BRIBES EN LIGNE
      rampan 1-nous sommes dehors. aucun hasard si se       qui antoine simon 10 dernier vers doel i avrat, je me souviens de premier vers aoi dernier       "     longtemps sur pluies et bruines, les oiseaux s’ouvrent un verre de vin pour tacher       retour    si tout au long iv.- du livre d’artiste       il buttati ! guarda&nbs il en est des noms comme du vi.- les amicales aventures nu(e), comme son nom       dans suite du blasphème de sequence 6   le dire que le livre est une     du faucon       les antoine simon 19 ce qui importe pour       o on croit souvent que le but pour pierre theunissen la tendresses ô mes envols il existe deux saints portant je suis celle qui trompe chaque jour est un appel, une       vu j’ai parlé a propos d’une art jonction semble enfin je n’hésiterai en 1958 ben ouvre à où l’on revient pour ma sept (forces cachées qui bal kanique c’est pour mon épouse nicole la rencontre d’une  dernières mises f le feu s’est vous deux, c’est joie et lorsqu’on connaît une il aurait voulu être un homme dans la rue se prend antoine simon 13       &n il est le jongleur de lui diaphane est le       pav&ea écrirecomme on se nous dirons donc   si vous souhaitez ce qui fascine chez   voici donc la et ma foi, dernier vers aoi       bien du bibelot au babilencore une eurydice toujours nue à       fourr&       au de profondes glaouis antoine simon 5   je n’ai jamais agnus dei qui tollis peccata ce pays que je dis est 1- c’est dans bien sûr, il y eut     après    le livre, avec       la temps de pierres dans la       b&acir station 4 : judas  je meurs de soif  référencem       magnol (josué avait   au milieu de il arriva que des quatre archanges que autre citation arbre épanoui au ciel     au couchant       un   je ne comprends plus m1             embarq       object le 2 juillet       é (elle entretenait quatrième essai de madame, vous débusquez       au derniers vers sun destre la force du corps, pour andré       banlie la pureté de la survie. nul dans le train premier mouans sartoux. traverse de ne faut-il pas vivre comme l’éclair me dure, avec marc, nous avons rossignolet tu la antoine simon 27 patrick joquel vient de clquez sur   ces sec erv vre ile ce jour-là il lui voici des œuvres qui, le quel étonnant moisissures mousses lichens       longte je n’ai pas dit que le soudain un blanc fauche le rm : d’accord sur "je me tais. pour taire.       fleur un besoin de couper comme de l’appel tonitruant du     ton       &n madame déchirée       je les plus terribles macles et roulis photo 1 À max charvolen et la vie humble chez les que reste-t-il de la ecrire sur       ce et encore  dits       la pie tromper le néant       voyage    7 artistes et 1 macles et roulis photo 7 le soleil n’est pas chairs à vif paumes décembre 2001. f les feux m’ont       le après la lecture de carmelo arden quin est une d’ eurydice ou bien de un tunnel sans fin et, à       sur bruno mendonça mult est vassal carles de il y a des objets qui ont la 1 au retour au moment       neige jouer sur tous les tableaux       l̵ dernier vers aoi mi viene in mentemi dernier vers aoi  improbable visage pendu       vu   (à quai des chargeurs de et ces si tu es étudiant en non, björg, "nice, nouvel éloge de la sur la toile de renoir, les dernier vers aoi pas sur coussin d’air mais       la c’est une sorte de a grant dulur tendrai puis madame des forêts de ce qu’un paysage peut si j’avais de son frères et pour jean-marie simon et sa percey priest lakesur les       l̵ nous lirons deux extraits de et si au premier jour il je ne peins pas avec quoi,     les provisions l’évidence tous feux éteints. des ce texte se présente       " abu zayd me déplait. pas je sais, un monde se       cerisi       allong antoine simon 30  née à       deux moi cocon moi momie fuseau       la nice, le 8 octobre       sur quelque chose violette cachéeton   adagio   je dernier vers aoi temps de bitume en fusion sur la tentation du survol, à   pour théa et ses les dieux s’effacent   pour adèle et antoine simon 20       grimpa       " ma voix n’est plus que cliquetis obscène des deux ce travail vous est les durand : une c’est un peu comme si,       "       neige j’ai relu daniel biga, voile de nuità la     m2 &nbs       allong antoine simon 18 immense est le théâtre et quand il voit s’ouvrir, « amis rollant, de pas une année sans évoquer le 26 août 1887, depuis     &nbs le 19 novembre 2013, à la 0 false 21 18     le Être tout entier la flamme nouvelles mises en on dit qu’agathe       le   dits de  tu vois im font chier   pour olivier démodocos... Ça a bien un       baie  si, du nouveau les textes mis en ligne envoi du bulletin de bribes   nous sommes il y a dans ce pays des voies quand les mots de tantes herbes el pre f j’ai voulu me pencher bribes en ligne a poussées par les vagues un trait gris sur la comme c’est thème principal : ...et poème pour mes pensées restent       voyage       &agrav et combien       tourne inoubliables, les ajout de fichiers sons dans je dors d’un sommeil de       aux dans les écroulements pour yves et pierre poher et dans ce pays ma mère onzième approche d’une tu le sais bien. luc ne max charvolen, martin miguel pourquoi yves klein a-t-il       assis       marche quatrième essai rares pour martin d’un bout à aux barrières des octrois quant carles oït la       le merci à marc alpozzo rita est trois fois humble. vous n’avez d’un côté       (       gentil       &eacut de proche en proche tous merci au printemps des       fourr& dans la caverne primordiale tu le saiset je le vois chercher une sorte de À l’occasion de pour michèle gazier 1) dix l’espace ouvert au spectacle de josué dit pour jean-louis cantin 1.- certains soirs, quand je heureuse ruine, pensait  la lancinante reflets et echosla salle certains prétendent dernier vers aoi mieux valait découper (en regardant un dessin de       au attelage ii est une œuvre mon cher pétrarque, l’instant criblé       apr&eg le lent tricotage du paysage et  riche de mes le numéro exceptionnel de dans les horizons de boue, de je déambule et suis dernier vers aoi j’arrivais dans les ainsi va le travail de qui   le 10 décembre douze (se fait terre se des voix percent, racontent dernier vers aoi dernier vers que mort ne pas négocier ne       fourmi sa langue se cabre devant le madame, c’est notre dans le respect du cahier des diaphane est le mot (ou       apparu       juin dernier vers aoi    l’exposition  deux ajouts ces derniers dernier vers aoi très malheureux... de mes deux mains et je vois dans vos ço dist li reis : ma chair n’est cette machine entre mes face aux bronzes de miodrag la terre nous       le elle réalise des       devant un soir à paris au troisième essai et madame, on ne la voit jamais antoine simon 6 f tous les feux se sont dans les hautes herbes al matin, quant primes pert régine robin,       quand glaciation entre intendo... intendo !     son et il fallait aller debout qu’est-ce qui est en est-ce parce que, petit, on outre la poursuite de la mise     tout autour       va       la iloec endreit remeint li os abstraction voir figuration et que dire de la grâce     une abeille de       entre       sur dans l’effilé de   un       chaque   six formes de la antoine simon 17       le les enseignants : la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > D-L

D-L

Dernier ajout : 12 février 2017.

Les 3 derniers textes : Sur un voleur de feu , Apparences/disparences , La stratégie du fantôme .

Les 3 textes les plus lus : La stratégie du fantôme , Claude Giorgi , Apparences/disparences .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette