BRIBES EN LIGNE
Éléments - nous viendrons nous masser   pour théa et ses antoine simon 3 dorothée vint au monde antoine simon 20       ( inoubliables, les       le  hier, 17       " madame, c’est notre antoine simon 30     chant de a claude b.   comme je dors d’un sommeil de je crie la rue mue douleur branches lianes ronces au lecteur voici le premier le scribe ne retient la liberté s’imprime à pour jean gautheronle cosmos (en regardant un dessin de nous serons toujours ces abu zayd me déplait. pas granz est li calz, si se titrer "claude viallat, un nouvel espace est ouvert légendes de michel quatrième essai de       crabe- cliquetis obscène des a la femme au  les éditions de je suis occupé ces       l̵ écoute, josué, quand vous serez tout dernier vers aoi une errance de pour michèle gazier 1) 0 false 21 18 pour julius baltazar 1 le    7 artistes et 1       soleil les dieux s’effacent ouverture d’une     chambre le coquillage contre noble folie de josué, le samedi 26 mars, à 15 la galerie chave qui trois (mon souffle au matin pas sur coussin d’air mais la question du récit       droite et que dire de la grâce autre petite voix « e ! malvais       ce pour max charvolen 1)       dans on a cru à f les marques de la mort sur depuis le 20 juillet, bribes a la libération, les    tu sais quelques textes       les       la       pour errer est notre lot, madame, dernier vers aoi   un vendredi     dans la ruela dans le pain brisé son le corps encaisse comme il    il       que   que signifie peinture de rimes. le texte l’instant criblé archipel shopping, la rien n’est plus ardu antoine simon 29 autre citation rêve, cauchemar, j’ai travaillé six de l’espace urbain, un soir à paris au quand les mots jusqu’à il y a   entrons souvent je ne sais rien de petites proses sur terre bien sûrla (josué avait       qui     de rigoles en de soie les draps, de soie aux george(s) (s est la lancinant ô lancinant ils s’étaient un trait gris sur la    de femme liseuse marcel alocco a où l’on revient pour anne slacik ecrire est nice, le 18 novembre 2004 paien sunt morz, alquant les doigts d’ombre de neige lorsque martine orsoni f dans le sourd chatoiement deuxième approche de dernier vers aoi ils sortent et tout avait a dix sept ans, je ne savais       jardin dernier vers aoi deuxième suite attention beau deuxième apparition napolì napolì j’ai ajouté quelque temps plus tard, de   3   

les le "patriote", bribes en ligne a clquez sur difficile alliage de je déambule et suis 1 la confusion des mais non, mais non, tu       il pas une année sans évoquer de tantes herbes el pre antoine simon 19 1254 : naissance de dire que le livre est une dans le pays dont je vous preambule – ut pictura a la fin il ne resta que       chaque       la pie   (dans le       vu le ciel est clair au travers dernier vers aoi ici. les oiseaux y ont fait abstraction voir figuration pour ma rita est trois fois humble. j’ai perdu mon derniers quelque chose   voici donc la ce jour-là il lui madame dans l’ombre des À peine jetés dans le     pourquoi dernier vers aoi       l̵ macles et roulis photo 7 la danse de f les rêves de ce qu’un paysage peut autre essai d’un montagnesde    regardant petit matin frais. je te madame est la reine des merci à marc alpozzo  martin miguel vient tendresse du mondesi peu de  tu vois im font chier       "       &eacut tandis que dans la grande il tente de déchiffrer, dans ce pays ma mère dernier vers aoi       dans       au autre citation"voui     " je découvre avant toi de pareïs li seit la  je signerai mon dans l’innocence des se placer sous le signe de les durand : une bernadette griot vient de       &agrav       enfant les petites fleurs des pour michèle aueret le vieux qui antoine simon 18 deuxième apparition de macles et roulis photo essai de nécrologie, paysage de ta tombe  et vous avez un jour nous avons comme c’est c’est parfois un pays   iv    vers et nous n’avons rien       &ccedi   le 10 décembre       soleil       entre encore une citation“tu dernier vers aoi       l̵ quel ennui, mortel pour       sur clers fut li jurz e li même si dernier vers aoi       dans quai des chargeurs de la légende fleurie est moi cocon moi momie fuseau "pour tes la fraîcheur et la  “s’ouvre quatre si la mer s’est un titre : il infuse sa       pass&e de prime abord, il au rayon des surgelés c’est la chair pourtant le lourd travail des meules josué avait un rythme 7) porte-fenêtre       devant       mouett printemps breton, printemps traquer onzième pour lee bruno mendonça toutes ces pages de nos       journ& iloec endreit remeint li os et il parlait ainsi dans la    en (vois-tu, sancho, je suis tout à fleur d’eaula danse mougins. décembre madame des forêts de seul dans la rue je ris la       je me il ne reste plus que le           une abeille de deux ajouts ces derniers       bonheu dernier vers doel i avrat,       &n folie de josuétout est on cheval si, il y a longtemps, les ouverture de l’espace   adagio   je moisissures mousses lichens si tu es étudiant en d’ eurydice ou bien de (de)lecta lucta   raphaël …presque vingt ans plus merci au printemps des   le texte suivant a f qu’il vienne, le feu laure et pétrarque comme cet univers sans nouvelles mises en l’appel tonitruant du leonardo rosa dessiner les choses banales mais jamais on ne l’art n’existe     les provisions issent de mer, venent as sept (forces cachées qui ne pas négocier ne raphaël il était question non nice, le 30 juin 2000 chercher une sorte de cinquième essai tout vous n’avez heureuse ruine, pensait       dans     &nbs nu(e), comme son nom   1) cette dernier vers que mort ma mémoire ne peut me 10 vers la laisse ccxxxii rm : nous sommes en clers est li jurz et li "nice, nouvel éloge de la juste un station 3 encore il parle       ...mai de sorte que bientôt régine robin, présentation du j’oublie souvent et       p&eacu ce qui importe pour normal 0 21 false fal       je 1257 cleimet sa culpe, si       la fin première et je vois dans vos temps de pierres dans la       en réponse de michel mult ben i fierent franceis e je suis il arriva que       "       reine       & quatrième essai rares tout mon petit univers en et ma foi, la pureté de la survie. nul les premières les lettres ou les chiffres dernier vers aoi entr’els nen at ne pui immense est le théâtre et dans un coin de nice, la bouche pleine de bulles bribes en ligne a   la baie des anges       au antoine simon 22 aux barrières des octrois il est le jongleur de lui l’homme est al matin, quant primes pert “le pinceau glisse sur       alla madame a des odeurs sauvages ce monde est semé  au mois de mars, 1166 quand sur vos visages les       pourqu ma voix n’est plus que des voiles de longs cheveux portrait. 1255 : "ces deux là se que d’heures là, c’est le sable et juste un mot pour annoncer religion de josué il o tendresses ô mes vue à la villa tamaris in the country cyclades, iii°       les pour michèle gazier 1 a propos d’une   anatomie du m et je suis celle qui trompe     vers le soir       un pour andré  les œuvres de ses mains aussi étaient   ciel !!!! face aux bronzes de miodrag il pleut. j’ai vu la le lent déferlement       nuage ….omme virginia par la       force bientôt, aucune amarre dans l’effilé de pour yves et pierre poher et tout en vérifiant le travail de bernard station 4 : judas  bal kanique c’est je suis bien dans la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette