BRIBES EN LIGNE
c’est une sorte de ici, les choses les plus   1) cette a toi le don des cris qui les textes mis en ligne dernier vers aoi antoine simon 23 le grand combat : pour martin dans l’effilé de chairs à vif paumes       parfoi les grands issent de mer, venent as prenez vos casseroles et nice, le 18 novembre 2004  les œuvres de il pleut. j’ai vu la ajout de fichiers sons dans neuf j’implore en vain       reine peinture de rimes. le texte    si tout au long mougins. décembre c’est la distance entre       les dernier vers aoi         &agrav pour jacqueline moretti, station 4 : judas  À peine jetés dans le il tente de déchiffrer,       longte les routes de ce pays sont je reviens sur des a grant dulur tendrai puis quand sur vos visages les et si tu dois apprendre à on préparait ce poème est tiré du le lourd travail des meules   (dans le le 2 juillet   (à       au démodocos... Ça a bien un hans freibach : pour alain borer le 26 quando me ne so itu pe       apr&eg       dans la réserve des bribes       embarq et…  dits de  tu ne renonceras pas.     son c’est ici, me souvent je ne sais rien de apaches :       enfant cher bernard ils sortent sous l’occupation ] heureux l’homme       " torna a sorrento ulisse torna (dans mon ventre pousse une nous savons tous, ici, que macles et roulis photo 6 tout en vérifiant macles et roulis photo 3 quai des chargeurs de j’ai parlé j’ai longtemps       la si grant dol ai que ne       au       grappe dernier vers aoi les avenues de ce pays et te voici humanité  dans le livre, le dernier vers aoi         allong       que       ( "le renard connaît       retour quelque temps plus tard, de       fourr&       pav&ea       le       le nouvelles mises en nous serons toujours ces  “ne pas pour ma  hier, 17 ce 28 février 2002. vous n’avez       ce viallat © le château de  l’écriture percey priest lakesur les bribes en ligne a jamais je n’aurais dessiner les choses banales    7 artistes et 1 pour m.b. quand je me heurte il ne reste plus que le la gaucherie à vivre, les lettres ou les chiffres Être tout entier la flamme       su       sous il semble possible       le l’impossible janvier 2002 .traverse       gentil le corps encaisse comme il sept (forces cachées qui sainte marie, cet article est paru un soir à paris au et  riche de mes carmelo arden quin est une antoine simon 12 la terre a souvent tremblé       s̵ l’instant criblé comme c’est       la       rampan 1 la confusion des deuxième essai le tout à fleur d’eaula danse siglent a fort e nagent e  hors du corps pas introibo ad altare       fleure       l̵ genre des motsmauvais genre a propos d’une       & a ma mère, femme parmi en cet anniversaire, ce qui samuelchapitre 16, versets 1 au labyrinthe des pleursils je crie la rue mue douleur carles respunt : jamais si entêtanteeurydice pierre ciel       un       six l’éclair me dure, cinquième essai tout dernier vers aoi le 26 août 1887, depuis encore une citation“tu       la À l’occasion de       au  dernières mises       le Ç’avait été la quand les mots   pour adèle et station 1 : judas  dans toutes les rues des quatre archanges que tes chaussures au bas de comme ce mur blanc clere est la noit e la       au ainsi fut pétrarque dans de la coupé en deux quand quand il voit s’ouvrir, À la loupe, il observa       p&eacu     dans la ruela j’ai en réserve       droite mi viene in mentemi la vie est ce bruissement rossignolet tu la « e ! malvais dernier vers aoi là, c’est le sable et       m̵ 5) triptyque marocain fontelucco, 6 juillet 2000         or je serai toujours attentif à       le temps de bitume en fusion sur       l̵ dans les hautes herbes       le l’art c’est la   marcel       m̵ j’ai perdu mon quand les eaux et les terres       bonhe autres litanies du saint nom n’ayant pas  tous ces chardonnerets le coeur du quelques autres  mise en ligne du texte       l̵ et tout avait       voyage non, björg, recleimet deu mult   né le 7       quinze le temps passe si vite, glaciation entre 1257 cleimet sa culpe, si ne pas négocier ne ce qu’un paysage peut elle disposait d’une le recueil de textes approche d’une nécrologie     pluie du li emperere par sa grant un homme dans la rue se prend       soleil   adagio   je rita est trois fois humble.  pour le dernier jour essai de nécrologie, nous avons affaire à de qu’est-ce qui est en le lent déferlement dans ma gorge les amants se je m’étonne toujours de la       dans       st pour jean-louis cantin 1.- des voiles de longs cheveux dernier vers aoi marcel alocco a dans le monde de cette dernier vers aoi la fraîcheur et la non... non... je vous assure, la vie est dans la vie. se a propos de quatre oeuvres de  martin miguel vient   encore une 1- c’est dans tant pis pour eux. juste un nous avancions en bas de chaque jour est un appel, une j’arrivais dans les que reste-t-il de la vous deux, c’est joie et moi cocon moi momie fuseau la tentation du survol, à outre la poursuite de la mise "je me tais. pour taire.       journ&   l’oeuvre vit son madame est une dernier vers aoi  epître aux cet article est paru dans le       pour   voici donc la c’est vrai il était question non beaucoup de merveilles l’existence n’est deuxième apparition de    tu sais     surgi aucun hasard si se       force   3   

les dans les écroulements dieu faisait silence, mais  il est des objets sur       avant     sur la maintenant il connaît le dans les rêves de la halt sunt li pui e mult halt cliquetis obscène des         &n       sur       sur (la numérotation des la liberté s’imprime à branches lianes ronces la musique est le parfum de toute trace fait sens. que rm : nous sommes en  “s’ouvre a la fin il ne resta que       &n  on peut passer une vie la route de la soie, à pied, dernier vers aoi on peut croire que martine sors de mon territoire. fais       une       sur mouans sartoux. traverse de la danse de    en et si au premier jour il       ma "moi, esclave" a coupé le sonà ce monde est semé       sur quand c’est le vent qui le scribe ne retient 0 false 21 18       effleurer le ciel du bout des   le texte suivant a       " à la bonne un trait gris sur la (de)lecta lucta   antoine simon 16 au matin du merci au printemps des leonardo rosa       l̵ j’ai travaillé 0 false 21 18 antoine simon 31 certains soirs, quand je (À l’église f le feu est venu,ardeur des mult ben i fierent franceis e     chambre bien sûr, il y eut    seule au (ô fleur de courge... quand vous serez tout dimanche 18 avril 2010 nous le pendu travail de tissage, dans « amis rollant, de quelques textes       &ccedi avez-vous vu assise par accroc au bord de       fleur et ma foi,       la lu le choeur des femmes de patrick joquel vient de le nécessaire non mesdames, messieurs, veuillez le galop du poème me   tout est toujours en entr’els nen at ne pui "ah ! mon doux pays, dans l’innocence des exode, 16, 1-5 toute       la arbre épanoui au ciel  le livre, avec pour robert dernier vers que mort reflets et echosla salle aux barrières des octrois attendre. mot terrible.       dans ce va et vient entre derniers le franchissement des il ne sait rien qui ne va quatrième essai de de proche en proche tous       sur     &nbs il aurait voulu être   que signifie la galerie chave qui able comme capable de donner la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Amande In

Amande In

Dernier ajout : 11 février 2009.

Les 3 derniers textes : Blanche cristal .

Les 3 textes les plus lus : Blanche cristal .


  • Blanche cristal

    Traquer l’imperceptible Avec Amande In D’abord les faits En raison des importantes intempéries de la fin 2005 et de la montée des eaux qui s’en est suivie, le centre culturel finlandais, sis au (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette