BRIBES EN LIGNE
      baie c’est ici, me pour le prochain basilic, (la eurydice toujours nue à madame dans l’ombre des dans l’innocence des       &n       descen       le les enseignants :   en grec, morías bernadette griot vient de le soleil n’est pas au matin du « e ! malvais antoine simon 11       ( madame des forêts de dernier vers s’il tandis que dans la grande dans l’effilé de pour jean marie     les provisions       la       sur le le plus insupportable chez je m’étonne toujours de la premier essai c’est   si vous souhaitez       la il ne reste plus que le les grands le coquillage contre   jn 2,1-12 : mouans sartoux. traverse de face aux bronzes de miodrag       le comme une suite de  on peut passer une vie " je suis un écorché vif. nous dirons donc certains prétendent   3   

les f dans le sourd chatoiement saluer d’abord les plus l’art c’est la sept (forces cachées qui temps de cendre de deuil de         or pour gilbert rêve, cauchemar, antoine simon 18 dernier vers aoi       un de toutes les       sous pour mes enfants laure et à propos “la al matin, quant primes pert à la mémoire de dimanche 18 avril 2010 nous deuxième approche de       ( epuisement de la salle, le 23 février 1988, il  dernières mises pour jacqueline moretti, journée de autre essai d’un  les premières       grimpa dernier vers aoi       quand rien n’est plus ardu     depuis  de même que les en 1958 ben ouvre à la poésie, à la les premières la route de la soie, à pied, ma voix n’est plus que     chambre de profondes glaouis     longtemps sur patrick joquel vient de       je bribes en ligne a    seule au l’attente, le fruit À max charvolen et intendo... intendo ! iloec endreit remeint li os là, c’est le sable et       pass&e madame est la reine des     le chaises, tables, verres, j’oublie souvent et de soie les draps, de soie références : xavier bientôt, aucune amarre les lettres ou les chiffres envoi du bulletin de bribes diaphane est le mot (ou dernier vers aoi "ah ! mon doux pays, carissimo ulisse,torna a la prédication faite       allong je n’hésiterai       l̵ souvent je ne sais rien de       le certains soirs, quand je guetter cette chose       sur i.- avaler l’art par la tentation du survol, à montagnesde passent .x. portes, je sais, un monde se       jardin       su ouverture d’une  tu ne renonceras pas. deuxième ce qui aide à pénétrer le l’appel tonitruant du       nuage dernier vers aoi       cerisi  monde rassemblé f tous les feux se sont       midi       six pour frédéric       dans       fleure 13) polynésie la terre a souvent tremblé issent de mer, venent as lorsqu’on connaît une je reviens sur des toulon, samedi 9       le preambule – ut pictura ils s’étaient …presque vingt ans plus vous êtes antoine simon 26 bel équilibre et sa macles et roulis photo 4 dans un coin de nice, carles respunt : le franchissement des rm : d’accord sur très malheureux...   maille 1 :que la fraîcheur et la ki mult est las, il se dort un tunnel sans fin et, à   au milieu de station 3 encore il parle sur la toile de renoir, les   ciel !!!! dans les horizons de boue, de il semble possible il ne s’agit pas de       la même si dernier vers aoi       apparu monde imaginal, entr’els nen at ne pui franchement, pensait le chef, coupé en deux quand       " ma chair n’est a l’aube des apaches, villa arson, nice, du 17 à       é « amis rollant, de mesdames, messieurs, veuillez la chaude caresse de accoucher baragouiner dernier vers aoi lu le choeur des femmes de il y a des objets qui ont la       montag essai de nécrologie, effleurer le ciel du bout des inoubliables, les dans l’innocence des quatre si la mer s’est       parfoi dorothée vint au monde       dans le scribe ne retient cette machine entre mes    au balcon       dans  la toile couvre les histoire de signes .  ce mois ci : sub mais jamais on ne       m̵ neuf j’implore en vain je suis occupé ces       aujour napolì napolì j’ai longtemps deuxième essai je crie la rue mue douleur       magnol a propos de quatre oeuvres de un jour nous avons a la fin il ne resta que   la production       devant quelques textes ici. les oiseaux y ont fait f les marques de la mort sur       la une autre approche de pas même  improbable visage pendu pour martine, coline et laure il existe au moins deux antoine simon 14 on cheval madame est une torche. elle     extraire janvier 2002 .traverse ici, les choses les plus  il est des objets sur toutefois je m’estimais       l̵ je serai toujours attentif à juste un troisième essai "l’art est-il le lent déferlement       fleur       sur carles li reis en ad prise sa       sur la terre nous deuxième apparition de tant pis pour eux. percey priest lakesur les laure et pétrarque comme pour raphaël     tout autour  je signerai mon  les éditions de a christiane et si tu dois apprendre à vous dites : "un la vie est dans la vie. se pas une année sans évoquer le travail de bernard il en est des meurtrières.     faisant la carmelo arden quin est une exacerbé d’air la liberté s’imprime à qu’est-ce qui est en halt sunt li pui e mult halt bien sûr, il y eut il aurait voulu être reprise du site avec la en ceste tere ad estet ja et  riche de mes merci au printemps des fin première     du faucon de sorte que bientôt       gentil et il parlait ainsi dans la deuxième apparition       &ccedi edmond, sa grande       ton aucun hasard si se       une a grant dulur tendrai puis pour anne slacik ecrire est "la musique, c’est le       b&acir à propos des grands madame est une o tendresses ô mes jusqu’à il y a au lecteur voici le premier ma voix n’est plus que       je me carcassonne, le 06 tout à fleur d’eaula danse je ne saurais dire avec assez       soleil un soir à paris au deux ce travail vous est le 2 juillet la pureté de la survie. nul marcel alocco a cet univers sans   ces sec erv vre ile le 15 mai, à ce n’est pas aux choses où l’on revient       apr&eg la communication est pour andré deux mille ans nous       le le ciel est clair au travers antoine simon 15 une errance de traquer ainsi alfred… antoine simon 5 c’est extrêmement       entre       je ce texte m’a été ils avaient si longtemps, si       reine quand les eaux et les terres du fond des cours et des   encore une on trouvera la video clquez sur antoine simon 16 glaciation entre antoine simon 20       d&eacu 0 false 21 18 f le feu m’a les petites fleurs des r.m.a toi le don des cris qui régine robin,       en de mes deux mains je dors d’un sommeil de   je n’ai jamais j’ai donné, au mois la bouche pure souffrance peinture de rimes. le texte les dessins de martine orsoni station 7 : as-tu vu judas se   l’oeuvre vit son       le poussées par les vagues apaches : en cet anniversaire, ce qui       bien quand les mots    de femme liseuse       le “dans le dessin vertige. une distance       lentement, josué dernier vers aoi quelques autres torna a sorrento ulisse torna ...et poème pour tes chaussures au bas de bernard dejonghe... depuis       avant le glacis de la mort abstraction voir figuration voile de nuità la       neige on peut croire que martine « 8° de rossignolet tu la ] heureux l’homme je suis comment entrer dans une  pour le dernier jour 1 la confusion des nouvelles mises en       " encore une citation“tu  un livre écrit       voyage       dans       st j’entends sonner les la mort, l’ultime port, quand il voit s’ouvrir, la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > L’atelier du crocheteur > Oeuvres croisées > Martin Miguel

Martin Miguel

Dernier ajout : 16 février 2009.

Les 3 derniers textes : Contrepas .

Les 3 textes les plus lus : Contrepas .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette