BRIBES EN LIGNE
l’heure de la frères et j’ai parlé la vie est dans la vie. se 1 au retour au moment dernier vers aoi la chaude caresse de       rampan titrer "claude viallat, les lettres ou les chiffres   voici donc la le géographe sait tout fragilité humaine. douze (se fait terre se   entrons art jonction semble enfin recleimet deu mult j’écoute vos c’est une sorte de ce jour là, je pouvais tout en travaillant sur les     longtemps sur béatrice machet vient de mieux valait découper libre de lever la tête il était question non sculpter l’air : thème principal : dernier vers aoi     un mois sans pluies et bruines, a supposer quece monde tienne f j’ai voulu me pencher deuxième apparition f les feux m’ont générations  on peut passer une vie (À l’église inoubliables, les merle noir  pour et ces dernier vers aoi sept (forces cachées qui mon travail est une       et tu antoine simon 21       sur à bernadette comme ce mur blanc edmond, sa grande si tu es étudiant en le ciel est clair au travers la langue est intarissable le franchissement des tout est prêt en moi pour encore une citation“tu   en grec, morías nouvelles mises en       avant pour andrée macles et roulis photo       au ma voix n’est plus que       au l’évidence pour michèle gazier 1       &n       " À l’occasion de tout en vérifiant       dans macles et roulis photo 3 attendre. mot terrible.       droite li quens oger cuardise       il maintenant il connaît le carcassonne, le 06 tendresses ô mes envols très saintes litanies passent .x. portes, quatrième essai de j’ai donc des voiles de longs cheveux si, il y a longtemps, les religion de josué il souvent je ne sais rien de       p&eacu       sur etait-ce le souvenir et encore  dits morz est rollant, deus en ad       qui     ton       le cinq madame aux yeux       au   jn 2,1-12 : ce texte se présente nous savons tous, ici, que dernier vers aoi portrait. 1255 : 1) notre-dame au mur violet       la préparation des au lecteur voici le premier mult ben i fierent franceis e À la loupe, il observa antoine simon 30 pour maxime godard 1 haute polenta antoine simon 28 temps où le sang se « h&eacu attention beau mougins. décembre       les dernier vers que mort pour jean-marie simon et sa le texte qui suit est, bien     du faucon         &n j’entends sonner les immense est le théâtre et clere est la noit e la       la       deux madame est une et tout avait la liberté de l’être pour daniel farioli poussant avant dernier vers aoi envoi du bulletin de bribes  jésus       la et il fallait aller debout abu zayd me déplait. pas comment entrer dans une 1. il se trouve que je suis pas de pluie pour venir le 28 novembre, mise en ligne dans les rêves de la macles et roulis photo 7 les plus terribles sous l’occupation le passé n’est ce jour-là il lui les dessins de martine orsoni       fourr& derniers vers sun destre on croit souvent que le but merci à la toile de  pour jean le première il faut aller voir     quand j’ai relu daniel biga, a propos d’une merci au printemps des le pendu       le       la charogne sur le seuilce qui       dans   pour olivier exode, 16, 1-5 toute  les éditions de  dans le livre, le dernier vers aoi je rêve aux gorges quatrième essai rares l’existence n’est printemps breton, printemps issent de mer, venent as       é apaches :       dans     pluie du       journ& madame déchirée ma voix n’est plus que antoine simon 12       le dans les horizons de boue, de pour pierre theunissen la f le feu est venu,ardeur des il n’est pire enfer que aux george(s) (s est la   dits de  “s’ouvre travail de tissage, dans macao grise le geste de l’ancienne, si j’avais de son antoine simon 20 nous avons affaire à de epuisement de la salle, antoine simon 32 antoine simon 31 il faut laisser venir madame    tu sais les cuivres de la symphonie pour jean marie       sur un verre de vin pour tacher s’égarer on siglent a fort e nagent e bribes en ligne a le 19 novembre 2013, à la mi viene in mentemi et la peur, présente premier vers aoi dernier nous dirons donc   né le 7 et que vous dire des nice, le 8 octobre       la comme c’est       je me la brume. nuages la rencontre d’une le ciel de ce pays est tout a l’aube des apaches, trois (mon souffle au matin       en un À max charvolen et martin eurydice toujours nue à la communication est une fois entré dans la       apparu    au balcon tous feux éteints. des c’est vrai accorde ton désir à ta il semble possible les grands       alla régine robin, temps de pierres dans la les étourneaux ! clers est li jurz et li mais non, mais non, tu pour       pass&e voici des œuvres qui, le pour julius baltazar 1 le nos voix la gaucherie à vivre,   pour adèle et montagnesde f les rêves de pour jacky coville guetteurs cette machine entre mes pour martine, coline et laure à la bonne de prime abord, il l’impression la plus on cheval toutes sortes de papiers, sur ce la littérature de       pass&e sur l’erbe verte si est buttati ! guarda&nbs dernier vers s’il dans ce pays ma mère       &agrav  dans toutes les rues giovanni rubino dit       grappe ainsi alfred… quand nous rejoignons, en autre citation"voui ne faut-il pas vivre comme       aux     après carissimo ulisse,torna a 1257 cleimet sa culpe, si Être tout entier la flamme     les fleurs du nous viendrons nous masser pas même       m̵ de profondes glaouis spectacle de josué dit       d&eacu quatrième essai de vi.- les amicales aventures       parfoi le plus insupportable chez antoine simon 17 depuis le 20 juillet, bribes décembre 2001. il y a tant de saints sur mon cher pétrarque,  il y a le bien sûr, il y eut       bruyan vous êtes 5) triptyque marocain avec marc, nous avons il ne sait rien qui ne va voudrais je vous       " de l’autre al matin, quant primes pert ce va et vient entre   la production j’ai longtemps    il     de rigoles en   tout est toujours en macles et roulis photo 4 li emperere par sa grant un temps hors du je t’ai admiré, l’ami michel       glouss       sous ço dist li reis :       je me (vois-tu, sancho, je suis madame, on ne la voit jamais descendre à pigalle, se pas facile d’ajuster le       bonhe   j’ai souvent dans le respect du cahier des il avait accepté         nous sommes dernier vers aoi   sixième   iv    vers j’aime chez pierre       dans l’innocence des « pouvez-vous       jonath le 15 mai, à     dans la ruela légendes de michel       descen autres litanies du saint nom heureuse ruine, pensait carmelo arden quin est une toute une faune timide veille  ce mois ci : sub  tous ces chardonnerets ses mains aussi étaient       vu  les premières mais jamais on ne clquez sur g. duchêne, écriture le la fraîcheur et la merci à marc alpozzo accoucher baragouiner les dernières       reine       le dernier vers aoi la pureté de la survie. nul bernadette griot vient de     double sors de mon territoire. fais dans l’innocence des à cri et à     nous carles li reis en ad prise sa paroles de chamantu beaucoup de merveilles tout mon petit univers en un titre : il infuse sa le proche et le lointain au rayon des surgelés le 26 août 1887, depuis       cerisi est-ce parce que, petit, on "ah ! mon doux pays, l’impossible réponse de michel grant est la plaigne e large (elle entretenait vous n’avez temps où les coeurs premier essai c’est je ne sais pas si "le renard connaît       la pie “dans le dessin la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Monique Thibaudin et Gilbert Trem

Avec Monique Thibaudin et Gilbert Trem

Dernier ajout : 20 juillet 2008.

Les 3 derniers textes : Les banalités de nos conversations .

Les 3 textes les plus lus : Les banalités de nos conversations .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette