BRIBES EN LIGNE
je n’ai pas dit que le a propos de quatre oeuvres de       une dernier vers aoi fontelucco, 6 juillet 2000 carissimo ulisse,torna a vertige. une distance il ne sait rien qui ne va bribes en ligne a vos estes proz e vostre pour raphaël je ne saurais dire avec assez au labyrinthe des pleursils     vers le soir       pass&e grande lune pourpre dont les       alla réponse de michel       &n vous n’avez 1 au retour au moment samuelchapitre 16, versets 1 attendre. mot terrible. tendresses ô mes envols       sur le mise en ligne d’un et il fallait aller debout pour angelo i mes doigts se sont ouverts quel étonnant raphaël       devant sequence 6   le sur l’erbe verte si est de toutes les pour daniel farioli poussant à sylvie       les comme une suite de il tente de déchiffrer, ma voix n’est plus que À l’occasion de       le deuxième suite       grappe l’éclair me dure,       sabots toute trace fait sens. que rien n’est plus ardu lorsque martine orsoni       allong "ah ! mon doux pays, des voix percent, racontent  l’écriture merci au printemps des dieu faisait silence, mais viallat © le château de   un "si elle est dernier vers aoi je ne sais pas si il souffle sur les collines station 5 : comment onzième la communication est très malheureux... aux barrières des octrois v.- les amicales aventures du difficile alliage de       voyage       la merci à la toile de entr’els nen at ne pui  au mois de mars, 1166     l’é sixième il s’appelait exacerbé d’air    regardant les dessins de martine orsoni   anatomie du m et il n’est pire enfer que granz est li calz, si se     m2 &nbs   l’oeuvre vit son     au couchant ils sortent  ce mois ci : sub       magnol l’ami michel       le reflets et echosla salle constellations et libre de lever la tête références : xavier  hier, 17 quelques autres  les premières comme c’est soudain un blanc fauche le s’ouvre la       baie il aurait voulu être et…  dits de de la giovanni rubino dit il existe deux saints portant  tous ces chardonnerets le vieux qui       à j’ai perdu mon dernier vers aoi   pour théa et ses equitable un besoin sonnerait les petites fleurs des ils s’étaient avant propos la peinture est 1) notre-dame au mur violet macles et roulis photo 3 quel ennui, mortel pour       ...mai deuxième essai       en  tu vois im font chier preambule – ut pictura antoine simon 18 bel équilibre et sa       dans granz fut li colps, li dux en pour andré tendresse du mondesi peu de       entre       object af : j’entends cette machine entre mes dans la caverne primordiale le grand combat : li quens oger cuardise le scribe ne retient et te voici humanité   tout est toujours en lentement, josué tant pis pour eux. bribes en ligne a certains soirs, quand je mais jamais on ne       pass&e la danse de     oued coulant  tu ne renonceras pas. la pureté de la survie. nul ce jour là, je pouvais dernier vers aoi       et tu   ciel !!!! 1 la confusion des   je n’ai jamais béatrice machet vient de madame est toute       bonhe troisième essai et  l’exposition  écoute, josué, dans les carnets les avenues de ce pays rm : nous sommes en       au pour jacky coville guetteurs    courant       les f j’ai voulu me pencher  de la trajectoire de ce portrait. 1255 :       le descendre à pigalle, se c’est pour moi le premier la tentation du survol, à non, björg, des quatre archanges que       la À perte de vue, la houle des cinquième essai tout c’est parfois un pays       pass&e "ces deux là se toute une faune timide veille  les éditions de       un (vois-tu, sancho, je suis   ces notes a supposer quece monde tienne       " avez-vous vu pour marcel un nouvel espace est ouvert    de femme liseuse agnus dei qui tollis peccata on préparait f tous les feux se sont passet li jurz, si turnet a des conserves ! a christiane  martin miguel vient i en voyant la masse aux si, il y a longtemps, les dans ce périlleux la langue est intarissable       longte       nuage antoine simon 20 le tissu d’acier carles li reis en ad prise sa Éléments - les parents, l’ultime f toutes mes il en est des noms comme du merci à marc alpozzo pas facile d’ajuster le       l̵ dernier vers aoi chaises, tables, verres,       marche macles et roulis photo 6 allons fouiller ce triangle       l̵ il n’y a pas de plus dernier vers que mort jusqu’à il y a bien sûrla antoine simon 22 f les rêves de autre petite voix juste un mot pour annoncer c’est la distance entre ki mult est las, il se dort   iv    vers la fraîcheur et la   marcel l’art c’est la le temps passe si vite, genre des motsmauvais genre pour jean-marie simon et sa  avec « a la j’écoute vos pour martine, coline et laure les dieux s’effacent monde imaginal,       au madame, c’est notre l’appel tonitruant du   le 10 décembre  on peut passer une vie deuxième approche de "et bien, voilà..." dit       je me autre essai d’un  le livre, avec une il faut dire les       l̵ le 15 mai, à ço dist li reis : introibo ad altare effleurer le ciel du bout des ainsi va le travail de qui les étourneaux ! lancinant ô lancinant deuxième apparition    7 artistes et 1 passent .x. portes, antoine simon 29       rampan le passé n’est tout à fleur d’eaula danse les premières f le feu m’a       au l’heure de la jamais je n’aurais f le feu s’est voudrais je vous       bien ce qui aide à pénétrer le a ma mère, femme parmi "nice, nouvel éloge de la   est-ce que cet article est paru       la       dans se reprendre. creuser son madame est la reine des   au milieu de quand c’est le vent qui "le renard connaît carissimo ulisse,torna a f qu’il vienne, le feu madame a des odeurs sauvages  il y a le pas sur coussin d’air mais  improbable visage pendu       sur le     quand       &agrav       au     hélas, à cri et à dernier vers aoi       le clers est li jurz et li       le       st il en est des meurtrières. et que vous dire des un temps hors du       je me on cheval il est le jongleur de lui mesdames, messieurs, veuillez glaciation entre  “ce travail qui rêve, cauchemar, dans ma gorge       dans pour gilbert pour jean-louis cantin 1.-  marcel migozzi vient de dans le train premier antoine simon 2 le recueil de textes       &agrav       &eacut légendes de michel autres litanies du saint nom issent de mer, venent as suite de       l̵       " diaphane est le mot (ou dans le monde de cette carles respunt : la vie est dans la vie. se ….omme virginia par la       il pour philippe folie de josuétout est       ton si elle est belle ? je sur la toile de renoir, les morz est rollant, deus en ad la route de la soie, à pied, il y a dans ce pays des voies premier vers aoi dernier tous ces charlatans qui qu’est-ce qui est en  ce qui importe pour je t’enfourche ma “le pinceau glisse sur je n’hésiterai avec marc, nous avons encore une citation“tu quelque temps plus tard, de       une 7) porte-fenêtre ma mémoire ne peut me un verre de vin pour tacher pour j’ai changé le régine robin,       la noble folie de josué, chaque automne les       sur  dernières mises  zones gardées de je reviens sur des       apr&eg ( ce texte a dans les hautes herbes la brume. nuages   d’un coté, madame, on ne la voit jamais « e ! malvais la terre nous la question du récit deux ajouts ces derniers pour mon épouse nicole  au travers de toi je nous lirons deux extraits de c’est le grand dernier vers aoi de tantes herbes el pre un trait gris sur la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves

Ughes, Yves

Dernier ajout : 26 janvier.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette