BRIBES EN LIGNE
je reviens sur des un tunnel sans fin et, à la mort d’un oiseau. (josué avait lentement  je signerai mon       jardin voici des œuvres qui, le a propos d’une j’ai parlé       six le soleil n’est pas à propos des grands il semble possible al matin, quant primes pert et te voici humanité ce texte m’a été madame des forêts de       pour le lourd travail des meules able comme capable de donner pour philippe       dans temps où les coeurs quel étonnant on préparait  au travers de toi je abu zayd me déplait. pas 0 false 21 18 ecrire sur villa arson, nice, du 17 d’abord l’échange des  les premières lancinant ô lancinant très malheureux...  l’exposition  dernier vers aoi       nuage       la fin première edmond, sa grande f les rêves de dernier vers aoi       sur deuxième       montag ils sortent dernier vers aoi j’ai en réserve rare moment de bonheur, un jour nous avons       et quand les eaux et les terres dans ma gorge       baie      &       &agrav il aurait voulu être       je nous avancions en bas de vous n’avez       voyage ...et poème pour tout est possible pour qui où l’on revient       la antoine simon 25 langues de plomba la f qu’il vienne, le feu  marcel migozzi vient de     les fleurs du       p&eacu pour jacky coville guetteurs     &nbs pour frédéric iv.- du livre d’artiste petites proses sur terre de soie les draps, de soie pour egidio fiorin des mots antoine simon 21 dans les hautes herbes ma mémoire ne peut me eurydice toujours nue à pour helmut ce monde est semé au lecteur voici le premier il est le jongleur de lui et si tu dois apprendre à couleur qui ne masque pas     cet arbre que vous deux, c’est joie et       banlie autre essai d’un le 19 novembre 2013, à la je dors d’un sommeil de comme un préliminaire la sculpter l’air :     tout autour voile de nuità la portrait. 1255 : clquez sur titrer "claude viallat, le 23 février 1988, il madame déchirée voudrais je vous et je vois dans vos autre citation"voui       object       alla me dernier vers aoi les enseignants : béatrice machet vient de saluer d’abord les plus macao grise       s̵ Ç’avait été la   encore une  martin miguel vient       neige station 3 encore il parle le scribe ne retient josué avait un rythme j’ai changé le       la le coeur du   le 10 décembre comment entrer dans une que reste-t-il de la       sur       au même si apaches : les étourneaux ! il avait accepté   dits de ce jour-là il lui carles respunt : il s’appelait s’ouvre la le franchissement des       quinze j’ai travaillé les petites fleurs des pour andré la galerie chave qui il y a tant de saints sur dernier vers aoi ses mains aussi étaient  epître aux  “la signification madame est une des quatre archanges que bribes en ligne a dernier vers aoi ….omme virginia par la   je ne comprends plus       pourqu en introduction à       force pour m.b. quand je me heurte cinquième citationne juste un mot pour annoncer  un livre écrit macles et roulis photo 4 karles se dort cum hume   voici donc la mouans sartoux. traverse de laure et pétrarque comme en cet anniversaire, ce qui dernier vers aoi il n’était qu’un la deuxième édition du pour maxime godard 1 haute j’arrivais dans les       aux le travail de bernard epuisement de la salle,     &nbs mais jamais on ne c’est pour moi le premier 1257 cleimet sa culpe, si ce texte se présente  monde rassemblé buttati ! guarda&nbs ce dernier vers que mort       le une fois entré dans la   1) cette antoine simon 3 dernier vers aoi les plus terribles la bouche pure souffrance ce n’est pas aux choses il souffle sur les collines la vie est ce bruissement dans les carnets au commencement était la vie est dans la vie. se monde imaginal, on croit souvent que le but     le cygne sur       la temps de pierres mais non, mais non, tu madame porte à       juin « e ! malvais d’un bout à j’ai perdu mon troisième essai tout à fleur d’eaula danse mise en ligne d’un       " je crie la rue mue douleur des voix percent, racontent     faisant la       bonhe     vers le soir heureuse ruine, pensait 0 false 21 18 f dans le sourd chatoiement  hier, 17       allong attendre. mot terrible. cyclades, iii° pour mireille et philippe aucun hasard si se lentement, josué       un pour robert chaque automne les nous serons toujours ces  dans le livre, le 1-nous sommes dehors. et encore  dits  “comment       object    7 artistes et 1     à le 2 juillet si, il y a longtemps, les l’instant criblé   pour théa et ses c’est seulement au merci au printemps des libre de lever la tête carissimo ulisse,torna a toulon, samedi 9 descendre à pigalle, se pas de pluie pour venir dans le pays dont je vous je découvre avant toi rêves de josué, polenta   (à la réserve des bribes la poésie, à la dans ce pays ma mère  de même que les d’un côté s’égarer on       m̵ journée de    il arbre épanoui au ciel sixième première       entre l’art c’est la 13) polynésie             bonheu       fourr& religion de josué il deux ce travail vous est grant est la plaigne e large diaphane est le mot (ou au programme des actions a grant dulur tendrai puis la mastication des coupé le sonà les dernières       voyage à raphaël ils avaient si longtemps, si le coquillage contre  pour jean le dans ce périlleux normal 0 21 false fal    seule au premier essai c’est ma voix n’est plus que merci à la toile de tu le saiset je le vois dernier vers aoi pour jacqueline moretti, je sais, un monde se livre grand format en trois     depuis traquer la rencontre d’une   on n’est     une abeille de       maquis 1) la plupart de ces si j’avais de son chaque jour est un appel, une sa langue se cabre devant le merle noir  pour       l̵ fontelucco, 6 juillet 2000 douze (se fait terre se vi.- les amicales aventures noble folie de josué, réponse de michel et ma foi,  l’écriture histoire de signes .       grappe  référencem pierre ciel la terre nous       ( macles et roulis photo 1 cinquième essai tout antoine simon 17 toujours les lettres : nous savons tous, ici, que       b&acir travail de tissage, dans       d&eacu avant dernier vers aoi nu(e), comme son nom deuxième suite       au       je me dernier vers aoi guetter cette chose       l̵  tu ne renonceras pas. tes chaussures au bas de i.- avaler l’art par branches lianes ronces archipel shopping, la antoine simon 29 prenez vos casseroles et       le       en derniers vers sun destre nécrologie reflets et echosla salle allons fouiller ce triangle cet univers sans       au à sylvie       dans moisissures mousses lichens il ne s’agit pas de Éléments - 10 vers la laisse ccxxxii beaucoup de merveilles  dans toutes les rues equitable un besoin sonnerait chairs à vif paumes d’ eurydice ou bien de       aujour la communication est dans le pain brisé son     le     quand le recueil de textes       pass&e samuelchapitre 16, versets 1 la route de la soie, à pied,       dans souvent je ne sais rien de pour martine antoine simon 16 cliquetis obscène des dans les carnets antoine simon 23       la pie ouverture d’une encore une citation“tu fragilité humaine.       magnol       jonath     son quatrième essai rares pas une année sans évoquer nous avons affaire à de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Butor, Michel

Butor, Michel

Dernier ajout : 11 août 2009.

Les 3 derniers textes : À la recherche du tombeau perdu , Un coup de dé sur le tambour , De la couleur en photographie .

Les 3 textes les plus lus : Interface , De la couleur en photographie , Souvenirs sur Jean-François Lyotard .

© Michel Butor sur tous les textes de cette rubrique


  • Écrire est un geste

    Clefs : Butor , Slacik , écrire
    pour Anne Slacik Ecrire est un geste. Avec l’écriture ancienne, que ce fut au calame, au pinceau, à la plume, chacun l’admet ; et ce geste devient danse avec toute calligraphie mais surtout quand (...)
  • Éloge du traitement de texte

    Clefs : Butor , Scheffel , écrire
    pour Helmut Scheffel J’ai longtemps rêvé sur l’ordinateur, même lorsque c’était une lourde machine qu’il fallait refroidir avec circulation d’eau et dans laquelle on introduisait l’information sous (...)
  • La germination des cyclades

    Ce texte se présente comme une réponse à une série de questions que j’avais posées à Michel Butor à propos du travail de Leonardo Rosa. On le trouvera dans les Rossignols du Crocheteur... Michel Butor (...)
  • Pile et face

    pour Martin Miguel Peinture ? Sculpture ? Comme il était facile au XIXème siècle de faire la différence ! D’abord la peinture était plate, aussi lisse que possible et bien contenue dans son cadre (...)
  • Déchirage

    pour Marcel Alocco Mon cher Marcel, chez toi la couture souligne la présence et la conscience du tissu, cette prodigieuse conquête de l’humanité. Tu utilises des formes très (...)
  • Dix regards sur l’atelier désert d’Olivier Debré

    Clefs : Butor , Debré , Baltazar
    pour Julius Baltazar 1 le regard égyptien Dans son atelier le peintre regarde. Sa toile d’abord, son modèle quand il en avait un (et avec quelle intensité !), tous les objets qui ont (...)
  • Livres d’artiste

    Le livre, avec Gutenberg, est devenu le prototype de l’objet industriel actuel. Avant lui le livre était toujours un objet individuel. Depuis il est devenu l’exemple même du produit remplaçable. Nous (...)
  • La connexion littéraire

    pour Michèle Gazier 1 L’enfant du papier Je suis vieux jeu. Je suis un homme du papier. J’ai l’impression d’être né dedans. En tous les cas je vis dedans. Les murs de ma maison sont couverts de (...)
  • La maison de nos rêves

    pour Max Charvolen 1) rabattements Lorsque le puissant égyptien de l’ancien empire désirait emmener avec lui de l’autre côté de la mort tous ses familiers, il les appliquait en bas-relief ou (...)
  • Interface

    pour Raphaël Badin Nous nous sommes rencontrés il y a une trentaine d’années grâce à des amis communs. Pendant vingt ans cela n’a rien donné. Et voilà qu’en l’an 2000 surgit un projet de livre (...)

0 | 10 | 20

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette