BRIBES EN LIGNE
antoine simon 3 des voiles de longs cheveux dernier vers aoi   immense est le théâtre et dernier vers aoi ecrire sur   en grec, morías merci à marc alpozzo il n’y a pas de plus       " l’ami michel f le feu m’a sculpter l’air : il pleut. j’ai vu la et il fallait aller debout       grimpa la liberté s’imprime à pour lee     faisant la paien sunt morz, alquant   l’oeuvre vit son       "       au pur ceste espee ai dulor e les plus vieilles pas facile d’ajuster le dernier vers aoi je ne sais pas si raphaël pour mes enfants laure et     tout autour ici. les oiseaux y ont fait   pour olivier l’art c’est la       droite la galerie chave qui temps de pierres ce paysage que tu contemplais       la moisissures mousses lichens temps de pierres dans la rêve, cauchemar,   pour théa et ses chairs à vif paumes la bouche pleine de bulles je ne peins pas avec quoi, s’ouvre la derniers vers sun destre  le "musée les grands       reine passent .x. portes, f toutes mes archipel shopping, la juste un     l’é la brume. nuages       l̵ passet li jurz, si turnet a de toutes les légendes de michel maintenant il connaît le je n’ai pas dit que le       ( janvier 2002 .traverse  le livre, avec seins isabelle boizard 2005 ma voix n’est plus que cinquième essai tout chercher une sorte de   si vous souhaitez la mort d’un oiseau.     [1]        st dans le patriote du 16 mars comme un préliminaire la j’ai donné, au mois tromper le néant et te voici humanité dernier vers aoi les installations souvent, nous lirons deux extraits de       voyage antoine simon 26 jamais si entêtanteeurydice       et au rayon des surgelés mult ben i fierent franceis e       pass&e     double merci à la toile de il tente de déchiffrer,       sous       entre       pour jean-marie simon et sa souvent je ne sais rien de un trait gris sur la le coeur du dernier vers s’il   anatomie du m et avant propos la peinture est prenez vos casseroles et régine robin, i en voyant la masse aux "le renard connaît branches lianes ronces c’est la chair pourtant madame a des odeurs sauvages marché ou souk ou la pureté de la survie. nul si j’avais de son six de l’espace urbain, c’est la peur qui fait macles et roulis photo 1 "mais qui lit encore le 0 false 21 18 je découvre avant toi le lent tricotage du paysage       les béatrice machet vient de glaciation entre    il toulon, samedi 9 d’ eurydice ou bien de macles et roulis photo 7 se placer sous le signe de « e ! malvais ouverture de l’espace dans le respect du cahier des la deuxième édition du sous l’occupation violette cachéeton je n’hésiterai cette machine entre mes al matin, quant primes pert autre citation"voui       force le geste de l’ancienne, à cri et à antoine simon 15       midi autre citation dans les écroulements 10 vers la laisse ccxxxii nu(e), comme son nom il y a dans ce pays des voies la fonction, dans les rêves de la tout à fleur d’eaula danse journée de       sur je ne saurais dire avec assez et  riche de mes l’instant criblé   d’un coté,       &ccedi       au antoine simon 29 voudrais je vous nous avancions en bas de " je suis un écorché vif. l’homme est f le feu est venu,ardeur des     &nbs sept (forces cachées qui       ton heureuse ruine, pensait       sur madame, on ne la voit jamais À max charvolen et l’appel tonitruant du mise en ligne       le outre la poursuite de la mise       vu le 26 août 1887, depuis portrait. 1255 : la fraîcheur et la pourquoi yves klein a-t-il       &n ce jour-là il lui ce qu’un paysage peut toute trace fait sens. que polenta folie de josuétout est un besoin de couper comme de bien sûr, il y eut   je n’ai jamais 1.- les rêves de je sais, un monde se ainsi fut pétrarque dans      & villa arson, nice, du 17 pour martine, coline et laure antoine simon 16 qu’est-ce qui est en       la   jn 2,1-12 : quai des chargeurs de le travail de bernard       magnol       &agrav nos voix napolì napolì station 4 : judas  mouans sartoux. traverse de pour martin madame chrysalide fileuse    au balcon leonardo rosa pour yves et pierre poher et générations pour michèle gazier 1) de sorte que bientôt     les provisions       la ce pays que je dis est       sabots       l̵       mouett les avenues de ce pays deuxième essai josué avait un rythme       dans ce qui fait tableau : ce antoine simon 31  pour de       je       banlie     pluie du       apr&eg   la production       juin    nous la réserve des bribes       sur décembre 2001.       pourqu la terre nous quelques textes bernadette griot vient de derniers deux nouveauté, quand les eaux et les terres bien sûrla franchement, pensait le chef,   pour adèle et un titre : il infuse sa deuxième apparition de “dans le dessin       glouss       va   dits de  tu ne renonceras pas. la terre a souvent tremblé la prédication faite une il faut dire les au matin du là, c’est le sable et les durand : une       le       fourr& pour maxime godard 1 haute de soie les draps, de soie  au travers de toi je premier vers aoi dernier le scribe ne retient diaphane est le mot (ou dernier vers aoi je rêve aux gorges li quens oger cuardise       deux merle noir  pour paroles de chamantu tout le problème   nous sommes où l’on revient les petites fleurs des et je vois dans vos fontelucco, 6 juillet 2000 sa langue se cabre devant le ….omme virginia par la  dernier salut au l’illusion d’une voici des œuvres qui, le et ces       &agrav       s̵ constellations et       une ce texte m’a été c’est parfois un pays troisième essai et   1) cette il y a tant de saints sur face aux bronzes de miodrag un jour nous avons alocco en patchworck © antoine simon 13 la mort, l’ultime port, et c’était dans apaches :     depuis sauvage et fuyant comme suite de guetter cette chose       descen       " intendo... intendo ! vue à la villa tamaris lorsqu’on connaît une tout est prêt en moi pour les dieux s’effacent la tentation du survol, à       un a la libération, les       (   que signifie d’un côté n’ayant pas comme une suite de    seule au quand les mots j’ai relu daniel biga, pour daniel farioli poussant il ne sait rien qui ne va à propos “la ouverture d’une  pour le dernier jour Éléments -  ce qui importe pour morz est rollant, deus en ad madame est une torche. elle un tunnel sans fin et, à       pav&ea d’abord l’échange des     oued coulant dans l’innocence des  c’était macao grise encore la couleur, mais cette  de la trajectoire de ce   le 10 décembre trois tentatives desesperees macles et roulis photo 6 ma voix n’est plus que halt sunt li pui e mult halt  les œuvres de madame est toute       le histoire de signes . dans ce pays ma mère madame porte à       maquis a dix sept ans, je ne savais f qu’il vienne, le feu ma mémoire ne peut me       assis la force du corps, deux ajouts ces derniers ils s’étaient       quinze normalement, la rubrique le galop du poème me temps où les coeurs ço dist li reis :       retour pour nicolas lavarenne ma bribes en ligne a dernier vers aoi pour le prochain basilic, (la     m2 &nbs on trouvera la video soudain un blanc fauche le je t’enlace gargouille j’ai longtemps quatrième essai de a supposer quece monde tienne dimanche 18 avril 2010 nous « amis rollant, de  hier, 17  je signerai mon il n’était qu’un petites proses sur terre       " le géographe sait tout   né le 7 envoi du bulletin de bribes       la pie le passé n’est ] heureux l’homme o tendresses ô mes     les fleurs du la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > A - C

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette