de pierres dans dans crevées déchiquetées l’ infini des caresses embout voix s’est déchirée Temps peines Souffrance seule corps jetés aux gouffres lamentations des (...)
  • II

    la bouche Pure souffrance effleurer les choses du chure chauffée à blanc de cendre de deuil aux bords de l’anéant qu’emporte démembrés à force de vibrer les chairs bitume en fusion (...)
  • III

    chairs à vif paumes crevées monde dans la douleur je claironne quand toute toute de peurs de pleurs de sement je ne suis que cri la mort océan des de la gorge se (...)
  • IV

    il ne reste plus que le souffle brisés Je ne dis plus vio violence vies ordinaires repu de tristes cendres et ce cri le plus pulvérulence des os Sur la douleur chante (...)
  • V

    exacerbé d’air seul O lence je me tords en moi esse, maîtr maîtresse des des déso désolant désert vertigineux de tous les Temps le tam-tam de nos ventres des cérémonies (...)
  • VI

    tendresses ô mes envols même crevé de haines lations gorge noyée de où le sang se teint de la à grands coups de talon nelles solennels devant la face de des incandescentes (...)
  • Final

    Ma voix n’est plus que pierres roulées avalanches déchirant les goulets moi-même Accorato accorato
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette