BRIBES EN LIGNE
    un mois sans on trouvera la video marie-hélène (ma gorge est une dire que le livre est une ensevelie de silence, a la femme au       les nous lirons deux extraits de paien sunt morz, alquant       dans macao grise       longte en cet anniversaire, ce qui buttati ! guarda&nbs apaches : certains soirs, quand je tendresses ô mes envols       midi       entre rien n’est plus ardu deux mille ans nous   saint paul trois au seuil de l’atelier       au au rayon des surgelés ouverture de l’espace rare moment de bonheur, 0 false 21 18 errer est notre lot, madame, ils avaient si longtemps, si pour egidio fiorin des mots  il y a le d’ eurydice ou bien de souvent je ne sais rien de sixième j’ai longtemps       le voici des œuvres qui, le mieux valait découper       marche 1) la plupart de ces mon cher pétrarque, al matin, quant primes pert nice, le 18 novembre 2004 il avait accepté toutes ces pages de nos       reine       je arbre épanoui au ciel les premières tout le problème       dans antoine simon 29 d’abord l’échange des cinquième citationne d’un côté la terre nous on dit qu’agathe clers est li jurz et li       force nouvelles mises en décembre 2001. douze (se fait terre se rita est trois fois humble. aucun hasard si se   1) cette             pour     au couchant (de)lecta lucta   ce qui fascine chez quel étonnant un besoin de couper comme de   marcel       allong dans ce périlleux       l̵ de proche en proche tous       deux pour andré le scribe ne retient   se dernier vers aoi elle disposait d’une   adagio   je dernier vers aoi c’est extrêmement   la baie des anges au commencement était le 15 mai, à c’est la chair pourtant bruno mendonça     faisant la quelques autres  ce mois ci : sub rêves de josué, chaises, tables, verres, etudiant à     l’é antoine simon 30       le pourquoi yves klein a-t-il ce qui fait tableau : ce f le feu m’a antoine simon 12 un trait gris sur la  pour le dernier jour       &agrav jamais je n’aurais dernier vers aoi       longte madame, c’est notre de pa(i)smeisuns en est venuz le pendu et ces je dors d’un sommeil de c’est un peu comme si, le 2 juillet chaque jour est un appel, une       & quatrième essai de peinture de rimes. le texte la liberté s’imprime à le proche et le lointain cette machine entre mes       pav&ea carcassonne, le 06       cerisi de la equitable un besoin sonnerait antoine simon 18 ce pays que je dis est antoine simon 16 "nice, nouvel éloge de la si, il y a longtemps, les la rencontre d’une l’art n’existe le geste de l’ancienne, les dernières clquez sur pour andré villers 1) la mort d’un oiseau. ouverture d’une le "patriote",       et macles et roulis photo 7    en       montag un soir à paris au       les dans les carnets entr’els nen at ne pui livre grand format en trois (dans mon ventre pousse une dernier vers aoi   une il faut dire les martin miguel art et au lecteur voici le premier une fois entré dans la les avenues de ce pays dernier vers aoi traquer j’ai parlé art jonction semble enfin dernier vers aoi je sais, un monde se     le  référencem et ma foi, comment entrer dans une       la dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte pour martine       à face aux bronzes de miodrag il est le jongleur de lui dans la caverne primordiale max charvolen, martin miguel polenta cyclades, iii° il y a des objets qui ont la “dans le dessin depuis ce jour, le site guetter cette chose       je me       su       dans mais jamais on ne pour jean-louis cantin 1.- madame est toute seul dans la rue je ris la je déambule et suis a toi le don des cris qui le grand combat : fontelucco, 6 juillet 2000       " À peine jetés dans le deux nouveauté, pour jacqueline moretti,       baie a grant dulur tendrai puis pour nicolas lavarenne ma  un livre écrit temps de cendre de deuil de       pass&e r.m.a toi le don des cris qui n’ayant pas il était question non les étourneaux ! passent .x. portes, se placer sous le signe de       fleure la mort, l’ultime port, tant pis pour eux. grant est la plaigne e large pour marcel  improbable visage pendu je ne sais pas si ainsi va le travail de qui la prédication faite normalement, la rubrique pour martine, coline et laure "ces deux là se g. duchêne, écriture le Ç’avait été la diaphane est le (vois-tu, sancho, je suis la vie est ce bruissement les oiseaux s’ouvrent       fourr&   d’un coté, dans les carnets     son aux barrières des octrois huit c’est encore à mes pensées restent le plus insupportable chez       retour dans les rêves de la a propos d’une la deuxième édition du vous avez pour jean marie     vers le soir dernier vers aoi me le temps passe si vite, le 19 novembre 2013, à la       dans à propos des grands le 23 février 1988, il nice, le 8 octobre tout est prêt en moi pour       s̵ raphaël dernier vers aoi  le grand brassage des dernier vers aoi onze sous les cercles sculpter l’air : c’est parfois un pays m1             " à propos “la il s’appelait karles se dort cum hume de soie les draps, de soie pour frédéric     quand il y a dans ce pays des voies est-ce parce que, petit, on pour ma cet article est paru pour julius baltazar 1 le dernier vers aoi i en voyant la masse aux « pouvez-vous       " lorsque martine orsoni     surgi le soleil n’est pas de pareïs li seit la à nice, le 30 juin 2000     hélas, antoine simon 19       pass&e à bernadette marché ou souk ou et il parlait ainsi dans la six de l’espace urbain,     une abeille de   j’ai souvent lorsqu’on connaît une passet li jurz, la noit est il n’est pire enfer que grande lune pourpre dont les quelques textes toute trace fait sens. que   pour olivier mille fardeaux, mille carissimo ulisse,torna a 7) porte-fenêtre  tous ces chardonnerets et voici maintenant quelques cliquetis obscène des je n’ai pas dit que le au matin du deuxième suite  il est des objets sur poème pour a la fin il ne resta que les durand : une noble folie de josué, les enseignants : troisième essai       dans       le sables mes parolesvous       soleil         or     pourquoi  l’exposition        quand       voyage et je vois dans vos cinq madame aux yeux       grimpa la fraîcheur et la le passé n’est exode, 16, 1-5 toute avant propos la peinture est       object le franchissement des       nuage derniers les plus terribles pour le prochain basilic, (la antoine simon 24 0 false 21 18  si, du nouveau   iv    vers voudrais je vous 5) triptyque marocain       vu mesdames, messieurs, veuillez pour michèle le coquillage contre quand sur vos visages les les doigts d’ombre de neige    au balcon c’est seulement au       m̵ deuxième approche de dentelle : il avait vous deux, c’est joie et ce 28 février 2002. et si au premier jour il la langue est intarissable un homme dans la rue se prend   ces notes petites proses sur terre dernier vers aoi références : xavier la galerie chave qui   en grec, morías voile de nuità la à sylvie l’illusion d’une glaciation entre "le renard connaît antoine simon 14       la madame chrysalide fileuse   pour théa et ses ce texte m’a été vous êtes    il antoine simon 6 deux ajouts ces derniers  de même que les les dieux s’effacent   voici donc la dernier vers aoi       st rm : nous sommes en mise en ligne temps de pierres printemps breton, printemps saluer d’abord les plus non, björg, très malheureux... générations mougins. décembre autre essai d’un la parol

Accueil > Personnalités > Roy

Roy


info portfolio

Olivier Roy Olivier Roy Olivier Roy Olivier Roy, Vallauris, 7 mars 2009
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette