BRIBES EN LIGNE
      devant livre grand format en trois et que vous dire des une autre approche de de sorte que bientôt quand il voit s’ouvrir, " je suis un écorché vif. comme une suite de il n’était qu’un       jardin la deuxième édition du dernier vers aoi c’est seulement au le galop du poème me pur ceste espee ai dulor e   jn 2,1-12 : pour michèle onzième une fois entré dans la l’appel tonitruant du c’est un peu comme si, pas même la littérature de pour andrée villa arson, nice, du 17 j’ai perdu mon       &n j’entends sonner les "si elle est accoucher baragouiner aucun hasard si se nécrologie       sur pour robert dans la caverne primordiale peinture de rimes. le texte       dans attendre. mot terrible.       fleure tout en vérifiant c’est ici, me si grant dol ai que ne du bibelot au babilencore une   d’un coté, et il parlait ainsi dans la je dors d’un sommeil de le pendu pour mireille et philippe     oued coulant tandis que dans la grande carles respunt :       les autre citation"voui nice, le 18 novembre 2004 deux nouveauté, on a cru à josué avait un rythme c’est la distance entre il était question non    courant dont les secrets… à quoi ne faut-il pas vivre comme ils avaient si longtemps, si démodocos... Ça a bien un "le renard connaît       banlie     ton   (à clere est la noit e la pour nicolas lavarenne ma pour martine       entre   iv    vers f les marques de la mort sur onze sous les cercles dernier vers que mort sept (forces cachées qui quand vous serez tout le lent tricotage du paysage "nice, nouvel éloge de la les dieux s’effacent le recueil de textes où l’on revient la mort, l’ultime port,  tous ces chardonnerets le ciel est clair au travers     sur la pente 1-nous sommes dehors. derniers r.m.a toi le don des cris qui attelage ii est une œuvre avec marc, nous avons pour philippe portrait. 1255 :       je me  dernier salut au       le et que dire de la grâce  dans le livre, le       la toutes sortes de papiers, sur avez-vous vu       sur       l̵ spectacle de josué dit a la fin il ne resta que percey priest lakesur les       dans a la libération, les marcel alocco a       crabe- pour daniel farioli poussant il ne sait rien qui ne va préparation des f le feu s’est au lecteur voici le premier 1257 cleimet sa culpe, si o tendresses ô mes et ces       la dans l’innocence des les premières       voyage l’erbe del camp, ki clquez sur a christiane de soie les draps, de soie souvent je ne sais rien de pour max charvolen 1)       nuage je serai toujours attentif à merle noir  pour       deux le proche et le lointain trois (mon souffle au matin antoine simon 3 quand nous rejoignons, en       apr&eg c’est parfois un pays       la       enfant c’est pour moi le premier un homme dans la rue se prend j’arrivais dans les violette cachéeton       &agrav un soir à paris au     tout autour un verre de vin pour tacher dernier vers doel i avrat, pour qui veut se faire une je désire un       ce ouverture de l’espace que reste-t-il de la       pourqu sur l’erbe verte si est  dernières mises si j’étais un exode, 16, 1-5 toute prenez vos casseroles et il existe au moins deux il pleut. j’ai vu la vue à la villa tamaris j’oublie souvent et       d&eacu li emperere s’est iloec endreit remeint li os juste un pluies et bruines, nous savons tous, ici, que antoine simon 23 de l’autre il y a tant de saints sur tout est possible pour qui cliquetis obscène des       et tu les étourneaux ! poussées par les vagues       voyage       pav&ea la réserve des bribes seins isabelle boizard 2005       " les textes mis en ligne sa langue se cabre devant le   pour le prochain mi viene in mentemi autre citation     [1]   ce mois ci : sub  tu ne renonceras pas. et je vois dans vos elle disposait d’une dans les écroulements toute trace fait sens. que pour julius baltazar 1 le ecrire sur    il derniers vers sun destre antoine simon 12 seul dans la rue je ris la j’ai ajouté deuxième mon cher pétrarque, nouvelles mises en pour frédéric au rayon des surgelés vous dites : "un       midi le temps passe si vite, tout mon petit univers en d’un bout à  pour jean le antoine simon 5 samuelchapitre 16, versets 1       ruelle       bien       " monde imaginal, les cuivres de la symphonie       sur la gaucherie à vivre, 1.- les rêves de       fleur raphaël j’ai donc a ma mère, femme parmi     une abeille de dernier vers aoi à antoine simon 27       arauca temps où le sang se clers fut li jurz e li se reprendre. creuser son tes chaussures au bas de ce texte se présente       ( (josué avait et c’était dans bal kanique c’est antoine simon 33     les fleurs du la musique est le parfum de (en regardant un dessin de la mastication des   tout est toujours en clers est li jurz et li face aux bronzes de miodrag des conserves ! les doigts d’ombre de neige       &n deuxième suite       la ki mult est las, il se dort maintenant il connaît le       le autre petite voix dernier vers aoi je t’enlace gargouille à sylvie cet univers sans ce qui fascine chez À max charvolen et martin       assis     quand     après    nous madame chrysalide fileuse le 15 mai, à madame, c’est notre  il est des objets sur dernier vers aoi trois tentatives desesperees       et « amis rollant, de religion de josué il j’ai en réserve   marcel (À l’église       le   encore une mes pensées restent diaphane est le mot (ou   anatomie du m et au labyrinthe des pleursils     pluie du  “... parler une chaises, tables, verres, agnus dei qui tollis peccata dernier vers aoi nous avancions en bas de ço dist li reis : f j’ai voulu me pencher présentation du       m̵       au ici. les oiseaux y ont fait la rencontre d’une       object je t’enfourche ma une il faut dire les       ton dernier vers aoi pour andré paien sunt morz, alquant difficile alliage de dernier vers aoi       au À peine jetés dans le "et bien, voilà..." dit     cet arbre que réponse de michel à propos “la       gentil       le pour marcel       la pas facile d’ajuster le tant pis pour eux. folie de josuétout est il aurait voulu être aux barrières des octrois c’est la peur qui fait       un       sur immense est le théâtre et “le pinceau glisse sur     extraire       le le lourd travail des meules il est le jongleur de lui fragilité humaine.   ces notes       l̵       cette rêve, cauchemar, f le feu m’a sainte marie, d’ eurydice ou bien de       apparu  marcel migozzi vient de sous l’occupation   si vous souhaitez et ma foi, antoine simon 6 1- c’est dans  au travers de toi je       reine assise par accroc au bord de       object la galerie chave qui       en un       " il faut laisser venir madame       il et voici maintenant quelques marché ou souk ou toujours les lettres :       retour intendo... intendo ! la question du récit chaque jour est un appel, une un nouvel espace est ouvert vous avez là, c’est le sable et eurydice toujours nue à certains soirs, quand je glaciation entre torna a sorrento ulisse torna       avant antoine simon 14 chercher une sorte de nous viendrons nous masser rare moment de bonheur, couleur qui ne masque pas ...et poème pour ….omme virginia par la pour martine, coline et laure je suis celle qui trompe passent .x. portes, la prédication faite       rampan (dans mon ventre pousse une dernier vers aoi mesdames, messieurs, veuillez et il fallait aller debout très malheureux... la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Généralités

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette