BRIBES EN LIGNE
non, björg, allons fouiller ce triangle la deuxième édition du villa arson, nice, du 17       l̵ derniers vers sun destre     m2 &nbs     &nbs li emperere par sa grant station 7 : as-tu vu judas se diaphane est le dans les carnets 0 false 21 18       qui des conserves ! même si       magnol pour jacqueline moretti, antoine simon 24       m̵ nice, le 8 octobre antoine simon 17 cet article est paru       pour macles et roulis photo 7       j̵ À la loupe, il observa errer est notre lot, madame, que d’heures       en un et je vois dans vos antoine simon 16 antoine simon 30       fourr& marché ou souk ou portrait. 1255 : li quens oger cuardise       un la réserve des bribes       il je m’étonne toujours de la pluies et bruines, antoine simon 32 lu le choeur des femmes de les avenues de ce pays pas même "l’art est-il antoine simon 9 granz fut li colps, li dux en immense est le théâtre et       jonath voudrais je vous sixième je dors d’un sommeil de j’entends sonner les       je   on n’est  avec « a la dernier vers aoi troisième essai et j’oublie souvent et c’est la chair pourtant     après   maille 1 :que       à sylvie folie de josuétout est me petit matin frais. je te À perte de vue, la houle des il aurait voulu être j’ai en réserve sables mes parolesvous     les fleurs du  le grand brassage des bernadette griot vient de rêve, cauchemar, se reprendre. creuser son       su au labyrinthe des pleursils le travail de bernard         &n       l̵ j’ai relu daniel biga, rossignolet tu la la vie humble chez les pour anne slacik ecrire est temps de pierres dans la f le feu s’est pour egidio fiorin des mots dentelle : il avait li emperere s’est ce qui importe pour bernard dejonghe... depuis  tu vois im font chier dernier vers aoi siglent a fort e nagent e outre la poursuite de la mise autre citation"voui sequence 6   le       une       entre       le quand vous serez tout   voici donc la le scribe ne retient paysage de ta tombe  et       &n 1 au retour au moment       &n la liberté s’imprime à de profondes glaouis « e ! malvais la route de la soie, à pied, à cri et à dans les hautes herbes macles et roulis photo 6 les parents, l’ultime tout en vérifiant       m̵ il tente de déchiffrer, pour nicolas lavarenne ma       l̵ morz est rollant, deus en ad a propos d’une l’art c’est la je découvre avant toi   je n’ai jamais ce texte m’a été temps de pierres un titre : il infuse sa la musique est le parfum de mon travail est une pour nu(e), comme son nom ils avaient si longtemps, si       la dernier vers aoi en ceste tere ad estet ja       maquis       ma sur l’erbe verte si est il est le jongleur de lui la communication est pour michèle aueret  monde rassemblé merle noir  pour dernier vers aoi « 8° de coupé en deux quand des quatre archanges que       une il n’est pire enfer que sur la toile de renoir, les nous viendrons nous masser j’écoute vos quand il voit s’ouvrir, vedo la luna vedo le dernier vers aoi antoine simon 25 dernier vers aoi l’attente, le fruit les plus terribles les dessins de martine orsoni ma chair n’est « amis rollant, de deuxième apparition tendresse du mondesi peu de pour raphaël les premières il n’y a pas de plus poème pour    courant “dans le dessin chercher une sorte de 1254 : naissance de "pour tes de tantes herbes el pre vertige. une distance je t’enfourche ma eurydice toujours nue à   en grec, morías       pass&e écrirecomme on se a supposer quece monde tienne et que dire de la grâce antoine simon 13       les ce texte se présente deux nouveauté, un jour, vous m’avez moisissures mousses lichens       " dans les horizons de boue, de préparation des le galop du poème me descendre à pigalle, se toute trace fait sens. que vous avez il y a des objets qui ont la antoine simon 10 pour lee ma mémoire ne peut me dans l’innocence des dernier vers aoi     vers le soir       je ce va et vient entre clers fut li jurz e li c’est vrai vue à la villa tamaris toulon, samedi 9     " pour martine       le antoine simon 12 fin première quatre si la mer s’est ils s’étaient dernier vers aoi       allong normal 0 21 false fal pour robert  “ce travail qui à bernadette nous serons toujours ces "si elle est macles et roulis photo       la genre des motsmauvais genre 1. il se trouve que je suis ce jour-là il lui       dans encore une citation“tu on trouvera la video (À l’église pour michèle gazier 1 ce paysage que tu contemplais trois (mon souffle au matin pour gilbert jamais si entêtanteeurydice       l̵ le 19 novembre 2013, à la lentement, josué ici, les choses les plus mesdames, messieurs, veuillez       baie journée de il semble possible  tu ne renonceras pas. pour m.b. quand je me heurte       la soudain un blanc fauche le   (à dans l’effilé de       dans    il ses mains aussi étaient il ne reste plus que le de sorte que bientôt f tous les feux se sont       b&acir (ma gorge est une nous avons affaire à de il ne s’agit pas de les dernières accoucher baragouiner assise par accroc au bord de un besoin de couper comme de quand c’est le vent qui halt sunt li pui e mult halt on a cru à grant est la plaigne e large vous deux, c’est joie et je ne sais pas si lancinant ô lancinant f les feux m’ont béatrice machet vient de et c’était dans je crie la rue mue douleur une errance de cher bernard tout mon petit univers en       la mort d’un oiseau. merci au printemps des  le "musée je désire un     un mois sans vi.- les amicales aventures pour qui veut se faire une       pav&ea j’ai travaillé ma voix n’est plus que l’impossible     oued coulant vous dites : "un macles et roulis photo 4 dans le monde de cette dernier vers aoi  martin miguel vient derniers nous lirons deux extraits de il n’était qu’un nécrologie c’est ici, me tu le saiset je le vois l’une des dernières madame, vous débusquez c’est le grand il faut aller voir toutes ces pages de nos passet li jurz, la noit est       au   un vendredi   dits de quand nous rejoignons, en  les premières       coude deux ce travail vous est je ne saurais dire avec assez       sur l’homme est autres litanies du saint nom quelque temps plus tard, de À l’occasion de on croit souvent que le but si grant dol ai que ne temps où les coeurs       fourmi dessiner les choses banales attelage ii est une œuvre     son paroles de chamantu hans freibach : bribes en ligne a le 26 août 1887, depuis       soleil merci à marc alpozzo ainsi alfred… sous la pression des le lent tricotage du paysage    regardant temps de bitume en fusion sur rm : nous sommes en ajout de fichiers sons dans dans le pays dont je vous 10 vers la laisse ccxxxii il ne sait rien qui ne va       aux charogne sur le seuilce qui pierre ciel       au si, il y a longtemps, les pour helmut des quatre archanges que la vie est dans la vie. se 0 false 21 18   se    seule au montagnesde pour andré    nous       le tout est prêt en moi pour f les rêves de n’ayant pas       " le 28 novembre, mise en ligne       entre   a propos de quatre oeuvres de printemps breton, printemps de proche en proche tous       crabe-       pav&ea deuxième suite exacerbé d’air dans ce pays ma mère je n’ai pas dit que le cinq madame aux yeux pour le prochain basilic, (la       le  “s’ouvre       le neuf j’implore en vain dernier vers aoi deuxième pourquoi yves klein a-t-il le temps passe dans la madame est la reine des la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > L’atelier du crocheteur > Textes en cours

Textes en cours

Dernier ajout : 9 février 2009.

Les 3 derniers textes : Partition .

Les 3 textes les plus lus : Partition .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette