BRIBES EN LIGNE
j’ai ajouté avant propos la peinture est  la toile couvre les       en carissimo ulisse,torna a carmelo arden quin est une       je dernier vers aoi mise en ligne autre citation"voui       sur le mille fardeaux, mille antoine simon 9 normalement, la rubrique       sur j’aime chez pierre  hors du corps pas bernadette griot vient de       la toujours les lettres :     les fleurs du       le dernier vers aoi clquez sur cinq madame aux yeux la vie est ce bruissement     sur la mougins. décembre (de)lecta lucta         entre la danse de  dans le livre, le le vieux qui pourquoi yves klein a-t-il vous n’avez mon cher pétrarque, 1.- les rêves de dans les horizons de boue, de la vie est dans la vie. se       la antoine simon 7       reine c’est un peu comme si, epuisement de la salle, c’est pour moi le premier madame est la reine des j’arrivais dans les       dans je ne saurais dire avec assez lentement, josué quelque chose       bruyan ce texte se présente  au travers de toi je souvent je ne sais rien de il pleut. j’ai vu la       &agrav     rien       les heureuse ruine, pensait passent .x. portes, f le feu m’a "tu sais ce que c’est  pour le dernier jour     après  l’exposition  toutes ces pages de nos nice, le 18 novembre 2004 la bouche pure souffrance cinquième essai tout dans le monde de cette vous deux, c’est joie et titrer "claude viallat, il souffle sur les collines j’ai en réserve  monde rassemblé antoine simon 28 références : xavier et encore  dits pour andrée beaucoup de merveilles genre des motsmauvais genre ouverture d’une       fourmi portrait. 1255 : béatrice machet vient de le proche et le lointain noble folie de josué, que d’heures « amis rollant, de       aux j’ai donc  pour de tant pis pour eux.     au couchant mise en ligne d’un derniers vers sun destre ki mult est las, il se dort       " f le feu s’est       pass&e (en regardant un dessin de   maille 1 :que de profondes glaouis « e ! malvais ses mains aussi étaient antoine simon 25 macles et roulis photo 3       midi sur l’erbe verte si est il faut laisser venir madame pour alain borer le 26     [1]    ces sec erv vre ile (josué avait lentement  “... parler une dernier vers aoi antoine simon 32       pourqu la mort, l’ultime port, station 5 : comment les cuivres de la symphonie       et l’instant criblé encore la couleur, mais cette il ne sait rien qui ne va le géographe sait tout "ces deux là se dans le pain brisé son et c’était dans c’est une sorte de    regardant seul dans la rue je ris la pas une année sans évoquer j’ai perdu mon rare moment de bonheur, si, il y a longtemps, les je dors d’un sommeil de je sais, un monde se  dans toutes les rues madame, vous débusquez       neige jouer sur tous les tableaux       avant ils sortent le soleil n’est pas douce est la terre aux yeux le 26 août 1887, depuis       la pour andré villers 1) très saintes litanies ajout de fichiers sons dans la pureté de la survie. nul dernier vers aoi   spectacle de josué dit thème principal : mieux valait découper       &agrav  ce qui importe pour antoine simon 16 pour jean-louis cantin 1.- m1       af : j’entends antoine simon 27 À l’occasion de c’est le grand c’est parfois un pays la fonction, ce jour-là il lui lorsque martine orsoni ma voix n’est plus que en cet anniversaire, ce qui       fourr& pluies et bruines, pour max charvolen 1)  on peut passer une vie peinture de rimes. le texte dans le respect du cahier des ma voix n’est plus que premier essai c’est fontelucco, 6 juillet 2000 diaphane est le mot (ou dans les rêves de la  martin miguel vient l’art n’existe il tente de déchiffrer, et que vous dire des polenta suite de trois tentatives desesperees       j̵ quelque temps plus tard, de deuxième apparition « voici marché ou souk ou glaciation entre napolì napolì de mes deux mains outre la poursuite de la mise pour robert (la numérotation des     l’é deux ajouts ces derniers pour m.b. quand je me heurte tout mon petit univers en la question du récit eurydice toujours nue à réponse de michel       que tout est prêt en moi pour d’un bout à       parfoi dernier vers aoi         reine       je le coeur du   voici donc la la route de la soie, à pied,    au balcon jamais si entêtanteeurydice       &eacut     double le samedi 26 mars, à 15 bien sûr, il y eut       jonath accorde ton désir à ta a toi le don des cris qui ce qui importe pour les premières       object       une       sur au commencement était dernier vers aoi  avec « a la deuxième apparition de suite du blasphème de et  riche de mes       devant       va il arriva que l’appel tonitruant du       ce dans les carnets le grand combat : grande lune pourpre dont les     tout autour     "       pav&ea tromper le néant sept (forces cachées qui       arauca raphaël pour martin a l’aube des apaches,   le texte suivant a on cheval macles et roulis photo 6 1257 cleimet sa culpe, si dernier vers aoi essai de nécrologie,       &agrav       ensevelie de silence,         que signifie fin première travail de tissage, dans régine robin, religion de josué il ( ce texte a mult est vassal carles de l’impression la plus       l̵   au milieu de le geste de l’ancienne, un jour, vous m’avez pour michèle gazier 1 grant est la plaigne e large elle ose à peine je reviens sur des des voix percent, racontent huit c’est encore à in the country les amants se f les rêves de elle réalise des       je me       dans charogne sur le seuilce qui mouans sartoux. traverse de dernier vers aoi a ma mère, femme parmi deuxième suite nu(e), comme son nom je t’ai admiré,   3   

les     cet arbre que       dans et combien able comme capable de donner villa arson, nice, du 17 ils avaient si longtemps, si la bouche pleine de bulles immense est le théâtre et bientôt, aucune amarre prenez vos casseroles et    7 artistes et 1 madame dans l’ombre des antoine simon 24 au matin du et te voici humanité sainte marie, et voici maintenant quelques   nous sommes À la loupe, il observa station 1 : judas viallat © le château de ma chair n’est juste un mot pour annoncer si j’avais de son patrick joquel vient de traquer     vers le soir la légende fleurie est …presque vingt ans plus à cri et à la réserve des bribes "ah ! mon doux pays, rossignolet tu la il est le jongleur de lui   pour le prochain       droite       ton le bulletin de "bribes c’est ici, me intendo... intendo ! lancinant ô lancinant       grappe       force à sylvie "pour tes l’art c’est la nous savons tous, ici, que derniers en 1958 ben ouvre à carles respunt : six de l’espace urbain,       bonhe       six attelage ii est une œuvre dans ma gorge       aujour les grands etait-ce le souvenir si tu es étudiant en       au  improbable visage pendu       la vue à la villa tamaris       " 1 la confusion des 10 vers la laisse ccxxxii   un vendredi journée de       mouett   sixième  ce mois ci : sub abu zayd me déplait. pas j’entends sonner les chaque automne les  le grand brassage des que reste-t-il de la 1. il se trouve que je suis pour martine, coline et laure un verre de vin pour tacher  les éditions de coupé le sonà       voyage et il parlait ainsi dans la       cerisi    en c’est seulement au merci au printemps des je m’étonne toujours de la ne pas négocier ne nous viendrons nous masser je suis bien dans ….omme virginia par la deuxième approche de samuelchapitre 16, versets 1 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Barnaud, Jean Marie

Barnaud, Jean Marie

Dernier ajout : 23 novembre 2008.

Les 3 derniers textes : Fragments d’un corps incertain .

Les 3 textes les plus lus : Fragments d’un corps incertain .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette