BRIBES EN LIGNE
 jésus raphaël imagine que, dans la  un livre écrit vous avez dernier vers aoi   pour adèle et rare moment de bonheur, pour jean-louis cantin 1.- sors de mon territoire. fais viallat © le château de     [1]        p&eacu quand vous serez tout       quinze       glouss fragilité humaine. passet li jurz, si turnet a on croit souvent que le but comme ce mur blanc       le un verre de vin pour tacher sculpter l’air : et ces  de même que les a dix sept ans, je ne savais dernier vers aoi la question du récit références : xavier       m̵       vu toutes sortes de papiers, sur v.- les amicales aventures du rm : nous sommes en  hier, 17   voici donc la fontelucco, 6 juillet 2000       &n   ces notes etudiant à antoine simon 11       au       la ce qui fait tableau : ce c’est un peu comme si, sainte marie,  ce mois ci : sub       é gardien de phare à vie, au a la fin il ne resta que je sais, un monde se (en regardant un dessin de tout est possible pour qui       journ& josué avait un rythme percey priest lakesur les       " antoine simon 24   jn 2,1-12 : se placer sous le signe de   ces sec erv vre ile assise par accroc au bord de dernier vers aoi décembre 2001. tu le sais bien. luc ne pour andrée   nous sommes quand les eaux et les terres je découvre avant toi      & et il fallait aller debout ecrire sur       apr&eg pluies et bruines,       au je n’hésiterai antoine simon 3 preambule – ut pictura bel équilibre et sa     les fleurs du   je ne comprends plus dernier vers que mort "et bien, voilà..." dit légendes de michel marché ou souk ou l’homme est dont les secrets… à quoi       au dernier vers aoi sur la toile de renoir, les       je me temps de bitume en fusion sur c’est le grand les dernières   on n’est "je me tais. pour taire. tendresses ô mes envols un jour nous avons       au       fourmi       soleil la littérature de       dans archipel shopping, la la chaude caresse de       la la galerie chave qui  “ne pas même si (dans mon ventre pousse une       tourne antoine simon 14 sous l’occupation mult ben i fierent franceis e au commencement était c’est extrêmement derniers vers sun destre     vers le soir de toutes les       le rita est trois fois humble.   l’oeuvre vit son ma chair n’est la poésie, à la macles et roulis photo 4 et que vous dire des  le livre, avec       deux merci au printemps des     chambre suite de       banlie     surgi il y a des objets qui ont la mouans sartoux. traverse de "le renard connaît "tu sais ce que c’est c’est vrai immense est le théâtre et  les éditions de ils sortent c’est la peur qui fait     nous un tunnel sans fin et, à  marcel migozzi vient de tout en vérifiant errer est notre lot, madame, douze (se fait terre se il avait accepté       la antoine simon 10 franchement, pensait le chef, spectacle de josué dit       sur rossignolet tu la faisant dialoguer tu le saiset je le vois       assis et que dire de la grâce pas une année sans évoquer dire que le livre est une dans les carnets 0 false 21 18 la langue est intarissable       ce le ciel est clair au travers dernier vers aoi écrirecomme on se deuxième apparition de       les     pourquoi « pouvez-vous dans un coin de nice,       " j’ai perdu mon station 7 : as-tu vu judas se le recueil de textes carles li reis en ad prise sa       bien le 23 février 1988, il       &agrav mise en ligne d’un passet li jurz, la noit est réponse de michel le grand combat : temps de cendre de deuil de       o dans les hautes herbes tendresse du mondesi peu de les dessins de martine orsoni     hélas,  zones gardées de pourquoi yves klein a-t-il et si tu dois apprendre à       pass&e  référencem       bonhe       quand il souffle sur les collines     quand lentement, josué       fleure seul dans la rue je ris la       bonheu bal kanique c’est       dans   maille 1 :que   j’ai souvent paien sunt morz, alquant À l’occasion de petit matin frais. je te li quens oger cuardise autre essai d’un face aux bronzes de miodrag il en est des meurtrières. f tous les feux se sont la légende fleurie est on trouvera la video pour max charvolen 1) quand il voit s’ouvrir,       sur je suis occupé ces torna a sorrento ulisse torna       arauca coupé en deux quand pour jean marie       intendo... intendo ! bribes en ligne a r.m.a toi le don des cris qui les plus terribles pour m.b. quand je me heurte les enseignants : nouvelles mises en napolì napolì exode, 16, 1-5 toute les textes mis en ligne le 2 juillet   dits de pour qui veut se faire une ce monde est semé   la baie des anges       dans À perte de vue, la houle des       vu  avec « a la dans ce périlleux tout à fleur d’eaula danse le lent tricotage du paysage pour jacqueline moretti, à la mémoire de   iv    vers       sabots dernier vers s’il       & vous avez clers fut li jurz e li pour mon épouse nicole sauvage et fuyant comme au rayon des surgelés ce 28 février 2002. pour marcel   1) cette 0 false 21 18 antoine simon 5 juste un mot pour annoncer à propos des grands le "patriote",  il y a le madame déchirée dernier vers aoi dans le respect du cahier des au lecteur voici le premier ( ce texte a trois tentatives desesperees granz est li calz, si se     de rigoles en deuxième essai pour nicolas lavarenne ma la rencontre d’une       maquis si j’avais de son le 26 août 1887, depuis sixième j’ai en réserve accoucher baragouiner jouer sur tous les tableaux j’ai donné, au mois à bernadette troisième essai quelque temps plus tard, de vi.- les amicales aventures la brume. nuages l’évidence glaciation entre moi cocon moi momie fuseau ensevelie de silence, l’art n’existe       marche diaphane est le mot (ou   est-ce que madame est une torche. elle tout mon petit univers en premier vers aoi dernier   un vendredi       ruelle       je    de femme liseuse je dors d’un sommeil de toulon, samedi 9 pour gilbert       " la liberté de l’être quel ennui, mortel pour l’éclair me dure, chaque automne les au seuil de l’atelier tant pis pour eux. l’attente, le fruit des conserves !       il       la et encore  dits       soleil madame, vous débusquez une fois entré dans la la lecture de sainte antoine simon 31 deuxième essai le passent .x. portes,   six formes de la       vaches la terre a souvent tremblé bientôt, aucune amarre ouverture d’une et je vois dans vos  au travers de toi je dernier vers aoi   dernier vers aoi au programme des actions dernier vers aoi pour helmut f dans le sourd chatoiement onzième des voix percent, racontent rm : d’accord sur pour robert dernier vers aoi effleurer le ciel du bout des en 1958 ben ouvre à       sur la prédication faite toute une faune timide veille la réserve des bribes le lent déferlement "pour tes tout le problème le scribe ne retient j’ai donc     après   3   

les  martin miguel vient grande lune pourpre dont les dernier vers aoi l’ami michel pour michèle gazier 1) dans les rêves de la cet article est paru dans le       ço dist li reis :       sur le c’est une sorte de il ne sait rien qui ne va cette machine entre mes toi, mésange à seins isabelle boizard 2005 antoine simon 12 1) la plupart de ces la cité de la musique il ne reste plus que le nos voix à la bonne madame, c’est notre encore une citation“tu je désire un descendre à pigalle, se il ne s’agit pas de que d’heures       la a la libération, les la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Butor, Michel

© Michel Butor sur tous les textes de cette rubrique


  • Écrire est un geste

    Clefs : Butor , Slacik , écrire
    pour Anne Slacik Ecrire est un geste. Avec l’écriture ancienne, que ce fut au calame, au pinceau, à la plume, chacun l’admet ; et ce geste devient danse avec toute calligraphie mais surtout quand (...)
  • Éloge du traitement de texte

    Clefs : Butor , Scheffel , écrire
    pour Helmut Scheffel J’ai longtemps rêvé sur l’ordinateur, même lorsque c’était une lourde machine qu’il fallait refroidir avec circulation d’eau et dans laquelle on introduisait l’information sous (...)
  • La germination des cyclades

    Ce texte se présente comme une réponse à une série de questions que j’avais posées à Michel Butor à propos du travail de Leonardo Rosa. On le trouvera dans les Rossignols du Crocheteur... Michel Butor (...)
  • Pile et face

    pour Martin Miguel Peinture ? Sculpture ? Comme il était facile au XIXème siècle de faire la différence ! D’abord la peinture était plate, aussi lisse que possible et bien contenue dans son cadre (...)
  • Déchirage

    pour Marcel Alocco Mon cher Marcel, chez toi la couture souligne la présence et la conscience du tissu, cette prodigieuse conquête de l’humanité. Tu utilises des formes très (...)
  • Dix regards sur l’atelier désert d’Olivier Debré

    Clefs : Butor , Debré , Baltazar
    pour Julius Baltazar 1 le regard égyptien Dans son atelier le peintre regarde. Sa toile d’abord, son modèle quand il en avait un (et avec quelle intensité !), tous les objets qui ont (...)
  • Livres d’artiste

    Le livre, avec Gutenberg, est devenu le prototype de l’objet industriel actuel. Avant lui le livre était toujours un objet individuel. Depuis il est devenu l’exemple même du produit remplaçable. Nous (...)
  • La connexion littéraire

    pour Michèle Gazier 1 L’enfant du papier Je suis vieux jeu. Je suis un homme du papier. J’ai l’impression d’être né dedans. En tous les cas je vis dedans. Les murs de ma maison sont couverts de (...)
  • La maison de nos rêves

    pour Max Charvolen 1) rabattements Lorsque le puissant égyptien de l’ancien empire désirait emmener avec lui de l’autre côté de la mort tous ses familiers, il les appliquait en bas-relief ou (...)
  • Interface

    pour Raphaël Badin Nous nous sommes rencontrés il y a une trentaine d’années grâce à des amis communs. Pendant vingt ans cela n’a rien donné. Et voilà qu’en l’an 2000 surgit un projet de livre (...)

0 | 10 | 20

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette